LIVRE DES MORTS DES ANCIENS EGYPTIENS


D'A
PRÈS LE PAPYRUS DE TURIN ET LES MANUSCRITS DU LOUVRE
Accompagnée de Notes et suivie d'un Index analytique
PAR
PAUL PIERRET
CONSERVAT
EUR DU MUSEE EGYPTIEN DU LOUVRE


PARIS
ERNEST LEROUX, EDITEUR

LIBRA
IRE DE LA SOCIETE ASIATIQUE DE PARIS
O
U L'ECOLLE DES LANGUES ORIENTALES VIVANTES, ETC.
28, HUE BONAPARTE, 28

1882


CHAPITRES

I: II: III: IV: V: VI: VII: VIII: IX: X: XI: XII: XIII: XIV: XV: XVI: XVII: XVIII: XIX: XX: XXI: XXII: XXIII: XXIV: XXV: XXVI: XXVII: XXVIII: XXIX: XXX: XXXI: XXXII: XXXIII: XXXIV: XXXV: XXXVI: XXXVII: XXXVIII: XXXIX: XL: XLI: XLII: XLIII: XLIV: XLV: XLVI: XLVII: XLVIII: XLIX: L: LI: LII: LIII: LIV: LV: LVI: LVII: LVIII: LIX: LX: LXI: LXII: LXIII: LXIV: LXV: LXVI: LXVII: LXVIII: LXIX: LXX: LXXI: LXXII: LXXIII: LXXIV: LXXV: LXXVI: LXXVII: LXXVIII: LXXIX: LXXX: LXXXI: LXXXII: LXXXIII: LXXXIV: LXXXV: LXXXVI: LXXXVII: LXXXVIII: LXXXIX: XC: XCI: XCII: XCIII: XCIV: XCV: XCVI: XCVII: XCVIII: XCIX: C: CI: CII: CIII: CIV: CV: CVI: CVII: CVIII: CIX: CX: CXa: CXI: CXII: CXIII: CXIV: CXV: CXVI: CXVII: CXVIII: CXIX: CXX: CXXI: CXXII: CXXIII: CXXIV: CCXV: CXXVI: CXXVII: CXXVIII: CXXIX: CXXX: CXXXI: CXXXII: CXXXIII: CXXXIV: CXXXV: CXXXVI: CXXXVII: CXXXVIII: CXXXIX: CXL: CXLI: CXLII: CXLIII: CXLIV: CXLV: CXLVI: CXLVII: CXLVIII: CXLIX: CL: CLI: CLII: CLIII: CLIV: CLV: CLVI: CLVII: CLVIII: CLIX: CLX: CLXI: CLXII: CLXIII: CLXIV: CLXV.

 


[p.iii]

PRÉFACE

Les Egyptiens avaient coutume de placer dans la tombe, indépendamment des autres objets nécessaires au long voyage hyper terrestre de l'âme, un rouleau de papyrus, sorte de passeport destine d lui assurer une réception favorable aux nombreuses partes des régions et demeures célestes, a la mettre en présence du soleil, a l'introduire dans la barque de ce dieu où, lumineuse, elle traversera la plaine étheree et a la défendre contre les puissances ennemies qui s'opposeront d sa marche. La plupart des papyrus conserves dans les musées de l'Europe appartiennent a cette classe de ma- [p.iv] nuscrits mortuaires; ils étaient places sous les bandelettes, entre les jambes sous les bras ou sur la poitrine de la momie, lis furent en grande partie écrits par des scribes de la caste sacerdotale qui les confectionnaient d'avance pour la vente et ajoutaient, au dernier moment, en certains endroits laisses en blanc le nom du mort, accompagne presque toujours du nom de sa mere, rarement du nom de son pére, Ce sont des textes en écriture hiéroglyphique ou hiératique,1 entrecoupes de vignettes et de tableaux, qui donnent des extraits plus ou moins développes d'un Codex remontant aux plus anciennes époques. Les Egyptiens attribuaient à Thot la rédaction du chapitre LXIV découvert sous le règne de Mencheres, de la IVe dynastie. Le chapitre CXXX aurait été trouve dans l'hypogé construit par Horus d son pére Osiris, sous le règne de Hesepti, l'Ousa- [p.v] phats de Manethon, cinquième rot de la première dynastie. El tout cos, les plus anciens fragments que nous possédions aujourd'hui sont tracts sur des cercueils en bois de la XIe dynastie.

M. Lepsius, l'éminent Egyptologue de Berlin, a donne
à ce recueil le nom de Todtenbuch, c'est-à-dire Livre des Morts. Cette dénomination est préférable à celle, trop exclusive, de Rituel Funéraire, qu'avait choisie Champollion et qu'adopta ensuite R. de Rouge: les prescriptions relatives de l'ensevelissement y sont tris rares, la plus grande partie du recueil se compose de prieres adressées par le défunt à différents dieux dans ses pérégrinations d'outre-tombe.

I
l n'y faut pas voir, dit M. Lepsius que je cite presque textuellement2 un tout couvre d'un rédacteur unique, ayant son commencement, son développement et sain, mais une collection plus ou moins [p.vi] volumineuse, de paragraphes indépendants les uns des autres et dont la trigle de coordination n'est pas la même à toutes les époques. Les exemplaires les plus complets donnent quelquefois, a la suite l'une de l'autre, deux ou trois rédactions différentes d'un même paragraphe: ces variantes sont annoncées par le titre Ki ro, "autre chapitre;" elles sont nécessairement de sources et d'époques différentes.

L'exemplaire dont je donne la traduction est un manuscrit hiéroglyphique du musée de Turin, d'époque saïte; il a éte caïque par M. Lepsius, lithographique sous ses jeux et public par lui en 1842. Il est devenu l'exemplaire type auquel se référant toutes les citations des égyptologues.

Une traduction irréprochable et définitive du Livre des Morts est-elle possible aujourd'hui? Le sera-t-elle mime jamais? Deux graves difficultés se dressent devant le traducteur:

[p.vii]

1. L'incorrect ion des manuscrits: anciens ou modernes, beaux ou laids d'écriture y luxueux ou grossiers, tous sont également incorrects, les scribes ne comprenaient souvent pas ce qu'ils copiaient et des volumes destines et l'ombre éternelle des hypogées, sans crainte d'un contrôle ultérieur, ne pouvaient pas être traites avec un grand soin de détail; ceux qui se vendaient le plis cher étaient ceux qui frappaient l'œil par une plus grande richesse de vignettes, mats leur texte n'en était pas plus pur. Je sais par expérience le peu de lumière qu'il, a et tirer de la collation des papyrus: on n'y recueille guère que des erreurs, en variante d'autres erreurs;

2. La difficulté du texte, alors même quel semble correct. Si l'on en peut traduire la lettre, il reste et en expliquer le sens cache. On se heurte et chaque instant à un mysticisme d'expressions dont la clé est à trouver, à des allusions et des faits mythologiques supposes connus du lecteur et que sans doute nous ignorerons toujours.

[p.viii]

Donc une traduction irréprochable et définitive est un rêve irréalisable. Une traduction provisoire est-elle possible? Je n'hésite pas à affirmer qu'elle est possible et même utile. Téméraire, si l'on veut, au point de vue purement égyptologique, c'est une entreprise utile au point de vue du grand public des lettres qui, étrangers au déchiffrement des hiéroglyphes, entendent depuis si longtemps parler du Livre des Morts sans avoir été mis a même de le feuilleter, lis sauront ce qu'il contient; un index analytique leur permettra d'y chercher les notions qui renferme concernant le point particulier qui les intéresse. Je crois aussi ne pas m' abuser en pensant que la traduction littérale d'un texte de soixante-dix-neuf planches in 4° sera d'un certain secours pour les débutants. Car, ainsi que l'a fait le savant M. Birch, en 18673 fait toujours traduit la lettre, sauf en trois ou [p.ix] quatre passages véritablement intraduisibles; j'ai interprète le sens, quand je l'ai pu, dans les notes qui suivent chaque chapitre et, en dépit de ce qui a été dit plus haut, je n'ai pas néglige de recourir aux variantes des manuscrits du Louvre pour élucider la leçon du papyrus de Turin. Du reste, tout en priant le lecteur de n'excuser de le renvoyer a mes propres ouvrages, je crois qu'une étude fructueuse de celui-ci est impossible sans s'aider de mon Dictionnaire d'archéologie Egyptienne et de mon Panthéon égyptien dont l'index constitue un petit dictionnaire mythologique; ce dernier livre contient des dissertations sur la doctrine religieuse qui, je l'espérer, donneront l'explication de bien des passages obscurs.

Paris, 27 Octobre 1881.


[p.3]

LE LIVRE DES MORTS

CHAPITRE PREMIER

Du chapitre Ier au chapitre XVI s'étend au-dessus du texte une vignette représentant la procession funèbre: lamentations des parents et des amis, transport des coffrets funéraires et de la momie dans une barque; des prêtres portent des insignes sacrés, amènent des offrandes ou font des libations; on voit, auprès du tombeau ferme, la stèle sur laquelle seront graves les noms et titres du mort avec sa prière suprême; lui-meme figure agenouille devant le dieu Ra.

Titre: Commencement des chapitres de la sortie le jour et du transport des mânes dans la divine région infernale, a dire le jour de l'ensevelissement (pour) entrer après être sorti (1).

1. O Osiris, taureau de l'Amenti, dit Thot, roi de l'éternité! Je suis le dieu grand [p.4] dans la barque divine; j'ai combattu pour toi; je suis l'un de ces divins chefs qui font être vérité la parole (2)
2. d'Osiris contre ses ennemis le jour d'apprécier les paroles
(3). Tes compagnons sont les miens, Osiris! Je suis l'un de ces dieux nés de Nout qui massacrent les ennemis (4)
3. de l
'immobile de coeur (5) qui emprisonnent pour lui ses adversaires. Tes compagnons sont les miens, Horus! J'ai combattu pour toi, je me suis range auprès de ta personne. Je suis Thot qui fait être vérité la parole
4. d'Horus contre ses ennemis le jour de l'appréciation des paroles dans la demeure du chef qui est dans An (Heliopolis)
(6). Je suis le Stable, fils du Stable, conçu et enfante dans
5. la ville de la Stabilité. Je suis avec les deux pleureuses d'Osiris, gémissant sur Osiris dans la région des deux couveuses et faisant être vérité la parole d'Osiris contre ses ennemis: car il a été ordonne par Ra
(7) à Thot de faire être vérité la parole d'Osiris contre

[p.5]

6. ses ennemis et l'ordre est exécute par Thot. Je suis avec Horus ce jour d'envelopper Teshtesh (8), d'ouvrir la porte au vengeur de l'immobile de cœur
7. et de rendre mystérieux les mystères de Ro-stau. Je suis avec Horus dans
l'acte de pétrir ce bras gauche de l'Osiris qui est a Sekhem (9); je sors et j'entre dans la demeure des flammes, détruisant les adversaires,
8. autrement dit les rebelles dans Sekhem. Je suis avec Horus le jour de célébrer la fête d
'Osiris, l'Etre bon dont la parole est vérité, et je fais des offrandes a Ra le jour de la fête du Six et de la fête du quartier de la lune dans An (10). Je suis
9. simple prêtre dans Tatou, je fais les onctions dans Abydos, élevant celui qui est sur les degrés de
l'initiation. Je suis prophète a Abydos le jour de soulever la terre (11). Je vois les mystères de Ro-stau; je dirige les cérémonies de
10. Mendes; je suis le sotem
(12) dans l'exercice ses fonctions; je suis le grand chef de l'œuvre qui place l'arche sacrée sur le [p.6] support. Je reçois l'office de labourer la terre le jour du labourage dans Heracleopolis. O conducteurs
11. des âmes accomplies dans la demeure d'Osiris conduisez
leme de l'Osiris N. (13) avec vous dans la demeure d'Osiris: elle voit comme vous voyez, elle entend comme vous entendez,
12. elle se tient debout comme vous vous tenez debout, elle s'assied comme vous vous asseyez. O donneurs de pains et de boissons aux âmes bienfaisantes dans la demeure d'Osiris! donnez pains et boissons en temps â l'Osiris N
13. ainsi qu'
à vous. O vous qui ouvrez les chemins! O vous qui frayez les voies aux âmes accomplies dans la demeure d'Osiris! ouvrez les chemins, frayez
14. les voies
a l'Osiris N ainsi qu'i vous: qu'il pénètre, â l'aide de ce chapitre, dans la demeure d'Osiris; qu'il entre avec ardeur et sorte heureusement, l'Osiris N
15. Qu'il ne soit pas repousse, qu'il ne soit pas écarte; qu'il entre à son plaisir, qu'il sorte a son gré. Sa parole étant faite vérité, [p.7] sont exécutes ses ordres dans la demeure d'Osiris. Il marche, il parle avec vous. Il marche, l'Osiris N
16. vers l'Ouest heureusement. Il n'est pas trouve de pêche de lui dans la balance; son jugement (14) n'est pas communique à, autrement dit n'est pas su par, des bouches nombreuses. Son me se tient debout!
17. devant (Osiris). I
l a et Irouv de bouche pure sur terre (15). Je me place devant le maître des dieux; j'atteins la localité de mâ-ti; je me 1ève en dieu vivant; je brille dans la société des dieux qui sont au ciel. Je suis
18. comme I'un d'entre vous. Mes jambes me transportent dans Kherou. Je vois la marche de la sainte constellation Sahou. Je traverse le Noun. Je ne suis pas éloigne de la vue des seigneurs du Tiaou
(16),
19. autrement dit de la société des dieux. Je me nourris de la nourriture de la société des dieux, je siège avec eux. Je suis invoque par le Kher-heb prépose au cercueil;
j'entends les prieres propitiatoires, j'avance dans
20. la barque; mon âme n'est pas
eloignee [p.8] de son seigneur. Salut à loi, résident de l'Ouest, Osiris de Nifour! Accorde que je vogue heureusement vers l'Ouest, que me reçoivent
21. les seigneurs de To-ser qu'ils me disent: Adoration I adoration en paix! Qu'ils me fassent place auprès du chef des chefs divins. Que me reoivent les deux déesses nourrices en temps
(17). Que j'apparaisse
22. devant
l'Etre bon dont la parole est vérité; que je sois serviteur d'Horus dans Ro-staou, d'Osiris dans Tatou. Que je fasse toutes les transformations que je désire en tous lieux où se plaira ma personne. Si cette composition est sue sur terre (par le défunt),
23. il
l'inscrira sur son sarcophage, car c'est le chapitre par lequel il sort et en ire chaque jour qui lui plait dans sa demeure. Il rie est pas repousse. Lui sont donnes pains, boissons et abondance de
24. viandes sur I'autel de Ra. I
l circule dans les champs d'Aarou où lui sont donnes le blé et l'orge, car il y est florissant comme il était sur terre.


NOTES

1. Le titre du Livre des morts promet au defunt de pouvoir sortir le jour ou pendant le jour de l'hémisphère inférieur ou Amenti, ainsi que fait le soleil; lui annoncer, au moment ou la mort le pousse dans la région souterraine, qu'il en sortira pendant le jour, comme le soleil, c'est lui promettre la résurrection. Cette interprétation, est due a M. E. Lefebure.
2. Des
l'entre dans la tombe, l'apothéose commentait pour l'Egyptien enseveli selon les rites sacres, escortés des prières prescrites, muni de son exemplaire du Livre des morts: il s'identifiait avec les diverses formes de la divinité. Ici il se substitue a Thot. Sur la vérité de la parole, le ma kherou, voy. Panthéon egyptien, pp. xi, xii.
3. Le jour d'apprécier les paroles, c'est le jour du jugement de
l'âme (Cf. le chap. CXXV).
4. Les ennemis d'Osiris,
l'être bon, ce sont toutes les manifestations du mal parmi lesquelles prennent place les pèches de l'homme dont il effectue l'anéantissement.
5. L'Immobile de cœur, celui dont le cœur ne bat plus, nom; d'Osiris.
6. Heliopolis po
ssedait l'un des tombeaux d'Osiris et le corps de ce dieu est appelle par les tex- [p.10] tes a le grand corps qui réside dans Heliopolis (Chabas, Pap. Harris, p. 191).
7.
Il a ete ordonne par Ra. Cette variance au papyrus de Turin est fournie par le pap. 3281 du Louvre: cf. Zeitschr. 1869, p. 139.
8. Teshtesh le tourmenter, nom d'Osiris.
9. Ro-stau
"la porte du passage", nom de l'entrée de la région souterraine. Ouvrir la porte au vengeur de l'immobile de coeur, c'est ouvrir l'horizon oriental du ciel à Horus, vengeur de son père et soleil levant, hypothese appuyee par la variante du papyrus 3081 qui donne Ra au lieu d'Horus. La porte de la région souterraine devient mystérieuse et cachée par le départ d'Osiris devenu soleil diurne. Le dieu qui est a Sekhem, c'est Khem. Ce dieu, dit Deveria (Zeitschr. 1870, p. 60), dont le corps est presque entièrement enferme dans une gaine en forme de momie, lève le bras droit, dans l'attitude active et fécondante du semeur. Son bras gauche est, au contraire, inerte ou a l'état rudimentaire et cache sous l'enveloppe du dieu.
10. La fête d'Osiris tombait le 2 du mois; la fête du Six est une
eéponymie lunaire; la fête du quartier de la lune pouvait repondre au 17 où au 23. Cf. Brugsch, Sur le Calendrier, p. 61 et pt. IV.
11. Le jour de soulever la terre peut designer le jour ou
l'on creuse une sépulture. Cf., pour ce passage, Th. Deveria dans Zeitschr., 1870, p. 61.

[p.11]

12. Sotem, titre sacerdotal signifiant auditeur. Le sotem assistait le Kher-heb ou maître des cérémonies.
13. L'Osiris N désigne le défunt pour qui a été fa
it le manuscrit. Tout mort devenait un Osiris.
14. Son jugement, c'est-à-dire la sentence de son jugement.
15. Apres
les mots sur terre, le défunt reprend la parole.
16. Le Tiaou est le champ de la course nocturne du soleil,
l'hémisphère inférieur, l'espace reliant l'horizon occidental a l'horizon oriental du ciel.
    Le redacteur de ce chapitre vient, dans le passage compris entre les col. 16 et 19, de nous faire parcourir le cercle entier de l'existence d'outre-tombe réservée a l'homme juste. Il nous a montré le défunt arrivant a l'Ouest, subissant le jugement qui le déclare pur devant Osiris, se levant en dieu vivant, c'est-à-dire ressuscitant en Horus et parcourant le ciel: c'est l'assimilation a Ra; puis traversant le Noun ou abîme céleste et revenant au Tiaou; c'est l'assimilation a Osiris; et enfin associe aux dieux au milieu desquels il siège.
17. Le chef des chefs divins, c'est Osiris, et les seigneurs de To-ser, ce sont les habitants du Tiaou, de la contre souterraine, de la région infernale. Les deux d
éesses nourrices doivent, d'après la legende osirienne, designer ici Isis et Nephthys.


[p.13]

CHAPITRE II

Titre: Chapitre de sortir le jour et de vivre apres la mort.

2. Dit l'Osiris N: O unique rayonnant dans la lune! Je sors de tes multitudes (de vivants) circulantes (1). Je me recommence parmi les manes (2).
3. Ouvre-moi le Tiaou, car, Osiris N, je sortirai le jour pour faire ce que je désire sur terre parmi les vivants.

[p.14]

NOTES

1. C'est d'Osiris qu'il s'agit: les Egyptiens, dit Plutarque (D'Isis et d'Osiris, ch. XLIII), célèbrent une fête qu'ils appellent l'entrée d'Osiris dans la lune. Sur Osiris désignant le monde lunaire, cf. Id., ch. XLI et Todtenb., 65, i. Ce chapitre qui promet la vie après la mort et le renouvellement, est mis sous l'invocation d'Osiris-lunus parce que la lune est en relation avec les idees de renouvellement: on lit dans les Denkmael (IV, 59): Osiris-lunus! Thot te renouvelle le renouvellement. Sa-fekhelt à dit Seti Ier (Mariette, Abydos, pl. 51): "Tu te renouvelles comme le dieu Lunus en enfant" propos de l'entrée d'Osiris dans la lune, il est dit dans un papyrus du Louvre (P. Pierret, Etudes egypt.): "Les accouplements et les conceptions abondent lorsqu'il est vu au ciel en ce jour."
2. Je me recommence parmi les mânes; c'est-à-dire je revis après la mort, conformément au
titre.


[p.15]

CHAPITRE III

Titre: Autre chapitre semblable.

1. Toum! Toum! issu de la Grande qui est au sein de l'eau, lumineux paries deux Lions (1). Disent ces deux lions qui sont devant (toi) que
2. le vénérable Osiris N arrive dans leurs replis et que sont exécutes les ordres qu'il
énonce. Dit équipage de Ra, le soir de la jour née: vit Osiris
3. après la mort comme le soleil chaque jour. Dit le timonier
(2): le soleil d'aujourd'hui a été enfante par Hier, (de même) est enfante l'Osiris N. Tout dieu se réjouit de vivre: l'Osiris N se réjouit
4. comme ils se réjouissent de vivre. Je suis Thot sortant de la demeure du Grand qui est dans An.

[p.16]

NOTES

1. La Grande qui est au sein de l'eau, c'est Nout au sein de l'espace céleste que les Egyptiens supposaient liquide. Les deux Lions designent la double force des deux yeux solaires. Cf. Panthéon égypt.. ch. II.
2. Le timonerie la barque du soleil.


[p.17]

CHAPITRE IV

Titre: Autre chapitre. Traverser par le chemin qui est au-dessus de la terre.

2. Dit l'Osiris N: je traverse l'espace liquide du ciel où s'est fait le partage entre les deux Rehous. J'arrive, on me livre mon domaine, a moi, l'Osiris N.


[p.19]

CHAPITRE V

Titre: Chapitre de ne pas laisser faire a l'homme des travaux dans la divine région inférieure.

1. Je cherche ma voie, âme immobile, je sors a l'heure de vivre des
2. entrailles du singe, autrement dit, du mobile.


[p.21]

CHAPITRE VI

Titre: Chapitre de lasser les métamorphoses exécuter les travaux dans la divine région inférieure.

2. O métamorphoses! Si cet Osiris N est juge digne de faire dans la divine région inférieure tous les travaux qui s'y font, alors lui est enlève tout principe mauvais
3. com
me à un homme maître de ses facultés. Or, moi, je vous dis: Jugez-moi digne, pour chaque journée qui s'accomplit ici, de fertiliser les champs, d'inonder les ruisseaux, de transporter le sable
4. de
l'ouest à l'est. Or je vous dis cela, moi, l'Osiris (1).

[p.22]

NOTES

1. "Si le chapitre VI a pour objet de maître les manes parvenus a l'état d'Oushabti (changeants, métamorphoses, du copte shebt, shobt, mutare, commutare) en mesure d'executer les travaux agricoles dans la divine région inférieure, le chapitre V, au contraire, empeche que l'homme ne fasse des travaux dans le même lieu. Il tait dons pas bon qu'a toute poque de sa vie d'outre-tombe, l'homme fuit astreint a des travaux" (Chabas, Le Chap, VI du Rituel, p. 3) ou du moins ce n'est qu'après certaines métamorphoses désignées par le mot oushabt qu'il drait juge digne, aptu d'executer les travaux mentionnes par le VI chapitre et représentés par le CX. C'est le chapitre CV qui est d'ordinaire trac sur les innombrables figurines de porcelaine en forme de momie que l'on a trouvées dans les tombaux. Voir une autre et plus ancienne rédaction dans Zeitschr, fur égypt., sprache, 1864, p. 91 et P. Pierret, Dictionnaire d'Archeol. égypt., a l'article Figurines funéraires.


[p.23]

CHAPITRE VII

Chapitre de traverser le dos (1) d'Apap, qui eet le mal.

2. Dit l'Osiris N: O unique en cire (2) qui enchaînes et entraînes a la destruction, vivant de ceux qui sont morts, je ne suis pas immobile (3) pour toi; ton poison
3. ne pénètre pas mes membres. Comme
je suis cache pour toi, tu n'approches pas de mes membres. Je suis
4.
l'unique dans l'eau primordiale; mon état est l'état de tous les dieux (dans eternite). Je suis l'Etre aux noms mysterieux qui se prépare des demeures de millions d'années. Je suis issu de Toum. Je sais, je sais (4).

[p.24]

NOTES

1. Le papyrus du Louvre au nom de Neb-qed représente le défunt transperçant Apap avec sa lance.
2. Ce chapitre était probablement récite sur une de ces figures talismaniques en cire avec lesquelles on repoussait les mauvaises influences (Cf. Th. Deveria, Pap. judic, de Turin, p. 131).
3. C
'est-à-dire mort.
4. C
'est-à-dire, je suis initie aux mystères.


[p.25]

CHAPITRE VIII

Titre: Chapitre de traverser l'Amenti, le jour.

1. Dit l'Osiris N: l'ouvre l'heure fermée (1). La tete (2) de Thot façonne et perfectionne l'Oeil d'Horus
2. qui resplendit comme un ornement au front de Ra, p
ere des dieux. Je suis cet Osiris, seigneur de l'Occident, Osiris connaissant ses noms. La perfection de l'Etre est en moi, le non être
3. est en moi. Je suis Se
t parmi les dieux, c'est-a-dire le non-être. Arrete, Horus! (3) Il (Set) est compté parmi les dieux.


NOTES

1. Suppléez: aux vivants.
2. L'intelligence.
3. C'est-
a-dire, ne l'elance pas, Horus, sur moi, Set, pour me frapper.


[p.27]

CHAPITRE IX

Titre: Chapitre de traverser l'Amenti le jour de traverser le tombeau.

2. Dit l'Osiris N: O ame maetresse de l'ardeur! L'Osiris N est arrive. Il a ete vu penetrant le Tiaou. Il voit son pere Osiris.
3. Il a écart
e les tenebres de son pere Osiris. Il est celui qu'aime Osiris. Il est venu, il a vu son pere Osiris (1). Il a perce le coeur de Set: il défait les choses pour son pere Osiris. Il a ouvert tous les
4. chemins du ciel et de la terre. C'est un fils qui aime son p
ere. Il est arrivée momifie comme il convient. O dieux et deesses tous! Il a fait le chemin.


NOTES

I. Sur le sens de l'expression faire les choses, cf. Panthéon eégypt., pp 18 et 74.


[p.29]

CHAPITRE X

Titre: Chapitre de sortir avec le don de la parole être verite.

2. Dit l'Osiris N: Je sors avec le don de ma parole être verite contre mes ennemis. Je traverse le ciel, je traverse la terre, je parcours la terre sur les pas
3. des m
anes en fils vivant. Je suis muni de millions d'annees par mon propre pouvoir. Je mange par ma bouche et meche par ma machoire, car je suis le dieu maître du Tiaou. On
4. m'accorde cela comme
etant ferme de conduite.


[p.31]

CHAPITRE XI

Titre: Chapitre de sortir contre ses ennemis de la divine region inferieure.

1. Dit l'Osiris N: O le mangeur de son bras! qu'il s'ecarte
2. de mon chemin: je suis Ra sortant de
l'horizon contre ses ennemis. Qu'il ne me repousse pas, qu'il ne m'enlève pas a moi-meme (1). Je tends le bras en seigneur du diadame. J'etends les
3. jambes en coureur et me l
eve orne de l'uroeus (2). Qu'il ne me soit pas fait que je sois repousse, autrement dit, renverse [p.32] par mes ennemis; qu'il me soit accorde que je ne sois pas enlevé à moi-meme, que je me tienne debout
4. comme Horus, assis comme Ptah, que je sois fort comme Thot, puissant comme Toum; que je marche avec mes jambes, que je parle avec ma bouche, que je circule en lui. Qu
'il me soit accorde
5. que je ne sois pas enleve à moi-meme.


NOTES

1. Que je me perpetue, que je me renouvelle en me succedant a moi-meme, en passant de Te-ut d'Osiris a celui d'Horus.
2. Le
con du papyrus 3082.


[p.33]

CHAPITRE XII

Titre: Chapitre d'entrer et de sortir.

1. Dit l'Osiris N: Je t'invoque, Ra, qui posse des les secrets de cette porte de la demeure
2. de Se
b conduisant à la Balance de Ra qui porte en elle la verite chaque jour. Fais que je laboure la terre, accorde que j'arrive en vieillard.


[p.35]

CHAPITRE XIII

Titre: Chapitre d'entrer apres être sorti (1).

1. Dit l'Osiris N: J'arrive en épervier et sors en Bennou (2). Je suis le dieu du matin; y ai fait le chemin et adoré le Soleil
2. dans le bon Amenti. La chevelure d'Osiris est tress
ee. Je suis les chiens d'Horus. J'ai fait le chemin et adoré Osiris. Dit sur une boucle d'oreille faite avec la fleur ankham à placer à l'oreille droite
3. du d
efunt et sur une autre boucle d'oreille (enveloppee) d'une toile de fin lin sur laquelle on aura mis le nom du defunt, le jour de l'ensevelissement.

[p.36]

NOTES

1. C'est-à-dire d'arriver à la lumiere apres être sorti de la region souterraine.
2. L'
epervier est l'oiseau d'Horus et le Bennou (vanneau, phenix) l'oiseau d'Osiris.


[p.37]

CHAPITRE XIV

Titre: Chapitre de chasser la souillure du coeur de l'Osiris N.

1. Il dit: Je t'invoque, toi qui fais marcher le temps el résides dans tous les mysteres. Paroles
2. a dire sur l'Osiris N: I
l n'y a pas de dieu qui ait de souillure en lui, qui soli plein de ses fautes; la destruction en est faite par les mains du maître de la Vérité. Lorsqu'il a chasse la souillure qui est en lui
3. le mal s'unit a la divinité pour que la vérité expulse cet élément mauvais. Le dieu qui blesse devient un dieu qui réconforte surabondamment. I
l t'apporte I'alimentation qui te fait vivre et dont vit
4.
l'Osiris N, qui se réconforte et par elle chasse toute souillure du coeur.


[p.39]

CHAPITRE XV

Titre: Adoration a Ra-Harmakhis lorsqu'il se lève a l'horizon oriental du ciel.

1. Dit l'Osiris: O Ra, maître du rayonnement brille par la face de l'Osiris N; qu'il soli adore le matin et lorsqu'il se couche
2. le soir
(1); que sorte son âme avec toi vers le ciel; qu'il vogue dans la barque Mat, qu'il aborde dans la barque Sehkti, qu'il pénètre parmi les astres voyageurs au ciel,
3. l'Osiris N. I
l dit en adorant le maître de l'Eternite: Salut à toi, Harmakhis-Khepra qui se donne la forme a lui-même! Splendide est ton lever a l'horizon, illuminant
4. la double terre de tes rayons. Tous les [p.40] dieux sont en joie lorsqu'ils te voient, roi du ciel, ayant
l'uroeus ounnou posée sur ta tete, le diadème du sud et le diadème du nord places sur ton front et faisant leur résidence
5. ta face et travaillant a
l'avant de la barque à anéantir pour toi tous tes ennemis (2). Les habitants du Tiaou sortent a la rencontre de Ta Majesté pour voir ce tien
6. emblème radieux. J'arrive auprès de toi, je suis avec toi pour voir ton disque chaque jour. Que je ne sois pas emprisonne, que je ne sois pas repousse, que se renouvellent mes membres
7. pour contempler ta splendeur comme
l'un quelconque de tes favoris, car je suis l'un de ceux qui sont sacres pour toi sur terre. Je parviens a la terre d'éternité, je rejoins la terre d'éternité, et c'est toi qui as ordonne cela pour moi qui suis en Ra et en tout dieu.
8. L'Osiris N dit: Hommage a toi qui te lèves
à l'horizon le jour et traverses le ciel heureusement par le don de la parole être [p.41] vérité. Tons les visages sont en joie a ta vue: tu marches en
9. restant cache pour eux
(3). Tu te pressentes le matin de chaque jour. Prospère est la marche sous Ta Sainteté pour ceux qui ont tes rayons sur leur face. Eclipse est Tor blanc, incomparable est ton
10. éclat. La terre des dieux voit toutes les couleurs
de l'Arabie; tes mystères ne sont appréciables que pour leur face. Tu as été fait unique lors de ton devenir sur le Noun. Puisse-je
11. marcher comme tu marches, sans faire de halte, ainsi que Ta Sainteté, soleil! qui n'as pas de maître, grand traverser d'espaces pour qui des millions et des centaines de mille d'années ne sont qu'un moment
s Tu te couches,
12. mais tu subsistes. Les heures, les jours, les nuits, tu les multiplies également, tu subsistes d'après
les propres lois. Tu illumines la terre en t'offrant de tes propres mains sous la forme de Ra a ton lever l'horizon.
13. L'Osiris dit en t'adorant le matin, [p.42] soleil, dans ton rayonnement, il dit
à ton lever en adorant ta forme qui s'elve (dans le ciel):
14. Asire émergeant, autrement dit, grand par cette tienne splendeur éclatante, tu faonnes tes membres et t^enfantes toi-même, non enfante,
à l'horizon. O rayonnant en haut du ciel I accorde que je parvienne en haut du ciel pour l'Eternite
15. par la demeure de tes favori, que je munisse a ces m
anes augustes et parfaits de la divine région inférieure, que je sorte avec eux pour voir tes splendeurs à ton lever
16. et le soir quand tu t'unis k ta mère Nout et que tu tournes la face vers l'occident; mes mains seront en adoration a ton coucher dans la montagne de la vie Or toi,
17. auteur de
l'éternité, tu es adore heureusement dans le Noun. Celui qui te place dans son coeur sans cesse, tu le divinises plus que tous les dieux.
18. L'Osiris N dit: Adoration
à toi qui t'es lève dans le Noun, qui as illumine la [p.43] double terre le jour de ta naissance quand lamerefaetifantede ses mains; tu illumines la terre et ton renouvellement la renouvelle.
19. Grand illuminateur sort! du Noun, tu maintiens I'existence des hommes par le fleuve issu de toi; lu mets en
ete la totalitedes nomes. des villes et des temples; ton éclat favorise la préparation des aliments, des mets
20. et de la nourriture. Très vénère maître des maîtres. il refuse, tout asile a
l'iniquité; maître des levers dans la barque Sehkti, maître de l'ardeur redoutable dans la barque Mat, protége l'Osiris
21. N dans la divine région in
ferieure, fais qu'il soit dans l'Amenti, qu'il dompte le mal; mets-toi en protecteur derrière lui conires espeches; place-le parmi les vénérables et les augustes;
22. qu'il se joigne aux Esprits de la divine région inférieure; qu'il eircule dans les champs d'Aanrou et enfin qu'
il voyage en dilatation de coeur.
23. L'Osiris N dit: Je sors vers le ciel, je [p.44] traverse le firmament d'airain, je m'agenouille parmi les astres; il m'est fait acclamation dans la barque (Sehkti), je suis
24. invoque dans la barque Mat, je contemple Ra dans le naos (de sa barque), car je m'unis k son disque chaque jour. Je vois le poisson Ant lorsqu'il se forme sur le fleuve,
25. apparaissant avec la couleur de la turquoise; je vois le poisson Abet dans son r
ale; s'opère le renversement du mauvais alors qu'il préparait mon massacre par des coups sur la nuque (4). Je t'ouvre (la voie, je te facilite le chemin),
26. O Ra, par une brise favorable; la barque vogue, elle atieint le port; l'équipage de Ra
est en joie asa vue; la dame de la vie (l'uroeus) a le coeur satisfait d'avoir ren verse
27. tous les ennemis du dieu. Je vois Horus avec sa lance, Thot avec sa coudée dans les mains
(5); tous les dieux se réjouissent de le voir arrive heureusement; charme est le coeur des mânes;
28. l'Osiris N est avec eux dans
l'Amenti, le coeur satisfait.                     

[p.45]

2e titre: Adoration au Soleil lorsqu'il se couche dans la montagne de vie (l'Occident):

28. Hommage a toi qui es venu en Toum
29. et devenu en créateur de la substance des dieux.
30. Hommage
à toi qui es venu en Sme et
31. des âmes saintes dans
l'Amenti. Hommage a toi, chef des dieux illuminant le Tiaou de sa splendeur.
32. Hommage a toi, voyageur lumineux,
33. circulant dans son disque. Hommage toi, le plus grand de tous les dieux, qui domines dans le ciel et régis le Tiaou. Accorde les souffles agréables du nord a l'Osiris N.
29. Hommage a toi qui pénètres dans le
30. Tiaou et en traverses toutes les portes. Hommage a toi qui, au milieu de tous les dieux, es l'appréciateur des paroles dans la divine région inférieure.
31. Hommage a toi qui, étant dans ton nid,
32. as produit le Tiaou par ton pouvoir. [p.46] Hommage
à toi, très grand, dont les ennemis sont renverses dans leur lieu de supplice.
33. Hommage a toi qui égorges tes enne-
34. mis et anéantis Apap. Ouvre (
l'Amenti),
35. Haroeris, grand trancheur de la terre, qui reposes dans la montagne de
l'Amenti, illuminant le Tiaou de sa splendeur et les âmes dans leurs retraites mystérieuses, éclairant leur tombe, lanlant le mal à la face du méchant et anéantissent tes ennemis.
36. L'Osiris
N dit en adorant Ra Harmakhis lorsqu'il se couche dans la montagne de vie: Adoration k toi, Ra, adoration a toi, Toum, à ton arrivée
37. radieuse, te levant en maître; tu traverses le
ciel, tu parcours la terre, tu rejoins le haut du ciel dans la clarté; la double région s'incline devant toi et te fait adoration, les dieux de l'Occident se réjouissent
38. de ta splendeur; adore dans le myst
ere de leurs demeures, te font des offrandes les chefs que tu as crées pour le salut de [p.47] la terre. Le traînent les habitants de l'horizon, te font voyager ceux qui sont dans la barque
39. Sekti; ils te disent: adoration! lorsqu ails rencontrent Ta Sainteté venant, abordant heureusement. Oh! acclamation a toi, seigneur du ciel, roi de la contrée Aker qu'embrasse ta mère Nout
40. qui voit son fils en toi, seigneur de la crainte, maître de
l'ardeur redoutable se couchant dans la montagne de vie lors qu'il fait nuit. Ton père Tanen te soulève; il étend ses mains
41. derrière toi, étant arrive ton renouvellement dans la terre
(6). Il te pressente les dévots de l'Osiris N dont la parole est vérité pour le succes et qui est Ra lui-meme. Paroles a dire quand le soleil se couche
42. dans la montagne de vie (par
l'homme) ayant les bras inclines vers la terre.

[p.48]

3e titre: Adoration à Toum se couchant dans la montagne de vie.

43. L'Osiris N dit en adorant Toum se couchant dans la montagne de vie et donnant ses clartes au Tisou: Hommage a toi quitte couches dans la montagne de vie.
44. Père des dieux, tu. rejoins ta m^re dans Manou, ses bras te résolvent chaque jour. Ta Sainteté emane de la retraite de Sokari. Exaltation d'amour, tu ouvres la double porte de
45.
l'horizon. Tu te couches dans la montagne l'Amenti; tes rayons sillonnent la terre pour illuminer ensuite la terre de l'Occident et les habitants (du Tiaou) t'acclament, frappes de ta vue, chaque jour. Tu unis les dieux
46. a la terre. Ton serviteur, c'est moi qui suis de ta suite, âme sainte qui engendres les dieux portant ses formes en elle et dont on ne peut affirmer le nom, qui es le ils grand

[p.49]

47. par son mystere. Que ta face radieuse soit favorable pour l'Osiris N, o Khepra, père des dieux! Il n'y a plus de dommage a craindre jamais, grâce a ce livre: je m'affermis par lui.
48. Celui qui le récite le tracera sur lui
même et il sera en paix en récompense (de cela). Se tendront vers moi des bras charges de pains el de breuvages parce que aurai été uni à ce livre apres mon existence;
49. on Je grave pour le plus grand repos du coeur.

[p.50]

NOTES

1. Le défunt et dieu, ainsi que nous l'avons deja vu: en entrant dans la tombe, il est Osiris; lorsqu'il en sortira, il sera tour a tour Horus le matin, Ra à midi, Toum le soir.
2. Sur le
symbolisme des uroeus et des deux dia demes, voy. Panthéon egypt. ch. ii.
3. Le dieu unique des Egyptiens se manifeste par le soleil, mais son essence reste cachée. Cf. Panthéon egypt., p. xv.
4. Traduction de M. Lefebure, dont
l'excellente interprétation de ce chapitre m'a été d'un grand secours.
5.
Il y un jeu de mots evident sur le mot neferi lance forme avec les éléments du mot qui exprime le Bien; neferi est mis en parallélisme avec la Coudée qui est l'idéogramme du Vrai a cause de l'identité du Vrai et du Bien. Cf. Panthéon egypt., pp. x-xii.
6. Le soleil
à son coucher, semble s'enfoncer dans la terre et il en sort, le matin, pour recommencer sa course quotidienne; le dieu Tanen personnifie la terre: il soulève le soleil pour le recevoir dans son sein.


[p.51]

CHAPITRE XVI

Ce chapitre, sans texte, se compose uniquementd'un tableau divise en quatre registres:

1° Un personnage debout, pretre ou parent, fait une libation et offre l'encens au défunt assis en compagnie de sa femme.
2
° Shou soulève le disque du soleil au milieu de huit singes cynocephales en adoration: cela indique que l'astre va commencer sa course diurne.
3
° Le soleil plane dans l'espace, égale distance de l'Orient et de l'Occident.
4° Le soleil est adore dans sa barque par le défunt qui vient d'être admis, récompense suprême,
à faire partie de son équipage.


[p.53] 

CHAPITRE XVII

Titre: Chapitre de la résurrection des manes, de sortir, le jour, de la divine région inférieure, d'être des suivants d'Osiris, de se nourrir des pains de l'être bon, de sortir le jour, de faire toutes les transformations ou l'on se plait d'être, de jouer aux dames, d'être dans la salle divine, Que l'âme vivante de l'Osiris N son, parmi les dévots, auprès de la grande societe des dieux, dans l'Amenti, après l'ensevelissement. Etant glorieux ce qu'ils ont fait sur terre, les paroles des hommes s'accomplissent.

Tableau: Le defunt debout en marche, puis assis devant un autel.

1. Dit l'Osiris N: Je suis Toum, en être unique dans le Noun. Je suis Ra à son lever du commencement, gouvernant ce qu'ni a fait. Qu'est cela?
2. Ra a son lever du commencement, [p.54] gouvernant ce qu'il a fait, c'est le commencement de Rase levant dans Khenensou en
etre qui s'est donne la forme. Shou a soulève le Noun étant sur l'escalier
3. qui est dans la ville des Huit. I
l a anéanti les enfants de la rébellion sur l'escalier de la ville des Huit. Je suis le dieu grand qui s'est donne la forme à luimdme, c'est-a-dire l'Eau, c'est dire le Noun, père
4. des dieux. Qu'est cela? C
'est Ra, créateur de ses membres qui deviennent les dieux de la suite de Ra. Je suis celui a qui nul ne fait obstacle parmi les dieux. Qu'est cela? C'est Toum
5. dans son disque, autrement dit, c'est Ra dans son disque se levant
à l'horizon oriental du ciel. Je suis Hier et je connais Demain. Qu'est cela? Hier
6. c'est Osiris, demain c'est Ra en ce jour o
ù il derruit les ennemis du Seigneur qui est au-dessus de tout, et oit il consacre son fils Horus; autrement dit, le jour oit nous
7. fixons la rencontre du cercueil d'Osiris [p.55] par son père Ra.
Il y fait l'acte de combattre les dieux quand l'ordonne Osiris, seigneur de la montage de l'Amenti. Qu'est cela? L'Amenti,
8. c'est la création des âmes des dieux quand I'ordonne Osiris, seigneur de la m
ontagne de l'Amenti; autrement dit, l'Amenti, c'est l'excitation qu'offre Ra: chaque dieu qui y arrive y livre un combat

(Vignette: l'âme humaine portant au cou le signe de la stabilite et le groupe hieroglyphique désignant l'Amenti).

Je
9. connais ce dieu grand qui y réside. Qu'est cela? C'est Osiris, autrement dit, l
'adoration de Ra est son nom, l'âme de Ra est son nom; c'est celui qui foi nique en lui-meme. Je suis
10. ce grand Bennou qui est dans Heliopolis. Je suis la loi de
l'existence et des êtres. Qu'est cela? Le Bennou, c'est Osiris à Heliopolis. La loi
11. de l'existence et des êtres, c'est son corps; autrement dit, c'est
l'infinie durée du temps et l'éternité. L'infinie durée du temps, c'est le jour, l'eternite, c'est la [p.56] nuit. Je suis Khem a son apparition, étant placees
12. ses deux plumes sur sa tête. Qu
'est cela? Khem, c'est Horus, vengeur de son pere Osiris; ses apparitions, ce sont ses naissances. Ses deux plumes sur sa tête, c'est la marche d'Isis avec
13. Nephthys qui font sa protection a
l'etat d'être en jumelles, c'est 1e ce qui est place sur sa tête; autrement dit, ce sont les deux vipères très grandes qui sont au front de son père Toum,
14. autrement dit, ce sont ses deux yeux, ses deux plumes sur sa tête. Je suis dans â la terre et j'arrive
à ma région. Qu'est cela? C'est 1'horizon de son père Toum

(Dans le tableau, le defunt adore un personnage qui tient sur son bras une statue de Khem ithyphallique et qui presente une fleur de lotus).

Il efface les pêches, il détruit
15. les souillures. Qu'est cela? C
'est l'émasculation du mauvais principe qua faite l'Osiris N qui fait la vérité par sa parole et ecarte tout le mal qui et ail en lui. Qu'est cela?

[p.57]

16. L'Osiris N se purifie le jour de sa renaissance dans le grand nid du Grand qui est dans Khenensou, jour des offrandes des sages a ce dieu grand qui y
17. réside. Qu'est cela? Traverser de millions d
'années est le nom de l'un Grande Verte est le nom de l'autre: c'est le bassin de natron avec le bassin de nitre. Autrement dit, Engendreur de millions d'années est le nom de l'un,
18. Grande Verte est le nom de
l'autre; or le dieu grand qui y est, c'est Ra lui mime. Je marche par (son) chemin, je connais la surface du bassin Ma-ti. Qu'est cela?
19. Ro-Staou est la porte au sud d'Anroutef el la porte au nord d'Aa-Osiri; le bassin Ma-ti est
à Abydos; autrement dit, c'est la route par laquelle
20. marche son père Toum pour traverser le champ Aanrou. Pour arr
iver à l'horizon, je passe par la porte Ser. Qu'est cela? Le champ Aanrou est celui qui produit l'alimentation des dieux qui sont derrière le sarcophage. [p.58] La porte Ser est celle où le dieu Shou souleve (le ceil). La porte du nord est la porte du
22. Tiaou, autrement dit, la porte que franchit le père Toum pour se rendre
à l'horizon oriental du del. Vous qui faites escorte (au dieu), tendez-moi vos bras
23. car je deviens
l'un de vous. Qu'est cela? C'est le sang qui est sorti du phallus de Ra lorsqu'il fut entraîne a se mutiler lui-même; il s'en est forme
24. des dieux qui font escorte a Ra, ce sent Hou et Saou qui font escorte a leur père Toum chaque jour. L'Osiris N complète
25.
l'Oeil sacre lorsqu'il envoie son regard le jour de la lutte des deux Rehous. Qu'est cela? C;est le jour du combat d^Horus avec Set, lequel lanea
26. ses ordures Horus, tandis qu'Horus s'empara des testicules de Set: c'est Thot qui a fait cela (régie ce combat) de ses mains. L'Osiris N porte
27. sa chevelure sur
l'Oeil sacre à l'époque des désordres célestes. Qu'est cela? C'est l'Oeil droit de Ra dans ses désordres con- [p.59] trelui quand il la fait marcher; c'est le fait de Thot
28. qui, disposant sa chevelure, lui ra
meme la vie, la sante et la force, sans relâchement pour son possesseur. Autrement dit, si son ciel est malade, si son second oeil pleure, alors Thot
29. le lave. L'Osiris N voit le soleil ne d'Hier au dessus de la cuisse de la vache Mehour, qui est
l'oeil de l'Osiris N
30, et le sien, réciproquement. Qu
'est cela? C'est l'eau de l'abîme céleste, autrement dit, l'image de l'oeil du soleil le matin de son enfantement quotidien: or Mehour est l'oeil
31. du soleil. Or je suis un de ces dieux qui suivent Horus et parlent selon la volonté
de leur seigneur. Qu'est cela? Ce sont Amset, Hapi, Tiaumautef,
32. Kebhsennouf. Hommage a vous, seigneurs de la région de la double vérité, divins chefs qui étés derrière Osiris, qui portez les blessures aux mauvais principes, qui accompagnez
l'Uni-a-celui qu'il protége;

[p.60]

33. accordez-moi que, quand je viendrai a vous, je n'aie garde aucune de mes souillures comme vous avez fait pour les sept Lumineux qui suivent leur seigneur, le dieu faisant droit;
34. Anubis leur a fait leur place le jour de V
iens a nous. Qu'est cela? Les dieux seigneurs de la région de la double vérité, c'est Thot avec Astes, seigneur
35. de
l'Amenti; les divins chefs places derriere Osiris sont Amset, Hapi, Tiaoumautef, Kebhsennouf, ce sont ceux à qui sont derrière la constellation de la cuisse du ciel du nord, ceux qui
36. portent les blessures aux mauvais principes et accompagnent
l'Uni-a-celui qu'il protége, ce sont les crocodiles dans les eaux; l'Uni-a-celui qu'il protége, c'est cet Oeil du soleil, autrement dit, cette flamme
37. qui accompagne Osiris pour brûler les filmes de ses ennemis. Toutes les souillures que je garde c'est ce que j'ai fait contre les maîtres de
l'Eternite depuis que je suis sorti

[p.61]

38. du ventre de ma mère; les sept Lumineux, ce sont Amset, Hapi, Tiaumautef, Kebhsennouf, Maa-tef-f, Ker-bek-f, Har-Khent-an-mer-ti; Anubis
39. les a places en protecteurs du sarcophage d'Osiris, autrement dit, derrière le lieu de purification d^Osiris. Autrement dit, les sept Lumineux sont Hedj-Hedj Qat-qat,
40. le taureau qui ne révolte pas de feu et réside au sein de sa flamme, celui qui arrive
à son heure, le dieu aux yeux rouges, habitant Ha-t-ans,
41.
le visage en feu et vient reculons, celui qui voit dans la nuit et qui amené au jour; ce sont les chefs d'Anroutef qui emprunte sa grandeur à son père Ra. Le jour de
42. Viens a nous
! C'est le jour ou Osiris a dit au Soleil: Viens! Je le vois rencontrant le Soleil dans l'Amenti. Je suis lame entre ses deux jumelles. Qu'est cela? Osiris entre dans
43. Tattou; il y trouve
l'âme de Ra l'âme de l'un embrasse l'âme de l'au ire et il en [p.62] résulte l'âme entre ses deux jumelles. C'est Horus, vengeur de son père, avec Horus
44. qui se fond dans le dieu qui est sans yeux. Auirement dit,
l'âme entre ses deux jumelles, c'est l'ame de Ra avec l'âme d'Osiris, l'âme de Shou avec l'âme de Tefnout, ce sont les ames qui sent dans
45. Tatou. Je suis ce grand chat qui est au ba
ssin du Persea dans An, la nuit du combat, celui qui a eu la garde des coupables
46. le jour de
l'anéantissement des ennemis du Seigneur qui est au-dessus de tout. Qu'est cela? Le grand Chat qui est au
47. bassin du Persea dans An, c'est Ra lui
-même; on Ta nomme Chat d'après le dire du dieu Sa; c'est d'après ce qu'il a fait que lui est venu son nom de
48. Chat. Autrement dit, c'est Shou quand il agit dans la demeure des livres de Seb et d'Osiris. Celui qui est au bassin du Persea, dans An, les enfants des rebelles
49. sont contre lui; la vérité se fait contre [p.63] eux. La nuit du combat, c'est quand ils arrivent a
l'est du ciel: alors il y a combat au ciel et dans le monde
50. entier. Ra dans son oeuf, qui rayonne dans son disque, se lève
à son horizon, se façonner de son métal, qui a horreur du désordre, qui circule des que Shou.
51.
La soulevé, qui n'a pas son second parmi les dieux, qui produit les vents par les feux de sa bouche, qui illumine la double terre de sa splendeur, sauve l'Osiris N de ce dieu aux formes mystérieuses,
52. dont les sourcils sont les bras de la balance, la nuit du compte de la Destructrice. Qu'est cela? Ce qui apporte son action, c'est la nuit
53. du compte de la Destructrice, c'est la nuit du feu contre les renverses, c'est
l'enchaînement des méchants dans le lieu de leur supplice, la destruction de leur principe vital.
54. Qu
'est cela? C'est l'Oppresseur, le bourreau d'Osiris, autrement dit, le serpent duplicité qui est avec une tête por- [p.64] tant le Bien, autrement dit, c'est l'épervier divin qui est avec plusieurs têtes
55. dont
l'une porte le Bien et l'autre le Mai: Il rend le mal a qui I'a fait et fait le bien à qui le porte en soi; autrement dit, c'est l'Horus de Sekhem; autrement dit, c'est Thot, c'est Nofre-Toum,
56. fils de Bast, ce sont les divins chefs qui résistent aux ennemis du Seigneur au-dessus de tout. Sauvez l'Osiris N de ces gardiens
57. qui amènent les bourreaux préparateurs des supplices et de
l'immolation. On l'échappe pas à leur vigilance; ils suivent Osiris. Qu'ils ne s'emparent pas de moi,
58. que je ne tombe pas dans leurs four naisses, car je les connais, je connais le nom de
l'Oppresseur qui est parmi eux dans la demeure d'Osiris: Le rayon qui est dans sa main est invisible,
59. mais il circule sur terre comme un feu sorti de sa bouche. I
l commande au Nil sans très vu. L'Osiris N a été intègre sur terre devant Ra, il aborde heureusement auprès d'Osiris. Que ne me

[p.65]

60. fasse ni pas opposition ceux qui sont sur leurs autels, car je suis un serviteur du Seigneur suprême, conformément a ce qua écrit Khepra. L'Osiris N s'envole
61. comme un épervier, il glousse comme
l'oie de Seb, il est éternellement a l'abri de la destruction comme le serpent Nehbka. Qu'est cela? C'est
62. Anubis, c'est Horus se fondant dans celui qui est sans yeux, autrement dit, c'est
l'Horus de la région Sheni, autrement dit, ce sont les divins chefs qui en repoussent les ennemis du Seigneur Suprême, autrement dit, c'est le commandant
63. de la région Sheni. Qu'ils ne sévissent pas centre moi! Que je ne tombe pas dans leurs fournaises! Qu'est cela? Ce sont ceux qui sont sur leurs autels; c'est
l'image
64. de
Ra avec l'image de l'Oeil d'Horus. Seigneur de la grande demeure, chef des dieux, sauve l'Osiris N de ce dieu au visage de
65. lévrier et aux sourcils d'homme qui vit [p.66] des renverses. I
l y a un repli du bassin de feu qui absorbe les corps pour l'enlèvement des entrailles et le rejet
66. des cadavres par celui qu'on ne voit pas. Qu
'est cela? Celui qui dévore les multitudes est son nom, il est dans le bassin de Pount. Le bassin de feu est dans Anroutef, vers Sheni;
67. quiconque y arrive impur tombera immole. Autrement dit, Mates est son nom, c'est le gardien de la porte de
l'Amenti; autrement dit, Baba est son nom, c'est lui qui surveille
68. ce repli de
l'Amenti; autrement dit, le maître de son rôle est son nom. O Seigneur de la crainte dans la double terre, seigneur du rouge, qui commandes au lieu du supplice, qui vis d'entrailles! Qu'est cela?
69. C
'est le coeur d'Osiris, c'est lui qui est dans toute blessure: il a reçu la double couronne avec allégresse dans Khenensou. Qu'est cela? Celui qui a reçu
70. la double couronne avec allégresse dans Khenensou, c'est Osiris. I
l lui a été or- [p.67] donne de régner sur les dieux le jour de la constitution du monde en présence du Seigneur suprême, Qu'est cela?
71. Celui qui a re
çu l'ordre de régner sur les dieux, c'est Horus, fils d'Osiris, qu'on a fait régner la place de son père Osiris. Le jour de la constitution du monde, c'est la réunion de la double terre
72. I
l l'ensevelissement d'Osiris. L'âme accomplie de Khenensou fournit les aliments et chasse les mauvais principes en parcourant sa route éternelle. Qu'est cela? C'est Ra lui-meme.
73. Sauve l'Osiris N de ce dieu qui saisit les âmes, qui avale les coeurs, qui vit de cadavres. La nuit dans laquelle réside Sokari
74. est un épouvantail pour le faible. Qu
'est cela? C'est Set, autrement dit, l'égorgeur; c'est Horus, fils de Seb. O Khepra dans
75. sa barque! la société des dieux est son corps même, autrement dit, c'est
l'Eternite. Sauve l'Osiris N de ces gardiens justiciers

[p.68]

76. auxquels le maître des charmes confie a son gré la garde de ses ennemis et qui frappent en bourreaux a la surveillance desquels nul n'échappe. Que je ne m'approche pas de leur
77. glaive, que je ne pénètre pas dans leur lieu de torture, que je ne m'arr
ete pas dans leurs chambres de supplices, que le n'arrive pas dans le lieu de leurs exécutions, que je ne m'assoie pas dans leurs
78. chaudières, qu
'on ne me fasse pas ce qu'on fait à ceux que détestent les dieux, car je suis un prince dans la Grande Salle, moi, l'Osiris N,
79. qui ai traverse le liquide purifiant dans le lieu de renaissance,
à qui on a offert le repas du soir du dernier jour de Tannen résine dans Tanen. Qu'est cela? Khepra dans sa barque, c'est Harmakhis lui-meme.
80. Ces gardiens justiciers, ce sont les deux lilies, c'est Isis et Nephthys; ceux que détestent les dieux, ce sont ceux dont on suppute le mal;
81. le liquide purifiant dans le lieu de re- [p.69] naissance, c'es
t Anubis qui est derriere le coffre contenant les entrailles d'Osiris. Celui qui on a offert le repas du dernier jour de l'année en résine dans Tanen,
82. c'est Osiris, autrement dit, le repas du dernier jour de I'année en résine dans Tanen, c'est le ciel et la terre, autrement dit, c'est la force donnée au monde par S
hou dans Khenensou;
83. la résine, c'est
l'Oeil d'Horus; Tanen, c'est le lieu de la réunion d'Osiris. Toum t'a bâti ta maison, les deux lions ont
84. fonde la demeure, Ptah circule autour de toi; Horus te purifie. Set te renouvelle,
et réciproquement. L'Osiris N sort de terre, il s'empare de ses jambes, car il est Toum,
85. il est dans sa région. Arrive, lion lumineux dans sa course, recule derrière l'Osiris N, recule derrière Osiris qui se garde et se surveille lui-m
eme, qui n'est pas aperçu
86. des gardiens. L'Osiris N est lui-m
eme Isis; tu Tas trouve étendant sa chevelure sur lui: ils était égare loin de sa [p.70] route, de sa tranche (de la double terre);
87. il a été con
eu par Isis, engendre par Nephthys; Isis a rejette ses souillures, Nephthys a l'etrance ses pêches. La crainte suit l'ardeur
88. de mes bras; des millions d'âtres me touchent de leurs bras. J'approche les sages et je renverse les compagnons de tes ennemis, je m'empare
89. de ceux qui cachent leurs bras. Les deux soeurs sont douces pou
r moi. Je crée ceux qui sont dans Ker et ceux qui sont dans An. Tout dieu est saisi d'une grande terreur
90. en raison de la grande vénération que j'inspire et de mon ardeur redoutable. Je venge tout dieu de celui qui
l'outrage, mes fiches l'atteignent des qu'il parait. Je vis à mon gér. Je suis Ouadj
91. dame du feu: ceux qui s'elvent contr
e moi, malheur à eux! Qu'est cela? Mystérieux de formes par la grec d'Ammon est mon nom; le craignant de voir ce qu'apporte ma main
92. est le nom du naos, autrement dit,
le [p.71] nom du sanctuaire. Le lion lumineux dans sa course, c'est le phallus d'Osiris, autrement dit, c'est le phallus de Ra; celui qui abaisse ses cheveux sur lui
93. lorsqu
'iI s'égare de sa route, c'est Isis se voilant: alors elle ramène ses cheveux sur elle. Ouadj dans la flamme, c'est l'oeil du Soleil. Ceux qui s'élèvent
94. contre moi, malheur a eux! Ce sont l
es compagnons de Set lorsqu'il y'a a lutier contre eux: en effet, la lutte c'est la flamme dévorante. Il m'est accorde
95. par le jugement des habitants de Tatou de détruire
leme de mes ennemis.

[p.72]

NOTES

1. Le défunt s'assimile a la Divinité et joue tour a Jour les rales de dieu primordial, dieu createur, dieu conservateur de son oeuvre.
2. Shou symbolise la force du soleil; il a triomphe du Chaos par sa victoire sur les mauvais principes (Cf. Panthéon egypt, pp. 20, 23) que ce chapitre appelle a les enfants de la rébellion.
3. La ville des Huit, Shmoun ou Hermopolis, est le lieu ou résident les huit dieux
elementaires, auteurs de la création que résume la personnalité de Thot (Cf. Panthéon egypt., p. 10, 11).
    Les Egyptiens, ainsi que beaucoup d'autres orientaux, ont regarde l'eau comme le principe des choses; c'est une thèse qu'ont soutenue plusieurs philosophes grecs. De la le rale primordial de l'eau celeste personnifié par le dieu Noun et de l'eau terrestre personnifiée par le dieu Hapi ou Nil.
4-6. Le défunt étant Dieu est a la fois le dieu primordial et le dieu conservateur de la création, Toum et Ra; il crée ses membres qui [p.73] son
iles dieu, c'est-à-dire qu'il est le propre auteur de ses rôles successifs comme soleil nocturne et soleil diurne, soleil d'hier et soleil de demain, Osiris et Ra, que leur succession quotidienne fait tour a tour pere et fils l'un de l'autre (Cf. Panthéon egypt., pp. 55 et 56).
12-14. Cf. Panthéon egypt., p. 57. Le défunt. est dans la terre, il ressuscite pour apparai
tre a l'horizon d'ou émerge le soleil.
32.
L'Uni a celui qu'il protége; cette expression, de forme féminine en égyptien, désigne l'oiel du soleil qui protége le dieu et qui est personnifie par la déesse (Cf. Panthéon egypt., p. 3 1 .)
51. I
l est curieux de noter que les Egyptiens avaient compris que les courants qui se produisent dans l'atmosphère resultent de la chaleur solaire.
54. Pour le sens de duplicité donn
e au mot sep, cf. Maspero, Peintures funeraires,
    Extrayons de cet important chapitre les principales données cosmogoniques et mythologiques quil contient:
    Plusieurs manuscrits. comblant une lacune du Papyrus de Turin que je suis dans ma traduction, presentent, au début du chapitre, le dieu Toum comme dieu primordial et createur du ciel et des très. A la troisième colonne du papyrus de Turin, les dieu grand, c'est-à-dire la divinité suffime, apparaît sous la forme de l'eau primordiale, le Noun ou Nil celeste, appelle Prere des [p.74] dieux (1. 3); la force solaire (Shou) met le ciel en haut et la terre en bas, triomphe du chaos (1. 3) et l'sistre maintient par son lever l'ordre cosmique (1, I, 5). Horus, fils de Ra, symbolise la succession du soleil à lui-meme, la substitution de Demain à Hier, le triomphe du Jour sur la Nuit (I. 5-7). Osiris est le soleil mort et ensevelir, entre dans l'Amenti (1. 6, 7); Ra, le soleil, crée ses propres membres en créant les dieux destines a personnifier ses phases (1. 4).
    Le Bennou d'Heliopolis ou Phénix, emblème d'Osiris, qui meurt pour ressusciter, symbolise l'Eternite par la perpétuelle succession du jour a la nuit (1. 10, 11).
    Suit l'explication de la coiffure et des attributs que revêt le soleil au moment de commencer sa course sous le nom de Khem (1. 12-14; Cf. Panthéon egypt., pp. 57, 40 et 30).
    De même que le soleil descendu dans la terre reparaît à l'horizon (1. 14), après avoir triomphe de ses ennemis, les tenebres, le défunt triomphe de ses ennemis, les peches; il renaît comme l'astre dans l'abîme liquide (la Grande Verte, 1. 16) que symbolisent deux bassins de natron et de nitre dans lesquels on devait sans doute plonger la momie; il suit la même route que le soleil et passe par les mêmes portes de l'hémisphère inférieur (1. 18-22).


[p.75]

CHAPITRE XVIII

Tableaux: Le défunt invoque successivement les dieux énumères dans chacune des sections de ce chapitre.

1. Thot qui fais être vérité la parole d'Osiris centre ses ennemis, fais être vérité la parole de l'Osiris N centre ses ennemis comme tu fais être vérité la parole d'Osiris centre ses ennemis
2. devant les grands divins chefs de Ra, devant les grands divins chefs d'Osiris, devant les grands
chefs d'Ari cette nuit des
3. choses sur
l'autel, ce jour du combat et du garrottent des coupables, ce jour de l'anéantissement des ennemis du Seigneur suprême. Les grands
4. divins chefs d'An sont Toum, Shou et [p.76] Tefnout: les garrotteurs et les aneantisseurs des compagnons de Set sont en eux qui ont renouvelle la violence qu
'ils avaient faite.
5. O Thot qui fais être vérité la parole d'Osiris centre ses ennemis, fais être vérité la parole de l'Osiris N contre ses ennemis, comme tu fais
6. être vérité la parole d'Osiris contre ses ennemis devant les grands divins chefs d'Abydos cette nuit de la fête Haker
7. o
ù l'on compte les morts, où l'on juge les manes, où l'on fait l'appel du compte des morts. Les grands divins
8. chefs d'Abydos sont Osiris, Isis, Nephthys et
l'Ouvreur de chemins (Anubis).
9. O Thot qui fais être vérité la parole d'Osiris contre ses ennemis, fais être vérité la parole de l'Osiris N contre ses ennemis, comme
10. tu fais être vérité la parole d
'Osiris contre ses ennemis devant les grands divins chefs de Tatou cette nuit de l'érection de Tat dans Tatou.
11. Les grands divins chefs de Tatou sont [p.77] Osiris, Neph
thys, Horus, vengeur de son père Osiris. L'érection de Tat dans Tatou,
12. c'est le bras de Horus de Sekhem. lis sont derrière Osiris enveloppe dans ses bandelettes.
13. Thot qui fais Sire vérité la parole d'Osiris centre ses ennemis, fais être vérité la parole de l'Osiris N contre ses ennemis, comme
14. tu fais être vérité la parole d'Osiris contre ses ennemis devant les grands divins chefs des chemins des morts cette nuit de faire le jugement de ceux qui ne sont
15. plus. Les grands divins chefs des chemins des morts sont Thot, Osiris, Anubis, Astes. Le jugement de ceux qu
i ne sont plus,
16. c'est la paralysie des forces pour les
ames des fils de la rébellion.
17. Thot qui fais être vérité la parole d'Osiris contre ses ennemis, fais être vérité la parole de l'Osiris N contre ses ennemis, comme tu fais être vérité la parole d'Osiris contre ses ennemis
18. devant les grands divins chefs de S
e- [p.78] khem cette nuit des choses sur l'autel dans Sekhem. Les grands divins chefs de Sekheth sont l'Horus de Sekhem
19. et Thot
qui fait partie des chefs d'Anroutef. La nuit des choses sur l'autel dans Sekhem, c'est l'illumination du monde par le cercueil d'Osiris, seigneur de l'Amenti.
20. O Thot qui fais être vérité la parole d'Osiris contre ses ennemis, fais être vérité la parole de
l'Osiris N contre ses ennemis, comme tu fais être vérité la parole d'Osiris contre ses ennemis
21. devant les grands divins chefs de la grande fete du labourage de la terre dans Tatou cette nuit de la fete du labourage de la terre avec le sang qui fait être vérité la parole d'Osiris contre ses ennemis. Les
22. grands divins chefs de la grande fete du labourage de la terre dans Tatou sont Thot, Osiris, Anubis, Ap-Matennou. Des l'arrivée des compagnons de Set, ils se transforment
23. en animaux; alors ils tuent ceux-ci devant ces dieux des que [p.79] coule leur sang: cela est fait par le jugement des habitants de Tatou.
24. Thot qui fais être vérité la parole d'Osiris contre ses ennemis, fais être vérité la parole de
l'Osiris N contre ses ennemis, comme
25. tu fais être vérité la parole d'Osiris centre ses ennemis devant les grands divins chefs de Pa et Dep cette nuit de
l'érection des colonnes d'Horus, d'établir
26. Horus héritier des apanages de son p
ere Osiris. Les grands divins chefs de Pa et Dep sont Horus, Isis, Amset et Hapi. L'érection
27. des colonnes d
e Horus, c'est la phrase de Seti ses suivants: Qu'on place les colonnes ici!
28. Thot qui fais être vérité la parole d'Osiris con
tre ses ennemis, fais être vérité la parole de l'Osiris N contre ses ennemis, comme tu fais être vérité la parole d'Osiris contre ses ennemis
29. devant les grands divins chefs d'Anroutef cette nuit du mystère des formes. Les grands divins chefs

[p.80]

30. d'Anroutef sont Ra, Osiris, Shou, Baba (?). Cette nuit du mystere des formes, c'est l'existence dans le cercueil
33. des cuisses, des jambes et des talons d'Osiris,
l'être bon, dont la parole est vérité éternellement.
32. O Thot qui fais être vérité la parole d'Osiris centre ses ennemis, fais être vérité la parole de l'Osiris N contre ses ennemis, comme tu fais être vérité la parole d'Osiris
33. contre ses ennemis devant les grands divins chefs de la localité des deux étuveuses ce
tte nuit où Isis s accroupit pour faire l'acte de résurrection en se lamentant sur son
34. frère Osiris. Les grands divins chefs du nid des deux c
ouveuses sont Isis, Horus et Amset.
35. O Thot qui fais être vérité la parole d'Osiris contre ses ennemis, fais être vérité la parole de l'Osiris N contre ses ennemis, comme tu fais être vérité la parole
36. d'Osiris contre ses ennemis devant les grands divins chefs de Rostaou cette nuit [p.81] o
ù Anubis place ses mains sur les choses derrière Osiris, où il fait être vérité la parole d'Horus centre
37. ses ennemis. Les grands divins che
fs de Rostaou sont Osiris, Isis et Horus. Le coeur d'Osiris se réjouit dans sa retraite, son coeur est en paix à la venue
38. de Thot qui fait être vérité la parole de l'Osiris N centre ses ennemis devant les grands divins chefs de tout dieu et toute déesse, devant le Seigneur suprême, qui repousse les ennemis de
l'Osiris N,
39. qui repousse les souillures qu'il avait conservées. Etant dit ce chapitre purificateur on sort le jour apr
es l'ensevelissement, on accomplit
40. toutes les transformations que
l'on a coeur de faire. Celui qui récitera ce chapitre pour le défunt sera sain et sauf sur terre et passera à travers le feu sans qu'il lui arrive aucun mal, en vérité.

[p.82]

NOTES

1. Faire la parole être vérité, c'est concéder un attribut divin. Dieu maintient l'ordre dans le monde, c'est-à-dire fait la rente par sa seule parole qui prévaut contre les éléments du desordre, ses ennemis. Cf. Panthéon egypt,, pp. xi-xiv.
    Ce chapitre a pour but de donner au défunt le ma-kherou ou privilège de faire la vérité par la parole et de triompher ainsi de ses ennemis d'outre-tombe, a
l'instar d'Osiris; mais les termes en sont tres obscurs pour nous; il y est fait allusion a des pratiques de culte commemoratives d'episodes encore inconnus du mythe osirien. Du reste, le vague des expressions est souvent intentionnel; j'en prends pour exemple le mot Khet-u a choses substitut au mot précis qu'exigerait l'intelligence de la phrase: a placer les choses (lisez les offrandes) sur l'autel, paralyser les choses (lisez les forces) des âmes des fils de la rébellion  (col. 3, 16), etc.


[p.83]

CHAPITRE XIX

Titre: Chapitre de la couronne de vérité de parole

1. Dit l'Osiris N: Ton père Toum a dispose cite belle couronne de vérité de parole à ton front; tu vis aime des dieux
2. et vivras toujours, car Osiris, résident de
l'Ouest, a fait ta parole être vérité contre tes ennemis ton père Seb t'a transmis tout son héritage. Va, commande par la vérité de parole d'Horus, fils d'Isis et d'Osiris, sur le trône
3. de ton pere Ra pour le renversement de tes ennemis. Toum t'a legue la double terre (Bis). Toum t'a legue, la collection des dieux t'a confirme le beau talisman de la verite de la parole d'Horus, fils d'Isis et d'Osiris pour tou jours

[p.84]

4. d'Osiris N éternel et immortel! Osiris, résident de l'Ouest, a réuni la double région; tous les dieux et toutes les déesses, tout ce qui est dans le ciel et sur terre (tout cela se maintient) parce que la parole d'Horus, fils d'Isis et d'Osiris, fait la vérité contre ses ennemis devant
5. Osiris, résident de
l'Ouest, parce que la parole de l'Osiris N fait la vérité contre ses ennemis devant Osiris, résident de l'Ouest, Etre Bon, fils de Nout, ce jour où sa parole fait la vérité contre Set et ses compagnons
 6. devant les grands divins chefs d'An, cette nuit du combat et du renversement des mauvais; devant les grands divins chefs d'Abydos, ce jour o
ù la parole d'Osiris fait la vérité contre ses ennemis.
7. La parole de l'Osiris N fait la vérité contre ses ennemis devant les grands divins chefs de
l'horizon de l'Ouest, cette nuit de la fête Haker, devant les grands divins chefs de Tatou, cette
8. nuit de l'érection du Tat dans Tatou, devant les grands divins chefs des che- [p.85] rains des morts cette nuit du jugement de ceux qui ne sont plus, devant les grands divins chefs de Sekhem
9. cette nuit des choses sur
l'autel dans Sekhem, devant les grands divins chefs de Pa et Dep ce jour ou Horus a ete constitue héritier des apanages de son père Osiris, devant les grand divins chefs
10. de la grande fête du labourage de la terre dans Tatou, autrement dit, Abydos, ce jour du jugement des paroles, autrement dit, des regrettes, devant les grands divins chefs d'Anroutef en sa place, cette nuit o
ù Horus prend possession du lieu de renaissance des dieux,
11. devant les grands divins chefs de la localité des deux couveuses cette nuit o
ù Isis s'accroupit pour faire l'acte de résurrection par ses lamentations sur son frère, devant les grands divins chefs de Rostaou, cette nuit oti la parole d'Osiris fait la vérité centre tous ses ennemis.
12. Horus a répète ces incantations quatre fois et tous ses ennemis sont tombes, renverses, égorges; l'Osiris N répétera ces [p.86] incantations quatre fois et tous ses ennemis tomberont,
13. renverses, égorges; Horus, fils d'Isis et d'Osiris, les a répètes des millions de fois et tous ses ennemis sont tombes, renverses, égorges; il les a traînes du lieu o
ù ils étaient la chambre d'immolation de l'Orient; il a coupe leurs têtes,
14. sépare leurs cous, tranche leurs cuisses et les a livres au grand an
éantisseur de la Vallée; ils n'ont pas échappe à la garde de Seb, jamais. Dire ce chapitre sur une couronne
15. sacrée a placer sur la tête du défunt. Lorsqu'on aura offert
l'encens à l'Osiris N, le don lui sera concède de faire la verite par la parole contre ses ennemis,
16. mort ou vivant; il sera des suivants d'Osiris et des boissons et des aliments lui seront donnas devant ce dieu. Tu diras ce chapitre le matin, le matin, et il sera d'une grande efficacité, en vérité!

NOTE

14. Ilis n'ont pas échappe a la garde de Seb, c'est-à-dire ils sont restes sous terre, Seb étant le dieu de la terre.


[p.87]

CHAPITRE XX

Titre: Autre chapitre de la couronne de Vérité de Parole.

O Thot! fais être vérité la parole de l'Osiris N centre ses ennemis, comme tu fais être vérité la parole d'Osiris contre ses ennemis
1. devant les grands divins chefs d'An, cette nuit de la lutte et du renversement des ennemis;
2. devant les grands divins chefs de Tatou, cette nuit de
l'érection du Tat dans Tatou;
3. devant les grands divins chefs de Sekhem, cette nuit des choses sur
l'autel dans Sekhem;
4. devant les grands divins chefs de Pa [p.88] et Dep, cite nuit de constituer Horus héritier des apanages de son père Osiris;
5. devant les grands divins chefs d'Anroutef, cette nuit o
ù Horus prend possession du lieu de renaissance;
6. devant les grands divins chefs de la localité des deux Couveuses, cette nuit des lamentations d'Isis sur son frère Osiris;
7. devant les divins chefs de Ro-staou, cette nuit de faire vérité la parole d'Osiris contre ses ennemis.

O Thot! fais être vérité la parole de l'Osiris N contre ses ennemis, comme tu fais être vérité la parole d'Osiris contre ses ennemis
1. devant les grands divins chefs d'Abydos, cette nuit de
l'appel du compte des morts;
2. devant les grands divins chefs des chemins des morts, cette nuit de faire le jugement de ceux qui ne sont plus;
3. devant les grands divins chefs de la fête du labourage dans Tatou, cette nuit
de se joindre à eux;
4. devant les grands divins chefs de
Ra;

[p.89]

5. devant les grands divins chefs d'Osiris;
6. devant les grands divins chefs du ciel et de la terre;
7. devant les grands divins chefs de tout dieu et toute déesse.
8. L'homme qui dira ce chapitre, après
à être purifie dans Peau de natron, sortira avec le jour après l'ensevelissement, il fera toutes les transformations que lui suggérera son coeur. il passera h travers le feu, en vérité.


[p.91]

CHAPITRE XXI

Titre: Chapitre de rendre sa bouche a l'homme dans la divine région inférieure.

Tableau place au-dessus des chapitres XXI et XXII: un pretre pressente un vase et le baton magique a tête de balier a deux personnages, dont l'un est debout et l'autre assis.

1. Dit l'Osiris N: Salut a toi, Osiris, seigneur de lumiere résident dans la grande demeure, au sein des ténèbres absolues. Je viens a toi, mâne purifie; mes deux mains
2. sont derrière toi. Je suis ce que tu es, toi qui gardes ta tête. Rends-moi ma bouche pour parler, escorte mon coeur a son heure contre les comploteurs de ténèbres.

NOTE

2. Je suis la leçon du Papyrus 3079 du Louvre: ti'k n-a ro-a Vei-a am-f sam-k het-a er oun-f, etc.


[p.93]

CHAPITRE XXII

Titre: Autre chapitre de rendre sa bouche à l'homme dans la divine région inférieure.

1. Je resplendis dans l'oeuf dans le pays des mystères. On me rend ma bouche pour parler. Je suis devant les grands divins chefs,
2. devant le
dieu grand, seigneur de l'hémisphère inférieur. Mon bras n'est pas repousse devant les divins chefs de tout dieu et toute déesse. Je suis Osiris, seigneur de Ro-staou et de ceux qui soni au faite de l'escalier. J 'arrive,
3. je fais ce que désire mon coeur le jour du feu o
ti j'éteins la flamme a son apparition.

[p.94]

NOTES

2. Mon bras n'est pas repousse la négation est ajoutée par les manuscrits hieratiques. Les divins chefs de tout dieu, l'expression si fréquemment employée dans les chapitres XVIII à XXII, et que l'on rend très approximativement par divins chefs, digne les dit minores, les genies, qui agissent sous les ordres des grands dieux.


[p.95]

CHAPITRE XXIII

Titre: Chapitre d'ouyrir la bouche de l'homme dans la divine région inférieure. Le tableau des manuscrits hiératiques représente un prêtre tenant l'instrument de fer appelle non et l'approchant du defunt, qui est debout, muni du baton de commandement.

1. Dit l'Osiris N: Ptah ouvre ma bouche, Ammon, dieu de ma ville, délie l'entrave de ma bouche des que je sors du sein de ma mère; Thot arrive et me munit
2. de ses charmes magiques. Set délie
l'entrave de Toum; ma bouche marche. Toum faisait obstacle a mon élocution, (mais maintenant) ma bouche marche: Ptah a ouvert ma bouche avec cette lame de fer
3. dont on se sert pour ouvrir la bouche [p.96] des dieux. Je suis Sekhet, je siège au grand cote occidental du ciel. Ma bouche est celle d'Osiris, le résident de
l'ouest. Je vogue en chef parmi les esprits d'An: grâce à tous mes charmes magiques, je dis tout
4. ce qu
'ils disent. J'agis en dominateur de la collection des dieux: je leur apporte mes charmes magiques réunis.

[p.97]

NOTES

Avec les instruments de fer nou et khopesh on touchait la bouche de la momie pour lui rendre l'usage de la langue au jour de la résurrection.
    J'avenis, une fois pour toutes, que les divergences, insignifiantes a noter, de ma traduction avec le texte du papyrus de Turin, sont justifiées par les manuscrits hiératiques du Louvre; c'est ainsi que au lieu de t'et naf-su du Todtenbuch (I. 4), ces manuscrits donnent t'et sen.
2. Toum faisait obstacle
à mon Elocution. Toum, forme du soleil disparaissant a l'horizon, semble ici symboliser la mort de l'homme par suite de laquelle l'usage de la parole lui est enlevé; tandis qu'a une certaine epoque historique, Set a personnifie le soleil diurne dans la force de son ardeur.


[p.99]

CHAPITRE XXIV

Titre: Chapitre de l'apport des charmes magiques par l'honnne, avec soi, dans la divine région inférieure.

Tableau: Un prêtre semble adresser la parole au defunt.

1. Dit l'Osiris N: Je suis Khepra qui se donne la forme à lui-meme en haut de la cuisse de sa mère, faisant le chien-loup pour ceux qui sont dans l'abîme céleste et le phénix pour ceux qui sont parmi
2. les divins chefs, Je rassemble mes charmes magiques en tout lieu o
ù il est; or, l'homme qui y est circule plus vite que les lévriers, court plus vite que la lumière;
3. Amenant la barque vigoureusement, tu la diriges en pleine eau tu navigues sur [p.100] le bassin de feu dans la divine re
gion inférieure. Je rassemble mes charmes magiques, moi l'Osiris N
4. rayonnant en tout lieu o
ù je suis; or l'homme qui est là circule plus vite que les lévriers, court plus vite que la lumiere, a l'initiation du créateur des dieux....
5 L'Osiris N donne ses charmes magiques
à l'homme qui est 1e, circulant
6. plus vite que les lévriers, courant plus vite que la lumi
ere (variante), que la majesté du dieu Shou.


[p.101]

CHAPITRE XXV

Titre: Faire que l'homme se souvienne dans la divine région inférieure.

Tableau: Deux hommes debout, en face l'un de l'autre.

1. Dit l'Osiris N: Je fais que l'homme se rappelle son nom dans la grande demeure, qu'il se rappelle son nom dans
2. la demeurer feu, au sein de la société des dieux, cette nuit du compte des années et des mois dans la demeure dont je suis le constructeur. Je si
ege dans la grande demeure
3. du del. Tous les dieux étant au complet, j'arrive derrière l'Osiris N, et il prononce ensuite son nom.
3. Se place e
t derrière quelqu'un, c'est se constituer son protecteur.


[p.103]

CHAPITRE XXVI

Titre: Chapitre de rendre a l'homme son coeur dans la divine région inférieure.

Tableau: Un homme tenant contre sa poitrine l'hiéroglyphe du coeur est agenouille devant un épervier a téte humaine emblème de l'âme.

1. Dit l'Osiris N: Mon coeur est à moi dans la demeure des coeurs, men coeur est à moi dans la demeure des coeurs. On me rend mon coeur, il repose en moi. Je ne mange pas
2. d'aliments auprès d 'Osiris du cote de l'Orient. Je descends et remanie le Nil. Je ne m'en
vais pas.... On me rend ma bouche pour parler,
3. mes jambes pour marcher; on me re
nd mes bras pour renverser mes ennemis. [p.104] J'ouvre les portes du ciel, je traverse (la terre que personnifie) Seb, prince des dieux...
4. il m'ouvre mes yeux d'aveugle, il donne
l'impulsion à mes bras pour saisir; l'instrument en forme de cuisse d'Anubis me rend la vigueur, je ressuscite par lui. J'existe, je me lève par Sekhet, la déesse.
5.
L'ouvre le ciel; je fais ce qui m'est ordonne dans Memphis. J'ai la connaissance de mon coeur, je suis en possession de mon coeur, je suis en possession de mes bras, je suis en possession de mes jambes, au gré de ma personne. Mon âme n'est pas emprisonnée
6. dans mon corps aux portes de l'Amenti.


[p.105]

CHAPITRE XXVII

Titre: Chapitre de ne pas laisser enlever à l'homme son coeur dans la divine région inférieure.

Tableau: Le défunt, tenant l'hiéroglyphe du coeur contre sa poitrine, est agenouille devant Amset, Hapi, Tiaoumautef et Kebhsennouf.

1. O vous qui enlevez les coeurs et vous saisissez des coeurs, dont les bras s'apprêtent à changer le coeur de l'Osiris N à cause der ce qu'il a fait
2. dans son ignorance de vous et de vos actes, salut
à vous, seigneurs de la perpee tuite du temps, qui possédez l'eternite. N'enlevez pas mon coeur par vos paroles cette année, ce mois-ci;
3. n'enlevez pas ce coeur, vous qui ne changez pas vos coeurs; ne dites rien de
mauvais [p.106] centre moi, car ce coeur est le grand coeur du seigneur d'Hermopolis, dieu grand
4. don
t les paroles agissent sur ses organes et qui envoie son coeur dans sa poitrine. Qu'il protége mon coeur contre les dieux, que je sois en possession de lui éternellement. (O mon coeur!) je suis ton maître (maintenant), tu es
5. dans ma poitrine, tu ne te sépareras plus de moi. Je donnerai des ordres que tu écouteras dans
la divine région inférieure.

[p.107]

NOTES

On sait que les viscères du mort, emlaumés séparément dans les vases canopes, étaient personnifies par les quatre genies représentes dans le tableau de ce chapitre.
4. Em dtu am-f
, variante hiératique de em ddui am-f. Plus loin: mafu-hel-a er nutcrue va-riante de maui-heta er nuteru.


[p.109]

CHAPITRE XXVIII

Titre: Chapitre de ne pas enlever a l'homme son coeur dans la divine région inférieure.

Tableau: Un dieu assis auprès d'un auter est adore par le defunt.

1. Je suis un arbuste; ce que je hais, c'est le billot. Que mon coeur ne me soit pas enlève par les évocateurs da la fête dirigée par Thot en l'honneur d'Osiris, résident de l'Amenti.
2. il a vu Set et Pa frappe. Variante: rétrogradation ensuite. I
l la frappe, il a frappe les destructeurs. Mon coeur s'affaisse et pleure sur lui-meme devant Osiris.
3. Sa force vient de lui, sa prière vient de lui. J'ai fait qu'il soit en juge d'Osiris, re- [p.110] sident de
l'Ouest, et de l'Osiris N. Mon coeur brûle dans la grande salle,
4. il se saisi
t des aliments dans Ro-aki. Que ne me soit pas enlève mon coeur... (La fin de ce chapitre est absolument inintelligible; les variantes des manuscrits hiératiques ne l'éclaircissent pas.)


[p.111]

CHAPITRE XXIX

Titre: Chapitre de ne pas laisser enlever a l'homme son coeur dans la divine région inférieure.

1. Arrière, messager des dieux! Est-ce que tu viens pour enlever leur coeur aux vivants? Est-ce que tu ne rendras pas leur coeur aux vivants?
2. Que les dieux n'accaparent pas les aliments qui sont pour moi. (Je ne crains pas) qu'ils tombent
à l'improviste sur moi, face à face, marchant tous ensemble sur cette terre, en personne.
2. Addition des papyrus hiératiques: shem sen devant te
m em ta pen.


[p.113]

CHAPITRE XXX

Titre: Chapitre de ne pas laisser le coeur de l'homme lui faire opposition dans la divine région inférieure.

Tableau: Le defunt est en adoration devant un scarabée pose sur un support.

1. Mon coeur qui me vient de ma mère, mon coeur nécessaire à mon existence sur terre, ne te dresse pas' contre moi, ne témoigne pas en adversaire contre moi parmi les divins
2. chefs au sujet de ce que j'ai fait devant les dieux; ne te sépare pas de moi devant le dieu grand, seigneur de
l'Amenti. Salut à toi, a coeur d'Osiris, résident de l'Ouest; salut à vous, entrailles; salut vous, dieux
3. la barbe tresse, augustes par votre [p.114] sceptre, dites du bien de l'Osiris N, fa
ites le prospérer par Nehbka. Je me suis réuni la terre
4. par le cote occidental du ciel. Apres avoir été gisant sur terre, je ne suis pas mort dans l'Amenti, j'y suis pur esprit pour l'éternité. A dire sur un scarabée de pierre dure, façonne et enduit
5. d'or, qui sera place dans la poitrine de
l'homme après qu'on lui aura fait l'ouverture de la bouche et qu'on l'aura oint avec de l'huile de tête. Les paroles suivantes seront dites sur lui a litre de charme magique: Mon coeur qui me vient de ma mère, mon coeur qui m'est nécessaire pour mes transformations.

Ce chapitre êtait grave sur des scarabées qui étaient places dans la poitrine des momies.


[p.115]

CHAPITRE XXXI

Titre: Chapitre de repousser les reptiles qui viennent enlever les,charmes magiques de l'homme dans la divine région inférieure.

Tableau: Le défunt repousse de sa lance quatre crocodiles.

1. Arrière! Recule! Arrière, crocodile! Ne viens pas sur moi. J'ai la connaissance de mes charmes magiques. Ne prononce pas les (deux) noms
2. du Dieu grand dont
l'un est Messager et l'autre Cynocéphale. Ta face vers la vérité! Je parcours le ciel à l'heure de faire les invocations par mes charmes magiques.
3. ... Ma bouche fait l'invocation des charmes magiques. Je mange avec des dents dures comme la pierre. Je prie en formules magiques

[p.116]

4 Le taureau dans son champ, c'est moi. Je suis Osiris qui a enferme son père Seb avec sa mère Nout,
5. le jour de la grande blessure: mens père est Seb, ma mère
est Nout. Je suis Horus, l'heritier, le jour du lever; je suis Anubis, le jour de compter, c'est moi, je suis Osiris!
6. le chef qui p
eâtre les paroles et confronte les ecrits. J'ouvre à Osiris qui est moi. J'arrive, je suis pur esprit, je compte, je suis fort; j'arrive, je me venge moi-meme,
7. je m'assieds dans le lieu de renaissance d'Osiris, je renais avec lui, je me rajeunis auprès de lui. Je me saisis de cet instrument en forme de cuisse que Ton tient auprès d'Osiris
8. et j
'ouvre la bouche des dieux avec. Je m'assieds auprès de lui (Osiris) en scribe dont la bouche satisfait le coeur. Milliers de pains, milliers de boissons sur l'autel de son père Osiris, animaux de sacrifice,
9. boeufs, oies et volatiles divers. Horus [p.117] détruit
l'opposition faue a Thot. Je m'affermis au ciel, scribe au coeur satisfait. Je suis associe
10. a la table du chef de Taiou. Je suis, j'existe par les offrandes qui lui sont faites. Je respire le souffle de l'Est au dessus de sa tête, je m'empare du souffle de l'Ouest pour lui.
11. ...je parcours le ciel dans ses quatre parties. Avec le souffle du Sud qui est sur ma chevelure, je donne le souffle aux dévots parmi lesquels je mange le pain. Etant su ce chapitre, on
12. sort le jour, on est
à meme de marcher sur terre parmi les vivants, on ne subit aucun dommage, a jamais, en réalité.


[p.119]

CHAPITRE XXXII

Titre: Chapitre de repousser les crocodiles venant pour enlever au défunt son pouvoir magique dans la divine région inférieure.

Tableau: Le défunt repousse de sa lance quatre crocodiles.

1. Le Grand est tombe sur le flanc. Les dieux l'ont reconstitue. Mon ame arrive, elle parle avec son pere et sauve le Grand
2. des huit crocodiles. Je les connais par leurs noms, ainsi que ceux qui les font vivre. Je suis cel
ui qui en délivré son père. Arrière! crocodile de l'Ouest vivant des astres voyageurs.
3. Ce que tu détestes est dans mon ventre: j'ai mange le cou d'Osiris, je suis Set. Arrière! crocodile de l'Ouest, le serpent [p.120] Nai est dans mon ventre, je te le livrerai. Que ta flamme ne soit pas cont
re moi. Arrière!
4. crocodile de l'Est vivant de ceux qui mangent leurs ordures; ce que tu détestes est dans mon ventre. Je marche, je suis Osiris. Arrière! crocodile de l'Est, le serpent Nai est
5. dans mon ventre, je ne te le livrerai pas; que ta flamme ne soit pas contre moi. Arrière! crocodile du Sud vivant des impuretés; ce que tu détestes est dans mon ventre; qu'il n'y ait pas de sang sur ta patte. Je suis Sepet.
6. Arrière! crocodile du Sud, je suis préserve je ne suis pas livre
à toi. Arrière! crocodile du Nord vivant d'offrandes faites a leur heure;
7. ce que tu détestes est dans mon ventre et ton venin est sur ma tête. Je suis Tou
m. Arrière! crocodile du Nord, Selk est dans mon ventre; je ne l'ai pas enfantée.
8. J'ai la vigueur par mes deux yeux. Ce qui est, est dans mon poing, ce qui n'est [p.121] pas est dans mon flanc. Je suis dirige, je suis muni de ton pouvoir magique, O Ra!
à l'instar du chef qui est en moi; j'a la durée,
9. la hauteur et l'étendue; je respire dans le domaine de mon père, le Grand. Il m'a livre l'Amenti radieux o
ù sont détruits les vivants. Je suis fort
10. après y avoir été affaisse chaque jour. Ma face se découvre, mon coeur est asa place. La
vipère frontale est sur moi chaque jour. Je suis Ra qui se protége lui-meme. Aucun mauvais principe ne peut me renverser.

A la fin de la ligne 8, lisez skem au lieu de stem.


[p.123]

CHAPITRE XXXIII

Titre: Chapitre de repousser tout reptile.

Tableau: Le défunt perce la tête d'un serpent, avec sa lance.

1. O reptile! ne marche plus; tu as protége Seb et Shou, arrête-toi. Tu as
2. mange le rat déteste du soleil tu as dévore les os du chat impur.


[p.125]

CHAPITRE XXXIV

Titre: Chapitre de ne pas laisser mordre l'homme dans la divine région inférieure par celui qui retourne la tête.

1. O uroeus principe du soleil, vie première du soleil, vie d'une tête de flamme rayonnant pour des millions d'années sur le support des aliments, variante: des plantes qui se
2. renouvellent, éloigne toi de l'Osiris N qui est un Maft divinise.


NOTES

1. Aral tep-t n Ra atikh iept n Ra ankh tep nebat, etc.. variante hiératique. On sait que l'uroeus symbolise le feu du disque. L'expression "support des aliments" désigne la terre.
2. Le Maft est un quadrupède qu'on n'a pas identité et dont on ignore le sens religieux.


[p.127]

CHAPITRE XXXV

Titre: Chapitre de ne laisser dévorer l'homme par aucun reptile dans la divine région inférieure.

Tableau: Le défunt transférée un serpent avec sa lance.

1. O Shou! ... dans le coffret funéraire d'Hathor. Flairent Osiris ceux qui mangent
2. sa nourriture. Il emportent les fautes de l'Osiris N. Qu'on lui fasse traverser la porte par laquelle tu as passe. Le serpent est pour les herbes,
3. on le garde pour les herbes. Osiris est cet immobile qui implore
l'ensevelissement... Le grand aux deux yeux et à la double corne est enlace a toi, il divise la lumière au moyen de la réunion de ces emblèmes.


[p.129]

CHAPITRE XXXVI

Titre: Chapitre de faire obstacle à-la tortue.

Tableau: Le défunt repousse une tortue avec sa lance.

1. Eloigne-toi de moi. Mes levres marchent; je m'associe au maître du circuit (le soleil).
2. Mes paroles vont des dieux
à Ra et j'interprete les ordres de leur seigneur.


[p.131] 

CHAPITRE XXXVII

Titre: Chapitre de faire obstacle aux deux yeux-uroeus.

Tableau: Le défunt transperce un serpent avec sa lance.

1. Salut à vous, les deux Rehous, les deux surs, les deux Yeux-Uroeus. Je vous dirige par un pouvoir magique.
2. Je rayonne dans la barque S
ekhti. Je suis Horus, fils d'Isis. Je viens pour voir mon père Osiris.


[p.133]

CHAPITRE XXXVIII

Titre: Chapitre de vivre par les souffles dans la divine région inferieure: il est dit pour faire obstacle aux yeux vipères.

Tableau: Un personnage debout, tenant le signe de la vie et le signe des souffles.

1. Je suis les deux lions, l'heritier de Ra, Toum dans la ville du Nord. Ceux qui sont dans leur salle, je les guide; ceux qui sont dans leur cellule,
2. je fais leur chemin. Je circule acclame sur le chemin de la barque de Toum; je me tiens en cas de catastrophe de la barque de Ra. Je proclame les paroles du dieu.
3. Aux intelligents, je r
epete ses paroles. Mon gosier est ouvert; je cherche mon [p.l34] père le soir. Ma bouche est ouverte; je mange pour subsister.
4. Je vis dans Tatou. Je recommence la vie après la mort comme le soleil, chaque jour.


[p.135]

CHAPITRE XXXIX

Titre: Chapitre de faire obstacle à Refret dans la divine région inférieure.

Tableau: Le défunt transperce un serpent de sa lance.

1. Arrière, marcheur qu'on fait reculer, provenant d'Apap. Tu es submerge dans le bassin du Noun, à l'endroit prescrit par ton père, pour que tu y sois frappe. Eloi-gne-toi
2. du lieu de renaissance de Ra. Tremble, je suis Ra. Tremble. Arrivre! on d
etruit ton venin. Ra te renverse, les dieux te renversent. Ton coeur est arraché
3. par le lynx, tu es encha
ine par le scorpion; ta blessure est prescrite par la verite. Sont renverses ceux qui sont sur le che- [p.l36] min, est renversé le marcheur. Apap, l'ennemi
4. de Ra, p
enetre à l'orient du ciel aux cris de la nuee orageuse, aux rugissements de l'ouvreur des portes de l'horizon; lorsqu'on voit poindre les bras de Ra surgissant, il succombe massacre.
5. J'ai agi selon ton c
oeur, j'ai fait le bien, j'ai agi convenablement, à Ra! J'ai fait rejouissance à l'enchainement execute pour Ra. Apap est renverse, lie, enchaine,
6. garrott
e par les dieux du Sud, du Nord, de l'Ouest et de l'Est: ils l'ont enchaîne dans chacun de ces endroits. Aker l'a renverse, le chef de la porte de l'Abime l'a garrotte. Paix! Paix! Ra! Il navigue en paix.
7. Apap, l'ennemi de Ra est
à terre, renverse, le grand Apap est tombe. Ton coeur go tait les delices, mais le scorpion a fait ta bouche malade
8. par le venin qu'il contient éternellement. Ton phallus fonctionne éternellement, Horus; ton phallus est éternel, les ennemis de Ra sont repouss
es de toi.  O deteste de Ra, toi qui regardes derriere toi, [p.137] on tranche ta tete, on la coupe en la divisant en deux parties
9. pour que se pr
ecipitent sur ta tete les mangeurs de ta tete. Osiris brise tes os, coupe tes chairs sous le contrele d'Aker. Apap, ennemi de Ra. Arrive Sekhet, la deesse juseiciere, elle est apaisée par cela.
10
. ... Qu'il ne sorte aucune mechancete de ta bouche contre moi, agis pour moi. Je suis Set, chef des rebelles dont la parole s'eleve au sein de l'horizon du ciel,
11. pareil
à un funeste de coeur. Invocation de Toum: Levez vous, que vos faces soient radieuses, le mauvais est repousse par les divins chefs. Invocation de Seb: Affermissez vos sieges au centre de la barque. Khepra vous admet; combattez,
12.
etirez vos jambes, versez de l'eau sur vos bras. Invocation d'Hathor: Le soleil apparaît, saisissez vos armes. Invocation de Nout: Allons! repoussez ce mauvais qui s'avance
13. contre le dieu qui est dans son naos; tendez vos bras contre le déteste du seigneur au-dessus de tout, que rien n'arr
ete [p.138] parmi les dieux. Invocation des dieux; Prenez vos aliments, parcourez le bassin de turquoises, allez a celui qui est dans son naos.
14. et dont sortent les dieux. Il vous fera les incantations favorables, faites-lui adoratations et proclamez-le. Invocation de Nout, mere des dieux. Celui qui sort d'elle a trouve son chemin, il a fait sa prise parmi les dieux, il a pris possession
15. du ciel. Seb se dresse, venere des dieux, grands pour amener Hathor parmi eux. Les dieux sont tremblant, la parole du soleil, est verite contre Apap, Apap, Apap. Apap!


NOTES

4. Penetre a l'orient du ciel, ak em abt nt pe, variante hieratique.
13. Tendez vos bras contre le deteste du siegneur au dessus de tout, za-t tot ui ten er mesd neb er zer, variante hieratique.


[p.139]

CHAPITRE XL

Titre: Chapitre de repousser le mangeur de rene.

Tableau: le défunt perce de sa lance un serpent pliece sur le dos d'un ene.

1. Je suis vis-à-vis de toi; ne me mange pus, car je suis pur. Je suis le temps, variante: le renouvellement venant de soimeme. Ne viens pas sur moi. Je suis celui qui vient
2. sans qu
'on l'appelle. Abstiens-toi. Je suis maître de ta bouche et Je liberateur de celui qu'on enchaîne, tel que celui qui detourne la tete et que detruit Horus... Tu es partage
3. tour
à tour entre l'amour et la haine des dieux dans Pa et Dep, l'enfant sur- [p.140] git par son glaive avec L'Oeil d'Horus. Il m'est fait obstacle, je suis repousse, entrave par des souffles
4. qui sont contre moi. O mangeur de ses fautes, Ra-skhau,
à celui qui ecarte la violence, il n'y a plus de fautes, Ra-skau-tames, il n'y a plus de fautes
5. au milieu des divins chefs. Sont repousses, sont enlev
es les souffles qui etaient contre moi. O mangeur de ses fautes, à celui qui ecarte la violence, Ra-skhau-ta-mes,
6. je ne suis plus souill
e de fautes, je ne serai pas violente. Ra-skhau-tames, je ne serai pas violente, pas d'outrage centre moi par les revoltes, variante: pas d'outrage des revoltes. Je suis celui à  qui est donne
7. relogement lorsqu'il l'ordonne, variante: il est
eloigne lorsqu'il l'ordonne par l'eloignement de l'Osiris N de celui qui le dévorerait; il est le seigneur de vie, chef de l'horizon.


[p.141]

NOTES

2. Les divergences avec le papyrus de Turin sont justifiées par la leçon du pap. 3079. Celui qui détourne la tete, c'est l'ennemi! du soleil, le crocodile, tel que le représente le tableau du chapitre XXXI.


[p.143]

CHAPITRE XLI

Titre: Chapitre de faire obstacle ce qui blesse l'homme dans la divine région inférieure.

Tableau: Un homme perce de sa lance un serpent place sur l'hiéroglyphe qui détermine le mot shad "blessure".

1. Osiris l'Etre bon, Toum le protege contre les deux lions et lui ouvre les portes je l'horizon. Sa respiration a un passage.
2. O ce gardien de la porte de l'Amen
ti qui est en lui et vit parles souffles, guide divin de la barque de Khepra, parlant à la collection des dieux le soir! J'entre, je sors, je vois, je ressuscite, je
3. prononce des paroles, car mon gosier est ouvert; je vis, je suis sauf apr
es la mort. O apporteur d'offrandes! celui qui est dans les écritures (Thot) a ouvert ma bouche,

[p.144]

4. des aliments y sont contenus. Le messager envoyé par les divins chefs (variante: les Grands qui se fondent dans les divins chefs) a affermi mon bras droit.


[p.145]

CHAPITRE XLII

Titre: Chapitre de repousser tout mal, de repousser toute blessure faire dans la divine région inférieure.

1. Terre du sceptre, mitre de la statue, pavois d'Osiris, l'Etre bon a Je suis l'enfant (à répéter quatre fois) O Abour! ô toi qui parles comme le soleil!
2. Bis. Son billot est appareille par celui qui conna
it ton nom. Est-ce que tu viens pour cela, cause de mes grandes fautes? Je suis Ra, bienfaisant pour mes favoris; je suis le dieu Grand au milieu des beaux tamaris. Le soleil d'aujourd'hui est enveloppe
3. dans le soleil d'hier (
à répéter quatre fois). Je suis bienfaisant pour mes favoris. Le dieu est installe au milieu des tamaris. [p.146] Je sais sauf, le soleil est sauf, réciproquement.
4-9. L'Osiris N, sa chevelure est Noun, sa face est
à Ra, ses yeux sont à Hathor, ses oreilles sont au Guide des chemins, son nez est au Résident de Sekhem ses livres sont Anubis, ses dents sont Selk, son cou est Isis, la déesse, ses bras sont au bélier, seigneur de Tat, son épaule est à Neit, dame de Sais, son buste est au seigneur de Kerau, son ventre et son épine dorsale sont Set, variante: Thot, son dos est à Sekhet, son phallus est à Osiris, son fondement est à l'Oeil d'Horus, ses jambes sont Nout, ses pieds sont à Ptah, ses mains sont à Harshefi, ses doigts et ses os sont aux uroeus vivantes.
10. Il n'est aucun de ses membres qui ne soit défie. Thot protége ses chairs complètement, chaque jour. On ne le saisit pas par les bras, on ne
11. l'appréhende pas par les mains. Les hommes, les dieux, les m
anes, les morts, les êtres, les intelligents, les humains, personne ne lui fait violence, il est celui qui sort intact. Les

[p.147]

12. hommes ignorent son nom. Il est Hier. Ceiui qui voit des millions d'années est son nom. Il passe par les chemins hyper célestes. L'Osiris N est considère comme un seigneur d'éternité, il est considère comme Khepra, il est seigneur du diadème,
13. il est dans l'oeil solaire,
oeuf auquel est donnée la vie parmi eux (les dieux), variante: parmi vous (les dieux). Il est celui qui, étant dans l'Oeil solaire, sa demeure, est dans sa résidence, y siége. Il est Horus pour des millions d'années, variante: qui parcourt (des millions d'années),
14. il decr
ete sa résidence, la régit; sa bouche combine ses paroles qui maintiennent son équilibre. Il combine ses transformations. Les évolutions de l'Osiris N et d'Osiris Ounnofre de saison en saison sont ses fonctions
15. et sont en lui. Un de un, il circule, il est dans il solaire. Rien de mauvais contrée lui n'est produit par les révoltes. On ne trouverait pas (d'autre) ouvreur des portes du ciel, régent de sa résidence, initiateur de ses naissances d'aujourd'hui;

[p.148]

16. il est l'enfant qui foule le chemin d'Hier. Il est aujourd'hui de générations en générations. Il est celui qui combine les millions d'années pour vous qui etes ou qui serez au ciel, sur terre, au sud, au nord, à l'ouest, à l'est. Sa crainte est dans
17. vos poitrines. Il vous a modèles de sa main. Il échappe
à la mort par le renouvellement de sa durée dans vos poitrines. Ses transformations sont en lui même; on ne connaît pas le sang qui est en elles. Il a étendu les jambes (au commencement), on n'a pas trouve
18. l'époque o
ù il a fait cela au ciel. Il a détermine la terre, détermine les naissances. Les mauvais principes ne sauraient se réunir pour lui désobéir par quelque acte funeste. Les bouches seront agrandies par les paroles que vous prononcera
19. l'Osiris N. Il rayonne et illumine les cl
ôtures. Un de un, Ra ne fait pas défaut aux formes à travers lesquelles il passe successivement. Or, je te dis, l'Osiris N:
20. Plante sortie du Noun, sa m
ere est Nout. O celui qui s'est produit! Il etait [p.149] sans mouvement. C'est un grand qui s'est constitue dans Hier. Il a organise son action de sa main. On ne connaît pas l'Osiris N,
21. mais il se conna
ît; on ne le saisit pas, mais il se saisit. Il est Horus au sein de millions d'années. Sa flamme est sur la face des hommes et brùle leurs coeurs. L'Osiris N
22. régit sa résidence et passe
à son epoque par le chemin qu'il a fraye, renversant tout mauvais principe. Il est le cynocéphale d'or des dieux, sans bras et sans jambes, résident à Memphis. Il passe
23. comme passe le cynocéphale de Memphis. Etant dites ces paroles, il s'éveille auprès de Ra.


NOTES

21. "Mais il se saisit," variante hiératique.
23.
"Il s'éveille auprès de Ra." Ce sens semble ressortir des lésons généralement corrompues des divers manuscrits.


[p.151]

CHAPITRE XLIII

Titre: Chapitre de ne pas laisser couper la tête de l'homme dans la divine region inférieure.

Tableau: Trois dieux sont adores par un homme debout.

1. Je suis le grand, fils du grand, le feu, fils du feu. On m'a rendu ma tête après l'avoir coupée.
2. On n'a pas enlève sa tête
à Osiris, on ne m'enleve pas ma tête, grec à Osiris Ounnofre; je suis organise, je suis vrai par lui.
3. Je me renouvelle, je me rajeunis. Je suis Osiris, moi l'Osiris N dont la parole est vérité.


[p.153]

CHAPITRE XLIV

Titre: Chapitre de ne pas mourir de nouveau dans la divine région inférieure.

Tableau: Un homme debout devant une chapelle.

1. J'ouvre la retraite o tombent les menés au sein des ténèbres. Je dispose l'Oeil d'Horus. Le Guide des chemins a fait mon éducation.
2. Je me cache parmi vous, astres non voyageant. Je suis fort par Ra. Ma face, variante: mon c
oeur, se fait jour. Mon coeur est à sa place;
3. variante: dans son coffre. Je parle, je sais. Je suis Ra se protégeant lui-meme. Je ne suis pas détruit, je ne suis pas violente. Tu vis. Ton père est le fils de Nout. Je suis
4. ton fils, le grand de la double force. Je [p.1
54] vois tes mystères. Je me lave en roi. Je ne meurs pas de nouveau dans la divine région inférieure. Le résident de l'Amenti déteste qu'on prononce son nom.


[p.155]

CHAPITRE XLV

Titre: Chapitre d'empêcher la corruption dans le divine région inférieure.

Tableau: Anubis soutient et protége une momie posée debout.

1. Immobile, immobile en qualité d'Osiris, immobile de membres en qualité d'Osiris, qu'il ne soit plus immobile, qu'il ne se corrompe pas.
2. Son phallus n
'a plus de mouvement et ne fonctionne plus. Agissez pour l'Osiris N, comme s'il était Osiris. Etant su ce chapitre, le défunt ne se corrompt pas ans la divine région inférieure.


[p.157]

CHAPITRE XLVI

Titre: Chapitre de ne pas laisser endommager celui qui est vivant dans la divine region inférieure.

Variante: de ne pas porter préjudice à l'heure de la vie dans la divine région inférieure.

Tableau: Un homme debout, le bâton à la main.

1. O jeune! Variante: enfant de Shou, variante: issu de son corps dans l'hémisphère inférieur, je suis en possession
2. de sa couronne parmi les lumineux; on m'accorde que j'étende le bras, que je sois
à l'état d existant. (Variante hiératique: que je me lave et que je marche).


[p.159]

CHAPITRE XLVII

Titre: Chapitre de ne pas laisser enlever l'homme sa demeure dans 1e divine région intérieure.

Tableau: Un pylône à gauche et à droite duquel se tiennent un phénix et un épervier à tête humaine.

1. La demeure de Toum, seigneur d'Heliopolis, est ma demeure et ma residence (1). Allons! pour moi, variante: allons! qu'on m accorde de circuler, je suis
2. vjtre seigneur, Ã dieux! Allons, soyez mes serviteurs. Je suis le fils de votre ma
ître. Vous étés à moi par mon père. Faites pour moi que je sois des serviteurs
3. d'Hathor. Que je sois son prêtre et son assistant; que je sois des serviteurs d'Hathor.


NOTES

1. Variante développe des manuscrits hiératiques.


[p.161]

CHAPITRE XLVIII

Titre: Chapitre de sortir avec la vérité de parole.
Tableau: Un homme debout.

1. Je sors avec la vérité de parole contre mes ennemis. Je traverse le ciel, je traverse la terre, je parcours la terre sur les pas
2. des m
anes, en héritier; car je suis muni de millions d'années par mon pouvoir magique. Je mange avec ma bouche, je mèche avec ma mâchoire. Je suis le dieu maître
3. du Tiaou. Je fais ces choses, ferme de conduite.


[p.163]

CHAPITRE XLIX

Titre: Chapitre de sortir contre ses ennemis dans la divine région inférieure.

Tableau: Un homme debout, le bâton en main.

1. O celui qui mange son bras, s'écartant de sa route. Je suis Ra, je sors de l'horizon contre mes ennemis.
2. On ne m'enlave pas
à moi-meme: j'étends le bras en seigneur du diadème, j'étends les jambes en dieu qui se lave et [p.164] émerge de l'horizon. Je ne me laisse pas tomber parmi mes ennemis.
3. Il m'est accorde que je ne sois pas enlève
à moi-meme. Je me dresse en Horus, je siége au ciel. Je suis fort par Thot, puissant par Toum.
4. Je marche avec mes jambes, je parle avec ma bouche et poursuis ma route ainsi. Il m'est accorde que je ne sois pas enlève
à moi-meme.


NOTES

1. Le mangeur de son bras parât designer le dieu Khem, dont un bras est lève tandis que l'autre reste cache sous les bandelettes. Il est écarte de sa route en ce sens que cet état provisoire retarde sa résurrection. Le défunt dit àla ligne suivante qu'il étend le bras n lorsqu'il ressuscite et devient soleil levant.


[p.165]

CHAPITRE L

Titre: Chapitre de ne pas entrer au lieu de l'immolation.

Tableau: Un homme debout auprès d'un billot.

1. J'organise l'organisation de mon occiput, par les dieux. J'organise l'organisation de mon occiput pour le ciel,
2. sur terre, par Ra. Je le fais en ce jour d'achever l'organisation des défaillants de jambes, ce jour de couper les tees. J'organise
3. l'organisation de mon occiput par Set, dieu dans sa force de tête. Il n'y a plus d'ements destructeurs. Sauvez moi de celui qui a massacre mon père. Je m'empare de la double terre. J'organise l'organisation par Nout,

[p.l66]

4. ayant vu sa première fois, ayant vu la vérité, alors qu'il n'y avait pas encore eu de naissances, alors que les dieux n'existaient pas. Je suis ce dieu issu d'eux, germe des dieux grands.


[p.167]

CHAPITRE LI

Titre: Chapitre de ne pas marcher au renversement dans la divine région inférieure.

Tableau: Un homme debout.

1. L'abomination, l'abomination, je ne la mange pas. L'abomination, ce sont les ordures; je ne les mange pas; je me nourris de vos aliments.
2. Ne me renversez pas dans (l'abomination). Je n'y tends pas par mes bras, je ne marche pas dessus avec mes vandales


[p.169]

CHAPITRE LII

Titre: Chapitre de ne pas manger d'ordures dans la divine région inférieure.

Tableau: Un homme assis auprès d'un autel.

1. L'abomination, l'abomination, je ne la mange pas. L'abomination, ce sont les ordures; je ne les mange pas, me nourrissant de vos aliments qui tombent dans mon ventre.
2. Je ne tends pas mes bras vers cela, je ne marche pas dessus avec mes sandales. Toi qui en vis, ne me pousse pas vers ces choses. O dieux! quelqu'un arrive
3. avec ce que Ton vous apporte, pour que je subsiste avec des aliments qui sont les aliments pour Horus et pour Thot. [p.170] Tu m'offres tout ce que tu manges: invocation des dieux au défunt.
4. L'Osiris N se nourrit de ce que produit le sycomore d'Hathor, la souveraine. On m'y accorde mon tour. Je suis sain et sauf dans les champs de Tatou, prospère
5. dans An. Je vis dépeins, de blé blanc, de bière, de blé rouge. On me livre les meurtriers de mon père et de ma mère. Je garde les portes du canal. J'ouvre la grande salle pour moi. Je fais ma route. Je siége en tout lieu qui me pla
ît.


[p.171]

CHAPITRE LIII

Titre: Chapitre de ne pas manger d'ordures, de ne pas s'abreuver de fétidités dans la divine région inférieure.

Tableau: Un homme assis auprès d'un autel et tenant une coupe de la main gauche.

1. Je suis le taureau tranchant de cornes, le traverse le ciel, maître des levers au ciel, grand illuminateur apparaissant en feu, à l'époque des naissances du lion. Je fais
2. marcher les mânes. Ce que je déteste, ce sont les ordures; je ne m'abreuve pas de fétidités. Je ne marche pas au supplice du renversement. Je suis ma
ître des aliments dans An. il y a des aliments au ciel pour Ra, il y a des aliments

[p.172]

3. sur terre pour Seb par le fait de la barque Sekhti. Je suis amene dans la demeure du dieu grand d'An, j'en découvre les circuits, admis en compagnon dans la barque. Je navigue vers l'est du ciel. Je mange ce qu'on y
4. mange, je vis de ce dont on y vit. Je mange les pains dans la demeure du ma
ître des offrandes. Ce que je déteste, ce sont les ordures; je ne les mange pas.


[p.173]

CHAPITRE LIV

Titre: Chapitre de donner les souffles à l'homme dans la divine région inférieure.

Tableau: Un homme debout, tenant l'hiéroglyphe des souffles.

1. O Toum! accorde-moi les souffles agréables venant de ta narine. Je suis cet oeuf du grand Glousser.
2. Est conserve en moi ce grand
oeuf pondu par Seb sur la terre. Je prospère et il prospère; je vis et il vit, réciproquement. Vieillard, je respire les souffles. Je suis le sauve dont le nom
3. est pur, venant après cet
oeuf conçu à l'heure du grand de la double force, Soutekh. O habitants de la région des approvisionnements, qui ètes dans l'éclat de [p.174] Ra, faites-vous les gardiens de celui qui est dans son nid, de l'enfant qui en sortira.


NOTE

3. Set ou Soutekh, ainsi que tous les dieux redoutables, personnifie le soleil à l'apogée de sa course, le soleil braillant de midi.


[p.175]

CHAPITRE LV

Titre: Autre chapitre. Même tableau.

1. Je suis le chacal. Je suis Shou. J'attire les souffles devant les menés des confins du ciel aux confins de la terre,
2. aux confins de ... Je donne les souffles
à ceux qui sont enfants. J'ouvre la bouche d'Osiris et rends la vue à ses yeux.


[p.177]

CHAPITRE LVI

Titre: Autre chapitre. Même tableau.

1. O Toum! accorde-moi les souffles agréables venant de ta narine. Je suis l'héritier en son heure. Est conserve
2. en moi cet
oeuf du grand Glousser. Il prospère, je prospère, réciproquement. Il vit, je vis, réciproquement. Il respire les souffles, je respire les souffles, réciproquement.


[p.179]

CHAPITRE LVII

Titre: Chapitre de respirer les souffles. d'être en possession de l'eau dans la divine région inférieure.

Tableau: une déesse cachée dans un sycomore verse de l'eau sur les mains du défunt et lui tend des aliments.

1. O grand fleuve du ciel! en ton nom de traversant le ciel, accorde que l'Osiris N soit en possession de l'eau comme Sekhet,
2. que l'Osiris N fasse acte de violence cette nuit du grand désastre. Qu'on fasse passer l'Osiris N vers le Grand
3. qui réside dans le lieu de l'abondance d'eau, comme on a fait passer ces dieux qui ont anéanti leur personnalité. Qu'on fasse passer l'Osiris N: il ouvre,

[p.l80]

4. il est ouvert, dans Tatou, variante: la bouche de l'Osiris N et sa narine sont ouvertes dans Tatou; il repose dans An qui est sa demeure: Safekh
5. la lui a b
âtie, Noum l'a élevée sur ses fondations. Si le ciel s'y offre à lui par le c'ete d'ovient le vent du nord, qu'il s'assoie au sud; si le ciel s'y offre à lui par le cete d'oei vient le vent du sud, qu'il s'assoie au nord; si le ciel s'y offre à lui par le côte d'où vient le vent
6. de l'ouest, qu'il s'assoie
à l'est; si le ciel s'y offre a lui par le cete d'où vient le vent de l'est, qu'il s'assoie à l'ouest. S'abaissant son sourcil sur sa narine, l'Osiris N pénètre en tout lieu qui lui plaît et y réside.


[p.181]

CHAPITRE LVIII

Titre: Chapitre de respirer les souffles et d'être en possession de l'eau dans la divine région inférieure.

Tableau: un homme tenant l'hiéroglyphe des souffles et un vase.

I. Ouvre-moi, ainsi qu'il  la déesse qui est avec moi. Qui es-tu? d'o viens-tu? Je suis
2.
l'un d'entre vous. Qui est avec toi? C'est la double vipère il du soleil. Sépare-toi d'elle. (Viens) en tête à tête pour aborder au lieu de renaissance. Elle me fait naviguer vers la demeure des dieux qui recouvrent leur tête.
3. Collecteur des
âmes est le nom de la barque. Blé des horripilants, blé blanc est [p.l82] le nom des rames,... mainteneur de l'équilibre est le nom du gouvernail.
4. ... Place-moi au sud si le ciel s'offre moi du c
ôte d'où vient le vent du nord. Variante: je navigue, je me dispose en celui qui fait être l'inondation. Placez moi avec des Vases de lait et de vin, avec des gâteaux
5. et des pains et des viandes abondantes dans la demeure d'Anubis. Etant su ce chapitre, on entre après être sorti dans la divine région inférieure.


NOTES

1. Comparez la ligne 1 du chapitre CXXII. Cf. Goodwin, Zeitschrift zur Ægypt. sprach.
3 et 4. Les points indiquent une corruption du texte.


[p.l83]

CHAPITRE LIX

Titre: Chapitre de s'abreuver d'eau dans la divine région inférieure.

Tableau: Une déesse cachée dans un sycomore verse de l'eau sur les mains du défunt assis.

1. O ce sycomore de Nout, donne moi l'eau qui est en toi. J'embrasse cette résidence au milieu de l'heure. Je me resserve
2. pour cet
oeuf du grand Glousser. Je prospère et il prospère, réciproquement. Je vis et il vit, réciproquement. Je respire les souffles et il respire les souffles.


[p.l85]

CHAPITRE LX

Titre: Autre chapitre.

Tableau: Un homme debout, tenant l'hiéroglyphe des souffles.

1. J'ouvre les portes du ciel, je traverse les portes de la terre. Libation a été faite par le dieu et par le grand fleuve du ciel aux temps
2. de Ra. Accordez que je sois en possession de l'eau comme les ennemis de Set sont en possession de sa violence, ce jour du désastre de la terre. Les chefs me font passer
3. épaules contre épaules, comme ils ont fait passer ce dieu, défunt pourvu (selon les rites), et qui a anéanti son individualité. Le c
hef des épaules mea fait passer.


[p.187]

CHAPITRE LXI

Titre: Autre chapitre.

Tableau: Un homme debout, tenant l'hiéroglyphe des souffles.

1. C'est moi, je sors du liquide, on mea place dans l'abondance d'eau,
2. je prévaux par elle en qualité de dieu Nil.


[p.189]

CHAPITRE LXII

Titre: Autre chapitre.

Tableau: Un homme debout, tenant l'hiéroglyphe des souffles.

1. J'ouvre au chef d'An. Je suis Toum. Je traverse l'eau répandue par Thot-Hapi, seigneur de l'horizon, en ce nom de
2. diviseur de la terre. Fais que je sois en possession de l'eau comme les membres de Set. Je traverse le ciel, je suis les deux Lions. Je suis Ra, je suis Aam. Je mange mon héritier,
3. je traverse la cuisse. Je circule sur le soi du champ Aanrou que me donne le ma
ître de l'éternité sans limites. Je suis un germe d'éternité. Je suis Toum à qui est accorde l'éternité.


[p.191]

CHAPITRE LXIII

Titre: Chapitre de s'abreuver d'eau, de ne pas être dessèche par le feu.

Tableau: Un homme faisant une libation devant l'hiéroglyphe du feu.

1. O Taureau de l'Ouest je suis amené a toi. Je suis l'aviron de Ra, faisant aborder sa barque.
2. Que je ne sois pas brêle, que la flamme ne m'enveloppe pas. Je suis At, premier fils d'Osiris que tout dieu rencontre dans son
oeil, dans An. Je suis le grand premier héritier. M'emparant de
3.
l'immobile de coeur, vigueur d'Osiris est mon nom: je le sauve et tu vis par moi. Je suis l'aviron de la barque de Ra qui est en elle pour le transport des chefs, [p.192] pour la résurrection contre les impuretés
4. d'Osiris. La barque navigue. Qu'il n'y ait pas de feu contre moi qui suis défunt. Noum résidant dans Smakheshkhem ne sera pas mon bourreau Je marche en suivant la route par laquelle je suis sorti.


[p.193]

CHAPITRE LXIV

Titre: Chapitre de sortir le jour, en un seul chapitre.

Tableau: Le défunt en présence du disque solaire qui s'élevé dans le ciel.

1. Je suis hier et je connais demain. (Je suis) maître de renaître une seconde fois, mystère de l'âme
2. créatrice des dieux et produisant les aliments pour ceux qui abordent
â l'ouest du ciel, gouvernail de l'est, seigneur des faces qui voient par son rayonnement, seigneur de la résurrection sortant des ténèbres. O les éperviers sur
3. leurs angles, qui écoutent les choses! Je me suis assimile (cette notion que) il y a une cuisse sur le cou et une cuisse sur [p.194] la tête de l'Amenti. Les occidentaux passent vers leurs places secrètes,
4. remorquant Ra qui vient en suivant dans la demeura de la violence, au dessus du chef qui est dans son naos dresse en murailles terrestres. Lui, c'est moi, et réciproquement. J'ai produit la substance brillante que Ptah
5. incruste dans son métal. Invocation de Ra: Ta face se réjouit de la bonne vérité d'aujourd'hui qui est ton entrée au ciel et ta sortie
à l'Orient. Appel des héritiers, appel à ceux
6. qui sont devant le dieu: j
'ai rendu agréables tes chemins, j'ai élargi tes routes pour la traversée de la terre dans la largeur du ciel. Brille sur moi, âme inconnue. Je m'approche
7. du dieu dont les paroles sont entendues par mes oreilles dans le Tiaou. Il n'y a plus de mal ni de souillure de ma mère pour vous. Je suis délivre, protége centre celui qui ferme les paupières la nuit: c'est la restauration de l'anéantissement
8. de la nuit. Je suis l'
inondation. Grand [p.195] auditeur est ton nom. Je suis maître de l'âme qui m'enveloppe dans son sein. La cuisse de devant est sur le cou, la cuisse de derrière sur la tête de l'Amenti. Adoration de ce chef qui est sans son bassin:
9. Me sont livres ceux qui appartiennent au chef des deux Grands.. Je ne trouve pas qu'il sorte de moi des larmes. Je suis témoin des navigations
à la fête du premier et du dernier quartier de la lune dans Abydos. Les verrous reposent sur les deux battants.
10. Vos images sont munies
de leurs bras... Ta face est comme celle d'un lévrier, lorsqu'il flaire dans le tombeau. Je fais circuler mes jambes comme Anubis pour m'élancer avant que sorte le flaireur de Tatounen
11. vers les deux Lions. Je suis sauf. Je sors en brisant la porte Illumination-du-
coeur. Celui qui connaît la profondeur de l'eau est mon nom. J'agis selon les facultés des menés. Quatre centaines de mille et quatre millions de choses sont sur son autel.
12. Je suis le protecteur de ces choses, fai- [p.196] sant circuler les heures au jour d'ajuster les épaules de la constellation Sahou: les vingt-quatre heures passent ensemble en se pressentant une
à une, jusqu'à la sixieme qui se produit dans le Tiaou, heure
13. nocturne du renversement des ennemis par la vérité de parole. Ceux qui sont
à traverser le Tiaou sont comme lui-meme. Shou exige que je brille en seigneur de vie vrai et radieux, faisant la septième heure lorsqu'il sort. Des talismans
14. sont pour la protection de ses favoris. Le sang coule, les massacres récemment tombent
à terre: le dieu à la double corne me charge de les rassembler. Je m'interdis les mystères; j'ai été produit pour repousser ceux qui sont sur
15. leur ventre. Je vais en messager du seigneur des choses, en conseiller d'Osiris. Que
l'Oeil ne dévore pas ses larmes. C'est moi le dieu de la demeure arrivant de Sekhem vers An.
16. Je fais connaître au Bennou les choses du Tiaou. O celui qui établit les mystères qui sont en moi, produisant les transfor- [p.197] mations comme Khepra, sortant
l'etat de disque pour eclairer! J'ai été conçu à l'Ouest du ciel, donnant la lumière aux menés dans leur coffre,
17. rayonnant sur ceux qui gisent, variante: sont gardes dans leur cellule. Je traverse le ciel, je passe par sa muraille de fer en y faisant la lumière. Je m'envole pour illuminer les menés, je deviens
18. en soleil des intelligents, marchant pour les productions (?) de la terre. Je marche pour donner le mouvement aux ombres des menés. Je prépare une route bonne vers les portes du Tiaou; je le fais parce que celui qui est en
19. défaillance, je le réconforte, parce que celui qui pleure, c'est celui que je sauve parmi les occidentaux dont je suis, en dieu Aker de la région Aker. J'ouvre et je ferme; cela m'est accorde par le bon seigneur,
20. et je traverse: Qui est donc en dévorant dans l'Amenti? C'est moi qui suis dans Ro-Staou; j'entre en son nom, je sors parmi les fuvoris du seigneur des [p.
198] millions d'années de la terre, auteur de son nom. M'a conçu
21. Celle qui dépose son fardeau et se retourne aussitôt. Est renversée la cl
ôture de la muraille, l'enceinte est renversée. Adoucissement de ce malheur, le Bennou étant jeté sur le dos par
22. les complices (de Set?), Horus fait que son il éclairé la terre; mon nom est son nom. Il n'y a pas de grandeur au-dessus de moi, en ma qualité de dieu lion. Les invocations
à Shou sont pour moi; c'est moi qui le complète excellemment. Je vois l'ensevelissement de l'immobile de coeur et ceux qui l'executent.
23. L'
inondation s'arrate, alors je sors. Je suis un seigneur de vie, adorateur de Noun; j'arrive par cela. Je sors de la grande demeure d'Osiris. Je suis protége contre ceux qui font prospérer le mal.
24. J'embrasse le sycomore, je fais mon asile du sycomore; j'ouvre le mur du Tiaou. J'arrive, j'embrasse l'Oudja. A quelle époque es-tu? A la fête de la néoménie cadavre silencieux. J'arrive

[p.199]

25. pour voir celui qui est dans les replis de Mehen, face à face, oeil à oeil, contenant les vents à sa sortie... Tendez-moi vos bras, progéniture divine sortie de la bouche à la parole du dieu primordial), qui étés les levers de
26.
l'Oeil du soleil. Je suis debout, je me reconstitue, je m'envole au ciel, je me repose sur la terre, chaque jour. J'embrasse mon Oudja dans ma marche, je suis enfante par Hier, maître de ma transformation,
27. en serpent aker de la terre. Je me recommence
à l'heure (voulue). Le dieu qui cache sa lutte est enveloppe; son enveloppe marche derrière moi. Mon pouvoir magique donne la vigueur à mes chairs. Je suis protége
28. par la protection de mes mains.
A cet instant de s'arrater pour converser, la collection des dieux se leve à mes paroles. O lion du soleil levant le bras dans Toser, tu es en mol et je suis en toi,
29. tes formes, sont mes formes. Je suis
l'Inondation; le grand liquide ignore est [p.200] mon nom. Les transformations de Toum, variante: de Khepra, la végétation terrestre de Toum est pour moi. J'entre dans Sekhem et j'en sors en pur esprit. Moi l'Osiris N,
30. je vois les formes des hommes éternellement. Celui qui sait ce chapitre, sa parole fait la vérité sur terre et dans la divine région inférieure; il prend toutes les formes des vivants, grec
à la protection du dieu grand. Ce chapitre fut trouve
31.
à Hermopolis sur un cube de baa-kes écrit en bleu sous les pieds du dieu (Thot). La trouvaille au temps du roi Menkara, dont la parole est vérité, fut faite par le prince Har-titi-f en ce lieu, lorsqu'il
32. voyageait pour faire l'inspection des temples. Il retra
çait en lui un hymne devant lequel il fut en extase. Il le porta dans les chariots du roi des qu'il vit ce qui était trace sur ce cube: grand mystère!
33. Il ne voyait, plus, n'entendait plus, récitant ce chapitre pur et saint, n'approchait plus les femmes et ne mangeait plus [p.201] chair ni poisson. Maintenant, un scarabée de pierre dure, fa
çonne, enduit d'or, sera place dans la poitrine de l'homme auquel on aura fait
34. la cérémonie de l'ouverture de la bouche et qu
'on aura oint de l'huile de tête; on dira dessus, comme formule magique: Mon coeur de ma mère! Mon coeur de ma mer! Mon coeur nécessaire pour mes transformations! Ne te dresse pas contre moi, ne temoigne pas contre moi, ne me fais pas obstacle parmi les divins chefs et ne te sépare pas
35. de moi devant le gardien de la balance. Tu es ma personnalité dans ma poitrine, compagnon divin sauvegardant mes chairs. Si tu sors vers la bonne demeure, transporte-nous-y...
36. Qu'il n'y ait pas de gens se dressant contre moi dans la bonne demeure. Que la joie s'y fasse entendre lorsqu
'on examinera mes paroles; qu'il ne se dise pas de perfidie contre moi auprès du dieu grand, (au contraire); que me protége quiconque sera la.

[p.202]

NOTES

1. Allusion à un fait astronomique qui nous échappe.
2. Allusion au dieu
à naviguant dans sa barque.
3. La traduction de cette rubrique est en partie empruntée
à Th. Deveria qui était dispose à voir dans le baa-kes la pierre d'Ethiopie de Diodore, c'est-à-dire quelque matière ferrugineuse comme la sidérite où fer arséniate dont l'éclat est résineux, la sidérose ou fer spagirique, Thematite ou sanguine qui pourrait très bien porter un texte trace en bleu (Th. Deveria, Le fer et l'aimant).


[p.203]

CHAPITRE LXV

Titre: Chapitre de sortir le jour et de maltriser ses ennemis.

Tableau: Un homme debout, le bâton en main.

1. O brillant dans la lune, rayonnant dans la lune, je sors de tes multitudes, circulant, me levant, me recommensant parmi les purs esprits. Que s'ouvre le Tiaou,
2. car je sors aujourd'hui en pur esprit. Les purs esprits me font vivre et m'émanent mes ennemis qu'ont enchaînés les divins chefs. S'unit
à moi l'individualité qui me vient de ma mère
3. par cela. Je me dresse sur mes pieds. Un bâton d'or est dans ma main. Je tranche les chairs, je vis. Sothis affermit mes jambes, et je rajeunis par leur adjonction.


[p.205]

CHAPITRE LXVI

Titre: Chapitre de sortir le joua.

Tableau: Un homme debout, le bâton en main.

1. J'ai la connaissance. J'ai été conçu par Sekhet, enfante par Neit, je suis Horus sortant de l'Oeil d'Horus, je suis Ouadj. Je sors
2. comme
l'épervier, m'en volant et me reposant sur sa route; (je suis) Ra sur sa route; à l'avant de sa barque, dans l'abime céleste.


NOTE

1. Le pap. 3079 substitue le signe du chemin au signe des cornes.


[p.207]

CHAPITRE LXVII

Titre: Chapitre de se révéler derrière, variante: d'apparaître derrière (le soleil).

Tableau: Un homme debout.

1. J'oeuvre la retraite de ceux qui sont sur l'abime céleste, je me dégage de ceux qui sont parmi les menés, j'ouvre la retraite de Shou, j'apparais dehors, je sors de la résidence,
2. variante: je sors et j^arrive au naos de la barque du soleil.


[p.209]

CHAPITRE LXVIII

Titre: Chapitre de sortir le jour.

Tableau: Un homme près d'un autel adore une déesse coiffure du disque et des cornes de la vache qui est debout dans une chapelle.

1. L'Osiris N ouvre les portes du ciel, ouvre les portes de la terre, il ouvre les verrous de Seb, il ouvre la première demeure des
2. instant de son arrivée. Je suis celui qui se dégage du dieu au bras lie qui est en lui et dont le rayonnement est pour la terre. L'Osiris N
3. ouvre l'entrée de Houn, traverse l'entrée de Houn; l'Osiris N sort vers tout lieu qui plait a son coeur. Il est en possession de son coeur; il est en possession [p.210] de tous ses membres, il est en possession
4. de
l'alimentation funéraire, il est en possession de I'eau de I'inondation, il est en possession des ruisseaux, il est en maître de ses actes dans la divine région inférieure, il est en maître dont les ordres s'exécutent sur terre. La fiction est conforme aux paroles de l'Osiris N.
5. I
l vit des pains de Seb; ce qui est odieux, il ne le mange pas. II vit d'une alimentation de blé blanc et de blé rouge et de l'eau du Nil dans les lieux saints. L'Osiris N réside au dessus des Heliopolitains,
6. au-dessus des compagnons du dévorant d'Hathor dans son disque.
lI se fait dilater (de coeur), il se fait sauf pour Heliopolis par les livres de paroles divines de Thot. L'Osiris N est en possession de son coeur, il est en possession
7. de son coeur, il est en possession de sa bouche, il est en possession de ses membres, il est en possession de ses jambes, il est en possession de
l'alimentation funéraire, il est en possession de I'eau, il [p.211] est en possession de l'inondation, il est en possession des souffles, il est en possession des fleuves,
8. il est en possession des ruisseaux, il est en possession de ses actes dans la divine région inférieure, il est en possession de ses actes sur terre. L'Osiris N se lève
à droite et se pressente a gauche, successivement, s'assoit et se tient débours, il parcourt les choses. Le corps de l'Osiris N est en passager bien équipe.


NOTES

1. Allusion a la forme du dieu Kkem dont un seul bras est apparent.
2. L'entre de Houn, Rohoutt, est un nom antique du Fayoum que
l'on a compare a la local ite moderne Illahoun: cf. Mariette, Introduction des pap, de Boulaq, p. 8, et E. de Rouge, Siele de Piankhi, p. 37. Il est assez difficile dédire s'il s'agit ici du Lac Moeris ou du fameux Labyrinthe.
3. Variante: de ses formes.


[p.213]

CHAPITRE LXIX

Titre: Autre chapitre.

1. Osiris-Ounnofre est le dieu Flamme; le frère du dieu Flamme est Osiris, frère d'Isis. Le vengeur est le fils d'Isis qui est avec sa mère I sis contre ses ennemis, auteurs de tous les actes
2. mauvais. I
l est Osiris, I'aine des cinq dieux, héritier de son pere Seb, il est Osiris seigneur des têtes vivantes, fort par devant et par derrière, dont le phallus s'étend jusqu'aux limites des hommes. L'Osiris N est la constellation Orion,
3. il parcourt la double terre dans le voyage de son disque parmi
ils dieux du ciel, grâce a mère Nout qui l'a coçnu en Osiris être bon, son bien-aimé; tout en- [p.214] fantement est real d'elle; lui, il est Anubis, le jour du jugement,
4. il est le taureau dans son champ, il est Osiris qui a enferme son p
ere Seb avec sa mère Nout, le jour de faire la grande blessure; son père, c'est Seb; sa mère, c'est Nout. L'Osiris N est
5. Haroeris, ainsi que le soleil levant, il est Anubis, le jour du jugement; il
est lui, Osiris. O chef entrant, parle au dieu de l'ecritoire et de la palette et au port, car d'Osiris, car l'Osiris N est juge, renouvelle
6. et fort; il est venu, il a rendu hommage
à son propre corps dans le lieu de renaissance d'Osiris; ila guéri son mal et sa souffle l'année; l'Osiris N est fort, il se renouvelle dans le lieu de renaissance d'Osiris,
7. il y est enfante avec lui et il rajeunit lorsque le servant d
'Osiris a saisi la cuisse avec laquelle il ouvre la bouche des dieux il s'assoit bouche à bouche (en face) de Thot, intègre de coeur. Il y a (pour lui) des milliers de pains et de boissons sur la table

[p.215]

8. de son père Osiris, ainsi que du bétail et des volatiles de diverses espéces consacres à Horus, offerts a Thot, et des étoffes (offertes) au chef de la porte du ciel.


NOTES

1. Ce passage nous demontre l'identité du dieu qui se succède a lui-meme en nous disant que lorsque Horus rend hommage a Osiris, il rend hommage a son propre corps.
2. Le servant, Kher-thot
, d'Osiris, c'est le Sam ou Sotem qui, sous la direction du Kher-heb, exécute l'operation de l'ouverture de la bouche, Ap-ro (Cf. Melanges l'Archeologie egypt. et assyr., I, 6, 8.). La Cuisse qu'il saisit, c'est l'instrument de fer en forme de cuisse nomme tour a tour maa, khopesh, mesekh et nou, dont le Louvre possède un spécimen Salle Civile, vitrine et avec lequel s'exécutait la ceremonie.


[p.217]

CHAPITRE LXX

Titre: Autre chapitre.

1. L'Osiris N n'abordant pas au ciel supérieur, on enregistre son intégrité d'Osiris, on enregistre sa qualité de dieu intégrité coeur, alors il s'unit a Osiris Ounnofre, gouverneur de Tatou, il est sur
2. son terrain, il respire le vent de
l'est (qui) souffle sur sa tête, il est en possession du vent du nord (qui) souffle sur sa chevelure, il est en possession du vent de l'ouest (qui souffle) sur sa peau, lorsqu'il parcourt le ciel du cote du sud pour voir si on lui accorde
3. a lui, l'Osiris N, les souffles des dévots
[p.218] parmi les consommateurs de pains et de breuvages qui sont de la suite de Ra. Etant su ce livre, on sort'le jour, on marche sur terre parmi les vivants, on a un nom qui ne périt pas.


NOTE

1. Lisez mesek aulieu de seska.


[p.219]

CHAPITRE LXXI

Titre: Chapitre de sortir le jour, de repousser la décomposition (du corps),
de ne pas laisser enlever
l'homme dans la divine région inférieure, de sauver son âme dans la Terre sainte.

Tableau: Une vache a coiffure hathorienne, accroupie, en face d'un épervier accroupi.

1. O épervier sorti du Noun, seigneur de la vache Mehour. Que je sois sauf comme tu es sauf toi-même, que je me recommence,
2. que je me dégage, que je sois place sur terre, que je sois aime de mon seigneur, face unique pour moi. Je suis un épervier dans ses bandelettes, je traverserai la terre
3. par la muraille d'Horus, fils d'Isis. Que [p.220] je sois sauf comme tu es sa
uf toi-même, que je me recommence, que je me dégage, que je sois place sur terre, que je sois aime de mon
4. seigneur, face unique pour moi. Je suis
l'epervier du ciel du sud et Thot du ciel du nord, faisant etre la flamme en contact avec les rebelles et faisant remonter la vérité vers le maître de la vérité. Invocation de
5. Thot: Que je sois sauf comme tu es sauf toi-même, que je me recommence, que je me dégage, que je me place sur terre, que je sois aime de mon seigneur, face unique
6. pour moi. Je suis la plante d'Anroutef, la fleur de la demeure cachée. Invocation d'Osiris: Que je sois sauf comme tu es sauf toi-même, que je me recommence,
7. que je me dégage, que je me place sur terre, que je sois aime de mon seigneur, face unique pour moi. Invocation du dieu Feu
-aux-jambes dont la vipère Mehen détermine le moment,
8. maître de lame en deux jumeaux: Que [p.221] je sois sauf comme tu es sauf toi-même, que je me recommence, que je me dégage, que je me place sur terre, que je sois aime de mon seigneur,
9. face unique pour moi. Invocation de Ra: Que je sois sauf comme tu es sau
f toi-même, que je me recommence, que je me dégage, que je me place sur terre, que je sois aime de mon seigneur,
10. face unique pour moi. Sebek se tient sur son escalier, Neit se tient sur son cours d'eau, (leur invocation est): Que je sois sauf comme lu es sauf, que je me recommence, que je me dégage, que je me place
11. sur terre, que je sois aime de mon seigneur, face unique pour moi. O les sept génies qui étés les bras de la balance, le jour du jugement de
l'oudja, qui tranchez les têtes, coupez
12. les cous, enlevez les coeurs, arrachez les entrailles et faites les blessures dans le bassin de feu, je vous connais, je connais vos noms, comme je vous connais tons tant que vous étés; je viens i vous, vous venez
à

[p.222]

13. moi, je vis par vous, vous vivez par moi. Transmettez-moi l'insigne de vie qui est dans votre main et le sceptre ouasem que vous tenez, transmettez-moi la vie par vos paroles, accordez-moi des années nombreuses en plus de mes années de vie,
14. accordez-moi beaucoup de temps en plus de mes jours de vie, beaucoup de nuits en plus Je mes nuits de vie, po
ur que je sois sauf et rayonne sur mes images; que les souffles soient à ma narine, que mes yeux voient comme les habitants de l'horizon ce jour de la momification (du corps qui) se décompose.


[p.223]

CHAPITRE LXXII

Titre: Chapitre de sortir le jour et de traverser la localité Ammab.

Tableau: Un bon me debout, prés d'un autel, adore deux dieux assis, dont le premier est coiffe du diadème atef.

1. Salut vous, maîtres de la vérité, exempts de mal, qui â‚tes vivants pour l'éternité et la perpette des siècles, faites-moi pénétrer
2. dans cette contrée, favorisez-moi de vos formes, mettez-moi en possession de vos charmes magiques; que je sois Juge par votre jugement, sauvez moi du crocodile de cette terre
3. de vérité; donnez-
moi ma bouche pour parler, donnez-moi l'abondance en votre [p.224] présence, car je connais vos noms, je connais le nom du dieu
4. grand, donnez
l'alimentation ma narine. Le dieu nomme Tekem pénètre a l'horizon oriental du ciel, il pénètre a l'horizon occidental du ciel, je
5. m'écarte et il s'écarte tour
à tour, je suis sauf et il est sauf, réciproquement. Si vous me repoussez du lieu de renaissance, que les mauvais principes ne s'emparent pas de moi, que je ne sois pas repousse
6. vos portes, que vos portes ne me soient pas fermées. Que j'aie des pains a Pa, des breuvages Tep. Si mes bras sont lies dans la divine demeure, que mon p
ere Toum me donne l'affermissement
7. de ma demeure au dessus de la terre o
ù il y a du blé des deux espèces, sans nombre calculable. J'y célébrerai la fête du passage de mon ame dans mon corps, j'y célébrerai la fête donnée a Toum
8. par
mon ame et par mon corps. Accordez-moi l'alimentation funéraire, les breuvages, les boeufs, les oies, les étoffes, l'encens, I'huile et toutes les choses bonnes et [p.225] pares dont vivent les dieux. Que je sois affermi éternellement dans toutes les transformations qui me plairont. Que je descende
9. et remonte le courant dans les champs Aarou, que je navigue dans le champ Hotep, que je m'associe aux dieux de verit
e. Je suis le double lion. Celui qui connaît ce chapitre sur terre et le fait écrire sur son sarcophage
10. sort le jour dans toutes les formes qui lui plaisent et pénètre dans sa demeure. I
l n'est pas repousse, on lui accorde du pain, de la bière, abondance de viandes sur l'autel d'Osiris, il va au champ Aarou
11. o
ù on lui donne du blé des deux espèces; il y est florissant comme il était sur terre et fait tout ce qui lui plait, ainsi que ces dieux qui y sont, en vérité.


[p.227]

CHAPITRE LXXIII

Titre: Chapitre de traverser l'Amenti le jour, de traverser Ammah.

Tableau: un homme debout, le bâton en main.

1. O âme redoutable! Je me pressente; j'arrive, je vois, je traverse le Tiaou, je vois mon père Osiris, j'écarte
2. les ténèbres loin de mon père Osiris, je suis son bien aime. J'arrive, je vois mon père Osiris, je perce le coeur de Set, je lais les choses pour mon père Osiris, je
3. fraie tout chemin du
ciel et de la terre, je suis un fils aime de son père, j'arrive a l'état de momie, de mane bien muni. O totalité des dieux et des déesses, j'ai fait mon chemin.

[p.228]

NOTE

1. Faire les choses en langage mythologique, c'est établir l'ordre par la 'destruction des mauvais principes: cf. mon Panthéon égyptien, pp. 15 et 74.


[p.229]

CHAPITRE LXXIV

Titre: Chapitre d'ouvrir les jambes et de sortir de terre.

Tableau: un homme debout derrière un serpent a jambes humaines.

1. Tu as fait les choses prescrites pour Sokaris dans sa retraite qui est entre les cuisses (de Nout) dans la divine région inférieure. L'Osiris N rayonne en haut de cette cuisse du ciel,
2. je sors vers le ciel, je m'assois en lumineux. Oh! je suis immobile, je suis immobile, mais je marcherai, moi,
l'Osiris N, je suis immobile dans la
3. divine région inférieure, dans les champs de ceux
à qui on enlève leur bouche dans la divine région inférieure, mais [p.230] mon âme parlera dans la demeure de Toum, seigneur d'Heliopolis.


NOTE

1. C'est de la que, dans certaines représentations mythologiques, le disque s'élance pour four nir sa course diurne.


[p.231]

CHAPITRE LXXV

Titre: Chapitre de marcher vers An et d'y recevoir asile.

Tableau: un homme debout devant l'hiéroglyphe an.

1. J'apparaisse la porte, j'arrive aux confins de la terre, j'y reçois des formules pour les entrailles
2. du cynocéphale. Je prends route vers les pylônes sacres, Je parcours les demeures pures de ceux qui sont récompenses; Je foule la demeure du dieu Remrem, Je parviens
3. la demeure du dieu Akhesesef, Je traverse les remparts, les détours et les couloirs de la demeure ma qu'a parcourus Thot pour pacifier mon adversaire, pour marcher vers Pa, pour aller a Tep.


[p.233]

CHAPITRE LXXVI

Titre: Chapitre de faire toutes les transformations désirables.

Tableau: Un homme debout, le baton en main.

1. J'ai passe par la royale demeure grace à l'oiseleur qui m'a amené. Salut à toi qui t'envoles au ciel, astre illuminateur,
2. ton fils est Horus; la couronne blanche est un gardien qui est en toi; le dieu grand est réuni a toi. J'ai fait mon chemin, je
l'ai traverse.


NOTES

1. Allusion au symbolisme de la couronne blanche personnifiant Tune des deux déesses protectrices du dieu solaire: cf. mon Panthéon Egypt., pp. 30, 32.


[p.235]

CHAPITRE LXXVII

Titre: Chapitre de faire transformation en epervier d'or.

Tableau: L'epervier d'Horus.

1. Je me lève en grand épervier sortant de son oeuf; je me envole en épervier dont le dos a quatre coudées,
2. dont les ailes sont en spath du Midi. Je sors de la cabine de la barque Sekhti. J'apporte mon coeur dans la montagne de l'Est, je repose dans la barque Mat, j'arrive, je suis conduit parmi ceux d'essence divine
3. qui se courbent et flairent la terre devant moi. Adorez-
moi: je me lève, je me réunis en bel épervier d'or a tête de Bennou, dont Ra vient écouter les paroles.

[p.236]

4. Je m'assieds parmi les très grands dieux de Nout. Un champ s'étend pour moi, les productions de la terre sent pour moi, j'en mange, j'en suis favorise, j'ai l'abondance par elles. Je suis en possession
5. de mon c
oeur. Il m'est accorde des grains et du blé pour mon gosier. Je prévaux, en homme qui garde sa tête.


[p.237]

CHAPITRE LXXVIII

Titre: Chapitre de faire transformation en pervier sacre.

Tableau: Un épervier.

1. O chef! va vers Tatou, dirige-toi vers les chemins dans lesquels je circule pour aller a ma demeure, renouvelle-la,
2. agrandis-la. Qu'as-tu fait de ma crainte et de ma vénération? Ma crainte est pour les dieux du Tiaou dont les pylônes combattent contre moi, variante: agissent comme eux contre moi.
3. Ne v
iens pas blesser celui qu'on vénère dans la demeure ténébreuse qui possède le grand accable au nom cache, pour que les mêmes choses soient faites par eux. Les dieux

[p.238]

4. écoutent les paroles que je dis aux suivants d'Osiris. Proclamez, dieux la conversation du dieu avec le dieu écoutent la vérité
5. qu
'il me dit. L'Osiris N dit: Ses paroles à moi sont celles d'Osiris qui me parle par sa bouche. O toi qui contemples tes propres formes, qui fais voyager ton âme, fais que j'apparaisse, que je sois maître
6. de mes jambes, que je sois, moi l'Osiris N, comme le seigneur au dessus de tout, supérieur de sa résidence, dont la terreur est parmi ceux du Tiaou, dont les pylônes combattent contre lui. Fais que l'Osiris N se meuve
7. par lui, qu'il vive avec ces dieux qui se meuvent, variante: avec toi. Que ces dieux établissent l'Osiris N sur son pavois ainsi qu
'un maître de la vie du ciel uni a Isis, la divine.
8. Leurs bouches se sont abstenues de nuire. Qu'il ne vienne pas voir
l'accablé, qu'il marche, l'Osiris N, qu'il parle, qu'il vienne pour l'éternité au ciel,
9. venger Osiris de Seb, qu'il implore des [p.239] aliments du seigneur au d
essus de tout pour que sa crainte soit parmi les dieux du Tiaou dont les pylônes luttent centre lui; ils voient que de nouveau tu l'as
10. sauve. Je suis
l'un de ces mânes et purs esprits; j'ai fait mes formes avec ses formes. Tu as dit mes choses; qu'as-tu fait de la terreur de l'Osiris N? Tu as
11. crée sa vénération et sa terreur parmi les dieux du Tiaou dont les pylônes luttent contre lui. I
l est celui qui est parmi les manes et les purs esprits et dont les formes sont créées avec les chairs de Dieu. Il est l'un de ces
12. mânes et purs esprits que Toum crée lui-meme, leur donnant la forme comme des végétaux; son oeil les fait être, les favorise, détermine leur aspect pour qu'i
ls soient avec lui. Il est
13. Unique qu'ils vendrent
à sa sortie de l'horizon avec eux; ils communiquent sa vénération aux dieux et aux mânes qui l'accompagnent. Unique parmi des centaines de mille, il est I'auteur et le crea- [p.240] teur, seigneur unique. Le devenir d'Osiris, c'est l'enfantement d'Horus;
14. Osiris refleurit en lui, sa vieillesse se prolonge pour ceux qui sont parmi les mânes et l'accompagnent. Osiris se lève en épervier divin qu'Horus a momifie
15. avec son âme pour s'emparer de son apanage d'Osiris du Tiaou. Les deux lions disent
à Osiris dans sa demeure, avec le capuchon dans sa retraite: recule, il n'y a pas de limites au ciel, de mime, étant momifie
16. dans la forme de
l'épervier divin, il n'y n a pas pour toi. Si tu paries par toi-même, lu fais des limites au ciel, gardiennes d'Osiris; Horus s'empare de l'apanage de l'Osiris du Tiaou
17. dont le recommencement est Horus. Son père Osiris lui dit aux époques (de
terminees): l'est donne le capuchon, tu marches sur la surface des chemins du ciel, tu es vu aux confinsse l'horizon
18. et redoute des dieux du Tiaou dont les pylônes luttaient contre celui qui s'est sépare de moi. A mes paroles, tous les dieux [p.241] ont o
ùvert (l'espace) jusqu'aux dernières limites. Le gardien du naos du seigneur unique est lève sur
19
. le piédestal qu'il s'y est taille; la coiffure verdoyante des deux lions est sa coiffure. Il ecarte de moi les deux lions... J'ai fait mon chemin, j'ai la connaissance,
20. je suis élevé sur le piédestal que je me suis taille, les deux lions sont a ma coiffure, on me donne leur chevelure, ils m'affermissent par elle, par leur dos, par leur cou,
21. par leur force de chefs. Le ciel ne tombera pas, il est affermi par le passage du radieux, seigneur des ur
oeus que j'implore et qui est moi; je connais les chemins du Noun, les souffles sont dans ma poitrine; je ne suis pas repousse par
22. les taureaux et les rebelles; ma marche est la leur, je me couche et je voyage dans leurs champs; je traverse les ténèbres, douleur des occidentaux d'Osiris; j'arrive chaque jour dans la demeure des deux lions
23 et j'en sors pour aller a la demeure d'Isis, [p.242] la divine. Je vols les mystères sacres, je traverse
les mystères sacres, ainsi qu'il est accorde aux enfants du très grand dieu. Je suis momifie en Horus avec
24. son âme, voyant ce qu
'il y a en lui. Lorsque je parle, je complète la grandeur de Shou, on éloigne le moment de me garder. Horus s'empare de l'apanage de l'Osiris du Tiaou; il est moi, je suis l'Horus des mânes
25. dont je possède la coiffure et la lumière. Je marche, j'arrive pour l'éternité du ciel. Horus est dans la demeure de son p
ere, Horus est sur son siége. J'ai la face de l'épervier divin,
26. je parviens
en épervier, je suis un muni de son seigneur, j'apparaisse la porte qui conduit à Tatou, je vois Osiris, il m'enveloppe de ses bras, Nout m'enveloppe; ils me regardent,
27. les dieux et Horus me regardent éternellement. Dire
ce la dans Sekhem pour qu'on me tende les bras. Je me tiens debout, je repousse le malheur, on m'ouvre les chemins sacres, on voit mes formes,

[p.243]

28. on m'écoute l'ursque je vous parle face a face, dieux du Tiaou qui vous opposez à l'approche de ma puissance, au passage des astres non reposants. J'ai fait les chemins sacres, je vois la face de Ra, grande âme
29. redoutée. Levez vos visages, je vous vois, je me lève en épervier divin, je suis momifie en Horus par son
ame pour m'emparer de l'apanage de l'Osiris
30. du Tiaou. Je dirige les dieux Sekemi, je passe en revue les gardiens des lieux de supplice dont la tête est
à portée de mes mains; j'ai fait le chemin, je marche, je parviens dans leurs retraites.
31. Les gardiens de la demeure d'Osiris, je leur dis ma puissance; lis me reconnaissent pour le chef qui a écarte
l'attaque d'Horus contre Set. Je leur fais connaître qu'il avait enlève les aliments
32. qu'un prépose avait prépares pour Toum venu auprès des dieux du Tiaou pour moi.
Ils se multiplient dans leurs retraites. Gardiens de la demeure d'Osiris, venez k moi, je viens à vous, j'agis, je réunis
33. les génies surveillants, j'apaise les dieux [p.244] et les chefs, je prépare les surveillants des chemins et les gardiens des routes de l'horizon qui contemplent le ciel. et fortifient les pylônes d
'Osiris. Je prépare les chemins pour moi. J'ai
34. exécute ce qu'on m'a ordonne des deux mains, je marche vers Tatou. Je vois Osiris, je lui dis les choses de son âme, le chef bien aime qui a perce le coeur de Set. Je vois le seigneur
35. ...
on connaît les plans des dieux exécutes par Horus l'insu de son père Osiris. O Ra! grande ame redoutée, je me pressente, j'arrive, je vois,
36. je m'élevé, je franchis le Tiaou, je fraye les chemins du ciel et de la terre. Pas d'obstacle contre moi. Je m'élevé jusqu'i ta demeure, Osiris. Tu m'écoutes avec bienveillance, Osiris; tu me favorises, tu me fais arriver, Osiris, car je t'ai dispose
37. ta tête, j'ai affermi ton cou et la place agréable de ton coeur. Je t'implore, affermis la bienveillance de ceux qui t'entourent et te servent. Tu es affermi en taureau de l'Ouest;

[p.245]

38. ton fils Horus se lève sur ton trône, tu vis par lui. Il dispose de millions d'années, sa crainte est chez les dieux. Discours de Toum, surveillant unique des dieux, centre les paroles de qui il n'y a pas de digue. Les aliments et les offrandes, c'est le monceau d'Horus.
39. Je passe pour me réunir a son père. L'enlèvement d'Horus a son père, l'enlèvement d'Horus
à sa mère, c'est Horus, frère d'Horus, c'est l'héritier d'Horus; Horus marche dans les eaux de son père,
40. ses chairs se décomposant, il commande
â la durée, dispose des dieux et organise les années par son ciel, l'unique pour son seigneur, le maître au dessus de tout.

[p.246]

NOTES

1. Variante hiératique.
2. Traduisez: ses chairs se d
ecomposeraient s'il ne commandait à la durée: ha-u-f hunau haq-f qem (leçon des mss. hiératiques).
3. I
l s'agit ici du disque solaire considère comme l'oeil unique de la divinité: cf. Grabaut, Les deux yeux du disque solaire.


 [p.247]

CHAPITRE LXXIX

Titre: Chapitre de faire la transformation en chef des divins chefs royaux.

Tableau: Un homme debout devant trois dieux.

1. Je suis Toum, auteur du ciel, créateur des êtres, sorti de la terre, faisant être la fécondation, maître des choses, qui enfante les dieux et se donne la forme à lui-mème, maître de la vie,
2. donnant la vigueur aux dieux. Salut
à vous, maîtres des choses, êtres purs qui cachez vos demeures; salut à vous, maîtres de l'éternité, qui cachez vos formes et les mystères de vos sanctuaires dans lesquels on ne
3. sait pas comment vous étés. Salut a vous, maîtres du domaine des dieux, qui [p.248] faites courir
l'humilite de l'inondation, habitants de l'Amenti, dieux du sein de Nout, fassez-moi venir
4.
à vous. Je suis pur, renouvelle, favorise, fort, en puissance dame et maître, je vous apporte l'encens et des doses de natron. J'éloigne
5. le venin de vos bouches, j'arrive, j'éloigne de moi le mal qui est dans vos coeurs, je dégage les pêches que vous gardez; je vous apporte le Bien, je fais remonter vers vous le Vrai. Je
6. vous connais, je connais vos noms, je connais vos formes que nul ne connaît. Je deviens en vous, je me lève en dieu parmi les hommes vivants, visible aux dieux.
7. Je suis puissant auprès de vous en dieu élevé sur son pavois. A mon arrivée, les dieux sont en joie; les déesses et les fermes m'acclament en me vo
yant. J'arrive auprès de vous, je me lève dans vos demeures,
8. je m'assieds dans ma demeure de l'horizon. Je reçois des aliments sur
l'autel, je m'abreuve de liqueur consacrée au mo- [p.249] ment du soir. Quand j'arrive, les habitants de l'horizon sont en joie, les habitants du Tiaou me font adoration dans cette momie humaine. Je m'élevé en dieu vénérable, maître de la grande demeure. Les dieux sont en joie à ma vue, à ma sortie du flanc (divin), quand je suis enfante par ma mère Nout.


[p.251]

CHAPITRE LXXX

Titre: Chapitre de faire la transformation en dieu donnant la lumière sur la route des ténèbres.

Tableau: Le soleil levant entre un dieu munmiforme, coiffé de la mitre blanche, et un homme debout, tenant le bâton en main.

1. Je suis la fin de l'enveloppement du firmament. Je fais rayonner la lumière du commencement, la lumière sur la route des ténèbres totales
2. par les deux Rehous qui sont dans mon sein,
à l'aide de la grande force magique de ma parole; je ressuscite par elle, j'arrive par elle, je renverse avec elle dans la vallée
3. d'Abydos o
ti je repose. Je me souviens que j'ai enlève le dieu des sensations dans la localité où je Tai trouve; je ramène les ténèbres par sa force. Je suis

[p.252]

4. la femme, lumiere des ténèbres, j'éclaire les ténèbres qui deviennent illumination. J'arrache l'oeil d'Horus lorsque est supprimée sa venue a la fête du 15. Je suis la femme, lumière des ténèbres,
5. arrive, j'éclaire les ténèbres qui deviennent illumination. Je m'associe a Set dans les
demeures supérieures par le grand qui est avec lui. Je suis la femme, lumière des ténèbres, j'arrive, j'éclaire les ténèbres qui deviennent illumination. Je munis
6. Thot dans la retraite de la Lune. Je m'empare de la couronne divine. Je suis la femme, lumière des ténèbres, j'arrive, j'éclaire les ténèbres qui deviennent illumination; son champ est de lapis
à sa fête. Je suis la femme, lumière
7. des ténèbres, j'arrive, j
'éclaire les ténèbres, qui deviennent illumination; sa double plume est dans mon sein; Mafek et Taken pour ses trois mois. Je suis la femme, lumière des ténèbres, j'arrive, j'éclaire les ténèbres
8. qui deviennent illumination. Je renverse les destructeurs. J'adore ceux qui [p.253] sont dans la nuit. Je me tiens debout. Dieux voiles de la fuite, cachant leur face, regardez-moi ... es
t-ce que je ne vous fais pas entendre ce qu'il y a il?


NOTES

1. Il s'agit ici d'Horus associe a Set pour représenter le dédoublement du soleil; cf. mon Panthéon egypt. p. 49.
2. Minéraux précieux et brillants, non encore exactement détermines.


[p.255]

CHAPITRE LXXXI

Titre: Chapitre de faire la transformation en lotus.

Tableau: Une tête sortant de la fleur d'un lotus.

1. Je suis un lotus pur, sortant d'entre les lumineux. Je garde la narine de Ra qui garde la narine d'Hathor. Je fais
2. les messages que poursuit Horus. Je suis un lotus pur issu du Champ du Soleil.


[p.257]

CHAPITRE LXXXII

Titre: Chapitre de faire la transformation en Ptah, de manger les pains, de boire ks breuvages,
de se dégager par sa partie postérieure, d'être vivant dans An.

Tableau: Image du dieu Ptah.

1. Je m'envole en épervier, variante: en Horus, je glousse en oie smen, je me pose sur la route de l'Amenti
2.
à  la fête du Grand. Ce qui est odieux, je ne le mange pas, ma personne en a horreur, cela n'entre pas dans mon ventre, je vis d'après les plans des dieux
3. et des lumineux, je vis, je prévaux par les pains ... que je mange sous le feuillage de l'arbre d'Hathor, ma régente. J'en fais
4. mes offrandes, j'en fais mon pain et mon [p.258] breuvage dans Tatou: ce sont les breuvages qui sont places pour moi dans An. Je dépouille mon enveloppe par le fait de Ta
î qui est au-dessus de moi. Je réside en tout lieu qui me plaît. J'ai ma tête en Ra, je me totalise en Toum. Quatre
5. bras de Ra, largeur de la terre quatre fois. J'apparais. Mon corps est en Ptah, mon Rosier en Hathor. Sont énonces les paroles de mon père Toum par ma bouche, lui qui fait se courber
lesclave, femme de Seb; les têtes s'inclinent devant lui, la terreur est devant lui. Il répète cela
6. et des invocations suivent. Toutes les générations de la terre sont jugées. Seb m'accorde ses levers. Les habitants d'An inclinent leur tête devant moi. Je suis leur seigneur. Je suis leur taureau. Je suis fort pour l'éternité, j'ai la force de fécondation, je prévaux pour des millions d'années.


[p.259]

CHAPITRE LXXXIII

Titre: Chapitre de faire la transformation en phénix.

Tableau: Image du bennou ou phénix.

1. Je m'envole parmi ceux de l'essence divine. Je deviens en Khepra, je germe en vegeial; je suis mystérieux par le mystère
2. de la tortue, je suis la graine de tout dieu, je sais ce qui est dans le sein des dieux. Je suis hier quatre fois, ur
aeus sept fois en mes transformations dans l'Amenti, grand de l'illumination par son corps,
3. en dieu qui est en même temps Set, paria distinction que Thot fait
entre eux. Le dieu qui est dans Sekhem et les esprits d'An qui [p.260] sont avec lui, je navigue parmi eux. J'arrive aujourd'hui,
4. je me lève, je me recommence parmi les dieux, je suis K
hons dont l'ardeur triomphe de tout.


NOTES

1. Il y a ici jeu d'al1iteration manifeste: pai-a em pa-t-iu, Kheper-a em Khepra, rut-a em rut-u, shetau-na, em sheta-u,
2. Cf. mon Panthéon Egyptien, p. 49, sur le dédoublement du soleil en Ho
rus-Set, les deux Rehous.


[p.261]

CHAPITRE LXXXIV

Titre: Chapitre de faire la transformation en oiseau shenti.

Tableau: Image de l'échassier appelle shenti.

1. Je commande à ceux du lieu du supplice qui ont leur tête et leur chevelure ... aux grands et aux lumineux
2. qui préparent le moment. Je suis au ciel, je frappe sur terre, et réciproquement. Par ma puissance je fais les actes de force, je mets le ciel en haut. M
'étant purifie, j'élargis la terre
3. pour ma circulation dans les villes, pour la préparation de ma marche. Je tue ceux qui appartiennent
à la révolte. Je place les dieux dans leurs demeures; j'embrasse ceux de la terre des

[p.262]

4. sycomores, ceux qui sont dans leurs chapelles. Le dieu Noun 1e me connaît pas, le dieu Tanen ne me connaît pas. Les sables rouges ne me connaissent pas quand je traverse l'opposition
5. qu'ils me font. Celui qui entend ses paroles ne conna
ît pas mon pouvoir magique. Je suis le veau peint en rouge dans les livres. Disent les dieux qui ont con§u hier pour moi: il arrive
6. en moi; la lumière est
à votre insu. Les époques sont dans mon sein. Je ne dis pas de mal dans la demeure de la vérité; chaque jour, je marche dans la vérité.
7. La vie, c'est enveloppement du soir. Je navigue pour célébrer une f
ete. Je me couche, embrassant le vieillard qui garde la lumière de la terre. Etant su ce chapitre, on est à l'état de mène instruit dans la divine région inférieure;
8. aucune chose mauvaise ne peut vous détruire.


NOTES

1. Dénomination de l'Egypte.


[p.263]

CHAPITRE LXXXV

Titre: Chapitre de faire la transformation en âme, de ne pas entrer dans le lieu du supplice. Celui qui le sait ne subir aucun dommage.

Tableau: L'épervier à tête humaine qui personnifie l'âme.

1. Je suis Ra sortant de l'abîme céleste, c'est-à-dire 1'âme divine. Je suis un producteur d'aliments à qui le mal est odieux; je ne le regarde
2. pas. Je suis ma
ître de la vérité, j'en vis. Je suis le dieu des aliments à qui rien ne fait tort, en mon nom d'âme. Je me donne la forme à moi-meme avec le Noun; chef des portes en
3. mon nom de transformations par lesquelles je deviens chaque jour. Je suis la [p.264] lumière; ce que je hais, c'est l'ensevelissement. Je ne pénètre pas au lieu du supplice; on ne me fait pas les choses
4. qu'on fait
à ceux que détestent les dieux, car j'ai fait les choses favorables à Osiris, je me suis concilie le coeur des maîtres des choses qui m aiment et propagent ma crainte, produisent ma vénération parmi
5. ceux de l'essence divine. Je m'élève sur mon pavois dans cette demeure. Je suis le dieu Noun; les auteurs du mal ne me renversent pas. Je suis
6. l'héritier des êtres divins. Les
âmes des dieux sont des âmes d'éternité. Je suis l'auteur des ténèbres le jour de faire ma place aux confins du ciel. J'arrive, grande âme, au chemin du vieillard, je fais les ténèbres aux confins
7. du ciel. Je suis aime, j'arrive aux limites extrêmes. Je marche sur mes jambes, je prends possession de mon pavois, je traverse l'enceinte de fer que l'on a faite au nord; je chasse les ténèbres; le reptile
8. au nom cache, j'éloigne sa marche du seigneur de la joie; mon
âme et mon corps, [p.265] ce sont les uroeus; mon devenir, c'est l'éternité, c'est l'état de maître des années, de chef de l'éternité. Je m'eleve en maître de la terre, circulant sur ma route, jeune homme
9. dans ma localité, enfant dans mon champ. Mon nom est Celui qu'on n'endommage pas. Je suis l'
âme créatrice de l'abîme céleste, auteur de sa demeure dans la divine région inférieure. On ne voit pas mon nid, on ne perce pas mon oeuf. Je suis le seigneur
10. de
l'escalier, auteur de mon nid aux confins du ciel. Je me dirige vers la terre de Seb; je chasse le mal qui est en moi, variante: seigneur du soir, l'Osiris N respire, son corps est dans An, je me meus
11. parmi les lumineux
à l'horizon occidental de l'Ibis.


[p.267]

CHAPITRE LXXXVI

Titre: Chapitre de faire la transformation en hirondelle.

Tableau: Une hirondelle.

1. Je suis l'hirondelle, je suis l'hirondelle, je suis le scorpion fille du soleil. O dieux, doux de parfum! la flamme sort de l'horizon. O celui qui est dans la région!
2. Que me conduise le gardien du circuit. Tends-moi ta main, surveillant du bassin de feu. Je marche en envoie, j'arrive portant l'ordre
3. qu'on m'ouvre. Que dois-je dire de ce que j'ai vu? Horus commande la barque; on lui a confie le siège de son père; Set, fils de Nout, défait ce qu'il a fait. J'examine
4. celui qui est dans Sekhem. Je tends les bras
à Osiris. Je marche en envoie, j'ar- [p.268] rive pour dire: qu'on me laisse passer; j'ai un ordre. Je pénètre, j'examine
5. quiconque sort par la porte du seigneur au-dessus de tout. O pur en haut de la cuisse,
à grand! j'ai repousse le mal, j'ai détruit les fautes, j'ai anéanti
6. les impuretés que je gardais sur terre. Gardiens des portes, j'ai fait ma route, je suis semblable
à vous. Je sors le jour, j'arrive, je marche sur mes jambes, je suis en possession de la marche des lumineux. Je connais
7. les chemins mystérieux conduisant aux portes du champ Aanru. J'y suis, je m'y pl
ace, je renverse mes ennemis sur terre. Mon cadavre est enseveli.
8. Etant su ce chapitre, on sort le jour de la divine région inférieure, on entre après être sorti. Celui qui ignore ce chapitre n'entre pas après être sorti; il ne peut sortir le jour.

[p.269]

NOTES

1. L'hirondelle désigne Isis. Le traite attribue à Plutarque dit que cette déesse, prenant la forme d'une hirondelle, allait se placer sur une colonne à  Byblos, et déplorait la perte d'Osiris (§ 16).
2. Lisez: a la déesse
scorpion, c'est-à-dire Selk.


[p.271]

CHAPITRE LXXXVII

Titre: Chapitre de faire la transformation en serpent, fils de la terre.

Tableau: Un uroeus à tête humaine.

1. Je suis le serpent, fils de la terre, multipliant les années. Je me couche et suis enfante chaque jour. Je suis le serpent, fils de la terre, aux confins
2. de la terre. Je me couche et suis enfante, renouvelle, rajeuni chaque jour.


[p.273]

CHAPITRE LXXXVIII

Titre: Chapitre de faire la transformation en crocodile.

Tableau: Un dieu mummiforme à tête de crocodile.

1. Je suis le crocodile présidant à la crainte. Je suis le dieu crocodile à l'arrivée de son âme parmi les hommes. Je suis le dieu crocodile amené pour la destruction.
2. Je suis le poisson du grand Horus de Kem-our. Je suis enveloppe dans Sekhem.


NOTES

I. Le crocodile personnifie les feux redoutables du soleil (cf. Panthéon Egypt., p. 43). Lorsque le soleil se lève sur la terre, c'est l'arrivée parmi les hommes de l'âme qui anime les dieux.


[p.275]

CHAPITRE LXXXIX

Titre: Chapitre de réunir son âme à son corps dans la divine région inférieure.

Tableau: L'âme, sous forme d'épervier à tête humaine, voltige au-dessus de la momie étendue sur le lit funèbre.

1. O dieu d'Heliopolis! O coureur dans son temple! Dieu grand, accorde que mon âme vienne à moi de tout lieu où elle est. Si elle tarde,
2. amené-moi mon
âme, en quelque lieu qu'elle soit. Si tu la trouves, Oeil d'Horus, arrête-toi, comme ces dieux vigilants qui ne se reposent pas dans Heliopolis, terre des milliers
3. se réunissent. Mon
âme et mon intelligence m'ont été enlevées en tout lieu où [p.276] j'ai été par tes affidés: qu'ils gardent le fiel pour mon âme. Si elle tarde,
4. fais que mon
âme voie mon corps; si tu la trouves, Oeil d'Horus, arrête toi, comme ceux-là qui remorquent la barque du seigneur des années, l'amènent au-dessus du Tiaou et lui font monter
5. la voie de Nout. Vous qui faites approcher les
âmes des momies, dont les mains sont pleines d'équité, qui vous saisissez de vos sceptres, vous repoussez les ennemis, la barque
6. est en joie, le dieu grand est sauf et en paix. Alors accordez que mon
âme soit derrière vous à l'horizon oriental du ciel, qu'elle y soit la servante d'Hier, en paix, en paix, dans l'Amenti. Qu'elle voie son corps, qu'elle s'unisse
7.
à sa momie, que son corps ne soit ni endommage ni détruit à jamais. Etant bu ce chapitre, le corps n'est pas endommage, l'âme ne se sépare pas de son corps, en vérité.


[p.277]

CHAPITRE XC

Titre: Chapitre de rendre le souvenir à l'homme.

Tableau: Un homme debout adresse la parole au dieu Thot.

1. O trancheurs de têtes, coupeurs de cous, qui rendez le souvenir aux manes par le pouvoir magique qui est dans leur sein! Tu ne vois pas, Osiris N,
2. par les yeux; tu ne vois pas la marche de tes jambes, car tu as la tête retournée; tu ne vois pas les bourreaux de Shou qui viennent derrière loi
3. pour trancher ta tête, pour couper ton cou par ordre du destructeur de son seigneur. En raison de ce que je dis, fais moi rendre la mémoire
à ma bouche, par la force magique de ma bouche,

[p.278]

4. par mon sein, comme tu fais aux manes par la force magique qui est dans leur sein, l'éculent les cinq génies à la parole d'Isis lorsque tu viens rendre la mémoire à la bouche d'Osiris; ton ceur, c'est Set; ses ennemis disent: à‚ toi, tes testicules.
5. Est invisible l'aspect de la sortie de la flamme de l'
oeil d'Horus contre toi, au sein de l'oeil de Toum, fléau de cette nuit du dévore. Recule, Osiris! ce que tu délectes est en lui, réciproquement. Recule devant moi,
6. ce que tu détestes est en moi, réciproquement. Que tu viennes
à moi ou que tu ne viennes pas à moi, j'ai accompli ce que tu as dit. Reculez, invocateurs de Shou!


[p.279]

CHAPITRE XCI

Titre: Chapitre de ne pas laisser emprisonner l'ame de l'homme dans la divine région inférieure.

Tableau: L'ame voltige devant le défunt.

1. O être exalte et adore, chef des âmes, âme maîtresse de la terreur, transmettant sa vénération aux dieux, se levant sur son siège
2. grand! Certes, est accomplie la route pour l'
âme d'ombre qui est en moi. Je suis muni, je suis un défunt muni. J'ai fait ma route vers le lieu où sont Ra, Toum, Khepra, Hathor.
3. Etant su ce chapitre, on passe
à l'état de défunt muni dans la divine région inférieure.


[p.281]

CHAPITRE XCII

Titre: Chapitre d'ouvrir la tombe à l'âme de l'ombre, de sortir le jour, d'être en possession de ses jambes.

Tableau: Le défunt ouvre un édicule dans lequel rame est enferme.

1. J'ouvre parce qu'on ma ouvert; j'ai enferme parce qu'on m'a enferme, couche. J'ouvre (parce qu'on m'a ouvert) à mon âme qui vient de moi. L'Oeil d'Horus est
2. délivré. Osiris Ounnofre établit sa splendeur au front de Ra. Les jambes s'allongent, les cuisses se soulèvent; je fais le grand chemin, mes chairs ont la vigueur. Je suis Horus vengeur de son père,
à qui on apporte

[p.282]

3. la couronne divine, à sa voix, pour sa tête. J'ouvre le chemin à mon âme, je suis en possession de mes jambes. Je vois le dieu grand dans la barque du soleil, le jour de juger les âmes; mon âme
4. y est
à l'avant, parmi ceux qui font le compte des années. Allors! J'ai délivré mon âme. L'Oeil de Ra affermit son éclat pendant que les ténèbres sont sur la face de ceux qui sont dans les mains d'Osiris. N'emprisonnez pas
5. mon
âme, ne gardez pas mon ombre pour que j'ouvre le chemin à mon âme, à mon ombre et à mon intelligence, pour que je voie le dieu grand dans son naos le jour de juger les âmes et que je repete les paroles d'Osiris, mystérieux par sa demeure. Vous qui gardez
6. avec vos mains, gardez les
âmes des manes, enfermez-les loin des morts, loin de ceux qui me feraient du mal; qu'ils ne me fassent pas de mal, que soit détourne leur marche vers ma personne, version âme et mon intelligence
7. protéges contre leur passage; que je [p.283] m'assoie parmi les chefs de leurs demeures; que je ne sois pas enferme par les gardiens d'Osiris, gardiens des
âmes, geôliers des ombres et des morts. Est ce que mon enceinte
8. n'est pas au ciel? Etant su ce chapitre, on sort le jour; l'
âme n'est pas emprisonnée dans la divine région inférieure.


NOTES

1. A la ligne 1 et à la ligne 4 il y a parallelisme entre la délivrance de l'âme qui permet l'accomplissement d'une nouvelle existence, et la délivrance de l'oeil solaire, éclipse pendant la nuit, qui permet une nouvelle évolution.
2. Il y a dans le texte son ornement, Khakeru'f; mais l'ornement de l'
oeil solaire ne peut être que son rayonnement, c'est-à-dire son éclat.


[p.285]

CHAPITRE XCIII

Titre: Chapitre ne pas laisser passer l'homme à l'Est dans la divine région inférieure.

Tableau: Le défunt invoque un dieu assis dans une barque qui vogue vers l'Orient.

1. O phallus d'Osiris s'agitant pour la destruction des rebelles et condamnant à l'immobilité, pendant des milliers d'années, les efforts
2. de Baba. Je suis fort par lui (ce phallus) plus que les forts, je suis puissant par lui plus que les puissants. Si je passe, si je suis emporte vers l'Est, on connaître les choses mauvaises faites
3.
à la fête des ennemis contre moi par l'enchaînement des cornes de Khepra, et le [p.286] phallus de Ra me dévorera. Tête d'Osiris, c'est moi,
4. j'arrive, je me dirige vers les champs. Cinq me répondent. J'invoque, certes, Khepra; il se produit un cercle autour de l'oeil de Toum.
5. Anéantissement lorsqu'on m'ouvre, lorsque je passe vers l'Est, lorsqu
e est celebree la fête des ennemis en moi, lorsque est faite la blessure en moi,
6. le mal, variante: si sont faites toutes les choses mauvaises contre moi
à la tété des ennemis, étant enchaînees les cornes de Khepra, le phallus de Ra ne me dévore pas; la tête
7. d'Osiris, c'est
moi. J'arrive à mon champ, les dieux me coupent mes réponses, il n'y a plus de cornes ni d'opposition de Khepra; certes, il n'y a plus de cercle autour de l'oeil de Toum, plus
8. d'anéantissement ni de destruction de moi. Je ne vogue pas vers l'Est pour célébrer la fête des ennemis en moi, le mal, plus de blessure du mal en moi; je ne vogue pas vers l'Est.


[p.287]

CHAPITRE XCIV

Titre: Chapitre d'invoquer Thot avec une palette et une écritoire.

Tableau: Le défunt pressente à Thot une palette et une écritoire.

1. O grand voyant qui voit son père! à gardiens des livres de Thot! Je me pressente, j'arrive, j'ai mon intelligence, j'ai mon âme,
2. je prévaux, je suis muni des écrits de Thot. Le serpent Aker de Set recule. J'apporte la palette, j'apporte l'écritoire, mes mains tiennent les livres de Thot,
3. mystérieuses archives des dieux. Me voici. Je suis scribe en vertu de ce que j'ai écrit. J'apporte les impuretés d'Osiris. Les livres que j'ai faits, Thot dit que ce sont

[p.288]

4. de bons livres, chaque jour. Je suis bon par ma bonté. Harphré de la double terre m'ordonne de faire la vérité (qui est) la marche quotidienne du soleil (1).


NOTES

1. Assimilation du défunt â Thot, intelligence directrice du monde, qui en assure l'harmonie par la marche du soleil. Cf. Panthéon Egypt. pp. 11, 13, 49.


[p.289]

CHAPITRE XCV

Titre: Chapitre d'ouvrir le lieu où est Thot (1).

Tableau: Le défunt, debout près d'un autel, invoque le dieu Thot.

1. Je suis celui dont la crainte est parmi les rebelles. Je suis garde par la couronne divine contre les ennemis. Je frappe
2. avec le glaive d'Aash; je fais libation
à Aash. Isis crée pour moi la grande vipère contre mes ennemis. Je donne la vigueur au glaive meurtrier
3. qui est dans la main de Khepra contre les rebelles.


NOTES

1. Quelques vignettes hiératiques expliquent ce titre en représentant Thot enferme dans un édicule dont le défunt lui ouvre la porte.


[p.291]

CHAPITRE XCVI

Titre  Chapitre d'ouvrir le lieu où est Thot et de donner l'état de lumineux dans la divine région inférieure.

1. Je suis celui qui réside dans son Oeil (1). J'arrive, je donne la vérité â Ra. Je me concilie Thot.
2. Je suis appelle le Rouge par les dévots de Seb.


NOTES

1. C'est-â-dire le dieu cache qui réside, se manifeste dans la lumière du soleil, son Oeil.


[p.293]

CHAPITRE XCVII

1. A dire sur la barque sereine d'Anubis. Je me concilie les esprits lumineux qui sont au service du maître des choses. Je suis le champ. Je suis le père de l'inondation lorsque est altère
2. le gardien du bassin. Je
vous vois, â dieux très grands qui étés au milieu des esprits d'Heliopolis. Je m'élève au-dessus de vos têtes. J'ai la bienveillance de vos coeurs. Je me présence en grand, fils du très grand. Il ne m'est pas fait
3. de mal. J'apparais vers vous. Je traverse le courant en homme pur dans le bassin de conciliation. Je suis sauf par la couronne sacrée du sycomore, votre alimenta- [p.294] tion céleste, multiplication de la vérité de parole. Seigneurs de tête et de bras
4. j'aborde en être vrai et équitable de cette terre. Je fais la réunion, variante: l'ascension de mon siège, puissant par le ma
ître unique, Ra, le grand, qui vivifie par la vérité. Qu'il ne me soit pas fait de blessure par celui qui détourne la tête. Ma bouche est au milieu de toutes choses.


[p.295]

CHAPITRE XCVIII

Titre: Chapitre d'amener la barque dans la divine région inférieure.

Tableau: Le défunt fait une allocution â un dieu assis dans une barque.

1. Salut, jambe du ciel du nord dans le grand bassin visible. Elle n'aborde pas. Je me tiens debout, me levant en dieu.
2. Je regarde. Je n'aborde pas. Je me liens, debout. Je vis. Je me lève en dieu. Je glousse en oie smennu, je m'envole en épervier au-dessus du filet
3. du grand destructeur. Je passe de la terre au ciel. Je me tiens en dieu Shou, prospérant en dieu Akhekhu. Mes bras poussent l'aviron; je fais monter les dieux non reposants

[p.296]

4. dans les hauteurs pour massacrer (Apophis). J'apporte les liens pour entraver les mauvais principes dans ma marche vers la barque de Ptah. J'arrive dans les bassins
5. du feu, dans le champ br
ùlant. Je's dans le bassin sacre. O celui qui amené les cordages des compagnons de la barque avec les voiles couleur de feu!
6 Je me tiens dans la barque, je fais traverser le bassin. Je me tiens dans la barque, je fais traverser le dieu. Je me tiens debout. J'apparais aux champs, je vogue, je navigue, j'ouvre
7. portes du sanctuaire. Des terrains me sont repartis â l'heure (voulue), et je pressente des aliments aux héritiers (divins).


[p.297]

CHAPITRE XCIX

Titre: Chapitre d'amener la barque dans la divine région inférieure.

1. O ameneur de la barque du Noun sur ce rivage funeste! J'amené la barque, je dispose son équilibre en paix, en paix! Allons! allons!
2. Je me h
âte. J'arrive pour voir mon père Osiris. O seigneur des bandelettes! Je prévaux par le dieu de la dilatation de coeur, variante: celui qui repousse les gosiers (devorants). O seigneur du nuage, male naviguant! O navigateur vers ce rivage
3. d'Apap
! O celui qui dispose les têtes, affermit les cous a l'issue de la mutilation! O gardien de la barque mystérieuse! gar- [p.298] dien d'Apap! J'amené la barque, j'en prépare l'équilibre à ma sortie
4. de cette terre funeste. Je
renverse sur leur face les dieux des astres subversifs; lorsqu'ils se trouvent relèves, j'écarte leur â marche contre la flamme du soleil, protection des traverseurs de la double terre. Les dieux
5. rameurs affermissent leurs avirons. Celui qui commande au ciel fait apparaître son disque sur le dessert. J'amené la barque. Arrive, lumineux! Via vers le lieu o
ù tu sais qu'elle est.
6. Dis-moi mon nom, die la barque: l'Osiris N dont la parole est vérité auprès de Ra, ne de la dame N. dont la parole est vérité auprès d'Osiris, résident de l'Ouest, répond: maître de la double terre dans la Chapelle est ton nom.
7. Dis moi mon nom, dit la poupe. Marche d'Apis est ton nom.
8. Dis-moi mon nom, dit la proue. Converture de la barque d'Anubis pour les of
frandes funéraires est ton nom.
9. Dis-moi mon nom, dit la gaffe. Fer- [p.299] meture de la divine région inférieure est ton nom.
10. Dis-moi mon nom, dit la charpente. Ténèbres est ton nom.
11. Dis-moi mon nom, dit le mat. Le Grand qui apporte ce qui vient apr
es sa marche est ton nom.
12. Dis-moi mon nom, dit la cabine. Demeure du Guide des chemins est ton nom.
13. Dis-moi mon nom, dit le hunier. Gosier d'Amset est ton nom.
14. Dis-moi mon nom, dit la vergue. Nout est ton nom.
15. Dis-moi mon nom, dit la membrure du navire. Celui qui vous a crées dans le lieu de naissance de Mnevis, variante: dans les plantations de Set, est ton nom.
16. Dis-nous notre nom, disent les rames. Les doigts d'Horus, I'héritier, est votre nom.
17. Dis-moi mon nom, dit la pompe. Main d'Isis pour d
rancher le sang de l'Oeil d'Horus, variante: pour arrêter l'écoulement de l'Oeil d'Horus, est ton nom.
18. Dis-nous notre nom, disent les
flancs du [p.300] navire. Amset, Hapi, Tiaoumautef, Kebhsennouf; Tenchame qu'on enlevé a la destruction, celui qui voit son pere, celui qui s'est fait lui-meme, est votre nom.
19. Dis-moi mon nom, dit le banc. Celui qui est dans les préparatifs est ton nom.
20. Dis-moi mon nom, dit le toit de la cabine. Le dieu au bras lie est ton nom.
21. Dis-moi mon nom, dit le gouvernail. Celui qui tient en equi
libre les génies, mystere des bâtons d'enseigne, est ton nom.
22. Dis moi mon nom, dit la quille. Cuisse d'Hathor, blessure que fait le dieu Ra pour son passage, lorsqu'il se fait conduire vers la barque Sekhti, est ton nom.
23. Dis-moi mon nom, dit le voilier. Celui qui fait la marche est ton nom.
24 Dis-nous notre nom, disent les vents, lorsqu tu marches par eux. Vents du nord issus de Toum par la narine du Résident de l'Ouest, est ton nom.
25. Dis-moi mon nom, dit le fleuve, lorsque tu navigues sur lui. Le voyant est ton nom.

[p.301]

26. Dis-moi mon nom, dit la vague. Anéantissement de celui qui étend les bras dans le lieu saint est ton nom.
27. Dis-moi mon nom, dit la lierre ferme, quand tu me traverses. Résident du ciel, sorti du c
orcueil dans le champ Aanrou, celui qui en sort joyeux, variante: son père, est ton nom.
28. Il est dit en même temps: Hommage a la splendeur de vos personnes divines, seigneurs de vérité qui étés vivants pour toujours et éternellement. Faites-moi traverser l'eau, donnez-moi offrandes et aliments
29. pour ma bouche par laquelle je parle, avec du pain â cuire, (donnez-moi l'entrée) de la grande salle devant le dieu Grand. Etant que je connais vos divinités, donnez-moi les provisions pour ma narine.
30. Le dieu Rekem passe par
l'horizon oriental du ciel et se rend â l'horizon occidental du ciel; Rekem s'écartant, Je m écarte. Que je ne sois pas abattu dans le lieu de torture,
31. que les ennemis ne dévorent pas mes chairs. Que j'aie du pain dans Pa, des breu- [p.302] vages dans Tep, des approvisionnements en blé et en orge, des approvisionnements d'encens, d'étoffes,
32. de volatiles, des approvisionnements de vie, des approvisionnements de sortie le jour en toutes formes désirables. Etant su ce chapitre, on apparaît dans le champ Aanrou; on y reçoit des pains, des breuvages,
33. des productions des champs; on y mange de
l'orge et du blé de coudées de haut que moissonnent les serviteurs d'Horus; on y mange, comme eux, du blé et de l'orge qui sont l'alimentation de ce jour-la;
34. oh y guérit ses membres, car on a des membres pareils aux dieux qui sont la. On sort du champ Aanrou dans toutes les formes qu'on désire, on en sort.


[p.303]

CHAPITRE C

Titre: Chapitre de faire la réunion de I'Sme au défunt, de le laisser monter dans la barque du soleil avec la suite de ce dieu.

Tableau: Le défunt pousse a la gaffe une barque portant le dieu Ra et Toiseau Bennou: ils se dirigent vers le signe de l'Orient suivi de la figure d'Osiris et du symbole Tat.

1. Je fais passer le Bennou vers l'Est et Osiris vers Tatou. Je traverse la retraite du Nil, Je foule la voie
2. du disque, je circule
dans sa barque. La Grande â son heure me donne la force. j'invoque, j'adore le disque, je me réunis aux dieux
3. qui
l'approchent, je suis l'un d'entre eux. Je deviens le second d^Isis, le troi- [p.304] sieme de Nephthys, je suis fort par leurs incantations favorables. Je dispose l'équilibre, je repousse Apap,
4. je fais rétrograder sa marche. Le dieu Ra me tend les bras, son équipage ne me repousse pas. Je suis fort comme
l'Oeil solaire. Est distingue le vénérable
5. Osiris N dans la barque du soleil,
l'oeuf est distingue du poisson. A dire sur une bande de papyrus sur laquelle aura été écrit ce chapitre
6. avec
l'image de ce passeur divin (1) à tracer â la pointe d'un instrument en spath trempe dans un liquide résineux. Placer le tout sur le corps du défunt sans que cela touche
7. a sa chair. Le défunt sera alors.
L'état de perfection, on le laisser ase joindre aux dieux de la suite de Ra, il illuminera la terre avec eux, montera dans la barque du soleil
8. chaque jour, car
Thot l'a vetu (2) en vérité.


NOTES

1. Le défunt qui fait marcher a la gaffe la barque du soleil.
2. Allusion au papyrus qui, plac
e sur le corps de la momie, lui fait comme un vêtement, et est considère comme un don de Thot.


[p.305]

CHAPITRE CI

Titre: Chapitre des protections de la barque du soleil.

Tableau: Le défunt dirige une barque dans laquelle est assis le dieu Ra, suivi de l'oiseau Bennou.

1. O celui qui fend l'eau, apparaissant sur l'abîme liquide, accroupi sur le pont de sa barque, avance dans ta direction d'hier. Tu es accroupi sur
2. le po
nt de ta barque et je me joins à ton équipage. Je suis un défunt en état de perfection. O soleil en ton nom de Ra, tu marches par ton ciel sacre de 7 coudées dont la prunelle
3. a 3 coudées; par mon acclamation, je suis sauf. Je suis un défunt en état de per- [p.306] fection, je suis sauf comme toi. O soleil en ton nom de Ra, tu marches pour ceux qui sont morts,
4. pour ceux qui sont renverses. Certes, je me tiens debout sur mes jambes. Je suis un défunt en état de perfection, je suis sauf comme toi. O soleil en ton nom de Ra, tu ouvres les mystères
5. d'Ammah et le coeur des dieux se réjouit. Oh! rends moi mon coeur. Je suis un défunt en état di perfection; je suis sauf comme toi; tes chairs, comme les miennes sont saines; la stabilité est pour ma bouche
à écrire â l'encre gomme,
6. â repasser a la couleur sur une bandée papyrus royal pour placer au cou de la momie le jour de l'ensevelissement. Cela étant mis en manière de talisman â son cou, le défunt est parmi les dieux, il s'unit aux serviteurs d'Horus; son
7. astre est fixe par Isis au ciel auprès de Sothis; il sert Horus avec Sothis; il est avec son ombre a l'état de dieu parmi les hommes; une végétation germe sur son corps
8. par la déesse Menka, il est dieu pour l'e- [p.307] ternite; ses chairs ont la vigueur dans la divine région inférieure par Thot
qui a fait lui-meme cela pour Osiris, pour faire rayonner la lumière sur son corps, en vérité.


 [p.309]

CHAPITRE CII

Titre: Chapitre d'arriver la barque du soleil.

Tableau: Ra, assis dans sa barque devant un autel, est adore par le defunt.

1. O le grand dans sa barque! Je suis amené dans ta barque, je vogue vers la localité Prosperitie! Tu me donnes le commandement de ton equipage parmi ceux qui te gardent
2. et qui font partie des astres non reposants. Ce qui est odieux, je n'en mange pas; ce quis je hais, ce sont les impuretés, je n'en mange pas. Ma personnalité s'unit a moi, par elle
3. je ne puis etre renverse. Je ne fais pas monter mes bras vers ce qui est impur, je ne marche pas dessus avec mes sandales;
[p.310] car mon alimentation est en blé blanc, ma boisson en blé
4. rouge du Nil. Par la barque Sekti et la barque Mati je suis conduit vers les végétaux et les aliments de I'autel des esprits d'Heliopolis. J'invoque
5.
l'Oeil d'Horus contre les rebelles du ciel, quels qu'ils soient. Je réunis les forces qui sont en moi. J'arrive en personne, je réside 1e en dieu.
6. I
l y a des malades et des souffrants; j'arrive, je lave la chair, j'arrange l'épaule. Je fais monter ma jambe et vais naviguer dans la barque du soleil.


 [p.311]

CHAPITRE CIII

Titre: Chapitre d'ouvrir le lieu où est Hathor.

Tableau: Le defunt ouvre une chapelle contenant la deesse Hathor.

1. Ma parole est vérité auprès de Ra, maître des dieux. Je suis celui qui traverse a l'état de pureté. O dieu gardien! O
2. prêtre assistant! Je suis des serviteurs d'Hathor.


[p.313]

CHAPITRE CIV

Titre: Chapitre de s'asseoir comme faisant partie des dieux grands.

Tableau: Le défunt est assis en face de trois dieux.

1. Je m'assieds faisant partie des dieux grands, je passe par la retraite de la barque Sekhti; la
2. traversa, je conduis Horus, fils d'Osiris. J'arrive délègue par Ra en répartiteur des substances et des aliments en leur place pour approvisionner l'essence des dieux grands
3. qu'a
mené Ro-bi. Etant su ce chapitre, on s'assied comme faisant partie des dieux grands.


[p.315]

CHAPITRE CV

Titre: Chapitre de réunir a l'homme la personnalité dans la divine région inférieure.

Tableau: Le défunt invoque l'hieroglyphe designant la personne, la personnalité, dans lequel sont entasses des aliments.

1. Salut a toi, substance divine de ma durée. Je me pressente, j'arrive auprès de toi je me lève, je suis âme, je suis fort,
2. je passe; j'apporte des grains d'encens pour purifier par eux tes écoulements; tu les fais passer par ma conjuration du mal; j'énonce une opposition
3. au mal que j
'ai fait pour qu'il naît plus d'action. Je suis l'amulette de spath vert florissant au cou de Ra el que je transmets aux habitants de l'horizon; ils sont alors florissants comme je suis florissant:
4.
ils sont florissants, et ma personne est- [p.316] florissante comme ils sont florissants et ma durée est florissante comme eux. Il y a des approvisionnements pour ma personne comme pour eux. La balance se levé, élevant sa vérité â la narine de
5. Ra, le jour o
ù ma personne y est. (O balance!) mon oeil, ma tête, mes bras viennent de toi. Je suis celui dont l'oeil voit et les oreilles entendent. Je suis le taureau du bétail de sacrifice. Mes paroles font apparaître les aliments. Je suis plus que les chefs du ciel.


NOTE

2. MM. Le Page Renouf et Maspero ont conjecture que cet hiéroglyphe désigne le reflet de l'homme après la mort, son double. Cette supposition est ingénieuse, mais elle ne retoit aucun appui du caractere idéographique de l'écriture égyptienne: rien dans l'hiéroglyphe en question n'eveilleridee de dédoublement ou de reflet, mais bien plutôt celée d'alimentation et de substance, sens depuis longtemps établi pour le mot Ka et confirme par le tableau même de ce chapitre. Je crois que je Ka exprime la substance corporelle, la personne materielle, l'individualité de la chair.


[p.317]

CHAPITRE CVI

Titre: Chapitre de présenter la dilatation du coeur dans la ville sacree de Ptah (Memphis).

Tableau: Le défunt pressente a Ptah le groupe hiéroglyphique exprimant la dilatation de coeur, c'est-à-dire la joie.

1. O Grand! seigneur des aliments. O Grand qui résidez dans les demeures supérieures du ciel! O vous qui donnez des aliments A Ptah, donnez-moi des aliments, donnez
2. moi des breuvages épanches d'un vase en lapis pour la purification de jour. O barque de l'Osiris N dans le champ Aarou
3. qui apportes les aliments et gardes ton eau, que je sois semblable a ton père, le Grand qui traverse dans la barque sacrée et sort le jour après l'ensevelissement.


[p.319]

CHAPITRE CVII

Titre: Chapitre d'entrer et de sortir par la porte des occidentaux au milieu des serviteurs de Ra, et de connaître les esprits de l'Oudst.

Tableau: Le défunt est en adoration devant Ra, Sebek, Hathor et un serpent places sur une montagne.

1. Je connais cette porte au centre du ciel par laquelle sort Ra
2. et la porte de l'horizon oriental du ciel dont le sud est vers le bassin des oies Khar et le nord vers le bassin des oies R
a, vers le lieu où navigue Ra
3. centre les vents adverses. Je garde le commandement dans la barque sacrée.


[p.321]

CHAPITRE CVIII

Titre: Chapitre de connaître les esprits ils l'occident.

Tableau: Le défunt adore Toum, Sebek et Hathor.

1. Cette montagne de renfaniement au ciel, dont on s'approche lorsqu'on est a l'est du ciel, a 370 perches de long et
2. 140 coudées de large. Sebek est
lec seigneur de cette montagne de l'enfantement l'est du ciel où eti son temple au-dessus des. Il y a un serpent au front de ceite montagne, il a 30 coudées de long
3 et 10 de large, et 3 coudées a sa par
tie anterieure qui est en pierre dure. Je connais le nom de ce serpent qui est sur sa montagne: Celui qui est dans sa [p.322] flamme est son nom. Lois qu'après la durée du soleil renversement
4. est fait sur lui, ses yeux sont sur Ra. Lorsque ensuite il se dresse centre la barque, il est longuement regarde par ceux qui font naviguer la barque.
L'amas d'eau qui est sous lui a sept coudées de hauteur liquide. On se sert de Set pour
5. le circonvenir, on s'en sert pour lui Jeter une chaine de fer au cou, pour lui faire vomir tout ce qu'il a avale. A dire comme formule magique:
6. Recule avec la chaîne de fer. Je suis un vaillant arme pour te circonvenir, véritablement. La navigation de la barque conduit Ra. Ferme tes yeux, voile ta
tété, voyageur reculant devant l'Osiris N,
7. lequel est un male dans le sein de sa mère. Voile ta tête. La libation que tu reçois me fait sauf, et tu es sauf. Je
suis le grand des forces magiques, fils de Nout. On m'a fourni ces incantations favorables contre toi.
8. C'est ainsi que je conjure celui qui marche sur son ventre et sa partie poste- [p.323] rieure. Tes replis ne peuvent rien; l'Osiris N est protége lorsque ta partie pos
terieure marche contre lui. Il est Celui qui réagit centre ta force. J'arrive, je sais enlevé
9. au serpent aker du soleil qui se joint
à lui, le soir, lorsqu'il parcourt le ciel. Tu es l'état de reculant devant la marche ordonnée centre toi, en présence du soleil. Car Ra se couche dans le pays de la vie pour aller â son horizon. Je connais
10. les représentations des choses, par elles je repousse Apap. Je connais les esprits de l'Occident qui sont Toum, Sebek, seigneur de la montagne de l'enfantement, et Hathor, le soir nommée pour Isis.


[p.325]

CHAPITRE CIX

Titre: Chapitre de connaître les esprits d'Orient.

Tableau: Le défunt est en adoration devant deux sycomores que suit une barque dans laquelle Ra est assis, le disque surmonte de l'hiéroglyphe du vent; devant le dieu est un veau sur monte d'une étoile; derrière lui, un personnage debout.

1. Je connais cette montagne de l'Est du ciel dont le sud est vers le bassin des oies Khar et dont le nord est vers le bassin des oies où,
2. vers le lieu ou la barque du soleil navigue centre les vents adverses. Je garde le commandement dans la barque sacrée, je navigue, jamais immobile dans la barque solaire. Je

[p.326]

3. connais ce sycomore de mafek par lequel sort Ra, par lequel il passe et ou Shou soulève les piliers du ciel. Je connais toutes les portes par lesquelles sort le soleil
4. Je connais ce champ Aarou a enceinte de fer dont le blé a sept coudées de haut: son épi a trois coudées,
5. sa tige en a quatre; des mânes qui ont huit coudées de haut, chacun, le moi songent auprès des esprits de l'Est. Je connais
6. les esprits de l'Est, qui sont Harmakhis, le veau qui est auprès du dieu et I'adorateur de Ra. L'Osiris N est constitue. Tu passes avec moi,
7. dit le dieu du nord. Le poids de la balance équitable est en forme de taureau
(1) pour ce qui concerne les énonciations de ta langue: l'lbis (2) est au milieu de ses êtres, la pesée de tes intentions se fait dans la localité Abti par les exécuteurs,
8. en vertu des livres. Une libation est faite pour cela, afin que tous les ho
mmes [p.327] proclament l'affection qu'ils ont pour toi. L'épervier divin avec l'oeil gauche et le cote gauche également noirs apparaît au ciel ainsi que les astres; celui que contient le tombeau
9. voyagera sur les routes, et les agents des dieux ne lui feront pas transgresser les frontières. Des écrits sont avec toi qui fournissent les dimensions du champ plante de blé de son commencement jusqu'a sa fin
10. et qui est
l'abri des souillures du dieu (3) ... Ce blé a sept coudées de haut; son épi en a trois; tu le moissonneras avec les mânes auprès des Esprits de l'Est. Tu entreras en Cynocéphale par les portes
11. mystérieuses dont les habitants te feront purification, tu aborderas ta demeure a l'aide des êtres qui y sont. Ton coeur sera réjoui par le dieu en deux personnes; ce qui te sera odieux, ce sera la deuxième mort. L'éternité de la durée est pour toi ...
(4)
12. La récompense accorde, c'est l'agrandissement et l'amplification de l'Osiris N,

[p.328]

10a (5) c'est d'arriver en paix, de prendre la
9. bonne route vers le champ de
l'alimentation. L'Osiris N dit: j'y suis semblable au dieu qui y est. L'abondance d'eau est dans ce champ. J'y mange
10. des pains et des gâteaux. Je m'arre
te sur son terrain. Je navigue dans la barque sacrée. Je fais la connaissance des habitants des districts qui sont la pour labourer, pour moissonner le blé, pour recueillir leurs végétaux chaque jour. L'Osiris N
11. dit: Horus a été enlève a Set de Manou pour l'établissement du champ Hotep, Horus est dégage de Set. J'ouvre ce chemin du ciel qui est celui de la barque du dieu Hotep;
12. je la dirige dans la demeure de Shou; je navieue dans son bassin vers ses localités. Je coupe la coiffure de ses adversaires. Ma bouche est puissante, je suis muni d'incantations favorables: On ne prévaut pas contre moi. Je
13. connais les bassins du champ Hotep. J
'y suis fort, j'y suis muni d'incantations favorables pour y peiner, pour y labourer, [p.329] pour y moissonner, pour y ensemencer.
14. J'y navigue dans ses bassins, j'y aborde ses localités. Je suis dans le champ Hotep, j
'arrive, mon ame nie suit, des aliments sont au bout de mes mains en maître de la terre. Le mystère
15. de mes formules magiques me rend le souvenir a moi qui n'étais plus rien. Je subsiste; on me rend la dilatation de coeur et la paix. Je reçois les sou
ffles, je suis en paix en maître des souffles. J'arrive,
16. je découvre ma tête après avoir ferme les yeux au soleil. Je veille, rayonnement de la vache sacrée.
17
. Je suis dans ma localité. J'ai fait le vrai; je n'ai pas fait le mal.
18
. J'aborde a mon tour sur terre, a l'époque voulue
19. pour toutes les cultures usitées sur terre depuis que la terre existe par l'ordre
20. du dieu auguste.

[p.330]

NOTES

1. Les Egyptiens se servaient de poids a tête de taureau.
2. Thot au milieu de ses assesseurs du Jugement suprême.
3. On n'a pas encore su lire le nom de ce dieu écrit au moyen d'un triangle renverse et muni d
'un double appendice courbe.
4. Le texte, manifestement corrompu, a laisse la trace d'un mot d
etermine par le sceau, et impliquant une idée de renouvellement et de reproduction.
5. Les exemplaires hiératiques nous montrent que ce chapitre se continue, au commencement de la planche
XL du Todtenbuch, aux colonnes numérotes a tort par l'éditeur 110a 9 et suivantes. Le tableau de cette planche représente le defunt debout, en adoration
6. C
'est à dire je fais mon apparition.


[p.331]

CHAPITRE CX

Tableau consacre a la représentation du champ des moissons divines appelle Aarou. Il est entrecoupe de cours d;eau auxquels fait allusion le titre méme du chapitre inscrit dans le registre médial: "Chapitre des canaux qui ont mille perches (?) de longueur et dont la largeur est indicible. Il ne s'y trouve ni poissons remou ni poissons aouou ni aucun reptile."

1
e Registre: Trois noms de canaux insères dans des cartouches: "Force de l'eau." "Eau incommensurable." "Grande localité de l'eau. Trois dieux mummiformes appelles a dieux de l'horizon." Un autel devant un épervier; légende: Offrande au Dieu grand, maître du ciel. Le défunt offrant une cassolette a l'épervier androcéphale qui person.

1. Une légende qui semble s'appliquer au défunt dit: qu'il est en paix dans le Champ les souffles, [p.332] nifie l'âme. Le défunt assis dans une barque qu'il dirige; légende: Il navigue dans le bassin hotep. Trois dieux a tête d'animaux, qui varient selon les exemplaires, sont assis; lis portent l'hiéroglyphe de la vérité et sont appelles "dieux grands". Le défunt, suivi de deux parents inclines, leur fait des offrandes que Thot semble enregistrer.

2e Registre: Le défunt suivi de deux parents, fait une offrande au Nil a pere des dieux v. On lit: Don d'abondance. Pius loin, Je mort dirige le dépiquage du ble par les bueufs, laboure, semé et moissonne.
3
e Registre; A cette de cinq indications de topographie mystique, une barque est représentée avec cette légende: Barque de Ra-Harmakhis lorsqu'il navigue vers le champ Aarou. Une autre barque est désignée comme étant réservée au dieu Ounnofris; elle est vide. Un cours d'eau, qui porte le nom d'eau du ciel, délimite trois régions: de la première il est dit que Ra est le dieu qui l'habite. Autre légende: v. Région des mânes hauts de 7 coudées; il y a du blé de 3 coudées pour les momies en état de perfection qui le moissonnent. La seconde est appelée le lieu de renaissance des dieux. La troisième est habitée par Shou, Tefnout et Seb.


[p.333]

CHAPITRE CXa

1. La grande région, j'en arrive, j'ai mesure l'inondation, j'ai traverse les marais. Je suis le taureau
2. représente en bleu, maître du champ, le taureau dont parle Sothis a son heure. L'Osiris N dit: Les marais, j'en viens,
3. j'y ai mange des aliments, fy ai été en possession de viandes de choix en be
stiaux et volatiles. Je sers la triade divine. L'Osiris N dit: L'image divine,
4. j'en viens, je me dépouille de mes bandelettes, je me pare du vêtement de Ra au centre du ciel, je
sers les dieux, je sers Ra au ciel. L'Osiris N dit:
5. La déesse Ousert (la puissante, au faite de sa demeure est la
generatrice du dieu [p.334] Substance. L'Osiris N dit: La région divine
6. du blé, j'en viens. Son bras est un obstacle pour celui qui le lève contre mon service de celle qui préside a toute pureté
7. et dont la parole est pure. Je traverse et j'aborde aux bassins du ciel supérieur. Je fais adoration
8. dans la barque Sekhti a ceux qui favorisent l'Osiris N dont la parole est vérité auprès du dieu grand.

Le signe du del surmonte un tableau vertical li vise en quatre registres:
1
e Registre: Une barque contient un naos dans lequel est assis le dieu Khepra a tête de scarabée. Isis et Nephthys suivent la navigation de cette barque.
2
e Registre: Le défunt, conduit par un dieu, vient adorer Osiris et Isis.
3
e et 4e Registre: Le défunt agenouille consacre des offrandes a deux dieux assis.


[p.335] 

CHAPITHE CXI

Titre: Chapitre de connaître les esprits de Pa.

Ce chapitre n'est qu'une corruption du chapitre CVIII auquel je suis oblige de renvoyer le lecteur.


[p.337]

CHAPITRE CXII

Titre: Chapitre de connaître les esprits de Pa.

Tableau: Le défunt adorant Haroeris, Amset et Hapi.

1. L'Osiris N dit (1): Khati qui es dans Khati et dans Anp, Skheti qui es dans Pa, Semesou, Khemou-iou, vous qui étés rassasies de breuvages
2. et d'offra
ndes, savez-vous pourquoi Pa à été donne a Horus? Je le sais par le dieu Ra. Il le lui a donne en compensation d'un danger pour son Oeil. Dans cette circonstance
3. Ra dit a Horus: Permets-moi de voir ce qui arrive a ton oeil comme tu le vois. Ra dit a Horus: regarde: qu'est-ce donne [p.338] que cela? Un pourceau noir! Il le regarda.
4. C'était un danger pour son oeil, une grande calamite. Horus du
à Ra: mon oeil veille en proportion du mal que Set fait â mon oeil. Voila qu'il s'est mange le coeur. Ra dit aux
5. (dieux: J'ai fait ce don pour son lieu de repos. Qu'il prospère! Set survenant s'était change en pourceau noir, mais voici que la puissance de l'oeil d'Horus la brûle. Ra dit aux) dieux: Le pore est une abomination pour Horus. Oui! qu'il prospère! le pore sera une très grande abomination. Horus dit aux dieux lorsqu'il eut pris sa forme
6. adolescente: On fera des sacrifices aux dieux avec ses boeufs, ses gazelles et ses pores. Or, Amset, Hapi, Tiaoumautef et Kebhsennouf ont pour père Horus et pour mère Isis.
7. Horus dit
à Ra: Donne moi mon frère dans Pa, mon frère dans Nekhen, mon frère pour mes entrailles, et fais qu'il soit avec moi en juge éternelle en bienfaiteur [p.339] du monde, éteignant les fléaux. Son nom fut
8. Horus sur son papyrus. Je connais les esprits de Pa: c'est Horus et ce sont Amset et Hapi. Levez-vous, dieux, qui étés
au ciel inférieur,
9. pour
cet Osiris N. Faites qu'il devienne en dieu grand.


NOTE

1. Je ne puis mieux faire que d'emprunter a M. E. Lefebure l'excellente traduction qu'il a donnée dans ses Yeux d'Horus (Librairie Vieweg. Paris, 1874, in-4°, p. 18 et suiv.) des chapitres CXII et CXIII.


[p.341]

CHAPITRE CXIII

Titre: Chapitre de connaître les esprits de Nekhen.

Tableau: Le défunt adorant Harofiris, Tiaoumautef et Kebhsennouf.

1. L'Osiris N dit: Je connais le mystère de Nekhen, c'est ce que la mère d'Horus a fait pour lui en disant: Qu'il vive! On amena
2. Sebek, seigneur des marais, il le pécha, il le trouva, ce dieu qui est le bonheur de sa mère, aux lieux o
ù lis étaient. Sebek, dieu des marais, dit: J'ai cherche, j'ai trouve leur victime
3. avec mes mains sur le bord de l'eau, je
l'ai péchée dans un filet: c'est un ex- [p.342] cellent filet. Ra dit: Il y a donne des poissons auprès de
4. Sebek, et les bras d'Horus sont donne trouves au pays des poissons? Sebek dit: Mystère! mystère dans ce filet! Il amené les yeux d'Horus et l'ouverture pour
5. sa face
(1) à la fête du (deuxième et du) quinzième jour du mois, au pays des poissons. Voici que Ra dit: J'ai donne Nekhen à Horus pour être la place de ses bras et je lui ai accorde l'ouverture de sa face pour ses yeux dans Nekhen.
6. Les prisonniers qui sont avec eux lui sont offerts
à la fête du (deuxième et du) quinzième jour du mois. Horus dit: J'accorde que Tiaoumautef et Kebhsennouf soient délivres avec moi et qu'ils soient mes gardiens quand je
7. resi
derai la, comme dieu de Nekhen. Ra dit: Que cela te soit donne la et dans Sari, qu'il leur soit fait ce qui est fait a ceux qui sont dans Nekhen et qu'ils soient avec toi. Horus dit: lis sont
8. avec toi et ils son
t avec moi pour écouter Set implorant les esprits de Ne- [p.343] khen qui m'est donne. Je connais les esprits de Nekhen: c'est Horus, et ce sont Tiaoumautef et Kebhsennouf.


NOTE

1. C'est à dire sa réapparition. Ouvrir la face n est un idiotisme egyptien signifiant: se manifester, apparaître.


[p.345]

CHAPITRE CXIV

Titre: Chapitre de connaître les esprits d'Hermopolis.

Tableau: Le défunt adorant Thot, Toum et un dieu a tête humaine nomme par le texte (1. 4) Sa (Intelligence).

1. Agitation pour faire le rayonnement de Neit dans Zar, pour rechercher l'Oeil et le sauver. Je le connais, je passe
2. par lui, je sais qu'on Pa amené a Kes. Que les hommes ne le disent pas, que les dieux ne le répètent pas. J'arrive en messager de Ra pour établir la vérité par le rayonnement de Neit
3. dans Zar, pour la faire apprécier. J'arrive en dominateur pour faire la connaissance des esprits d'Hermopolis. Si [p.346] vous aimez ceux qui vous connaissent, aimez-moi. Je connais la vérité, la discernant
4. lorsqu'elle se voile; elle donne le bien-être et la joie a qui l'apprécie. Hommage
à vous, esprits d'Hermopolis: tels que j'e vous connais, vous des Thot, Se et Toum.


[p.347]

CHAPITRE CXV

Titre: Chapitre d'apparaître au ciel, de traverser Ammah et de connaître les esprits d'Heliopolis.

Tableau: Le défunt adorant Ra, Shou et Tefnout.

1. J'ai grandi hier parmi les grands, je deviens parmi ceux qui deviennent. Je découvre la face de l'Oeil unique,
2. j'ouvre le cercle des ténèbres, Je suis
l'un de vous. Je connais les esprits d'Heliopolis. Est-ce que le grand de la double force ne passe pas par la par le fait du passage de celui qui étend le bras et a qui j'adresse
3. le discours des dieux? Est ce que le rejeton d'Heliopolis peut être détruit?
[p.348] Je sais ce qu'on a fait de la chevelure du male. Ra dit au Roi-en-son-temps:
4. I
l y aura une blessure, il y aura une mutilation par mois. Ra dit au Dieu en son temps: Prends la lance centre le rejeton de l'homme. Voici
5. la lance, dit le Dieu en son temps. Les deux frères instituent une fête de Ra. Celui qui entend est enveloppe, mais son bras ne repose pas. Alors il prend la forme
6. d'une femme chevelue dans Heliopolis. Le développe est en possession de
l'état de rejeton du temple; le développe d'Heliopolis devient la chair de sa chair, le maître de sa vue; est
7. en lui
l'état de double force, il est dieu dans son fils; est constituée par son père. L'existence de sa fonction de double force à Heliopolis. Je connais les esprits d'Heliopolis qui sont Ra, Shou et Tefnout.


[p.349]

CHAPITRE CXVI

Titre: Chapitre de connaître les esprits d'Heliopolis.

Tableau: Le défunt adorant Thot, Sa et Toum.

1. Rayonnement dans Maza; parcours de ce qui est dans le bras du mangeur de l'oeil par celui qui le juge; je
2. traverse au moyen de cela. Ce que dit le Sotem, les hommes ne le racontent pas, les dieux ne le répètent pas, réciproquement. Je pénètre parmi ceux qui m'ont anéanti, mais je ne vois pas les mystères. Salut a vous, dieux
3. d'Hermopolis, grands le premier jour du mois et qui vous amoindrissez a la fête du 
5. C
'est le mystère de Thot, de Sa et de Toum.


[p.351]

CHAPITRE CXVII

Titre: Chapitre de prendre route vers Ro-sta.

Tableau: Anubis conduit le defunt vers une chapelle située sur une montagne.

1. Ta route est vers Ro-sta. Je suis le grand développe a l'état de chef pour mon arrivée. J'établis les choses dans Abydos.
2. J'ouvre le chemin vers Ro-sta. J'adoucis les choses pour Osiris. Je fais être
l'eau. Je sauvegarde le siége de l'oeil d'Horus dans la vallée, dans le grand
3. bassin. L'
Oeil d'Horus, son image, c'est moi.


[p.353]

CHAPITRE CXVIII

Titre: Chapitre d'aborder a Ro-sta.

1. Je suis enfante dans Ro-sta. Ceux qui sont parmi les momies me donnent des incantations favorables dans le lieu saint, d'Osiris. Je reçois les dignités dans Ro-sta. Je passe par les demeures d'Osiris. Moi, mon chemin de traverse est par les demeures d'Osiris.


[p.355]

CHAPITRE CXIX

Titre: Chapitre d'apparaître a Ro-sta.

Titre: Le défunt tournant le dos a la chapelle situee sur une montagne.

1. Je suis le grand qui fait sa lumière. J'arrive auprès de toi, adore pour ma pureté; les souillures se sont éloignes de moi.
2. Je constitue mon nom dans Ro-sta et suis fort par lui dans Abydos. Ressuscite, Osiris; parcours le ciel avec Ra; vo
is les intelligents et 1'Unique qui circule
3. dans la personne de Ra. I
l dit à l'Osiris N qu'il est un dieu momifie qui se transformera et a qui Osiris ne fera pas obstacle.


[p.357]

CHAPITRE CXX

Titre: Chapitre d'entrer et de sortir.

1. Je l'invoque, Ra. Je suis porteur des secrets concernant la porte de métal, concernant le front de Seb et la balance
2. de Ra qui porte la vérité en elle, chaque jour. Je me pressente pour labourer la terre. Fais que je devienne vieillard.


[p.359]

CHAPITRE CXXI

Titre: Chapitre d'entrer après Sire sorti.

Ce chapitre n'est qu'une reproduction du chapitre XIII.


 [p.361]

CHAPITRE CXXII

Titre: Chapitre d'entrer après être sorti de la divine région inférieure.

Tableau: Le défunt s'inclinant devant une chapelle située sur une montagne.

1. Ouvre au renouvelle qui est en moi. Toi qui passes, qui es tu? Je suis l'un de vous. Qui est avec toi? La double vipère-oeil. Sépare-
2. toi d'elle et viens face a face aborder le lieu de renaissance. (Le dieu qui parle ainsi) me fait voyager dans la barque de ceux qui retrouvent leur face. Collecteur des âmes est le nom de la barque.
3. Hérissement de la chevelure est le nom des rames. Vigilante est le nom de la proue. Celle qui se souille est le nom de [p.362] la pompe. Maintien de l'équilibre est le nom du gouvernail. De me
me qu'il lui est prescrit
4. de me faire voyager, qu'el
le ne me fasse pas opposition. Que je sois gratifie de vases de lait, de pains, de gâteaux, de viandes nombreuses dans la demeure divine
5. d'Anubis. Variante: qu'on m'accorde cela complètement, comme cela est accorde a Osiris dans sa totalité. Que le défunt entre en épervier et sorte en Bennou, qu'il soit adorateur de Dieu. Il a fait son chemin, il entre en paix
dans l'Amenti,
6. il est prépose au bassin d'Osiris. L'Osiris N a fait sou chemin, il entre et adore Osiris, maître de la vie.


[p.363]

CHAPITRE CXXIII

Titre: Autre chapitre.

1. Hommage toi, Toum. Je suis Thot, j'ai juge les deux Rehous. J'ai repousse l'action adverse des mauvais principes, j'ai
2. dédaigne leurs cris de douleur. J'ai exécute le poisson at qui reculait; J
'ai fait ce que tu m'as ordonne contre lui. Je me suis couche ensuite au milieu de mon oeil. Je suis exempt de mal. J'arrive.


[p.365]

CHAPITRE CXXIV

Titre: Chapitre de pénétrer vers les divins chefs d'Osiris.

Tableau: Le défunt debout devant Amset, Hapi, Tiaoumautef et Kebhsennouf.

1. Le résident de Tatou a constitue mon âme. Je fertilise la terre dans Pa, je laboure les champs dans Aarou, j'y
2. moissonne en qualité
de dieu Khem. Ce qui est odieux, je ne le mange pas; ce que je hais, ce sont les ordures, Je ne les mange pas; pour ceux qui s'en abstiennent il y a des aliments et de la nourriture. Je n'élevé pas
3. mes mains vers cela, je ne marche pas dessus avec mes sandales, car il y a pour [p.366] moi du pain fait avec le blé des deux espèces, de la bière faite avec le blé rouge du Nil. Par la barque Sekhti
4. et la barque Mat je suis conduit vers cette alimentation. Je mange sous les arbres et les arbustes dont je connais les belles branches. Oh! Je fais briller la couronne blanche et Je fais se dresser
5. les ur
oeus. Oh! ouvre aux dieux qui nourrissent la terre, â ceux qui font I'alimentation. Que le dieu qui lève le bras me donne le sol, que le dieu de la verdure m'ouvre ses bras. Les dieux
6. parlent le langage des hommes avec l'Osiris N qui pénètre dans le coeur des dieux. Je suis protége, je suis fort dans le ci
el contre les dieux destructeurs,
7. O dieux constructeurs! Tout dieu, toute déesse qui passe est en moi qui ai été examine en face de Ra, en face des princes de lumière. Je suis un défunt que le
ciel enveloppe au milieu des dieux. Ma sustentation
8. est en pains faits pour eux, les dieux. J'entre par le dieu du disque, je sors par [p.367] le dieu Toum, variante: par le dieu Ahou auquel je parle ainsi que ses divins serviteurs. Les dieux me parlent, les hommes me vénèrent. Ceux qui sont
dans les tenebres s'unissent
9. a moi dans le sein de Mehour auprès de celui qui est dans son heure. J'y suis avec Osiris. Je proclame ce qu'il me dit, et ce que je dis, il le répute: ce sont des paroles divines. J'arrive en mane accompli
10. faisant remonter la vérité vers celui qui, l'aime. Je suis un défunt pourvu plus que tout autre défunt, image des momies d'Heliopolis, de Mendes, d'Heracleopolis, d'Abydos, de Panopolis et de Sennou. La parole de
11. l'Osiris N est vérité, ainsi que tout dieu et toute déesse se cachant dans la divine région inférieure.


[p.369]

CHAPITRE CXXV

Titre: Chapitre d'entrer dans la salle de la vérité et de séparer l'homme de ses pêches afin qu'il voie la face des dieux.

1. Hommage â vous, maîtres de la vérité, hommage à toi, dieu grand, maître de la vérité. Je suis venu vers toi, mon seigneur, je me présente pour contempler ta splendeur. Je te connais, je connais ton nom, je
2. connais le nom de ces quarante-deux dieux qui sont avec toi dans la Salle de la vérité, vivant de la garde des pécheurs, se nourrissant de leur sang au jour du compte des paroles
3. devant Ounofre or
âme double mai tresse de la vérité est ton nom, or vous [p.370] savez, maîtres de la vérité, que je vous apporte la vérité et que j'écarte de vous le mal. Je n'ai fait perfidement de
4. mal
à aucun homme. Je n'ai pas rendu malheureux mes proches, variante: mes compagnons. Je n'ai pas fait de vilenies dans la demeure de la vérité. Je n'ai pas eu d'accointance avec le mal. Je n'ai pas fait le mal. Je n'ai pas fait,
5. comme chef d
'hommes, jamais travailler au de la tâche. Mon nom est parvenu à la barque de suprématie, mon nom est parvenu aux dignités de suprématie, à l'abondance et aux commandements il n'y a eu par mon fait
6. ni craintif, ni pauvre, ni souffrant, ni malheureux. Je n'ai point fait ce que détestent les dieux. Je n'ai point fait maltraiter
l'esclave par son maître. Je n'ai point fait avoir faim. Je n'ai point fait pleurer.
7. Je n'ai point tue. Je n'ai point ordonn
é de tuer traîtreusement. Je n'ait fait de mensonge à aucun homme. Je n'ai point pille les provisions des temples Je n'ai [p.371] point diminue les substances consacrées
8. aux dieux. Je n
'ai enlève ni les pains ni les bandelettes des momies. Je n'ai point fornique, je n'ai point commis d'acte honteux avec un prêtre de mon district religieux. Je n'ai ni surfait ni diminue les approvisionnements. Je n'ai point exerce de pression
9. sur le poids de la balance. Je n'ai point fraude quant au poids lui-m
éme de la balance. Je n'ai pas éloigne le lait de la bouche du nourrisson. Je n'ai pas fait main basse sur les bestiaux dans leur pâturage, je n'ai pas pris au filet
10. les oiseaux des dieux. Je n'ai pas pêche de poissons
â l'état de cadavres. Je n'ai point repousse l'eau à son époque (de crue); je n'ai pas détourne le cours d'un canal. Je n'ai pas éteint la flamme à son heure. Je n'ai pas
11. fraude les dieux de leurs offrandes de choix. Je n'ai pas repousse les bestiaux de propriété divine. Je n'ai pas fait obstacle
à un dieu dans son exode. Je suis pur, pur, pur. Je suis pur de la pureté du [p.372] grand Bennou qui est à Heracleopolis,
12. car je suis le nez du ma
ître des souffles qui fait vivre les intelligents le jour du compte de l'oudja dans An, le du deuxième mois de la saison des semailles devant le maître de la terre. Je vois que j'ai accompli l'oudja dans An. Il ne se produira pas de mal contre moi
13. en cette terre de vérité, puisque je connais les noms de ces dieux qui sont avec toi dans la Salle de la Vérité. Donc, délivre-moi d'eux.

INVOCATION

AUX 42 ASSESSEURS d'OSIRIS

14. O enjambeur sorti d'An! Je n'ai pas fait le mal.
15. O celui qui ouvre la bouche, sorti de Keraou! Je n'ai pas commis de violence.
16. O narine sortie d'Hermopolis! Je n'ai pas cause de tourment de c
oeur.
17. O mangeur d'ombres, sorti des cataractes! Je n'ai pas vole.

[p.373]

18. O... sorti de Ro-sta! Je n'ai pas fait tuer d'homme traîtreusement.
19. O double lion, sorti du ciel! Je n'ai pas diminue les offrandes.
20. O les yeux de flamme, sorti de Sekhem! Je n'ai pas cause de dommage.
21. O visage de flamme, apparaissant
à reculons et sorti d'Heliopolis! Je n'ai pas ravi les choses divines.
22. O celui qui s'empare des os, sorti d'Heracleopolis! Je n'ai pas dit de mensonge.
23. O souffle de flamme, sorti de Memphis! Je n'ai pas enlève ce qui appartient (
à autrui).
24. O enceinte de Bubastis, sortie de la de meure mystérieuse! Je n'ai pas fait pleurer.
25. O celui dont la tête est par derrière, sorti du couloir de passage! Je n'ai pas fait acte de masturbation.
26. O Kerti sorti de l'Amenti! Je n'ai pas fornique.
27. O jambes de flamme, sorti. de la nuit! Je n'ai pas eu de colère concentrée.
28. O dents blanches, sorti de sa frontière! Je n'ai pas transgresse.

[p.374]

29. O mangeur de sang, sorti du lieu d'immolation! Je n'ai pas tue les animaux sacres.
30. O mangeur d'entrailles, sorti de la demeure des trente! Je n
'ai pas commis de perfidies.
31. O ma
ître de la vérité, sorti de la région de la vérité! Je n'ai pas endommage de terres cultivées.
32. O reculer, sorti de Bubastis! Je n'ai pas été accusateur.
33. O ... sorti d'Heliopolis! Je n'ai pas fait marcher ma bouche
34. O doublement
méchant, sortie ... Je ne me suis irrite que lorsqu'il y avait matière

Section B.

14. O double vipère ouamem sortie de 1 Je n'ai pas eu commerce avec femme mariée.
15. O contemplateur de ce qui est apporte dans la demeure de Khem! Je ne me suis pas pollue.

[p.375]

16. O chefs sortis des arbres nar, sortis de Tatou! Je n'ai pas cause de terreur.
17. O seigneur de Sekhem, sorti de Kherouou! Je n'ai pas transgresse.
18. O directeur des paroles sorti de la grande demeure! Je n'ai pas enflamme ma bouche.
19. O enfant sorti de Haqeh! Je n'ai pas fait la sourde oreille aux paroles de vérité.
20. O Kenememti, sorti de Nem! Je n'ai pas opère de maléfices.
21. O apporteur d'aliments, sorti de Sais! Je n'ai pas été bravache.
22. O celui qui s'empare des paroles, sorti d'Ouns! Je n'ai pas fait acte de rébellion.
23. O ma
ître des visages, sorti de Nedjat! Je n'ai pas précipite mon jugement.
24. O dieu de la demeure de l'immolation, sorti d'Outent! Je n'ai pas entame la peau des bestiaux sacres.
25. O ma
ître de la double corne, sorti de Sais! Je n'ai pas multiplie les paroles en parlant.
26. O Nofre
-Toum, sorti de Memphis! Je n'ai pas blesse! Je n'ai pas fait de mal à un malade.

[p.376]

27. O Toum son moment, sorti de Tatou! Je n'ai pas opère de maléfices contre le roi, je n'ai pas opère de maléfices contre mon père.
28. O celui qui agit selon son c
oeur, sorti de Sahou! Je n'ai pas souille l'eau.
29. O prêtre sorti de
l'abîme céleste! Je n'ai pas commis d'exagération de paroles.
30. O celui qui fait prospérer les intelligents, sorti de Sais! Je n'ai pas conjure Dieu.
31. O celui qui associe les splendeurs, sorti d'Heliopolis! Je n'ai pas diminue le pain consacre aux dieux. Je n'ai pas fait maltraiter l'esclave par son ma
ître.
32. O celui qui associe les of
frandes, sorti de sa retraite! Je n'ai pas agi uniquement selon mes projets et mes préférences; je n'ai pas été impérieux.
33. O celui qui dispose sa tête, sorti de sa chapelle! Je n'ai pas impose mes projets. Je n'ai pas dépouille les momies de leurs elo
its.
34. O celui qui amené son bras, sorti de Auker! Je n'ai pas
n'éprise Dieu dans [p.377] mon coeur, variante: à sa face, variante: dans les choses (qui le concernent).
35. Hommage
à vous, dieux habitant la Salle de la Vérité. Le mai n'est pas dans votre sein, vous vivez de la vérité dans An,
36. vos coeurs se nourrissent de la vérité devant Horus en son disque. Délivrez-moi du dieu du mal qui vit des entrailles des grands, le jour du grand jugement parmi vous. L'Osiris N vient
37.
à vous: il n'y a ni mal, ni pêche, ni souillure, ni impureté en lui; il n'y a ni accusation, ni opposition contre lui. Il vit de la vérité, se nourrit de la vérité. Le coeur est charme de ce qu'il a fait. Ce qu'il a fait, les hommes le proclament, les dieux
38. s'en réjouissent. Il s'est concilie Dieu par son amour. Il a donne du pain
à celui qui avait faim, de l'eau à celui qui avait soif, des vêtements à  celui qui était nu. Il a donne une barque à celui qui en manquait. Il a fait

[p.378]

39. des offrandes aux dieux, des consécrations funéraires aux menés. Sauvez-le, protégez-le en ne l'accusant pas devant le seigneur des momies, car sa bouche est pure, ses mains sont pures.
40. Celui qui l'aper
çoit dit qu'il arrive en paix, car l'Osiris N a entendu la grande conversation de l'âne avec le chat dans la demeure de Pat; la parole de ses accusateurs auprès de celui qui voit devant et derrière lui
41. a fait qu'il est distingue. L'Osiris N contemple le bassin des Perseas auprès de lut, au milieu de Ro-sta, il rend hommage aux dieux dont il conna
ît les localités. Il arrive, il monte, il s'élevé, il confesse
42. la vérité. Il est pur, il fait que la balance est en équilibre au sein des âtres en état de perfection. O celui qui est élevé sur son pavois, seigneur de
l'atef, qui fait son nom en maître des souffles, délivré l'Osiris N
43. de tes émissaires, exécuteurs, variante: enregistreurs de tes ordres, esprits mau- [p.379] vais; il n'y a aucun voile sur ce qu^a fait l'Osiris N
44. Il est ma
ître de la vérité; il est pur, son coeur est pur, sa partie antérieure a été purifiée, sa partie postérieure a reçu les ablutions, le milieu de son corps a été trempe dans le bassin de vérité, il n'y a pas de membre
45. en lui qui reste souille. L'Osiris N a été purifie dans le bassin qui est au sud du champ Hotep et au nord du champ des sauterelles o
ù les dieux du verdoiement se purifient à la
46. quatrième heure de la nuit et
à la lui-meme du jour avec l'image du coeur des dieux passant de la nuit au jour. Qu'il passe, disent les dieux à l'Osiris N.
47. Que nous veux lu? Quel est ton nom, lui disent-ils? Je suis l'Osiris N. Croissant sous les fleurs du figuier
48. est le nom de l'Osiris N. Passe, lui répondent-ils. J'ai passe par les près au nord du figuier. Qu'y as-tu vu? La jambe marcheuse avec la cuisse. Qu'as-tu encore
à nous dire?

[p.380]

49. J'ai ete appelle par ceux de cette région des déshabilles. Que t'ont-ils donne? Le feu de la flamme; le spath vert et le tahen. Qu'en as-tu fait? Ma sepulture sur la rive
50. du bassin Maaa
à l'époque de la nuit. Qu'y as-tu trouve sur la rive du bassin Maaa? Le sceptre en pierre dure que fait agir
51. la parole: l'Osiris N l'a fait agir. Qu'est-ce que le sceptre en pierre dure? Donneur de souffles est son nom. Qu'astu fait du feu de la flamme ainsi que
52. du spath vert et du tahen après l'ensevelissement? L'Osiris répond
à cela qu'il s'en est servi pour éteindre la flamme
53. et qu'il a utilise le spath vert
à former un liquide. Passe et entre dans la Salle de la Vérité: tu nous connais. Je ne te laisserai pas entrer par moi, dit le verrou de la porte,
54. si tu ne me dis mon nom. Poids du lieu de la vérité est ton nom. Je ne te [p.381] laisserai pas entrer par moi. dit le panneau droit de la porte, si tu ne me dis mon nom. Défenseur de la vérité est ton nom.
55. Je ne te laisserai pas entrer par moi, dit le panneau gauche, si tu ne dis mon mon. Défenseur du jugement des c
oeurs, est ton nom. Je ne te laisserai pas marcher sur moi, dit le seuil de la porte, si tu ne
56. dis mon nom. Colonne de Seb, est ton nom. Je ne t'ouvrirai pas, dit la serrure, e
t tu ne dis mon nom. Enfantement de Maut est ton nom. Je ne t'ouvrirai pas, dit l'intérieur de la serrure et je ne laisserai pas
57. passer la clé de la porte si tu ne dis mon nom. Vie du veilleur de Sebek, seigneur de Bacis, est ton nom. Je ne te laisserai pas marcher, je ne te laisserai pas passer, dit la porte, si tu ne
58. dis mon nom. Bras
de Shou s'offrant pour la protection d'Osiris est ton nom. Je ne te laisserai pas passer par nous, disent les montants, si tu ne dis notre [p.382] nom. Enfants de reptiles, est votre nom. Tu nous.
59. connais: passe. Tu ne marcheras pas sur moi, dit le seuil de la salle,
à l'endroit où lu es; je suis per parce que je ne connais pas le nom de tes pieds avec lesquels tu me foules;
60. dis-moi (ce nom). Ceinture de Khem est le nom de mon pied droit; affliction de Nephthys est le nom de mon pied gauche. Marche, car tu nous connais. Tu ne passeras pas,
61. dit le gardien de la porte, si tu ne dis mon nom. Connaisseur des c
oeurs, explorateur des poitrines, est ton nom. Le défunt est interroge par le dieu Met en son heure: Qu'est-ce que le dieu en son heure?
62. Tu réponds que c'est celui qui détermine la terre. Qu'est-ce que le dieu qui détermine la terre? C'est Thot. Alors Thot dit: Arrive, avance, Osiris N,
63. que je t'interroge: Quelles sont tes qualités? Je suis pur de tout mal, je [p.383] suis pur, je suis protége centre les maléfices de ceux qui sont en leur jour.
64. Je ne suis pas parmi eux. Le défunt a été interroge. Pour celui qui n
'a pas été interroge, Je pylône est en flamme, son enceinte est formée d'uroeus vivants, son sol est un lac que traverse
65. Osiris. Avance, car, ayant été interroge, des pains sont pour toi dans l'Oudja, des breuvages sont pour toi dans l'Oudja, des offrandes funéraires sont pour toi dans l'Oudja. L'Osiris N est vrai éternellement.
66. A dire par un homme pur, vêtu d'une étoffe neuve, chausse de sandales blanches, oint de tepten et d'an
ti, ayant fait des offrandes de pains, de bière, de boeufs, d'oies,
67. de grains d'encens jetés sur le feu. Cette composition sera tracée en écriture sur une brique pure d'argile extraite d'un champ o
ù un cheval n'aura point passe. Dispose ainsi,
68. ce livre se transmettra de génération en génération, sans accident. Le c
oeur du [p.384] roi et de ses proches sera satisfait; le défunt aura des pains, des gâteaux, du lait, beaucoup de viande sur l'autel
69. du dieu grand, il ne sera écarte d'aucune porte de l'Amenti, marchera avec les dieux du sud et du nord et sera des serviteurs d'Osiris
, en vérité.


NOTES

1. J'emprunte la traduction de cette phrase à M. E. Revillout (Rituel de Pamouth, p. 13).
2. Littéralement: Je n'ai pas fait l'acte
de dévorer mon coeur. C'est ainsi que nous disons dévorer un affront,
3. Nous avons affaire ici
à une image qu'il est impossible de traduire avec certitude; se refere-t-elle au bavardage ou à la gourmandise. C'est ce que je ne saurais décider.
4. Je n'
ai pas pousse l'ardeur de la parole jusqu l'emportement.
5. L'homme bon, pieux et divin, dit Hermès Trismégiste
e (I, 10), ne prononce ni n'écoute beaucoup de paroles.
6. Peut-être faudrait-il, en raison de ce qui suit, traduire ici le mot mer par Chariten.


[p.385]

TABLEAU DU CHAPITRE CXXV

Pesement du c
oeur où Psychostasie.

Ce tableau représente ce que les textes appellent a la grande Salle de la vérité où le défunt va être juge: elle est soutenue par deux colonnes à chapiteau de lotus. Au-dessus de l'entablement sont figures, comme ornementation, douze groupes formes des hiéroglyphes de la vérité et du feu et d'un uroeus. Entre le sixième et le septième groupe, le dieu Shou agenouille étend les bras au-dessus des deux yeux sacres symbolisant le sud et le nord: c'est une allusion à la course diurne du soleil, une promesse implicite de résurrection; aux deux extrémités de cette rangée emblématique, un singe équilibre une balance. Au-dessous de la frise figurent les quarante-deux assesseurs d'Osiris qui viennent d'être invoques dans les pages précédentes: leur tété d'homme ou d'animal est surmontée de la plume de la vérité. Le défunt leur adresse, agenouille, l'invocation qu'il a lue.

La scène est présidée par Osiris représente au fond de la salie assis dans un naos. Il est coiffe de [p.386] l'atef et tient dans ses mains croisées sur sa poitrine le pedum et flagellum. Devant le dieu est un autel charge d'offrandes au-dessus duquel figurent les quatre génies funéraires.

Près de
l'autel on voit assise sur un socle en forme de pylône une bête fantastique à la gueule béante, appelée celle qui détruit les ennemis en les dévorent, la dame de l'Amenti la bête de l'Amenti. Un peu au-dessus d'elle sont assis les deux génies de la destinée, Sha! et Ranen, dont les noms peuvent se traduire par Fatalité et Bonheur; ils surmontent un groupe hiéroglyphique signifiant Renaissance.

A rentrée de la salle, le défunt est introduit par la Vérité. Il dit: Je me présente devant le maître de l'Eternite. Il n'y a pas de mal en moi. Personne ne m'accuse, je n'ai rien fait pour cela. Ce que j'ai fait, les hommes le proclament, les dieux s'en réjouissent. Salut â toi, résident de l'Amenti dieu qui es le Bien, seigneur d'Abydos. Accorde que je traverse le chemin des ténèbres, que je me joigne à tes serviteurs qui sont dans le Tiaou, que j'entre et sorte dans Ro-sta et dans la Salle de la Vérité et que je traverse Animah.

La Vérité,
et régente de l'Amenti, accorde que la personnalité du défunt soit dans sa demeure, qu'il rejoigne sa retraite d'éternité.

Ensuite Horus et Anubis procèdent au pesement dans une balance du c
oeur de l'homme qui doit faire équilibre à l'image de la Vérité. Anubis [p.387] annonce que le coeur fait l'équilibre par son maintien et que la balance est satisfaite par l'Osiris N. Alors Thot, seigneur d'Hermopolis, seigneur des paroles divines, dieu grand résidant à Hesert, enregistre cette sentence et ajoute: Que le coeur soit remis à sa place dans la personne de l'Osiris N. Le retour du coeur dans la poitrine est le signal de la résurrection.


[p.389]

CHAPITRE CXXVI

Tableau: Le défunt est en adoration auprès d'un bassin de feu aux quatre coins duquel est assis un singe cynocéphale.

1. O ces quatre singes résidant à1'avant de la barque du soleil, qui faites monter la vérité vers le Seigneur au-dessus de tout, juges
2. de mon malheur ou de mon triomphe, qui apaisez les dieux par la flamme de votre bouche,
à qui sont donnes les aliments des dieux et les offrandes des menés, qui vivez de la vérité, vous, nourrissez de la vérité, exempts
3. de fraude, détestant le
mal, repoussez de moi toute souillure, dégagez-moi de toute iniquité, que je ne conserve plus [p.390] aucune tache, faites que je traverse Ammah,
4. que j'entre dans Ro-sta, que je passe par les pylônes mystérieux de l'Amenti. Donnez-moi donc pains et gâteaux comme aux autres menés. Les singes répondent: Entre et sors dans Ro-sta,
5. traverse, avance: nous chassons tes fautes, nous détruisons tes souillures qui t'ont blesse sur terre, nous dissipons toutes les impuretés que tu as conservées, entre dans Ro-sta,
6. passe par les pylônes mystérieux de l'Amenti, sors et entre
à ton gré comme les autres menés et sois invoque chaque jour au milieu de l'horizon.


[p.391]

CHAPITRE CXXVII

Titre: Livre d'invoquer les dieux de la double retraite, a dire par
l'homme lorsqu'il les aborde pour voir le dieu au milieu du Tiaou.

Tableau: Le défunt, debout auprès d'un autel, adore trois dieux debout et trois dieux assis.

1. Salut vous, dieux de la double retraite, qui habitez l'Amenti. Salut vous, gardiens des portes du Tiaou qui gardez ce dieu et faites monter,
2. les allocutions devant Osiris, qui protégez ceux qui vous glori
fient et anéantissez les ennemis de Ra. Faites la lumière, dissipez vos ténèbres. Contemplez
3. votre chef, vivez comme il vit. Invoquez celui qui est dans son disque. Guidez-moi vers vos chemins. Que mon âme [p.392] pénètre le my
stere de vos demeures. Je suis l'un de vous. J'ai tait
4. une blessure a Apap. De
truisez le mai dans l'Amenti. Ta parole est vérité contre tes ennemis, dieu grand dans son disque. Ta parole est vérité contre tes ennemis, Osiris, résident de l'Ouest.
5. Ta parole est vérité con
tre tes ennemis au ciel et sur terre, Osiris N! au sud, au nord, a l'ouest et l'est. Le défunt est des serviteurs d'Osiris, résident de l'Ouest, il est de ses favoris, en sa présence, dans la Vallée.
6. I
l est vrai parmi les grand divins chefs, vérité est sa parole dans le Tiaou parmi les astres;son âme est une flamme pour dévorer les cadavre es des morts. O vous qui vous envolez au-dessus des morts enveloppes
7. pour l'anéantissement, qui donnez la vérité aux âmes des manes, seigneurs parfaits, servants de To-ser dans la demeure de toute vie, qui étés comme celui que Ra acclame, comme celui qu'Osiris acclame,
8. guidez l'Osiris N, ouvre-lui les portes [p.393] du Tiaou, frayez-lui la double retraite, puis faites que sa parole soit vérité contre ses ennemis. On lui donne les aliments
9. des habitants du Tiaou, on lui confectionne la coiffure de celui qui réside dans la demeure cachée; il est I'image du
maître de l'eau, du vrai, de l'âme d'un mane accompli. Il prévaut par ses deux mains. Les deux Rehous disent à ces
10. dieux: L'Osiris N est très grand. On est réjoui par lui, on l'acclame des deux mains, on lui fait protection, il vit. L'Osiris N se
leve
11. en âme vivante de Ra au ciel. Il fait les transformations ordonnées. Sa parole est vérité parmi les divins chefs. I
l traverse les portes du ciel, de la terre et du Tiaou comme l'âme de Ra. L'Osiris N dit: Ouvrez-
I2. moi les portes du ciel et de la terre, que mon âme y rejoigne Osiris et que je passe par les pylônes de ceux qui m'acclament en me voyant, que j'entre loue, que je sortie aime, que je m'avance, car il n'est plus trouve de faute ni de souillure en moi.


[p.395]

CHAPITRE CXXVIII

Titre: Chapitre d'adorer Osiris (Isis, Horus et Nephthys).

Tableau: Le défunt est en adoration devant ces quatre divinités.

1. Salut a toi, Osiris qui es le Bien et dont la parole est vérité, fils de Nout et premier fils de Seb, grand issu de Nout, roi dans Nitbur, résident de l'Ouest, seigneur
2. d'Abydos, maître de l
'âme suprême, maître de la terreur, maître de l'Atef a Heracleopolis, seigneur chef de Nifour, maître de la grande demeure de Mendes, seigneur des choses nombreuses aux fêtes de Tatou.
3. Horus exalte son père Osiris en tout [p.396] lieu, s'associant
à Isis la divine et a sa soeur Nephthys, c'est Thot qui parle par lui dans les incantations favorables que contient sa poitrine et qui sortent de sa bouche: Horus fait le salut du coeur de tous les dieux.
4. Ressuscite, Horus, fils d'Isis, pour venger ton père Osiris. O Osiris! Je viens loi. Je suis un Horus vengeur en vie le jour des offrandes funera
ires il Osiris en boeufs, oies et toutes bonnes choses. Ressuscite, Osiris,
5. j'ai frappe tes ennemis en vengeur contre eux, Je suis Horus en cet heureux jour du lever splendide de ton âme suprême, m'exaltant avec elle aujourd'hui parmi
tes divins chefs. Oh! Osiris!
6. tu es venu, ta substance est avec toi, tu t'alimentes en ton nom de Ka et de Hotep. Tu es favorise en ton nom de Mane. Tu es adore en ton nom de dieu de la Force. Tu ouvres
7. les chemins en ton nom de Ap-Matennou. Oh! Osiris! J'arrive a toi, je fais que tes ennemis sont sous toi en tout lieu, [p.397] que ta parole est vérité devant la troupe des divins chefs. Oh! Osiris! Tu re
çois ton sceptre,
8. ton pavois, ton escalier, sous toi. Tu repartis les substances aux dieux, tu repartis
ils aliments a ceux qui sont dans leurs demeures, tu donnes ta grandeur aux dieux, tu crées le dieu grande tu es avec eux dans leur momie, tu te réunis
9. tous les dieux. Tu entends la parole de vérité ce jour de l'énonciation des offrandes au dieu,
à la fête Aka.


NOTE

1. C'est à dire, d'ouvreur de chemins. Il y a une recherche d'alliteration dans les noms qui précèdent.


[p.399]

CHAPITRE CXXIX

Titre: Livre donnant la perfection a l'homme pour qu'il monte dans la barque du Soleil avec la suite de ce dieu.

Tableau: Le défunt fait marcher une barque dans laquelle on voit l'oiseau bennou et une tête d'épervier. Devant la barque Osiris figure entre un autel et le symbole Tat.

1. L'Osiris N conduit le Bennou vers l'Orient et Osiris vers Tatou. Il traverse la retraite du Nil et foule le chemin du disque. Il fait marcher Sokari dans
2. son traîneau. Il donne la force a la grande vipère en son heure. L'Osiris N suit, adore le disque, réunit ceux qui sont en adoration, car il est
l'un
3. d'eux, il fait le second d'Isis et le troisième de Nephthys, donne la force
à leurs incantations, dispose leur équilibre, repousse les ennemis, fait reculer leur marche. Ra lui tend

[p.400]

4. les mains, son équipage ne le repousse pas, l'Osiris N est fort comme est fort l'Oudja. A dire sur le tableau de cette composition trace
5. sur une bande de papyrus neuf et net
à la pointe d'un outil en spath trempe dans de l'eau d'ante. On mettra cela sur le corps du défunt sans que cela touche la peau, (alors) il montera dans la barque
6. du soleil, chaque jour, car Thot Ta revêtu pour sa sortie et son entrée du vêtement de vérité. Ecris (ce chapitre) dans son intégrité
7. sur la barque du soleil, également avec la pointe de Toutil en spath susnommé, sur une brique. Sera prospère celui qui exécutera cet écrit jusqu'a sa cl
ôture.
8. L'Osiris N dressera un Tat, établira un Ta et il naviguera vers tout lieu qui lui plaira. Il y joindra le chapitre dit par Thot a Ra: Tanen uni a son
9. seigneur, Thot a dit qu'on enveloppe son âme pour
la sortie et l'entrée dans la barque du soleil et que le cadavre reste en sa demeure.


[p.401]

CHAPITRE CXXX

Titre: Livre faisant vivre l'âme pour l'éternité, la faisant monter dans la barque du soleil pour aller vers les chefs du Tiaou. Il a été compose le jour de la naissance d*Osiris.

Tableau: La barque solaire montée par Ra, deux dieux à tête humaine et le défunt.

1. S'ouvre le ciel, s'ouvre la terre, s'ouvre le sud, s'ouvre le nord, s'ouvre l'ouest, s'ouvre la double chapelle du sud,
2. s'ouvre la double chapelle du nord. S'ouvrent les portes, livrent passage les pylônes de Ra par lesquels il sort de l'horizon. La barque Sekhti ouvre les portes, la barque Mat ouvre les pylônes. Le dieu Shou donne
3. le souffle, Tefnout crée celui qui le sert parmi ses serviteurs. L'Osiris N est des [p.402] serviteurs de Ra. Il re
çoit sa récompense dans l'adytum comme Horus s'elevant
4. vers les mystères de sa demeure, dans le sanctuaire de sa chapelle. Dieu le juge d'après ce qu'il a aime. L'Osiris N exécute la vérité et en fait remonter
5. l'image, il exécute le verrouillement de sa chapelle. Il déteste les rebellions du dieu Abssans astres auprès de lui. Ni Ra, ni Osiris
6. ne lui
font obstacle. Il n'est pas repousse. Les actes sont dans ses mains. L'Osiris N ne marche pas dans la vallée des ténèbres, n'entre pas dans le bassin des immoles, n'est pas
7. parmi les victimes, un seul moment. I1 n'y a pas de sacrifice de lui
à l'état de prisonnier dans le lieu funeste. Que sa face soie mise à l'écart, derrière le billot du dieu Sepet. Invocation à vous, dieux de la cuisse.
8. Dieu tranche par le mystère de ses mains. Il dissipe les nuées (?) de Seb par la lumière. Il est content lorsqu'il dirige les grands vers lui avec les petits

[p.403]

9. pour voir les fonctions de Thot au milieu de ses mysteres. I1 fait des offrandes de milliers d'années, traverse l'enceinte de fer, dissipe les orages qui enveloppent l'Osiris N
10. dans sa demeure. Il fabrique son sceptre, re
çoit sa coiffure auprès de Ra. Il est maître de sa marche et rayonne, grand dans la demeure que lui a faite la troupe des dieux. Il repousse ce qui est derrière sa demeure, il chasse
11. son mal, sa souffrance; l'Osiris N chasse sa douleur. Il réjouit le c
oeur de Ra et d'Osiris, traverse l'horizon de Ra. Une barque lui est faite: il navigue et illumine
12. par Thot, il adore Ra, seigneur de la région, il arrive et frappe le mal dans ses ennemis. L'Osiris N ne s'arrête pas
13. il n'est pas repousse de l'horizon, car il est Ra et Osiris. Il n'est pas arrête dans son grand voyage par les conjurations contre ses jambes, car sa personnalité est dans la personnalité de Ra, qui est dans le sein de l'Osiris N,
14. entendant ses paroles lorsqu'il adore [p.404] Ra, ma
ître de l'horizon, et Osiris, résident de l'Ouest. Salut à toi qui purifies les hommes, â qui Je ciel rend hommage dans la grande région. Les rames éloignent de toi les souillures, Osiris N.
15. Tu arrives proclamant la vérité, car il y une enceinte de fer dans l'Amenti qui a raison des rebellions d'Apap. Lui, l'Osiris N, il est Je double Lion, il proclame
les protections
16. qui sont en
lui à l'extremite de la grande demeure, et tu l'écoutes. L'Osiris N est envoie parmi les divins chefs. Il renverse Apap pour Ra, chaque jour; sa résistance ne triomphe pas de lui. Il a peine,
17. l'Osiris N, il re
çoit des aliments. Thot le prépare pour ce qu'il a encore à faire. I1 fait voyager la vérité à l'avant de la grande barque, il porte la vérité de parole parmi les divins chefs, il l'établit
18. pour des milliers d'années. Les dieux qui l'entourent le guident et lui donnent
à lui, l'Osiris N, une barque avec joie, comme à un chef derrière la splendeur [p.405] duquel circule l'équipage de Ra. La vérité est exaltée, elle suit son seigneur,
19. faisane adoration au ma
ître au-dessus de tout. L'Osiris N reçoit la gaffe avec laquelle il traverse le ciel; les humains lui font adoration comme à un être toujours debout, jamais reposant. Ra
20. l'exalte. I1 a fait s'évanouir la nuée
à la vue de sa splendeur, il affermit ses rames, circule, voyage dans la barque au ciel et se lève à Antou. L'Osiris N
21. est grand au milieu de son
Oeil; il repose ses jambes dans la grande barque de Khepra; l'Osiris N devient un dieu donc les paroles se accomplissent; il est de ceux qui circulent au ciel vers l'Ouest. Se dressent vers lui les astres.
22. Shou est en joie. Ils prennent possession de Pavant de la barque de Ra au milieu de son équipage. Ra circule et voit ce qu'Osiris a ordonne. L'Osiris N est en paix, en paix. I1 ne lui est pas fait obstacle, il n'est pas repousse,
23. il n'est la proie de la flamme en aucun moment. Il ne sort pas d'ordre d'expul- [p.406] sion de ta bouche contre lui. L'Osiris N ne marche pas sur des crocodiles il déteste les crocodiles. Ils ne triomphent pas
24. de lui. Va, Osiris N, dans ta barque, ayant pour récompense ton siège qui re
çoit la momie. Tu traverses les chemins de Ra, l'adorant pour repousser l'obscurité. Tu viens avec la flamme dans ta
25. barque, celte grande jambe. L'Osiris N la conna
ît. On n'en triomphe pas de ta barque, car l'Osiris N y est. C'est lui qui fait des offrandes aux dieux, des offrandes aux menés.
26. A dire sur l'image de ce défunt parfait et
à placer sur la barque, ayant mis la barque Sekhti à sa droite et la barque Mat à sa gauche, ayant fait des offrandes de pains, bière, boeufs oies, grains d'encens enflammes,
27. et de toutes bonnes choses, le jour de la naissance d'Osiris. Ces choses étant faites, l'
âme du défunt est vivante pour l'éternité; il ne meurt pas à nouveau, il est initie au mystère du Tiaou, il pénètre les mystères de la divine région inférieure. Ce livre a été trouve dans

[p.407]

28. la grande salle du palais du roi Hesepti, comme trouvaille de la retraite de l'horizon. Il a été compose par Horus pour son père Osiris qui est le Bien et dont la parole est vérité. Lorsque Ra voit ce défunt en personne, il le considère à légal de la troupe des dieux,
29. ma
ître de la crainte et de la terreur dans le coeur des hommes, des dieux, des manes et des morts. Son âme est alors vivante pour l'éternité. Il ne meurt pas à nouveau dans la divine région inférieure. Il ne lui est pas fait tort le jour du jugement
30. des paroles. Sa parole est vérité contre ses ennemis. Il a des aliments sur l'autel de Ra, chaque jour.


NOTE

1. La fin de cette ligne est corrompue.


[p.409]

CHAPITRE CXXXI

Titre: Chapitre de Voyager au ciel auprès du dieu Ra.

1. O Ra rayonnant cette nuit, quiconque est de tes serviteurs est, vivant, des serviteurs de Thot qui fait se lever Horus cette nuit;
2. c'est une joie pour Osiris quand il est
l'un de ceux-le. Ses ennemis sont repousses par les flèches de l'Osiris N qui sert Ra et reçoit de lui son arme. Arrive
3. en toi son père Ra. Il suit Shou, invoque le diadème, se substitue
à Hou, enveloppe dans le voile de la route de Ra, sa splendeur.
4.. Ce chef atteint aux extrémités de l'ho- [p.4
10] rizon. Le diadème le repousse. L'Osiris N se lève. Ton âme te suit.
5. Ton
âme est forte par ta crainte et ta terreur. L'Osiris N donne les ordres dictes par Ra au ciel. Salut â toi, dieu grand, à l'est du ciel. Va
6. dans la barque de Ra en épervier sacrée exécutant les ordres dictes, frappant en ma
ître de sa barque. L'Osiris N va dans
7. la barque, il navigue en paix vers le bon Amenti. Toum lui dit: Est-ce. que tu entres? La vipère Mehen, c'est une série de millions d'années en étendue, de Our
à Nifour. Le bassin
8. de millions d'années, tous les dieux s'y agitent. Le dieu qui partage les paroles y fait son chemin de millions d'années, seigneur sans égal, dont le chemin est dans le feu. On marche dans le feu lorsqu'on vient derrière lui.


[p.411]

CHAPITRE CXXXII

Titre: Chapitre de taire circuler l'homme pour qu'il voie sa demeure dans la divine région inférieure.

Tableau: Le défunt debout devant une chapelle.

1. Je suis le Lion issu de Tare, dardant et qui est l'Oeil d'Horus.
2. Son époque, c'est l'arrivée de l'Osiris N au cours d'eau, ava
çant heureusement.


[p.413]

CHAPITRE CXXXIII

Titre: Livre donnant la perfection au défunt au sein du Soleil. Il a été compose le jour du mois.

Tableau: Dans une barque que le défunt dirige, un naos contient l'image de Ra insérée dans le disque. La barque vogue dans le champ du ciel parsème d'étoiles.

1. Ra se lève à son horizon, la troupe de ses dieux le suit â la sortie du dieu de la demeure cachée. Il foule le sol
2. de l'horizon oriental du ci
el à la parole d'Isis qui prépare la voie de Ra. Aussitôt le chef marche. Lève-toi, Ra, dans ton naos, aspire le vent,
3. absorbe le vent
du nord, avale les entrailles de Beba au fond de ta poitrine, le [p.414] jour de ta narine vérité. Repartis les serviteurs qui montent la barque de Nout, répète aux lieutenants
4. tes ordres, compte tes os, réunis tes membres, tourne ta face vers le bon Amenti, viens-y renouvelle chaque jour. Ton image est une image d'or portant ...
5. du disque dans le ciel et portant.. Circule
à nouveau chaque jour. Oh! l'horizon se réjouit, il est fait acclamation aux cordes de ton halage. Dieux habitants du ciel, qui voyez l'Osiris N,
6. faites-lui adoration comme au Soleil: il est le chef
à la recherche du diadème, vérifiant ses offrandes, il est Osiris, l'unique, accomplissant
7. son relie dans le sein, le premier de ceux qui sont devant Ra. L'Osiris N a été intègre de bouche sur terre; dans la divine région inférieure, l'Osiris N est intact comme le Soleil,
8. ma
ître des rames L'Osiris N ne se repose pas dans cette belle terre d'éternité. Il voit avec ses yeux, entend avec ses oreilles. Il est vérité, l'Osiris N ... dans

[p.415]

9. An. Il est Ra, disposant les rames pour le service de Noun. Il n'a pas raconte ce qu'il a vu, il n'a pas répète ce qu'il a entendu dans la demeure mystérieuse du dieu de la face. Oh! acclamation
10.
à l'Osiris N qui est la chair même de Ra dans sa barque, traversant le Noun en tant que réunion de la substance du dieu à celui qu'il aime. L'Osiris N est un épervier, maître des transformations.
11. A dire sur une barque de coudées de long, peinte en vert, avec les divins chefs, sous laquelle le ciel sera représente avec ses étoiles, et qui aura été lavée et purifiée avec le na
tron et l'encens. Quand tu auras fait une image du Soleil sur un papyrus
12. neuf, peint en jaune, place-la dans la barque. Quand tu auras fait l'image du défunt. que tu désires dans la barque, fais la voyager dans la barque du Soleil et que le Soleil l'y regarde. Ne fais voir cela
13.
à aucun homme, excepte toi-meme, ton père ou ton fils. Garde-t'en très exactement. Perfectionne le défunt en le fondant avec le soleil; fais le commander à  [p.416] la troupe des dieux car les dieux le regardent comme l'un d'entre eux.
14. En le voyant, les morts tombent sur leur f
ace et il est considère, dans la divine région inférieure, comme le rameur de Ra.


[p.417]

CHAPITRE CXXXIV

Titre: Adoration à Ra, le jour du mois, et navigation dans la barque.

Tableau: Une barque contenant le défunt debout devant l'épervier coiffe de la mitre blanche et neuf divinités assises, qui sont enumerees à la fin du chapitre: elles sont suivies du disque.

1. Hommage à Ra dans son naos, rayonnant de son rayonnement, brillant de sa lumiere qui englobe les hommes pour des millions d'années, à son gré, et qui présente
2. sa face aux humains; hommage
à Khepra dans sa barque qui renverse Apap chaque jour; hommage adressa par les enfants de Seb renversant les ennemis d'Osiris et les détruisant de

[p.418]

3. la barque du Soleil. Horus frappe leur tête lorsqu'ils sont au ciel sous forme d'oiseaux, lorsqu'il marche sur terre sous forme de quadrupèdes, lorsqu'ils sont dans l'eau sous forme de poissons. Tous les ennemis,
4. l'Osiris N les détruit, qu'ils marchent au ciel, qu'ils marchent sur terre, qu'ils viennent sur l'eau, qu'ils apparaissant au front des étoiles; Thot les égorge.
5. La pierre de la double chapelle proclame les... de l'Osiris N qui est Ra, le dieu grand, frappant en ma
ître de la terreur, se lavant dans votre sang, s'inondant
6. de votre sang; l'Osiris N vous détruit de la barque de son père Ra. L'Osiris N est Horus enfante par sa mère Isis, nourri
7. par Nephthys, ainsi que firent ces divinités pour H
orus qui repousse les associes de Set; lorsque ceux-ci voient le diadème établi à son front, ils tombent sur leur face. Osiris Ounnofre est vrai contre ses ennemis au ciel et sur terre
8. parmi les compagnons de tout dieu et toute déesse. A dire sur l'épervier dans [p.419] la barque ayant la mitre blanche sur la tête et sur l'image de Toum, Shou, Tefnout, Seb, Nout, Osiris, Horus, Isis, Nephthys, peints en jaune sur
9. un papyrus neuf, et places dans la barque avec une statue du défunt au corps en bois de cèdre imprègne de l'huile avec laquelle on honore les membres des dieux. On ajoutera
10.
à ces dieux leurs offrandes: l'encens enflamme et la volaille grillée. Celui qui adore ainsi Ra est â l'état d'Etre vrai, en vérité.


[p.421]

CHAPITRE CXXXV

Titre: Autre chapitre que l'on dit lorsque la lune te renouvelle, le jour du mois.

1. Osiris se dégage, variante: il ouvre la nuée qui est le corps du ciel, il se degage. L'intégrité est rendue à Horus, radieux chaque jour, et maître des transformations. Offrande du moment.
2. La nuée est écartée de la face de l'Osiris N qui se présente et vient en soleil voyageant, qui est les quatre dieux, chefs du ciel supérieur. L'Osiris N arrive
3. en son jour; il vient nuée l'aide des cordages de ses assistants. Lorsqu'il sait ce chapitre, le défunt est
à l'état de perfection dans la divine région inférieure, il ne meurt pas à nouveau dans la divine re- [p.422] gion inférieure; il se nourrit auprès d'Osiris.
4. Lorsqu'il sait cela sur terre, il est semblable
à Thot, adore par les vivants; il ne succombe pas à l'heure où le grand chef excellent fait voyager le directeur de la flamme de Bast.


NOTE

1. Il résulte de ce titre que le jour du mois n mentionne par les chapitres precedents est le jour de la nouvelle lune.


[p.423]

CHAPITRE CXXXVI

Titre: Autre chapitre compose le jour de la fete de Six pour le jour de la navigation dans la barque du Soleil.

Tableau: Le dieu Ra assis dans une barque que dirige le défunt.

1. Voici les astres dans An et les hommes dans Kher. Mesita achève son bandeau de couleur. Les exécuteurs
2. du jugement des paroles, l'Osiris N est avec eux pour le mystère de ceux qui sont dans leur réduit. Les dieux font manœuvrer l'Osiris N dans la barque...
3. avec laquelle il appara
ît au ciel, ils voyagent par lui avec Ra. L'Osiris N y voyage... il repousse l'eau dévastatrice de la jambe

[p.424]

4. de Nout et rend ainsi la vigueur aux dieux défaillants. Seb et Nout, leur coeur est flatte. Renouvellement de nom, rajeunissement, renaissance. Les splendeurs de Ra sont dans ses splendeurs,
5. son existence est dans ce qu'il dit. Il est l'image du chef de l'inondation, père des dieux. Les révoltes go
ùtent la Palme au sein du non être qui les renverse. Seigneur des rugissements, il donne le mouvement à la rame.
6. La troupe des dieux invoque ton
âme munie plus que les dieux: délivré l'Osiris N de celui qui lui porte le coup par où passe la blessure de son coeur. Accorde
7. que l'Osiris N soit fort plus que les dieux, les menés et les morts. L'Osiris N est fort et ma
ître des forces, car il est le maître de la vérité, exécuteur d'ordres par
8. les protections qui sont en lui, par la protection de Ra au ciel. Accorde que l'Osiris N aille dans ra barque,
à Ra! en paix, faisant sa route et faisant naviguer ta barque. Ses protections sont tes protections. Il est celui qui repousse

[p.425]

9. le crocodile loin de Ra, chaque jour, venant comme Horus préparer l'horizon, dirigeant Ra vers les stations de l'horizon, réjouissant les dieux par ses efforts. Thot le grandit; l'Osiris N, l'obscurité
10. ne l'atteint pas, les gardiens des pylônes ne le renversent pas. L'Osiris N est le mystérieux de lace uu milieu du pal
ais du chef du sanctuaire. L'Osiris N fait parvenir ses paroles
11. jusqu'e R
a, il arrive pour transmettre les ordres qu'il a reçus. Il est fort de coeur, faisant l'offrande du moment parmi ceux qui font des offrandes. A. dire par un homme sur l'image du défunt placée dans la barque, cet homme
12. s'e
tant lave et purifie, ayant blé l'encens devant Ra (et lui ayant offert) des pains, de la bière et de la chair de volaille pour le voyage dans il barque de Ha. Le défunt pour lequel auront été faites ces choses sera parmi les vivants, il ne souffrira jamais
13. aucun Hommage, il sera
à l'état de dieu auguste. Aucune chose mauvaise ne le [p.426] détruira, il sera parmi les menés accomplis dans l'Amenti. Il ne mourra pas de nouveau. Il mangera et boira avec Osiris chaque jour. Il
14. circulera avec les dieux du sud et du nord, il boira l'eau de la source du Nil, il conna
îtra les douceurs de l'amour, il sortira le jour comme Horus,
15. il sera vivant, il sera, comme Dieu, adore par les vivants, ainsi que Ra, cheminant pour cela extrêmement. Que ceci ne soit vu par aucun autre homme que toi.


NOTES

1. Nom de la barque solaire.
2. Heru-ut lier ur-ur, variante hiératique.


[p.427]

CHAPITRE CXXXVII

Titre: Chapitre de faite monter la flamme.

Tableau: le défunt assis entre quatre lampes.

1. J'arrive auprès de Ra, je viens à Ra, variante: je suis l'oeil de Ra et d'Horus et de I'Osiris N. Je suis invoque comme messager de tes protecteurs
2. qui exercent leur protection sur toi, Osiris, régent d'éternité, illuminant la nuit après le jour. O Osiris N! la main d'Horus est dans la main d'Osiris,
3. résident de I'Ouest. L'oeil d'Horus est pour eux. L'Osiris N renverse tous tes ennemis, Osiris, résident de I'Ouest.


[p.429]

CHAPITRE CXXXVIII

Titre: Chapitre d'entrer dans Abydos.

Tableau: Le defunt en adoration devant l'hiéroglyphe du nome Thinites et les insignes d'Osiris.

1.  O dieux d'Abydos! Divins chefs réunis en leur totalité! Soyons en joie. Ne m'empêchez pas de voir
2. mon père Osiris. Je suis apprécie comme sonante de son sein. Je suis cet Horus de Ka-Kem, rejeton rouge, dégage en
tierement, que rien ne blesse,
3. dont la main est forte contre ses ennemis, vengeur de son père, issu de Mehour, sa mère, frappant ses ennemis, repoussant la violence, bouche silencieuse
(?)
4. atteignant
à la tresse, gouverneur des [p.430] multitudes, chef de la terre, s'emparant de la demeure de son père avec ses bras, Osiris N.


 [p.431]

CHAPITRE CXXXIX

Titre: Adoration de Toum.

1. Salut a toi, Toum, salut a toi, Khepra! Je suis Thot, ayant juge les deux Rehous, ayant mis fin à la lutte et dissipe
2. leurs clameurs. J'ai frappe le
poisson at qui reculait pour exécuter ton ordre son sujet, puis je me suis repose dans mon ciel, car je suis Shou contre les mauvais principes. J 'arrive.


 [p.433]

CHAPITRE CXL

Titre: Livre des rites du dernier jour du deuxième mois de la saison dessein ailles,
lorsque
l'oudja est dans son plein, le dernier jour du deuxieme mois de la saison des semailles.

Tableau: Le défunt agenouille adore le Chacal d'Anubis couche sur un pylône et suivi de l'oeil solaire personnifie et du dieu Ra.

1. Se lève le surveillant du rayonnement de l'horizon, se lève Toum pour la projection de sa masse d'eau, le défunt rayonne au ciel dans Ha-benben
2. qui est en joie; ses habitants se réunissent dans leur totalité, proférant des acclamations au sein du naos; des acclamations circule ni dans le Tiaon,
3. des adorations sont faites par la bouche
 [p.434] de Toum et de Harmakhis. Sa Majesté ordonne la troupe des dieux de suivre Sa Majesté. Sa Majesté t'ordonne d'acclamer l'Oudja qui est parmi vous
4. et qui est ma chair. Il rend tous mes membres redoutables; ils sont pleins de verdeur. A la parole sortant de la bouche de Sa Majesté, I'
oeil solaire rejoint sa place sur la personne de Sa Majesté, à l'heure
5. de la nuit, l'heure quatrième de ce
tte région heureuse, le dernier jour du deuxième mois de la saison des semailles. Sa Majesté de l'oeil solaire est en présence de la troupe des dieux, Sa Majesté rayon ne comme la première fois où l'oeil
6.
fut à sa tête. Ra, Toum, l'oeil, Shou, Seb, Osiris, Set, Horus, Mentou, le dieu de l'inondation, le Soleil d'Eternite, Thot, Naaou,
7. Eternite, Nout, Isis, Nephthys, Ha
thor, Nekhet, Mer-t, Ma, Anubis, et terre qui enfante l'éternité, (tout cela est) l'âme et le corps de Ra.
8. L'Oudja était voile devant le maître de celte terre; maintenant qu'il s'est com- [p.435] plete et réuni, les dieux disent: Rejouissez
vous aujourd'hui. Que vos mains apportent (les offrandes), il va être célèbre une fête
9.
à chaque dieu. lis disent: Acclamation a Ra! que l'équipage fasse marcher la barque pour le renversement d'Apap. Acclamation à Ra qui devient
10. en Khepra. Acclamation
à Ra! Joie par lui, expulsion de ses ennemis. Acclamation a Ra. Décapitation des enfants
11. de la rébellion. Adoration et acclamation par l'Osiris N. Dit sur un oudja en lapis vrai ou en maka enduit d'or. Des offrandes en
12. toutes choses bonnes et pures seront faites devant lui lorsque le soleil arrive au dernier jour du deuxième mois de la saison des semailles; que soit fait ensuite un autre oudja en jaspe rouge a placer sur telle partie du corps du défunt que
l'on l'oudra. Ce chapitre étant récite
13. dans la barque du Soleil, le défunt circulera avec les dieux; il sera comme
l'un d'entre eux et sa résurrection aura lieu dans [p.436] la divine région inférieure. Etant dit ce chapitre et semblablement etant faites des offrandes
14. a la plénitude du double oudja, qu'il y ait quatre autels allumes pour Ra et T
oum, quatre autels allumes pour l'oudja, quatre autels allumes pour ces dieux et sur chacun d^eux cinq morceaux de pain, cinq gâteaux
15. blancs, cinq miches de shai, de l'encens, une portion de grains et une portion de viande gri
llee.


 [p.437]

CHAPITRE CXLI

Titre: Livre donnant la perfection aux menés par la connaissance des noms des dieux du ciel du midi et du ciel du nord, des dieux de la double retraite, des dieux qui traversent le Tiaou. A l'usage du défunt, en l'honneur de son père ou de sa mère, pour les fêtes de l'Amenti; il lui donne la perfection dans l'esprit de Ra et des dieux avec lesquels il doit se trouver; à dire le jour de la néoménie par l'Osiris N. Offrandes à faire en pains, bière, boeufs, oies grillées, encens enflamme; offrandes à Osiris en tous ses noms, presentees par l'Osiris N.

Section A.

1. A Osiris, résident de l'Ouest, seigneur d'Abydos,
2.
à Harmakhis,
3.
à Noun, père des dieux,

[p.438]

4. à Ma, fille du Soleil,
5. à la Barque du soleil,
6. k Toum Khepra,
7. à la troupe des grands dieux,
8. à la troupe des petits dieux,
9. à Horus, seigneur du diadème,
10. à Shou et Tefnout,
11. à Seb et a Nout,
12. à Osiris, Isis et Nephthys,
13. à la demeure de la personne du Seigneur au-dessus de tout,
14. à la Sefiur céleste,
15. à Kheb-sahou,
16. à Amenti en sa demeure,
17. à Ja grande aimée aux cheveux rouges,
18. à la compagne vivante, voilee,
19. celle dont la personne surveille l'oeuvre,
20. au taureau des génisses,

Section B

1. Au bon surveillant qui découvre le jusque,

[p.439]

2. au bon gouvernail du ciel du nord,
3. au voyageur qui traverse la double
terre,
4. au bon gouvernail du ciel de I'ouest,
5. au
défunt qui est dans la demeure des éperviers momifies,
6. au bon gouvernail du ciel de l'est,
7. au résident de la demeure rouge,
8. au bon gouvernail du ciel du sud,
9.
â Amset, Hapi, Tiaumautef et Kebhsennouf,
10. la chapelle du sud,
11. la chapelle du nord,
12.
à la barque Sekhti et à la barque Mat,
13.
à Hathor,
14. Thot, fécondateur de la vérité,
15. Thot, juge des paroles des di
eux,
16. Thot, guide des dieux,
17. aux dieux du
sud et aux dieux du nord,
18. aux dieux de
l'ouest et aux dieux de l'est,
19. aux dieux de la cuisse,
20. aux dieux de la grande demeure et aux dieux de la demeure de la flamme.

[p.440]

Section C.

1. Aux dieux des localités et aux dieux de l'horizon,
2. aux dieux des Champs et aux dieux des retraites,
3. aux petits dieux des chemins du sud et des chemins du nord,
4. aux dieux des chemins de l'ouest et des chemins de l'est,
5. aux guides des portes du Tiaou,
6. aux gardiens des portes du Tiaou et des pylônes du Tiaou,
7. aux pylônes mystérieux du Tiaou,
8. aux gardiens des portes du Tiaou,
9. aux portes mystérieuses du Tiaou,
10. aux faces mystérieuses qui gardent les chemins,
11. aux gardiens des portes,
à ceux à qui l'on adresse des prières,
12. aux gardiens des demeures: don de bonne gr
ece,
13. aux dieux du feu, qui donnent la
flamme brûlante,

[p.441]

14. aux dieux qui ouvrent ceux qui vont périr dans la flamme,
15.
à flamme de l'Amenti,
16. aux dieux donnant la vérité d
e parole au défunt,
17.
à celui qui est en état de perfection dans l'Amenti,
18.
à l'Est et au dieu qui le personnifie,
19
-20. Tout cela a l'état de don de l'Osiris N.


[p.443]

CHAPITRE CXLII

Titre: Livre donnant la perfection aux manes, leur accordant de marcher dans la grande Salle, de sortir le jour dans toutes les formes qui leur plairont, donnant la connaissance des noms d'Osiris dans toutes les demeures ou il lui plait d'être.

Section A.

1. Osiris, être bon,
2. Osiris vivant,
3. Osiris, maître de la vie,
4. Osiris, maître de tout,
5. Osiris, ouvrant la tranche de la double terre,
6. Osiris, résidant dans la demeure
de l'être,
7. Osiris, résidant dans les grains,

[p.444]

8. Osiris Sahou,
9. Osiris,... auguste des esprits d'An,
10. Osiris, résidant dans Tanen,
11. Osiris dans la région du Sud,
12. Osiris dans la région du Nord,
13. Osiris, maître des années,
14. Osiris, fils des deux Repet,
15. Osiris Ptah, maître de la vie,
16. Osiris, résidant dans Ro-sta,
17. Osiris, chef des localités au milieu de Tatou,
18. Osiris, au milieu des contrées,
19. Osiris, âme auguste dans Tatou,
20. Osiris, dans le IX
e nome de la Basse Egypte,
21. Osiris, dans Hest, variante: dans la salle divine,
22. Osiris, maître de la terre de vie,
23. Osiris dans Sais,
24. Osiris dans Nedjet,
25. Osiris dans le sud, variante: parmi les divins chefs,
26. Osiris dans Pa.

[p.445]

Section B.

I. Osiris dans Tep,
2. Osiris dans le renouvellement,
3. Osiris dans Sais inférieure,
4. Osiris dans Sais supérieure,
5. Osiris dans Anroutef,
6. Osiris en épervier double,
7. Osiris dans Sounnou,
8. Osiris dans Ron en,
9. Osiris dans Aper,
10. Osiris dans Kefennou,
11. Osiris dans Sokari,
12. Osiris dans la région de Tare,
13. Osiris dans sa demeure de Rosta,
14. Osiris dans Nifour,
15. Osiris dans Neti,
16. Osiris dans sa ville,
17. Osiris, double crocodile,
18. Osiris dans Phacusa,
19. Osiris dans sa demeure de la terre méridionale,
20. Osiris dans sa demeure de la terre septentrionale,

[p.446]

21. Osiris au ciel,
22. Osiris sur terre,
23. Osiris en possession du trône,
24. Osiris dans Atef-our,
25. Osiris S
okari dans la demeure mysterieuse,
26. Osiris, chef éternel dans An,

Section C.

I. Osiris, engendreur,
2. Osiris dans la barque Sekhti,
3. Osiris dans la localité de l'expansion des souffles,
4. Osiris, seigneur
eternel,
5. Osiris, maître de l
'éternité,
6. Osiris dans Tesher,
7. Osiris dans le lieu du Nid,
8. Osiris de I'oasis du sud,
9. Osiris de I'oasis du nord,
10. Osiris dans Aa-our,
11. Osiris dans Aper,
12. Osiris dans Shennou,
13. Osiris dans Haken, variante: Heserr,

[p.447]

14. Osiris en Sokari,
l5. Osiris dans Shaou,
16. Osiris portant Horus,
17. Osiris dans le territoire de Peka,
18. Osiris dans la vérité,
19. Osiris dans Mena,
20. Osiris, âme de son père,
21. Osiris, maître des régions du roi des dieux,
22. Osiris dans Bouner,
23. Osiris dans Taisa,
24. Osiris, maître de ses sables,
25. Osiris dans la salle de ses génisses,
26 Osiris dans le lieu d'immo
lation,

Section D.

1. Osiris dans Sati,
2. Osiris dans Asher,
3. Osiris dans tous les pays,
4. Osiris dans le grand bassin,
5. Osiris dans Ha
-benben,
6. Osiris dans An,
7. Osiris, double chef dans An,

[p.448]

8. Osiris dans Humak,
9. Osiris dans Akesli,
10. Osiris dans le Pa du Noun,
11. Osiris dans la grande demeure,
12. Osiris, maître de la vie dans Abydos,
13. Osiris au milieu des trônes de ses demeures,
14. Osiris, ma
ître de Tat,
15. Osiris, chef au sein d'Aby
dos,
16. Osiris, chef au sein du mystère,
17. Osiris en vie dans Memphis,
18. Osiris, maître de la double force,
ecrasant ses ennemis,
19. Osiris, taureau au sein de l'Egypte,
20. Osiris gosier,
21. Osiris salle,
22. Osiris Harmakhis,
23. Toum, taureau du flanc
ee la troupe des grands dieux,
24. Ouvreur des chemins
du sud, maître de la double terre,
25. Ouvreur des chemins du nord, maître du ciel,
26. Ptah, stable et auguste, siège du soli
el.

[p.449]

Section E.

1. Unique, oint dans Ha-benben,
2. Seb, prince des dieux,
3. Haroeris,
4. Har-Kh
ent-an,
5. Horseisi,
6. Khem roi, Horus fort,
7. Anmouief de la sainte demeure el de lu grande demeure,
8. Khnoum Horhotep,
9. Horskhai, taureau,
10.
Horus dans le flanc,
11. Horus-Thot,
12. Anhour,
I 3 Anubis dans la salle divine,
14. Nout,
I5. Isis la divine, dans tous ses noms,
16. Roskhait,
17. Shenti-t,
1S. Hakti,
19. Barque ma
îtresse de l'éternité,
20. Neit Selk,
21. Ma,

[p.450]

22. Déesse vache,
23. Les quatre places de renaissance dans Abydos,
24. Grande place de renaissance,
25. Place de renaissance o
ti Ton fait les onctions,
26. Place de renaissance parfaite.

Section F

1. Place de renaissance excellente,
2. Amset,
3. Hapi,
4. Tiaoumautef,
5. Kebhsennouf,
6. Ur
aeus au sein de la demeure divine,
7. Dieux traversant le Tiaou,
8 Dieux de la double retraite,
9. Dieux et déesses d'Abydos,
10. Chapelles du sud et du nord,
11. Dévots d'Osiris,
12. Osiris, résidant dans l'Amenti,
13. Osiris en toutes ses demeures,
14. Osiris en sa demeure de la terre
du midi,

[p.451]

15. Osiris en sa demeure de la terre du nord,
16. Osiris en
toutes les demeures qui plaisent a sa personne,
17. Osi
ris dans toutes ses salles,
18. Osiris dans toutes ses créations,
19. Osi
ris dans tous ses noms,
20. Osiris dans toutes ses fonctions,
21. Osiris avec tous ses diadèmes,
22. Osiris avec tous ses ornements,
23. Osiris dans tous ses palais,
24. Horus, vengeur de son père, dans tous ses noms,
25. Anubis auprès du cercueil. Tous les dieux du ciel et de la terre,
26. Anubis en la salle divine, dans tous ses noms,
27. (Hommage leur est fai
t) par les soins de l'Osiris N.


[p.453]

CHAPITIRE CXLIII

Ce chapitre consiste et une vignette verticale divisée en cinq registres représentant:

1° Une femme debout;
2
° Un épervier sur une enseigne, place dans une barque;
3
° Une bac que contenant deux disques d'inegale grandeur et un homme qui semble faire une invocation;
4
° Une barque contenant l'hiéroglyphe shes qui sert a écrire le mot serviteur et deux éperviers;
5
° Un homme debout, adorant.


[p.455]

CHAPITRE CXLIV

Titre: Connaissance des noms des gardiens des sept salles.

Tableaux et titre: Profil d'une salle dans laquelle est agenouillé dieu arme de deux couteaux; auprès se tiennent un dieu a tête humaine et un autre a tête d'épervier (1).

"Le portier de la première salle bouleverse la multitude des formes. Le nom du gardien est Smet. Le nom de celui qui commande est Sahatu-Kheru (faiseur d'imprécations)."

Salle dans laquelle est agenouille un dieu a tête de crocodile tenant deux couteaux. Suivent un dieu a tête de bélier et un autre a tête de taureau.

"Le portier de la seconde salle est Toun-ha. Le nom du gardien est Skati. Le nom de ce a lui qui commande est Asbu."

Salle dans laquelle est agenouille un dieu a tête de scarabée, tenant deux couteaux. Suivent un dieu a tête de bélier et un autre a tête humaine.

[p.456]

"Le portier de la troisième salle mange les orudures de celui qui l'atteint. Le nom du garden est le Vigilant de face. Le nom de celui qui commande est Usaaau."

Salle dans laquelle est agenouille un dieu a tete de Cynocéphale, tenant deux couteaux. Suivent un dieu a tête de bélier et un dieu a tête humaine.

"Le portier de la quatrième salle repousse les multitudes de paroles. Le nom du gardien est le Vigilant de coeur. Le nom de celui qui commande est Aa-her-khesef-ati grand pour repousser le crocodile."

Salle dans laquelle un dieu a tête de... tenant deux couteaux. Suivent un dieu â tête de bélier et un dieu a tête de taureau.

"Le portier de la cinquième salle vitee reptit les. Le nom du gardien est Usheb. Le nom de celui qui commande est Nebet-hi-Kehabu-at."

Salle dans laquelle est assis un dieu a tête de singe, tenant deux couteaux. Suivent un dieu a tête de bélier et un autre a tête d'épervier.

"Le portier de la sixième salle est An-Ketitt tau-Kehabu-Kheru. Le nom du gardien est An-hi. Le nom de celui qui commande est. Celui qui frappe pour le gardien du ciel."

Salle dans laquelle est agenouille un dieu a tête d'uraeus, tenant deux couteaux. Suivent dux dieux a tête de bélier.

"Le portier de la scpucme salle est Mates-sen [p.457] deur executeur. Le nom du gardien est Grand u de parole. Le nom de celui qui commande est  Expulseur des subversifs."

1. Rites pour la fête de l'illumination de la terre. Oh! ces gardiens des sept salles, ayant fait leurs
2. salles pour Osiris et gardant leurs salles: Oh! ceux qui com
mandent le fonctionnement des portes d'Osiris chaque jour! L'Osiris N
3. vous conna
ît et connaît vos noms, car il est ne dans Ro-sta. Les dieux passent pour donner leur faveur au seigneur
4. de
l'horizon ainsi qu'a la momie de l'Osiris N dans Pa. Ainsi que la double comme pour Osiris, l'Osiris N a reçu...
5. ... dans Ro-sta. Les dieux qui traversent
l'horizon servent de cortége derrière l'Osiris N.
6. Il est seul dans leur passage, l'Osiris N....
7. O disque d'Osiris...
8. L'
oeil d'Horus, Horus le présente, Thot le présente la nuit, traverse le [p.458] ciel par la vérité de parole, en paix, il navigue dans la barque...
9.
10. Horus, héritier de Ra, a fait son coeur; l'Osiris N travaille
à n'être pas repousse de la salle.
11. L'Osiris N est muni des deux lions, il est parmi les serviteurs du Résident de l'Amenti chaque jour,
12. il a des champs dans Aa-hotep parmi ceux qui connaissent le savoir des dieux, parmi ceux qui font les choses
13. pour l'Osiris N. Il est scribe sous la direction de Thot, parmi ceux qui font les aliments. Anubis a ordonne que ceux qui sont charges
14 des aliments soient avec l'Osiris N. Il n'est pas enlève a lui
-même par ceux qui sent charges du garrottement. L'Osiris N avance
15. conformément
à la disposition de l'horizon du ciel, il est prépare pour la salle
16. de l'horizon; les dieux se rejouissient de le rencontrer marchant; des parfums divins sont pour lui; le deuil ne
l'atteint pas.

[p.459]

17. les gardiens de la salle ne le renversent pas. Le mystérieux de face
18. qui est dans le sanctuaire de Sekhem cache pour le dieu, maître du Tiaou et pour les habitants du Tiaou. L'Osiris N parvient
19. a
lui à suite d'Hathor. L'Osiris N fait sa route; il fait remonter la vérité vers Ra
20. et repousse l'atteinte d'Apap; il traverse l'enceinte de fer, repousse les rebelles, donne la vie a
l'équipage
21. de Ra et fait ar
river les aliments au lieu où il est. Osiris lui a accorde un bon passage
22. dans la barque et de faire bonne route pour sortir. La face de l'Osiris N
23. est agrandie par le 4iademe de son père, le
maître de la force, Horus. Une grande voix se fait entendre
24.
à l'horizon: Attention a vous! Inclinez-vous et veillez a faire un bon chemin pour votre seigneur, l'Osiris N.
25. A dire sur l'image de ce
chapitre, tracée en jaune, et sur les compagnons de la barque du soleil. Faites-leur offrande

[p.460]

26. de pain, de bière et grand hommage d'encens a brûler devant eux pour donner la vie au défunt place devant eux;
27. vous le ferez ainsi aborder
â toute porte ainsi que les dieux. A dire â la porte de chaque salle en faisant l'offrande a chacune d'elles
28. de cuisses et de têtes de vaches rouges, la valeur de sept vases, en offrant du sang extrait du coeur, la valeur de cent vases, seize pains
29. blancs, huit gâteaux ronds, huit gâteaux ovales, huit galettes, huit mesures de bière et huit de
30. grains de blé, un bassin h huile parfumée plein de lait de vache blanche, de
l'herbe verte, des figues vertes, du mestem et des grains d'encens
31. a br
ùler. C'est une formule préservatrice unique, unique après qu'on a fait ce qu;il y a faire sur l'image â la quatrième
32. heure de la sortie le jour. Observez-la stricte nient pour la durée au ciel. Ce livre étant fait,

[p.461]

33. ne le laissez voir a aucun homme. Le défunt étendra sa marche au ciel,
34. sur terre et dans l'enfer, car il sera favorise des faveurs q
ui'on lui a faites et ses facultés seront atlermies
35. des ce jour, en vérité.


NOTE

1. Le premier de ces trois dieux est le portier de la salle, le second celui qui la défens, le troisième celui qui y commande.


[p.463]

CHAPITRE CXLV

Chacune des sections de ce chapitre est surmonté d'un tableau représentant un édicule derrière lequel est place un dieu, arme d'un glaive, qu'adore le défunt.

Titre: Commencement des pylônes du champ Aanrou de la demeure d'Osiris. Le défunt adore un dieu a tête d'épervier.

1. Salut, dit Horus (1), première porte du dieu au coeur immobile. J'ai fait le chemin. Je te connais, je donnais ton nom, je connais
2 le nom du dieu qui te garde. O dame terrible et grande, muraille dominatrice, dame exterminatrice qui prépares les paroles par lesquelles on repousse les re- [p.464] belles, sauve-moi de la destruction. Je vi
ens, j'an ive a toi,
3. je vénère le nom du dieu qui te garde; je me suis purifie dans l'eau dans laquelle Ra se purifie pour être en possession de sa force a l'est du ciel. Je suis oint
4. d'essence de cèdre, revêtu du vêtement de
l'etoffe menkh, J'ai un sceptre en bois Heti. Passe (répond la porte), tu es pur.

(Le défunt adore un dieu dont la ite est remplacée par deux uraeus.)

5. Salut, dit Horus, seconde porte du dieu au coeur immobile. J'ai fait mon chemin, je te connais, je connais ton nom, je connais
6. le nom du dieu qui te garde, dame du ciel, régente de la terre. Inspirant la vénération
à la terre par ton flanc est ton nom a Progeniture de Ptah est le nom du dieu qui te garde. Je me suis purifie dans l'eau où s'est purifie
7. Osiris à qui on a donne la barque Sakhti avec la barque Mat a sa sortie de [p.465] la Grande pleine (Mehour) et il a passe par les pylônes. Je suis oinl avec les onguents de fête,
8. je suis reve
tu de l'etoffe seshet et j'ai un sceptre en bois de palmier. Passe (répond la porte), tu es pur.

(Le défunt adore un dieu à tête de bellier.)

9. Salut, dit Horus, troisième porte du dieu au coeur immobile. J'ai fait le chemin. Je te connais, je connais ton nom, je connais le nom du dieu
10. qui te garde, dame des autels, maîtresse des offrandes qui s'y donnent, directrice des offrandes agréables aux dieux. Présent du jour du départ de la barque pour Abydos est ton nom. Figuier
11. est le nom du dieu qui te garde. Je me suis purifie dans
l'eau où Ptah s'est purifie a son départ pour... le jour de l'apparition. Je suis oint
12. d'essence Hakennu de... Je suis revêtu de l
'étoffe Kes. J'ai un sceptre en bois ah, Passe (répond la porte), lu es pur.

(Le défunt adore un dieu a tête de bellier.)

[p.466]

13. Salut a toi, dit Horus, quatrième porte du dieu au coeur immobile. J'ai fait le chemin. Je te connais, je connais ton nom, je connais le nom du dieu qui te
14. garde Présidant aux immolations de la régente de la terre, châtiment des ennemis du dieu au coeur immobile, faisant échapper l'humble
à la souffrance est ton nom. Immolateur des bestiaux est le nom du dieu qui te garde.
15. Je me suis purifie dans
l'eau où s'est purifie Ounnofre lors de sa dispute avec Set, lorsque la vérité de parole a été donnée à Ounnofre. Je suis oint
16. de Souna et de Nen. Je suis un grand, revêtu de
l'étoffe..., J'ai un sceptre en taatoutou, Passe (répond la porte), tu es pur.

(Le défunt adore un dieu a tête humaine de type étranger.)

17. Salut a toi, dit Horus, cinquième porte du dieu au coeur immobile. J'ai fait le chemin. Je te connais, je connais ton nom, je connais le nom du dieu

[p.467]

18. qui te garde, dame du feu, dame des grandes acclamations, maîtresse au-dessus de tout. Celle que supplie celui qui n'entre pas par elle tout d'abord est ton nom. Celui qui fait fuir les ennemis est le nom du dieu qui te garde.
19. Je me suis purifie dans
l'eau où se purifie Horus lorsqu'il a fait le Kher-heb en fils aime par son père Osiris. Je suis oint d'un onguent de l'approvisionnement sacre. Il y a pour moi
20. une griffe de panthère. J'ai un bâton pour repousser les reprouves. Passe (répond la porte), tu es pur.

(Le défunt adore un dieu a tete d'épervier.)

21. salut à toi, dit Horus, sixième porte du dieu au coeur immobile. J'ai fait mon chemin. Je te connais, je connais ton nom, je connais le nom du dieu qui te garde.
22. ... Maître des rugissements dont on ne connaît pas la hauteur sur la largeurs dont on n'a pas trouve le constructeur de la première fois, dont on ne connaît [p.468] pas le nombre de reptiles qui y son
t figures
23. ... devan
t le dieu au coeur immobile est ton nom. Rassembleur est le nom du dieu qui te garde. Je me suis purifie dans l'eau où Thot s'est purifie lorsqu'il a fait un male d'Horus. Je suis
24. oint d'huile de taureau et vêtu d'étoffe testes, J'ai un sceptre en bois sepet. Passe (répond la porte), tu es pur.

(Le défunt adore un dieu a tête de chacal.)

25. Salut à toi, dit Horus, septième porte du dieu au coeur immobile. J'ai fait le chemin, je te connais, je connais ton nom, je connais le nom de Ra qui te garde.
26. Nuage enveloppant le souffrant, celle qui se lamente sur celui qu'elle aime et enveloppant son corps est ton nom a Neit est le nom du dieu qui te garde. Je me suis purifie dans
l'eau où s'est purifiée
27. Nephthys avec Isis lorsqu'elles ont fait passer le crocodile avec ses petits croco- [p.469] diles par la por
te du lieu saint. Je suis oint de l'huile Hakennu et revêtu de
28. étoffe Ounkh, J'ai un sceptre en bois merhu. Passe (répond la porte) tu es pur.

(Le défunt adore un dieu dont deux uraeus remplacent la tête.)

29. Salut, toi, dit Horus, huitième porte du dieu au coeur immobile. J'ai fait le chemin. Je te connais, je connais ton nom, je connais le nom du dieu qui te garde.
30. Celle qui appartient
â sa maîtresse, La Forte, qui fait les délices de sa maîtresse, qui modéle l'image de sa maîtresse, qui traverse un défile de millions de coudées en profondeur et en hauteur est ton nom. "Djeses" est le nom du dieu qui te garde. Je me suis purifie dans l'eau où s'est purifie
31. Anubis lorsqu'il a fait l'embaumeur et le Kher-heb pour Osiris. Je suis oint de saft et v
etu de l'étoffe d'Horus. J'ai un insigne pris dans la peau d'un chat.
32. Passe (répond la porte), tu es pur.

(Le défunt adore un dieu a tête de chacal.)

[p.470]

33. Salut à toi, dit Horus, neuvième porte du dieu au coeur immobile. J'ai fait le chemin. Je le connais, je connais ton nom, je connais le nom du dieu qui te garde.
34. Feu et flamme qu'on n'éteint pas, lorsque sa flamme passe une seconde se prépare, feu courant pour la destruction de qui ne lui rend pas hommage et au ravage duquel nul n'échappe est ton nom. Terreur,
35. maître de ses rugissements, protecteur de son corps est le nom du dieu qui te garde Je me suis purifie dans
l'eau où s'est purifie le bouc de Mendes depuis sa partie postérieure jusque tous ses autres membres. Je suis oint
36. de
l'anti des membres divins et d'essence ankh. Je suis vêtu d'une belle tunique blanche. J'ai un sceptre en bois de palmier. Passe (répond la porte), lu es pur.

(Le défunt adore un dieu a tête humaine.)

37. Salut, dit Horus, dixième porte du dieu au coeur immobile. J'ai fait le che- [p.471] mill. Je te connais, je connais ion nom, je connais le nom du dieu qui te
38. garde. Hauteur des portes, excitateur des cris de ce
ux qui redoutent son approche est ton nom. Celle qu'on implore haute voix, qui inspire la crainte aux ennemis, qui ne fonctionne plus pour ceux qu'elle contient
39. (est encore) ton nom. Le grand qui enferme est le nom du dieu qui te garde. Je me suis purifie dans l'eau o
li s'est purifie Astes lorsqu'il est entre pour rendre hommage a Set dans l'intérieur de la demeure cachée.
40. Je suis oint d'huile tesher j'ai un sceptre en
os d'oiseau tesher avec une tête de lévrier. Passe (répond la porte), tu es pur.

(Le défunt adore un dieu a tête de lion.)

41. Salut, dit Horus, onzième porte du dieu au coeur immobile. J'ai fait le chemin, je te connais, je connais ton nom,
42. je connais le nom de celur qui est a
l'intérieur. Renouvellement de l'immolation, flamme contre les ennemis, terreur [p.472] de toute porte; celle qui se réjouit le jour
43. d'entendre torturer est ton nom. Tu es dans la fonction de vérifier l'enveloppe sans force. Passe (répond la porte), tu es pur.

(Le défunt adore un dieu a tête de chat.)

44. Salut, dit Horus, douzième porte du dieu au coeur immobile. J'ai fait le chemin. Je te connais, je connais ton nom, je connais
45. connais le nom de celui qui est a l'intérieur. Celle qui parcourt la terre et disperse ceux qui viennent pour..., dame favorisée écoutent les paroles de son seigneur, chaque jour est ton nom. Tu es dans la fonction
46. de vérifier l'enveloppe sans force. Passe (répond la porte), tu es pur.

(Le défunt adore un dieu a tête de lièvre.)

47. Salut, dit Horus, treizième porte du dieu au coeur immobile. J'ai fait le chemin. Je te connais, je connais
48. ton nom, je connais le nom de celui qui est
à l'intérieur. Remorqueur des dieux, dont les bras sont en adoration de sa face [p.473] lorsque s'éclairé l'eau ou ils sont est ton nom. Tu as pour fonction
49. de vérifier l'enveloppe sans force. Passe (répond la porte) tu es pur.

(Le defunt adore un dieu a tête de lion.)

50. Salut, dit Horus, quatorzième porte du dieu au coeur immobile. J'ai fait le chemin. Je te connais, je connais ton nom, je connais
51. le nom de celui qui est
â l'intérieur. Chef des esprits, Tesher en deuil, déesse éplorée sortant la nuit et repoussant les ennemis par sa création que leurs mains lui livrent, dieu au
52. coeur immobile, a son heure, arrivant et marchant est ton nom. Tu as pour fonction de vérifier l'enveloppe sans force. Passe (répond la porte), tu es pur.

(Le défunt adore un dieu a tête de crocodile.)

53. Salut, dit Horus, quinzième porte du dieu au coeur immobile. J'ai fait le chemin. Je te connais, je connais ton nom, je connais
54. le nom de celui qui est a l'intérieur. Seigneur de la terreur, massacrant dans [p.474] le sang, faisant... pour les extinctions, le jour d'entendre les tortures est ton nom. Tu as pour fonction
55. de vérifier l'enveloppe sans force. Passe (répond la porte), tu es pur.

(Le défunt adore un dieu a tête de singe.)

56. Salut, dit Horus, seizième porte du dieu au coeur immobile. J'ai fait le chemin. Je te connais, je connais ton nom, je connais le nom de celui qui
57. est a
l'intérieur. Seigneur de la vénération, poursuite des ennemis, flamme brûlant son apparition, créateur des n'y stores de la terre est ton nom. Tu as pour fonction de vérifier l'enveloppe
58. sans force. Passe (répond la porte), tu es pur.

(Le défunt adore un dieu a tête humaine.)

59. Salut, dit Horus, dix-septième porte du dieu au coeur immobile. J'ai fait le chemin, je te connais, je connais ton nom, je connais
60. le nom de celui qui est a l'intérieur. Grandeur de l'horizon, seigneur du sang, immolateur dans le sang, puissante [p.475] déesse, dame de la destruction par la flamme est ton nom. Tu as pour fonction de vérifier
61. l'enveloppe sans force. Passe (répond la porte), lu es pur.

(Le défunt adore un dieu a tête de chien?)

62. Salut toi, dit Horus, dix-huitième porte du dieu au coeur immobile. J'ai fait le chemin. Je te connais, je connais ton nom, je connais
63. le nom de celui qui est
à l'intérieur. Amour de la flamme, pur coûtant la panthère par amour des blessures, premier des dévots, seigneur du lieu du massacre
64. et de
l'immolation des ennemis au milieu de la nuit est ton nom. Tu as pour fonction de vérifier l'enveloppe sans force. Passe (répond la porte), tu es pur.

(Le défunt adore un dieu tête d'ibis.)

65. Salut a toi, dit Horus, dix-neuvième porte du dieu au coeur immobile. Je te connais, je connais ton nom, je connais
66. le nom de celui qui est
à l'intérieur. Celle qui prépare la lumiere de la durée, [p.476] maîtresse de la flamme, maîtresse des forces et des écrits de Thot lui-meme est ton nom. Tu as pour fonction de vérifier l'enveloppe
67. sans force. Passe (répond la porte), tu es pur.

(Le défunt adore un dieu a tête humaine, posée de face.)

68. Salut a toi, dit Horus, vingtième porte du dieu au coeur immobile. J'ai fait le chemin. Je te connais, je connais ton nom, je
69. connais le nom de celui qui est
à l'intérieur. Invocateur de son seigneur, charte de l'uraeus, enveloppe du cache, créatrice de celui qui enlève les coeurs, celle qui ouvre elle-même est ton nom. Tu as pour fonction de vérifier
70. l'enveloppe sans force. Passe (répond la porte), tu es pur.

(Le défunt adore le dieu Bes.)

71. Salut a toi, dit Horus, vingt unième porte du dieu au coeur immobile, j'ai fait le chemin. Je te connais, je connais ton nom, je

[p.477]

72. connais le nom du dieu qui te garde. Glaive frappant a j'appellation de son nom, dieu cachant sa face, ignore renversant celui qui s'approche de sa flamme est ton nom. Tu possèdes les secrets du vengeur du dieu que tu gardes et qui
73. a nom le Dévorant. Il fait que le cèdre est stérile, que l'arbre shennou est infertile et qu'il n
'y a pas de production de métal dans la montagne. Les compagnons de cette porte sont sept dieux;  Djen où At est le nom
74. de
l'un; à la porte ou paix de la naissance est le nom de l'autre (le deuxième); enfantement de la flamme funeste est le nom de l'autre (le troisième); intègre de bouche est le nom de l'autre (le quatrième); guide des chemins est le nom de l'autre (le cinquième); figuier est le nom de l'autre (le sixième); Anubis est le nom de l'autre (le septième).
75. J'ai fait le chemin.
Je suis Khem-Horus, vengeur de son père, héritier de son père Ounnofre. J'an ive. J'exécute pour [p.478] mon père Osiris le renversement de tous ses ennemis. J'arrive chaque. jour avec la vérité de parole, maître de la dévotion
76. dans la demeure de mon père Toum, seigneur d'Heliopolis. Moi, l'Osiris N dans le ciel du sud, j'ai fait la vérité pour celui qui la fait. J'ai celebre la tête Haker mon seigneur, j'en ai dirige les cérémonies. J'ai donne des pains aux maîtres de
l'autre,
77. j'ai reparti les aliments, les offrandes, les pains, la bière, les boeufs et les oies de mon père Osiris Ounnofre. Je suis prêt
à ce que mon âme vienne s'étendre sur moi. Je fais apparaître le Bennou à ma voix. Je viens chaque jour dans le temple pour offrir l'encens. Je repartis
78. les vêtements sacres. Je traverse le lac en bateau. Je fais la parole d'Osiris, résident de l'Ament, être vérité contre ses ennemis. J'amené tous ses ennemis au lieu de l'immolation de l'Est. lis n'échappent pas a la garde de Seb.
79. Je me tiens auprès de lui pour mettre Ra en possession de sa vérité de parole.

[p.479]

J'arrive en scribe, en interprète. Je fais que le dieu est. en possession de ses jambes. J'arrive dans la demeure du chef de sa montagne (Anubis), je vois le résident de la salle divine (Anubis).
80. Je pénètre dans Ro-sta. Je me cache et découvre un passage. Je suis envoie vers Anroutef. J'enveloppe celui qui est nu.
81. Je remonte le fleuve vers Abydos. Je renverse (?) les dieux Hou et Sa. Je pénètre dans la demeure d'Astes. J'adjure
82. les dieux Khati et Sekhet dans le san
ctuaire de Neit, variante: des chefs. Je pénètre dans Ro-sta. Je me cache et trouve un passage. Je suis envoie
83. vers Anroutef. J'enveloppe celui qui est nu. Je remonte le fleuve vers Abydos. Je renverse (?) les dieux Hou et Sa. Je reçois a mon
84.. lever le diadème et m'en couronne sur mon trône, dans la deme
ure de mon père et des premiers dieux. J'adore le lieu de renaissance et la sainte région. Ma bouche parle, possédant
85. la vérité. Je noie le serpent Akhekha.

[p.480]

J'arrive dans la demeure où les membres reprennent leur vigueur et Ton m'accorde d'y naviguer dans la barque de Hai. Un parfum s'exhale de
86. la chevelure des Intelligents Je pénètre dans la demeure d'Astes. J'adjure les dieux Khatii et Sekhet dans le sanctuaire
87. du chef. Je suis arrive en favori dans Taiou, moi l'Osiris N.


NOTES

I. Horus oti l'Horus, c'est-à-dire le défunt.
2. An-
àq-er-s, variante hiératique.
3. Peut-Stre est-ce une allusion a la peau de panthère que revêtait l'archiprêtre Sam.
4. C
'est-à-dire les dimensions.
5. Désignation probable du corps momifie.
6. On a pu remarquer que les dénominations mystiques récitées par le défunt désignent la porte tantôt au
masculin, tantôt au féminin. Les changements de genre et de personne étaient des Elegances de style.
7. Cf. le chapitre
LXXXIX et les petits monuments où l'âme est représentée planant au-dessus du corps.


[p.481]

CHAPITRE CXLVI

Titre: Commencement des portes du domaine d'Osiris dans le champ Aanro.

Première porte. Dame de la terreur, hauteur de murailles, dominatrice et dame de massacre, préparant les paroles qui repoussent les rebelles et sauvant de la destruction celui qui la pénètre est son nom. Le nom de son gardien est Vénération, variante: plus haut que quiconque.

Tableau: Dans une porte que surmonte un long serpent est accroupi un dieu â tête de crocodile.

Deixieme porte. Dame du ciel, régente de la terre, flamme maîtresse des [p.482] humains,... créatrice de tous les hommes est son nom. Le nom de son gardien est Enfantement de Ptah.

Tableau: Dans une porte que surmonte le signe de la vie entre six vipères est accroupi un dieu a tête humaine, coiffe de trois vipères.

Troisième porte. Dame des autels, maîtresse des offrandes par lesquelles sont charmes tous les dieux, faisant les délices de celui qui remonte vers Abydos est son nom. Le nom de son gardien est celui qui fait l'onction.

Tableau: Dans une porte surmontée d'un long reptile est accroupi un dieu a tête de singe.

Quatrieme porte. Celle qui possédé le glaive, régente de la terre, châtiment des ennemis du dieu au coeur immobile, faisant échapper l'humble la souffrance est son nom. Le nom de son gardien est celui frappe les bestiaux.

Tableau: Dans une porte surmontée d'un long serpent est accroupi un dieu a tête de taureau.

[p.483]

Cinquième porte. Flamme, maîtresse des souffles pour les narines de qui l'implore. Aucun de ceux qui sont sur terre n'entre par elle est son nom. Le nom de son gardien est celui qui met en fuite les ennemis.

Tableau: Dans une porte surmontée d'un long serpent est accroupi un dieu a tête d'ibis.

Sixieme porte. Dame des prosternations, variante: dame de l'engendrement, maîtresse des rugissements dont on ne connaît pas les dimensions, dont on n'a pas trouve le passage lors de la course du reptile contre elle et dont on ne sait pas qui l'a enfantée en présence du dieu au coeur immobile est son nom. Le nom de son gardien est Assembleur.

Tableau: Dans une porte que surmontent six vipères est accroupi un dieu a tête d'uraeus.

Septieme porte. Nuage enveloppant le defaillanr, celle qui se lamente sur celui quelle aime et le cache est son [p.484] nom. Le nom de son garden est et Kenti.

Tableau: Dans une porte que surmonte un long serpent est accroupi un dieu a tête humaine.

Huitieme porte. Flamme brûlante qu'on n'eteint pas, lorsqu'elle passe (une seconde) se prépare, feu courant pour détruire celui qui ne lui rend pas hommage et auquel on n échappe pas, redoutable el rugissant est son nom. Le nom de son gardien est celui qui protégé son corps.

Tableau: Dans une porte que surmonte un serpent coiflé du disque et des cornes est assis un dieu a tête humaine.

Neuvième porte. Celle qui est au front de la dame des forces, celle qui adoucit tout enfantement, qui mesure 320 coudées de circonférence, qui rayonne dans le spath du sud, qui fait lever celui qui fait passer l'enveloppe défaillant,... sa maîtresse chaque jour est son nom. Le nom de son gardien est Djetes.

Tableau: Dans une porte que surmonte un long serpent est accroupi un dieu a tête da lièvre.

[p.485]

Dixième porte. Celle qui prolonge les cris et surexcite les clameurs de deux qui l'invoquent, la grande de-la crainte, la maîtresse de la terreur, celle qui ne fonctionne plus pour ceux qu'elle contient est son nom. Le nom de son gardien est le grand qui enferme.

Tableau: Dans une porte que surmonte un grand serpent est accroupi un dieu a tête humaine, coiffe des deux plumes droites et des cornes de blier.

Onzieme porte. Divinité du glaive, flamme destructrice des ennemis, terreur de tout porte, faisant des cris de joie le jour d'entendre les tortures, ta fonction est de vérifier l'enveloppe défaillant. Dans une porte que surmontent deux chats est un dieu a tête de singe.

Douzieme porte. O celle que la terre invoque, qui disperse ceux qui viennent de la lumière,.,. dame des mânes écoutant son seigneur chaque jour, ta fonction est de vérifier l'enveloppe défaillant.

Dans une porte que surmonte un grand serpent est accroupi un dieu a tête d'uraeus.

[p.486]

Tresieme porte. Celle quai remorque Isis dont les bras font la lumière sur le Nil ou est celui qui se cache. (Cette porte) a pour fonction de vérifier l'enveloppe défaillant.

Tableau: Dans une porte que surmonte une double image du dieu Nil est accroupi un dieu a tête de crocodile, coiffe de la plume d'autruche.

Quatorzième porte. Dame de la terreur, massacrant dans le sang, variante: célébrant le dieu Haker. Oreilles redoutées, variante: faisant un autre cri le jour d'entendre les tenures. Sa fonction est de vérifier l'enveloppe défaillant.

Tableau: Dans une porte que surmontent un serpent et une tête de taureau est accroupi un dieu a tête d'épervier.

Quinzieme porte. Ame rouge en deuil, investigatrice sortant la nuit... variante: chassant les ennemis, dont la création est contre Ra, plaçant ses mains sur le dieu au coeur immobile, a son heure, [p.487] et faisant sa marche, sa fonction est de vérifier l'enveloppe défaillent.

Tableau: Dans une porte dont le faite est ornemente est accroupi un dieu a tête humaine qui tient un glaive comme tous les dieux précédents

1. L'Osiris N dit:
2. Je suis le dépouille de son piédestal, issu du dieu du diadème. J
'amené et j'établis
3. les choses dans Abydos pour frayer mon chemin dans Ro-sta. Je charme
4.
l'hirondelle d'Osiris. J'arrive chaque Jour a la porte
5. d'Ammah du dieu cache. J'ai fait le chemin. Je suis Horus, vengeur de son père,
6. fils d'Isis, héritier d'Osiris. J'arrive, je repousse ou enchaîne les membres pour
7. Osiris. J'arrive chaque jour a la porte des fêtes. Variante: je m avance pour accoster
8. la veuve. J'ai fait le chemin. Je suis Horus, vengeur de son père.

[p.488]

9. J'arrive, j'éloigne le mal de celui qui le fait. J'arrive chaque jour
10. la porte d'Ap-our et de ceux qui sont sur le ventre: le chacal, le serpent et le crocodile. J'ai fait le chemin.
11. Je suis Horus dont la parole est vérité. J'arrive. Je venge mon père
12. Osiris Ounnofre, fils de Seb, enfante par Nout. Je fais que les
dieux soient
13. se rejoindre pour le voir. Les dieux qui sont dans la grande demeure lui adressent des adorations.
14. J'arrive chaque jour a la porte de l'Ament, variante: toutes les portes
15. du Tiaou. J'ai fait le chemin. Je suis Horus, vengeur
de son père. J'arrive,
16. je disperse le mal devant mon père Osiris, je massacre ses ennemis
17. sur ce rivage de la localité Ti qui en est la grande
18.
moitie. J'arrive chaque jour a la porte du labyrinthe. O maîtres de vos autels
19. J'ai fait le chemin, je suis Horus, fils d'Osiris.

[p.489]

20. Ma mère Isis me protege. J'arrive, j'apporte la vie sereine
21. mon père Osiris. J'arrive chaque jour
à la porte du réduit
22. et je connais les mys
teres qui y sont. J'arrive chaque jour
23. la porte du maître de la hauteur. O seigneurs d'éternité! j'ai fait mon chemin. Je suis
24. Horus, fils d'Osiris, héritier d'Ounnofre. J'arrive chaque jour portant la
25. lumière et traversant les ténèbres. J'arrive chaque jour a la
26. porte Tahen dans Tanen. J'ai fait le chemin Je suis
27. le ger
me la proue de la barque. J'arrive pour exercer la protection
28. sur Osiris. J'arrive chaque jour
à la porte des invocateurs. O seigneurs
29. des invocations! J'ai fait le chemin. Je suis Horus, fils du dieu qui
j'aime.
30. J'arrive chaque jour et demeure dans la grande région. Je suis Ra dans le
31. Tiaou. Je donne les souffles de vie
à Osiris. J'arrive chaque jour

[p.490]

32. à la porte de la Durée, variante: du Scorpion. Je connais Sesou
33. le jour. J'arrive chaque jour
à la porte des seigneurs de
34. Keraou avec les princes du seigneur au-dessus de tout. J'ai tait
35. le chemin. J'arrive chaque jour k la porte du feu, du sol et du Nil
36. o
ù sont enfantées les ténèbres. J'ai fait le chemin. J'arrive chaque jour a la porte
37. du dieu des charmes magiques. J'ai attaque celui qui est
38. auprès de lui. J'ai fait le chemin. J'arrive chaque jour a la porte de celle qui aime
39. le mensonge, la déesse Akerit, dans
40. ses formes. J'ai été protége pour embrasser
l'oeil d'Horus.
41. O maîtres de la localité du serpent! J'ai fait le chemin, je l'ai traverse a l'état
42. de pur (bis). L'Osiris N
43. (quatre fois) s'est lave la face dans le bassin de Ra, le jour
44. de la fête du commencement de l'année. Ayant fait cela, il est un esprit accompli devant Osiris en sa bonne
45. fête de s'adjoindre la couronne blanche.


[p.491]

CHAPITRE CXLVII

Titre: Deuxieme chapitre des salles d'Osiris, résident de l'Ament, et des dieux dans leur doute retraite auxquels on fait des offrandes sur terre.

Ce chapitre est divise en sept sections surmontés chacune d'un tableau dans lequel le defunt est représente adorant un dieu a tête de singe.

1. Première salle. Le nom de son portier est renverseur des faces, multiforme. Le nom de celui qui la garde est Passage du feu. Le nom de celui qui y commande est  celui qui fascine par ses paroles.
2. L'Osiris N dit, lorsqu'il aborde
à cette salle: Je suis 1'Unique, variante: le grand qui fait sa lumiere. J'arrive auprès de toi, [p.492] Osiris, adore et puritie de tes souillures.
3. ... Ne fais pas rébellion en loi, ne fais pas agir le nom de Ro-sta. Salu
t toi, Osiris, dans ta force et dans ta preeminence en Ro-sta. Lève-toi, Osiris, et commande
4. par cette force dans Abydos. Apparais au ciel, variante: circule au ciel. Tu navigues devant Ra, tu vois les Intelligents. Unique, tu circules, soleil. Or, je te dis, Osiris,
5. je suis la momie divine. Variante: je dis: fais qu il n'y ait pas d'obstacle sur les murailles qui blessent. J'ai fraye la voie dans Ro-sta J'ai adouci l'hirondelle
6. d
'Osiris, j'ai facilite la marche du support. J'ai fait le chemin de la lumière de l'Osiris N.
7. Deuxième salle. Nom de son portier: Celui qui a suscite le commencement. Nom de celui qui la garde: Agitant sa face. Nom de celui qui y commande: Aseb. L'Osiris N dit,
8. lorsqu'il aborde
à cette salle: Je m'assois pour agir selon le désir de mon coeur. Mes paroles ont la vigueur en [p.493] qualité de second de Thot. Les protections de l'Osiris N sont les protections
9. de Thot dans l'affaissement des dieux de la cuisse, mystérieux qui vivent des offrandes
qu'on leur fait. Leurs années sont les années de l'Osiris N. Fort, il leur fait des offrandes au moment de faire son chemin,
10. a travers la flamme qui y est. Cela est l'embaumement de l'Osiris N. Pour faire mon chemin, accorde que je passe, que je sois prépare a voir l'Unique et la circulation de Ra au milieu de ceux qui lui font des offrandes.
11. Troisième salle. Le nom de son portier est Celui qui se nourrit des ordures de sa partie postérieure. Le nom de celui qui la garde est le Vigilant de visage. Le nom de celui qui y commande est le Grand. L'Osiris N dit
12. lorsqu'il aborde a cette salle: Je suis le mystère, le propulseur de l'eau, le juge des deux Rehous. J'arrive, je détruis le mal
de l'Osiris. Je suis celui qui s'est sépare de son support, issu du dieu de la couronne.

[p.494]

13. J'ai etabli les choses dans Abydos. J'ai fraye le chemin dans Ro-sta. J'ai adouci l'hirondelle d'Osiris, j'ai fait reposer son support. J'ai fait le chemin dans la grande Vallée.
14. J'ai fait le chemin de lumière qu'Osiris traverse. J'ai détruit le mal, j'ai calme la souffrance de l'Osiris N.
15. Quatrième salle. Le nom de son portier est Celui qui vit de reptiles. Le nom de celui qui la garde est Flamme. Le nom de celui qui y commande est a Flamme de visage, saisissant son
16. moment. L'Osiris N dit lorsqu'il aborde a cette salle: J'apporte les mâchoires de Ro-sta, j'apporte le dos d'Heliopolis. J'y réunis les multitudes.
17. Je repousse Apap. Je lave les blessures. Je fais le chemin au milieu de vous.
J'apporte. Je suis grand au milieu des dieux. Moi, l'Osiris N, j'ai fait le chemin, j'ai traverse.
18. Cinquième salle. Le nom de son portier est Celui dont le visage repousse [p.495] les multitudes de paroles. Le n
om de celui qui la garde est Celui qui relève. la face. Le nom de celui qui y commande est a Celui qui repousse le crocodile. L'Osiris N dit
19. lorsqu'il aborde a cette salle. Je suis le taureau grand, fils du Tout au milieu de vous, rendant témoignage pour son père, ayant assaini le liquide ou il est. J'ai apporte
20. la vie au vivant éternel. J'ai fait le chemin. Je suis Ra, variante: Osiris que j'aime, vivant éternellement, Osiris résident de l'Amenti.
21. Sixième salle. Nom de
son portier: Alimentation et surveillance des paroles. Nom de celui qui la garde: Celui dont la face apporte la flamme. Nom de celui qui y commande: Visage glaive.
22. L'Osiris N dit lorsqu'il aborde cette salle: J'arrive chaque jour. Je fais le chemin en créature d'Anubis. Je suis le seigneur du diadème. Aspirant
23. aux charmes magiques de celui qui [p.496] venge la vérité et venge l'
Oeil. J'ai délivré l'Oeil d'Osiris. J'ai fait le chemin. J'ai traverse.
24. Septième salle. Nom de son portier. a Leur glaive; nom de celui qui la garde l'Unique parlant. Nom de celui qui y commande. Celui qui repousse les subversifs.
25. L'Osiris N dit lorsqu'il aborde
à cette salle; J'arrive auprès de toi, Osiris, ayant lave tes souillures, ayant implore l'enlèvement de tes impuretés.
26. Tu circules, tu vois le
ciel devant Ra, tu vois les intelligents. Unique, tu invoques Ra dans la barque Sekhti du ciel, parcourant l'horizon. J'appelle celui qui t'aime: t momie dont le nom est force
27. et qui est selon ce quelle dit. Le dieu dont la face repousse a fait le chemin que j'ai traverse; il ta fait pour Osiris. J'ai rendu hommage
à Osiris à l'état de vrai de parole. J'ai réuni ses os, rassemble
28. ses chairs. Accordez-moi le pain, la [p.497] bière, les aliments, les approvisionnements et routes les bonnes choses.


NOTES

1. Allusion probable a certaines préparations par le feu effectuées par les embaumeurs.
2. Pour la traduction des lignes 27 et 28, cf. Louvre, pap.
3079, col. 86.


[p.499]

CHAPITRE CXLVIII

1. Livre donnant la perfection au défunt au sein de Ra, lui donnaient la preeminence auprès de Toum, le faisant grand aupres d'Osiris, fort auprès du résident de l'Ament, le rendant redoutable aupres des dieux. Il sera écrit le jour de la fête mensuelle du Six, à la fête du 15,
2. la fête Uka,
à la fête de Thot, à la fête de la naissance d'Osiris, à la fête de Khem, à la nuit de la fête de Haker. C'est le mystère du Tiaou, l'introduction des mystères d'Aker, l'enlèvement des souillures, l'entrée dans la Vallée mystérieuse dont on ne connaît pas l'entrée; cela donne la verdeur au coeur du défunt,
3. allonge sa marche, le fait avancer et lui [p.500] fait forcer
l'entrée de la vallée pour y pénétrer avec dieu. Ne laisse voir ceci a aucun homme autre que le Roi ou le Kherheb. Ne le laisse pas voir
4. esclave allant et venant. Tout défunt pour qui aura été fait ce livre, son âme sortira le jour avec les vivants, par lui, et prévaudra parmi les dieux. Il ne lui sera fait d'opposition par personne,
5. en vérité. Les dieux l'approcheront et le toucheront, car il sera comme
l'un d'entre eux. (Ce livre) lui fera connaître ce qui est arrive au commencement. Ce livre mystérieux et vrai,
6. nul autre ne Ta connu, nu
ile part, jamais. Aucun homme ne Fa déclame, aucun oeil ne Ta interprète, aucune oreille ne Pa entendu. Qu'il ne soit vu que par toi et celui qui te la enseigne. N'en fais pas de nombreux commentaires fournis par ton
7. imagination ou ta mémoire. Exécute-le au milieu de la salle de l'embaumement... en entier. C
'est un véritable mystère que ne connaît aucun homme du [p.501] vulgaire, nulle part. Il donne l'alimentation au défunt
8. dans la divine région inférieure, fournit des approvisionnements
à son âme sur terre et fait qu'il sera vivant à tout jamais et que rien ne prévaudra contre lui. Oraison: Salut à toi, Ra, rayonnant dans son disque, vie sortant
9. de l'horizon. L'Osiris N connaît ton nom. I
l connaît les sept vaches et leur taureau Vous qui donnez
10. les pains et la bi
ere aux vivants et alimentez les occidentaux, donnez les pains et la bière a l'Osiris N, alimentez-le,
11. donnez-lui les choses favorables. I
l sera votre guide et votre serviteur derrière vous. Donnez les pains, la bière
12. et les choses favorables
à l'Osiris N qui est l'un des manes de la divine région inférieure.

[p.502]

Noms des sept vaches et du taureau,

(Cette partie du texte, 1. 12-15, se refere au tableau qui suit ce chapitre.)

1. Demeure de la personne du seigneur au-dessus de tout.
2. Circuit du ciel. Résurrection.
3. Perfection dans sa demeure.
4. Septentrion momie.
5. La grande aimée, rouge de chevelure.
6. Celle dont le nom prévaut dans le gosier.
7. Compagne de vie est sa chevelure.
8. Taureau, fécondateur des vaches.
14. O ma
ître du ciel, ouvreur du disque, bon gouvernail du ciel du nord! O Ra qui traverses la terre, bon gouvernail du ciel de l'ouest! O mène dans la demeure des Akhem,
15. bon gouvernail du ciel de l'est! O résident de la demeure des rouges, bon gouvernail du ciel du sud! Donnez les pains, la bière, les aliments et les choses favorables
à l'Osiris N
16. qui est mené en Osiris, O père des [p.503] dieux! O mère des dieux de la divine région inférieure, sauvez l'Osiris N de toute chose funeste,
17. de tout mal, de tout danger, de toute blessure, de toute perfidie, de toute embeche, de toute souffrance cuisante. Dites cela,
à hommes, dieux, menés, morts, en ce jour,
18. en cette nuit, en cette fête du i
s, en cette année où Ton est. Ce discours sera dit par l'homme mis en face de Ra, lequel sera accompagne de dieux peints en vert dans un tableau. On placera
19. des offrandes devant eux en pains, bière, viande, encens, mets funéraires donnant la faveur auprès de Ra et faisant que le défunt est alimente dans la divine région inférieure.
20. L'homme est alors délivré de toute chose funeste. Ne fais pour aucun homme autre que toi ce livre qui est celui d'Ounnofre.
21. Etant faites ces choses pour le défunt, Ra devient son gouvernail et sa protection; aucun ennemi ne le renverse. Il ne [p.504] manque de rien dans la divine région inférieure, au ciel,
22. sur terre, en aucun lieu o
ù l'on marche, où l'on donne l'alimentation aux manes de la divine région inférieure, en vérité.


NOTE

1. Sur quelques manuscrits hiératiques, ces dieux sont en effet représentes â la fin du chapitre; ce sont: Ra-Toum, Osiris, Isis et Nephthys auxquels le défunt fait une offrande. Le texte dit qu'ils sont peints en vert, mais je n'ai pas rencontre d'exemple de ce tableau colorie.

[p.505]

TABLEAU DU CHAPITRE CXLVIII

La première partie représente le défunt suivi de sa femme en adoration devant Osiris-Sokari à tête d'épervier, coiffe du diadème à triple mitre et à  cornes de bellier; derrière Osiris se tient la déesse de l'Ament.

Au-dessus d'Osiris on dit: Osiris, seigneur d'éternité, chef et seigneur éternel, dieu grand, régent d'Aker.

Au-dessus de l'homme et de la femme: Adoration â toi, taureau de l'Ament, chef et seigneur éternel, dieu grand, régent d'Aker. Reçois l'Osiris N en paix dans le bon Ament. La région de l'Ouest tend ses bras pour te recevoir (à Osiris N) ainsi que ta femme, car il n'a pas été trouve de malien toi.

Au-dessus de la déesse Ament: La bonne Ament, ses bras sont pour te recevoir.

Dans la seconde partie, on a représente les sept vaches et le taureau avec les légendes énoncées dans le chapitre, puis les quatre gouvernails répondant aux points cardinaux et enfin les quatre génies funéraires Amset, Hapi, Tiaoumautef et Kebhsennouf.


 [p.507]

CHAPITRE CXLIX

Il est divise en quatorze sections consacrées à quatorze localités du domaine celeste appelle le champ Aanrou.

Première demeure. Tableau: Un dieu tenant deux glaives; auprès de lui le trace d'un plan de maison.

1. O première demeure de l'Amenti! On y vit de pains de Sar. On y prend possession de vos vêtements. J'y rencontre
2. la forme de
l'héritier qui est parmi vous. Il réunit mes os, affermit mes membres. Je suis amené par le desservant eu dieu du coeur qui réunit mes os et affermit (sur ma tête) la couronne de Toum qu'il affermit
3. sur la tête de Nehbka. L'Osiris N a sa- [p.508] tis
fait la balance de celui qui regente les dieux. Il vit des autels de ses temples parmi les dieux. Khem constitue la personne de l'Osiris N et son âme.

Deuxième demeure. Tableau: Un dieu à tête de singe tenant deux glaives; il est penche au-dessus de l'hiéroglyphe.

4. O chef des fonctions dans ce champ Aanrou dont l'enceinte est en fer, où le blé coudées,
5.
2 pour l'épi, 3 pour la tige, et où des manes de 7 coudées de haut le moissonnent auprès d'Harmakhis! Je connais la porte du champ Aanrou par où sort Ra
6.
à l'est du ciel; sa partie sud est dans le bassin des oies Khar, sa partie nord dans le bassin des oies Ro, endroit où Ra navigue à la voile avec ses nautoniers. Je commande
7. dans la barque divine, je manœuvre sans repos dans la barque de Ra. Je connais ce sycomore en mafek o
ù apparat Ra lorsqu'il marche pour
8. faire se lever Shou vers la porte de [p.509] l'est du ciel par laquelle sort Ra. Je connais ce champ Aanrou de Fa dont le blé 7 coudées, 3 pour
9.
l'épi, 3 pour la tige, et que moissonnent des menés de 7 coudes auprès des esprits de l'Est.

Troisième demeure. Tableau: Un dieu â tête de singe tenant deux glaives; auprès de lui l'hiéroglyphe ta.

10. O cette demeure des menés que nul ne parcourt et qui impose le silence aux menés! Elle est en feu, en incandescence de
11. flamme. C'est la demeure des menés. Vos faces sous elle! Que cette demeure soit purifiée par vous, ainsi que vous me l'avez ordonne! Votre agissement pour moi est celui de l'Osiris N
12. pour Osiris, disant: J'ai dispose la couronne rouge au front du pur esprit qui fait vivre les humains par la flamme de sa bouche, qui sauve Ra d'Apap et qui est éternellement vivant.

[p.510]

(Quatrième demeure. Tableau: Trots hommes soutiennent un long serpent, derrière eux une déesse dont la tête est remplacée par trois vipères.)

13. O celui qui sauvegarde celte demeure mystérieuse! O cette montagne très haute de la divine région inférieure sur laquelle se pose le ciel, qui a trois cents perches de haut
14. et trente perches de large! Sur elle est un serpent nomme Sati qui a soixante-dix coudées d'étendue et qui vit de regorgement des mènes et des morts dans la divine région inférieure. Je me tiens
15. dans ton enceinte, je navigue dans la barque, variante: je vois l'Unique par toi. Je suis vigoureux. Je suis le mêle que tu enveloppes. Je suis sain comme tu es sain. Je suis ma
ître des enchantements. Ra me donne
16. mes yeux par lesquels je suis éclatant et que redoute l'animal qui marche sur son ventre (Apap). Tu parviens par ta force, variante: ta montagne, je fais que [p.511] tu la gravis. Ta force est avec moi. Je donne l'essor
17. à la force. J'arrive pour enlever Aker. Je me repose le soir. Je parcours le ciel en ta personne dans la Vallée. J'ai ordonne des offrandes pour toi sur terre devant le dieu grand d'Heliopolis, variante: de la divine région inférieure.

Cinquante demeure. Tableau: Debout sur un lion, un dieu â tête d'ibis tient l'oeil sacre; devant lui, l'hiéroglyphe de Neit.

18. O cette demeure des manes où nul ne passe! Les manes qui y sont ont des cuisses le sept coudées; ils vivent des
19. ombres des immobilises. O demeure des menés!
A manes qui y sont! Ouvrez vos chemins, que je passe au-dessus de vous en me dirigeant vers le bon Amenti. C'est ce que m'a ordonne
20. Osiris. Tout m
ane, Osiris vit par ses incantations favorables. Je célèbre la fête du mois, je note la fête du 15. Je fais circuler l'Oeil d'Horus. Ministre du service de Thot, aucun dieu ne s'oppose

[p.512]

21. à moi ni ne me fait obstacle. Tout mort, toute morte, sa bouche est une dévorante pour mes ennemis; les ennemis qui viennent à moi aujourd'hui sont renverses dans la salle de l'immolation.

Sixième demeure. Tableau: Un Jieu moitie oiseau, moitie quadrupède, tenant deux glaives.

22. O Ammah réserve aux dieux, mystère pour les manes et où ne pénètrent pas les morts! Le dieu qui y est renverseur des poissons est son nom.
23. Salut
à toi, Ammah auguste. J'arrive pour voir les dieux qui y sont. Ouvrez-moi, faites-moi prendre possession de vos étoffes, sans opposition, en paix, de vous-mêmes. J'arrive,
24. je regarde vos formes, j'arrive pour faire partie de vous. Que le renverseur des poissons ne s^empare pas de moi, que les dieux Kha
î ne viennent pas derrière moi, que je vive en paix avec vous!


[p.513]

CHAPITRE ex MX

Septième demeure. Tableau: Un dieu
â tête de bélier, tenant deux glaives.

25. O moment de monter pour voir, quand la Fumée de il flamme est une protection! Il y a la un serpent nommé Retuk qui a
26. sept coudées de long, qui vit des m
anes et anéantit leur vertu magique. Arrière, Retuk! au moment où tu mords de ta bouche le renverseur de ses poissons
27. qui pleure de ses deux yeux. Tes dents sont brisées et tu vomis ton venin. Tu ne viendras pas contre moi, tu ne lanceras pas ton venin contre moi pour me renverser inerte. Inoffensif
28. est ton poison en cette contrée. Tu m
'as apprécie dans ce lieu de celui qui rampe sur sa montagne par ordre éternel. J'arrive à mon tour, protége. Le lion a coupe sa tête.

Huitième demeure. Tableau: Une déesse Thouaris à tête humaine surmontée de trois vipères: elle tient deux glaives.

29. O celle qui vient en paix, la très grande [p.514] du domaine liquide! nul n'est maître de son eau; elle est la grande que l'on redoute, la grande de la terreur,
30. élevant des mugissements. Un dieu se lève en elle: Celui qui sort en paix est son nom. Il est celui qui la garde, dans son désir qu'on ne l'approche pas. Je suis celui qui surgit en haut de sa cuisse sans qu'elle crie. J'apporte
31. les choses au monde de Toum; cela pour la prosternation de l'équipage (du soleil?). J'ai la vénération des ma
îtres du sanctuaire et j'apporte la terreur aux maîtres des choses. Je ne suis pas emporte
32. vers le lieu de l'immolation; mon
âme n'est pas détruite au gré de ceux qui le voudraient. Je traverse l'horizon du nord et je connais le dieu grand qui y est.

Neuvième demeure. Tableau: Un homme dont la tête est remplacée par trois vipères, près de lui un crocodile.

33. O localité Aken cachée aux dieux et que redoutent les menés qui viennent à [p.515] connaître son nom. Nul n'en sort, nul n'y entre. Le dieu grand qui y est,
34. les dieux le redoutent
à cause de ses embeches, les menés et les morts le redoutent à cause de ses rugissements. Cette localité s'ouvre dans la flamme, son souffle suffoque
35. les narines. Elle a e
te faite contre ceux lie votre suite par le désir des esprits qui y sont de n'y pas laisser respirer les souffles, si ce n'est au dieu grand et auguste qui y est et dont l'oeuf
36. a été fait pour ceux qui existent par lui; on désire qu'il ne soit approche que par les grandes formes. Salut
à toi, dieu grand et auguste dans son oeuf. J'éviers à toi, je suis
37.
à ton service. Je sors et j'entre dans Aken, j'en ouvre les portes, j'en respire les souffles, je vis de ses pains et j'y puise ma vertu magique.

Dixième demeure. Tableau: Un dieu tenant deux glaives; derriere lui, un serpent aile, à jambes humaines.

38. O cette demeure des bras qui enlèvent [p.5l6] les manes pour la destruction et s'emparent des ombres, dévorant la bonne influence
39. des écrits, proférant des outrages sur ce que voient leurs yeux! Nul ne s'empare des ombres des immobilises pour lesquels agit la vertu d'une amulette en tahen sur terre Habitants
40. de leurs demeures, venez sur votre ventre, adoucissez vos outrages pour que je passe au milieu de vous. Qu'on ne se
empare pas de ma dépouille, qu'on ne prenne pas possession de mon ombre: je suis l'épervier divin.
41. J'ai prépare des parfums, j'ai brêle de
l'encens dans les cassolettes, j'ai fait des offrandes sanglantes. J'ai été embaume sur terre. Isis et Nephthys ont été les tutrices de ma tete. Préparez-moi
42. la voie du serpent Nae. Je suis le taureau de Nout. Je suis Nehbka. Je viens
à vous, à dieux: sauvez-moi, donnez moi une vertu magique éternelle.

[p.5I7]

Onzième demeure. Tableau: Une déesse à tête de homme suivie d'un dieu à tête de singe. Tous deux sont armes de glaives.

43. O cette demeure de la divine région inférieure dont le ventre s'empare des mènes! Nul ne sort et n'entre par elle à cause de la grandeur de
44. la crainte qu'elle inspire
à quiconque la traverse, à cause de la grandeur de sa terreur. Les dieux voient par elle par les coups qu'elle porte, les morts voient par elle par les blessures qu'elle fait. Elle est le guide des dieux et elle est avec eux éternellement; c'est un mystère
45. pour les m
anes. O maîtresse de la marche dans la divine région inférieure, fais que je marche. Je suis cet oeil d'Horus, déesse toute puissante, glaive issu de Set (3). Mes jambes sont à moi éternellement.
46. Je me lève, je suis fort par cet
oeil. Mon coeur se relève après l'affaissement. J'ai le pouvoir magique au ciel, je suis fort sur terre, je m'envole en epervier, je glousse en oie Smen.

[p.5l8]

47. Il m'est donne de me transporter et de me poser sur le territoire du champ Hotep. Je m'avance vers les champs des dieux; je m'y tiens debout, je m'y assieds et je m'y levé en dieu.
48. J'ouvre la porte de la demeure de la Vérité. Je m'y nourris des productions du champ Hotep. Je m'avance vers le domaine de la barque Sek
hti, vers les routes vraies.
49. J'y pénètre. J'ai l'abondance. Je dispose du sceptre maka au ciel, parmi les dieux. Je suis l'un d'entre eux. Je parle en oie Smen donc les dieux écoutent la voix. Je suis le renouvellement de Sothis.

Douzième demeure. Tableau: Un hippopotame près d'un escabeau surmonte de quatre glaives.

50. O cette demeure de l'heure! Celte demeure de l'heure dans Ro-sta, flamme brùlante où ne parviennent pas
51. le dieux, o
ù ne se réunissent pas les menés, car il s'y trouve des uraeus pour rancantissement de leurs âmes. O cette [p.519] demeure de l'heure! J'y suis en épervier,
52. en chef des menés, j'y suis parmi les astres non voyageant. Mon nom ne périra pas. O
53. dieux de la demeure de
l'heure! Je suis avec vous. Je vis avec vous. Aimez-moi plus que vos compagnons divins.

Treizième demeure. Tableau: Un dieu à tête de lièvre, assis, tenant un arc et des flèches, puis un scarabée devant lequel se tient la déesse Thoueris.

54. O cette demeure de l'eau dont les manes ne sont point maîtres. Son eau est du feu, son courant est de la flamme: elle est feu,
55. flamme et incandescence, afin qu'on ne s'abreuve pas de son eau et que ceux qui y sont n'en étanchent par leur soif, pour accroître sa crainte chez les menés et sa terreur. Les dieux,
56. les menés, les morts voient son eau courir et ils n'apaisent pas leur soif et ils ne satisfont pas leur c
oeur (et cela est ainsi) pour qu'on n'approche pas d'elle. [p.520] Cette eau est pleine de roseaux comme l'eau
57. qui est l'écoulement issu d'Osiris. Je m'empare, je me rassasie de cette eau comme le dieu de la demeure de cette eau, qui la garde. Les dieux craignent déboire de cette eau, dans leur marche, plus encore que les
58. menés. Salut
à toi, dieu de la demeure de l'eau. Je viens à toi. Fais que je m'empare de l'eau, que je boive de l'eau ainsi que tu fais pour un dieu. Je suis à l'état de ce dieu grand qui vient.
59. en dieu Nil, qui fait être les herbes et donne la vigueur
à toutes les plantes. Donnez aux dieux les aliments qui proviennent de lui. N'agis pas contre moi; fais que le Nil vienne à moi et que je sois en possession des prairies. Je suis âme du corps d'éternité.

Quatorzième demeure. Tableau: Un crocodile, deux sphinx, une vipere, Anubis adore par un homme, un épervier sur lequel est penche un dieu à deux têtes, arme de deux glaives, un [p.521] dieu assis, coiffe de la couronne rouge, un génie hiéracocéphale, adorant.

60. O cette demeure de Keraou que rencontre le Nil au-dessus de Tatou,
61. o
ù l'on mesure le Nil à son passage! Je me nourris des aliments des dieux et des offrandes funéraires aux menés. Il y a la un serpent,
62. dans la retraite d
'Abydos, à l'ouverture de la retraite du Nil. Le serpent vient avec son eau. Il se tient sur cette jambe de Keraou pour les divins chefs,
63. entête du courant. Je
me nourris des blés, des productions, des aliments, grand ressuscite, image du dieu de Keraou.
64. Je me fonds et m'ab
ime dans l'écoulement issu d'Osiris lors de son renversement.


NOTES

1. C'est-a-dire: Tu sais maintenant ce que je vaux.
2. La X
I demeure est personnifiée par la [p.522] déesse léontocéphale représentée dans le tableau; les paroles qu'on vient de lire font allusion au relie solaire de cette déesse: Cf. Panthéon Egyptien, pp. 24, 25.
3. Le rédacteur joue ici sur le mot ur hekau qui est
à la fois une désignation de la déesse léontocéphale et de l'instrument à tété de bélier avec lequel opérait l'ouverture de la bouche et des yeux. Deveria a démontre que cet instrument était à lame de fer et que le fer, d'après un teste du Louvre, était dit a issu de Set Mélanges d'archeolog. Egypt. et assyr. l, 3, 8.)
4. Le Nil.


[p.523]

CHAPITRE CL

Ce chapitre se compose exclusivement d'un grand tableau offrant la configuration des diverses localités mentionnées par le chapitre CXLIX.


[p.525]

CHAPITRE CLI

a. Tableau: Le chacal d'Anubis couche sur le coffret funéraire entre deux figurines mummiformes.

b. Discours du chef de sa montagne: Ton heure fatale est repoussee; je suis pour repousser ton heure fatale, je suis pour te protéger, Osiris N. Ra est repousse de l'Osiris N.

c. Isis dit:

J'arrive avec les souffles, j'arrive pour être ta protectrice. Je donne les souffles â ta narine, le vent du nord issu de Toum.

[p.526]

Discours d'Anubis qui réside dans la salle divine:

Je place mes mains sur toi, Osiris N, pour ton bien, pour te faire vivre.

Discours de Nephthys: Je veille sur toi, Osiris N.

Tableau: La momie reyose sur le lit funèbre entre Isis et Nephthys accroupies et imprimant un sceau sur le sol, emblème de reproduction, de renouvellement et de résurrection.

d. Discours de celui qui chasse les sables:

J'implore le cache dont le bras fait obstacle celui qui le repousse vers la flamme de l'horizon. J'avance dans ma route pour protéger l'Osiris N. Je recommence ma route.

e. Tableau: Le Chacal d'Anubis couche sur le coffret funéraire entre deux figurines mummiformes.

[p.527]

NOTES

1. Anubis, chef Je la montagne libyque, la montagne funèbre, l'asile des tombes creusées dans le roc.
2. Ce passage est très corrompu dans l'exemplaire dont je donne la traduction; j'ai suivi le texte hiératique de quelques exemplaires cour temporains du manuscrit de Turin.
    Le chapitre CLI est plus développe et plus correct d'aies quelques manuscrits d'ancienne époque, comme, par exemple, le Papyrus de Nebqed, du Louvre, que j'ai publie en 1872 (Paris, Vieweg, in f°), et dans lequel j'ai donne d'importants extraits d'un travail spécial de Th. Deveria sur ce sujet.
 


[p.529]

CHAPITRE CLII

Titre: Chapitre de construire une demeure sur terre.

Tableau: Une femme agenouille de fait au défunt assis une offrande et une libation.

1. Seb se réjouit: Osiris s'est dégage de toutes ses souillures, permettant aux enfants de reconnaître leur père; ils sont en adoration à sa vue. La lumière est mise
2. en présence du coupable. Anubis appelle l'Osiris N, il construit sa demeure sur terre, il en jette les fondements dans Heliopolis
et en place l'enceinte dans Keraou, Celui qui réside
3. dans Sekhem, par sa peinture, la renouve
lle et lui amené des hommes qui l'approvisionnent avec ce qu'ils apportent. Osiris dit aux dieux qui sont de sa suite: venez voir

[p.530]

4. la construction de cette demeure d'un défunt équipe, qui vient, semblable au soleil, se renouveler parmi vous. Faites le prendre en vénération, adorez-le. La faveur est pour moi parmi vous. Regardez
5. ce que j'ai fait moi-meme. Discours du dieu grand qui vient chaque jour renouvelle parmi vous, discours d'Osiris apportant du bétail par la porte méridionale des souffles, il app
orte du blé par le nord.
6 il le place
à gauche, il le place a droite. Je vois les hommes, les dieux, les manes, les morts se mouvoir en m'adorant en favori. L'Osiris N parle en chef montant
7. pour la production des couleurs: vous étés au sein de Peau o
ù je m'abreuve et qui est l'eau de Tefnout. Le sycomore Nebhotep dit Osiris: J'arrive. je l'apporte la nourriture. Oraison: sycomore
8. de Nout qui rafraîchis les occidentaux, place tes mains sur les membres du défunt, protége-le contre la chaleur, rafraîchis-le sous ton feuillage qui apporte le vent du nord si l'immobile de coeur dans sa demeure d'éternité.


[p.531]

CHAPITRE CLIII

Titre: Chapitre d'échapper au filet.

1. O celui qui voit derrière lui, maître de son coeur! O ces dieux, enfants de leurs pères, qui pêchent ceux qui voguer au milieu de l'eau!
2. Ne me pêchez pas avec vos filets avec lesquels vous pêchez pour les de
truire ceux qui marchent sur terre
3 Je leur échappe sous la forme de l'épervier d'Horus

(Ce chapitre est des plus embarrassants en ce qu'il se dérobe même a une traduction littérale per suite d'un grand nombre de termes dont le sens n'a pas encore été défini et de la corruption du texte que n'élucident pas les manuscrits que j'ai consultes. Il se termine par ces mot [p.532] que le défunt adresse aux dieux qui prennent les manes au filet:)

8. Je connais le nom de vos bras: ce sont des bras qui ont délivré le bras du dieu grand qui écoute les paroles dans An, la nuit de la fête du 15. Rubrique, à dire sur l'image du
9. défunt place dans un bateau et ayant a sa dro
ire la barque Sekhti, à sa gauche la barque Mat. On lui fera des offrandes en pain, bière et toutes bonnes choses le jour de la naissance d'Osiris. Cela étant fait, son âme sera vivante pour l'éternité et il ne mourra pas a nouveau.


[p.533]

CHAPITRE CLIV

Titre: Chapitre de ne pas laisser se décomposer le cadavre.

Tableau: Le disque solaire descend du ciel sur la momie.

1. Salut a toi, mon père Toum, variante: Osiris. J'arrive, ayant fait embaumer ces miennes chairs. Ce mien corps ne se décompose pas. Je suis intact, intact comme
2.
mon père Osiris-Khepra dont l'image est l'homme dont le corps ne se décompose pas. Viens former mon corps en maître de mes souffles, puisque tu es le seigneur des souffles, aussi bien que pour ton égal. Etablis-moi, forme-moi en maître de la sépulture,

[p.534]

3. accorde que je marche pour l'éternité, de la même manière que tu agis avec ton père Toum dont le corps ne passe pas, étant celui qui ne périt pas. Je n'ai pas fait
4. ce que tu détestes, mais bien ce qu'aime ta personne. Qu'elle ne me repousse pas. Sauve-moi en toi afin que je ne sois pas putréfie, de la même manière que tout dieu, toute déesse,
5. tout animal, tout reptile qui se décompose
à la sortie de son âme après la mort et qui tombe après s'être décompose. Celui-ci est de ceux dont la dépouille résiste, ses os ne se putréfient pas.
6. Ses compagnons ont mis de cote ses chairs. Les dieux proclament ses actes. Ses chairs n'ont pas de mal. Le dieu qui lève le bras, sa forme se putréfierait et deviendrait
7. des vers nombreux si Ton ne faisait pas pour elle que
l'oeil de Shou la traverse comme tout dieu, toute déesse, tout oiseau, tout poisson, tout reptile, tout vers, tout quadrupède, de m^me seraient les morts, absolument,

[p.535]

8. sans la vérité que je place dans leur ventre lis me goûtent. Ma crainte est en possession d'eux; cela est pour tous les hommes et les morts, pour tous les reptiles d leur heure,
9. et absolument pour tous les quadruples, volatiles, poissons, reptiles qui vivent et meurent. Si le passage (du disque) ne se faisait pas, tous les reptiles ne seraient plus. Je viens dans
10. leurs formes. Je ne me présente pas a ceux
à qui il a été fait outrage, dont les chairs sont endommagées par la décomposition. Mystère du changement des corps nombreux, de la vie résultant du massacre de la vie, exécution
11. de son ordre. Je ne me place pas sur ses doigts. I
l ne sera pas pris possession de toi par ordre du maître des dieux. Salut a toi, mon père Osiris. Tes chairs sont avec toi. Pas de corruption pour toi. Pas de vermine pour toi,
12. Tu ne deviens pas vermine. Pas de passage de l'
oeil de hou. J'existe, je vis, j'ai [p.536] la vigueur, je veille en paix. Pas de décomposition, pas de surprise ...
13. ... Mon oreille n'est pas malade, ma
tété et mon cou ne sont pas renverses, ma langue ne m'est pas enlevée, mes sourcils ne sont pas coupes.
14. Il n'e
st pas fait de mal a mon cadavre qui ne périra pas et ne sera pas detruit dans cette terre d'éternité.


NOTE

1. Le défunt s'assimi1e a la divinité qui fait descendre dans le corps des momies les bléa faits de la chaleur solaire.


[p.537]

CHAPITRE CLV

Titre: Chapitre du Tat d'or a mettre au cou du défunt.

Tableau: Un Tête.

1. L'on dos est a toi immobile de coeur; il est place auprès de toi. Je te rends l'humidité qui fait ton salut. Je t'apporte le tat qui fait ta joie.
2. A dire sur un tat d'or façonner dans le coeur d'un sycomore. Mis au cou du défunt, celui-ci entre par les portes du Tiaou en pétrisseur de ses paroles, en conjurateur. Il le place aupres de lui
3. le jour du commencement de Tannic pour les suivants d'Osiris. Etant su ce chapitre, on est en défunt accompli dans la divine région inférieure. On n 'est pas [p.538] repousse des portes de l'Amenti. On reçoit pains,
4. gâteaux, abondance de viande sur les autels de
Ra, variante: d'Osiris Ounnofre dont la parole est vérité contre ses ennemis dans la divine région inférieure.


NOTES

1. Le tat est cet amulette improprenent appelle nilometre, qui est un embleme de stabilité.
2. Le tat semble soutenir les statues divines derrière lesquelles il est plac
e ainsi que les momies dans les cercueils ou il est peint et leur servir en quelque sorte de dos artificiel.


[p.539]

CHAPITRE CLVI

Titre: Chapitre du Ta en cornaline a mettre au cou du défunt.

Tableau: L'amulette Ta.

1. Sang d'Isis, pouvoir magique d'Isis, talisman pour protéger ce grand et briser ce qui lui est odieux. A dire sur le ta de
2. cornaline trempe dans de I'essence d'ankh a
mou et façonne dans le coeur d'un sycomore; à placer au cou du défunt. Etant fait cela, cet écrit est une vertu magique d'Isis pour le protéger. Se réjouit
3. Horus, fils d'Isis, en le voyant. Il n'y aura pas de route fermée pour le défunt dans sa direction vers le ciel ou vers la terre, information capitale! Etant su cet [p.540] écrit, il est des serviteurs d'Osiris Ounnofre
dans la divine région inférieure. Lui sont ouvertes
4. les portes de la divine région inférieure. Lui sont dorines du blé et de I'orge dans lec
hamp Anro. Il est semblable aux dieux qui y sont, disent les serviteurs d'Horus qui y moissonnent.


NOTE

1. Le Ta semble être une boucle de ceinture.


[p.541]

CHAPITRE CLVII

Titre: Chapitre du vautour d'or a mettre au cou du défunt.

Tableau: Un vautour aux ailes éployées.

1. Isis arrive, elle parcourt les localités, cherchant les retraites mystérieuses d'Horus depuis sa sortie des marais. Son fils a fait face au malheur,
2. il a rejoint la barque divine, il a commande aux chefs de districts; il a livre un grand combat, il a rappelle ce qu'il avait fait, impose sa crainte, constitue sa terreur. Sa mère, la grande déesse, a fait ses talismans
3. et les applique Horus. A dire sur un vautour d'or sur lequel ce chapitre sera [p.542] écrit. Cela fera la protection du défunt accompli, le jour de l'ensevelissement dans l'étoffe aux mille replis.


NOTE

1 . C'est parce que ce chapitre est relatif a la protection exorcee par la mère divine, Isis, qu'il est écrit sur un vau jour, hiéroglyphe du mot mère.


[p.543]

CHAPITRE CLVIII

Titre: Chapitre du collier d'or a mettre au cou du défunt.

Tableau: Un collier.

1. O mon père, ma soeur, ma mère Isis! Je suis dégage de mes bandelettes, je vols. Je suis l'un de ceux qui sont dégages de leur bandelettes et voient Seb.
2. A dire sur un collier d'or sur lequel sera écrit ce chapitre et qui sera place au cou du défunt, le jour de l'ensevelissement.


[p.545]

CHAPITRE CLIX

Titre: Chapitre de la colon nette en spath vert a placer au cou du défunt.

Tableau: Une colonnette.

1. O celle qui sort chaque jour de la demeure de Dieu! Je parle la grande déesse qui circule par la porte de la double demeure. Elle s'empare des vertus magiques de son père, la momie
2. en taureau. Ranen prend la route de ses suivants; elle refait la route de la grande fois. A dire sur une colonnette de spath vert sur laquelle ce chapitre sera écrit et qui sera placée au cou du défunt.


NOTE

1. Voir un beau spécimen de cette colonnette au Louvre, ne 522 de la Salle historique, vitrine H. Ce talisman reproduit la forme d'un hiéroglyphe qui exprime l'etal florissant et prospère.


[p.547]

CHAPITRE CLX

Titre: Chapitre de la colonnette que donne Thot a ses adorateurs.

Tableau: La colonnette posée sur une plaque cintrée.

1. Je suis la colonnette de spath vert, sans flèches, que donne Thot a ses adorateurs et qui déteste le mal. Elle est saine, je suis sain. Elle n'est pas entachée de mal, je ne suis pas entache
2. de mal, réciproquement. Elle ne blesse pas, je ne blesse pas. Thot dit: Le grand est venu en paix dans Pa. Shou marche vers lui en son nom de spath vert. Sa demeure est achevée,
3. le dieu grand y repose. Toum est dans son celle. Les membres
de l'Osiris N ne se- [p.548] ront pas attaques. A dire sur une colonnette de spath vert sur laquelle ce chapitre sera ecrit et qui sera placée au cou du défunt.


[p.549]

CHAPITRE CLXI

Il est sans titre dans l'exemplaire que nous traduisons; mais d'autres papyrus lui donnent le titre que Voici:

Chapitre de l'ouverture des portes du ciel faite par Thot a Osiris Ounnofre.

Un tableau initial représente, en effet, Thot ouvrant les quatre portes du ciel par ou sortent les quatre vents. Légendes: La première pour le vent du sud est personnifiée par Ra. L'autre (la seconde) pour le vent du nord est personnifiée par Osiris. L'autre (la troisième) pour le vent de l'ouest est personnifiée par Isis. L'autre (la quatrième) pour le vent de Test est personnifiée par Nephthys.

1° La vie, c'est Ra. La mort, c'est la tortue, destruction de la vérité pour l'Osiris N. Le dieu Tesh est pour sa reconstitution.
2
° La vie, c'est Ra. La mort, c'est la tortue. Kebhsennouf trempe dans une essence les vise
res de l'Osiris N pour les conserver.

[p.550]

3° La vie, c'est Ra. La mort, c'est la tortue. Le cadavre de l'Osiris N est purifie sur terre; ses chairs sont purifiées.
4
°
La vie, c'est Ra. La mort, c'est la tortue. Est sain le grand qui est dans le cercueil, est sain l'Osiris N.

1. Toute momie pour laquelle auront été faites ces représentations sur son cercueil traversera
2. les quatre ouvertures du ciel: la première qui est celle du vent du nord, personnifiée par Osiris;
l'autre (la seconde) qui est celle du vent du sud, personnifiée par Ra;
3. I'autre (la troisième) qui est celle du vent de
l'ouest, personnifiée par Isis; l'autre (la quatrième) qui est celle du vent de l'est, personnifiée par Nephthys. Chacun de ces vents a
4 son passage est pour les fonctions du défunt, il arrive
à sa narine. On ne sait pas qui les fait mouvoir;
5. c'est un mystère. Le vulgaire ignore ce chapitre: ne le montre
à aucun autre

[p.551]

6. homme que ton père, ton fils ou toi même. C'est le véritable
7. mystère que ne connaît aucun homme, en aucun lieu.


[p.553]

CHAPITRE CLXII

Titre: Chapitre de produire la chaleur sous la tête du défunt.

Tableau: Une vache portant la coiffure d'Hathor.

1. Salut a toi, ô lion de la double force, portant haut la double plume, maître du diadème, commandant par le fouet, toi qui es le male vigoureux par le rayonnement de sa lumière
2. et dont le rayonnement est sans bornes; tu es le m
aître des transformations nombreuses et des enveloppes que tu caches dans l'oeil solaire pour leurs naissances. Tu es celui qu'invoquent les adorateurs au sein
3. des dieux, grand coureur, rapide de [p.554] marche. Tu es le dieu qu'on invoque, venant a celui qui t'invoque, protégeant le malheureux contre celui qui
l'opprime. Viens à ma voix. Je suis la
4. vache sacrée. Ton
nom est dans ma bouche. Je te Penonce: Hakahakahar est ton nom. Wulau-aakarsa ank (est ton nom); Lata-
5. ta'i est ion nom; Kharserau est ton nom; Khalsata est ton nom. J'adore tes noms. Je suis la vache sacrée. J'écoute ta voix le jour tu mets
6. la chaleur sous la tête de Ra pour le protéger
à la porte divine d'An. Tu fais qu'il est comme celui qui est sur terre et que ton âme ne connaît pas. Viens à l'Osiris N,
7. fais être la chaleur sous sa tête. Oui, il est
l'âme du grand corps qui repose dans An. Khou Kheper-Aaou est son nom. Barkataaua est son nom. Viens!
8. Fais qu'il soit comme i'un de tes serviteurs,
lui qui est ce que tues A diresur l'image de la vache sacrée faite en or, à placer au cou du defunt, en y ajoutant cet écrit

[p.555]

9. sur un papyrus neuf que l'on placera sous sa tête. Une grande chaleur se produira dans tout son être, ainsi qu'il était sur terre. Cela est le très grand talisman fait par la vache sacrée a son fils le Soleil, lorsqu'il reposait.
10. Il était dans sa demeure, protége par des gardiens contre le feu. Le défunt sera ainsi divinise dans la divine région inférieure et ne sera repousse d'aucune porte du Tiaou, en vérité.
11. A dire presque tu places la déesse au cou du défunt: O êtres caches, O Ammon qui es dans le ciel! Tournez votre face vers le corps de votre fils. Donnez-lui la santé dans la divine région inférieure.
12. Ce livre est le plus grand des mystères. Ne le laisse voir a aucun homme. C'est une abomination de le faire connaître. Cache son existence. Le livre de la
13. demeure cache est son nom.

C'est fini.


NOTE

1. Cette indication place ici la fin da Livre des morts. Les chapitres CLXIII a CLXV doivent donc [p.556] étre considères comme des chapitres supplémentaires, et c'est ce qui ressort de leur litre même, ainsi qu'on le verra tout a l'heure. lis sont, du reste, suivis de beaucoup d'autres dans quelques exemplaires du musée du Louvre dont je me propose de faire plus tard l'objet d'un travail spécial.


[p.557]

CHAPITRE CLXIII

Titre afférent aux chapitres CLXIII-XLXV: Chapitres rapportes pour former un autre livre en supplément du livre de la sortie le jour.

Titre du chapitre CLXIII. Chapitre de ne pas laisser endommager le corps de l'homme dans la divine région inférieure. Chapitre de le sauver du devorant des âmes emprisonnées dans le Tiaou; de ne pas laisser s'élever contre lui ses faut s terrestres, de sauver ses chairs et ses os des vers ainsi que tout Dieu en souffrance dans la divine région inférieure; de faire qu'il sorte et qu'il aille a son gré, qu'il exécute ce qui est dans son coeur et qu'il ne souffre pas.

Tableau: deux yeux symboliques ailes et portes par des jambes humaines; suit un serpent a jambes humaines coiffé du disque et des cornes.

1. Je suis âme du grand corps qui repose [p.558] dans At-habou et qui est la protection du corps
2. de Harota'i. (Je suis) le bras reposant dans le pehou Senhakaroha. O âme dont on ne per
çoit pas le coeur à son lever
3. ni son coucher! Son âme repose au sein du corps qui repose dans Senha-pa-rokana. Allons! Osiris N, délivré toi
4. de lame du terrible de face qui s'empare des c
oeurs et ravit les membres; du feu sort de sa bouche pour goùter les âmes. O celui qui est gisant dans son corps!
5. Sa flamme brûle et consume au milieu de
l'eau. L'eau est soulevée par sa vapeur Allons! livre ta flamme,
6. abandonne ta vapeur pour celui qui fait se lever sa main, pour la durée éternelle de l'Osiris N. La durée du ciel
7. est sa durée dans l'extension des limites du ciel, dans son âme et dans sa forme. Sauve l'Osiris N de ces persécuteurs (?)
8 qui dévorent les âmes des coupables. Son
ame est dans son corps, mystère de celui qui est au milieu de la pupille de son oeil (1); Sharo-sharo-shapu-iri

[p.559]

9. Ka est son nom. Il repose au nord-ouest de la façade de l'Ap de Nubie, empêchant de marcher vers l'est. O Ammon! O taureau scarabée,
10. maître des deux yeux! Terrible de
prunelle est ton nom, L'Osiris N est l'émanation de tes deux yeux: Sharsharokket est le nom de
11.
l'un, Shapu-arka est le nom de I'autre. Shakaamen-shakanasa au front de Toum illuminant la terre
12. est son nom véritable. Vient l'Osiris N. Il est de cette terre de vérité pour en faire l'abandon, isole. Il est de cette terre o
ù l'on ne se fait pas voir. An,
13. est son nom. Il est avec
l'esprit parfait; il est lame du grand corps qui est à Sa'is, Neit. A dire sur un serpent à deux jambes, portant
14. le disque, avec les deux yeux symboliques a deux jambes avec des ailes. Il y a dans la pupille de
l'un l'image du dieu qui levé le bras avec la face de l'oiseau-âme portant la double plume et a dos
15. d'épervier. Il y a dans la pupille de [p.560]
l'autre l'image du Dieu qui levé le bras avec la face de Neit portant la double plume et à dos d'épervier. Ceci sera écrit en jaune sur une couronne de renouvellement, ou sur une colonnette en spath
16. du raidi trempée
dans de l'eau d'un lac de l'ouest de l'Egypte ou sur une bande de papyrus non dessèche dont on enveloppera tous les membres de l'homme. Une sera alors repousse d'aucune porte du Tiaou. Il pourra alors manger,
17. boire et évacuer comme sur terre. Aucune clameur ne s'élèvera contre lui. Il sera protége contre la main des mendiants éternellement. Etant fait pour lui ce livre sur terre, il
ne sera pas appréhende
18. par les émissaires qui viennent faire le mal par toute la terre. Il ne sera pas frappe, il ne mourra pas des blessures de Set. Il ne sera pas enlève pour être emprisonne. I
l entrera parmi les favoris; il sortira avec la vérité de parole
19. et marchera pour être la teneur du mal qui se produit sur la terre entière.

[p.561]

NOTES

1. Allusion au rôle d'Ammon, le dieu cache qui se manifeste par le soleil, a se cachant dans sa prunelle, ame rayonnant par son oeil (Pap. mag. Harris V), c'est-à-dire illuminant la terre, mais dérobant son essence divine.
2. Le dieu Khem.


[p.563]

CHAPITRE CLXIV

Titre: Autre chapitre.

Tableau: la déesse Maut debout, les ailes déployées, les bras étendus. Elle a trois leies: une tête humaine coiffée du pschent et une double tête de vautour coiffée des deux plumes droites. Elle est placée entre deux dieux Pataquès a double tete d'enfant et de pervier que surmonte le disque uni aux deux plumes. Le fouet de Khem est place au dessus du bias droit.

1. Salut toi, Sekhet-Bast-Ra, régente des dieux, déesse ailée, dame des bandelettes, régente coiffée du pschent, Unique, protectrice de son père et qui n'a pas besoin de la protection des dieux, irrésistible
2. dans la barque des
millions d'années, [p.564] préparant les levers dans la demeure du silence, mère de Pashakasa, royale épouse du lion Haka dieu de la forme,
3. régente, dame des syringes, mère a l'horizon du ciel, pacificatrice aimée, écrasant les rebelles; les aliments sont dans ton poing, tu es debout a
l'avant de la barque de ton père
4. pour le renversement des mauvais, tu donnes la vérité
à l'avant de sa barque. Tu es la déesse en feu, rien ne subsiste derriere toi; Kaharosapusaromakaka
5. remt est ton nom. Tu es la grande flamme de Sakenakat a lavant de la barque de ton père Halpukakasharashabiu
6. dans la langue des nègres e
t des Antiou de Nubie. Adoration toi, plus puissante que les dieux, acclamations à toi par les Sesennou. Les âmes vivantes qui sont dans leurs cercueils
7. sont en adoration par la vénération que tu leur inspires, toi qui es leur mère, toi qui es leur origine, qui leur as fait leur place de repos dans le Tiaou mystérieux, qui sauves leurs os et les sauves de la terreur

[p.565]

8. des renouvellements dans le séjour d'éternité, qui les sauves du lieu funeste pour les âmes où se tient le Terrible de face, au milieu des dieux. Enfant issu du Terrible de face qui enveloppe son corps est ton nom.
9. Ataro est parmi d'autres noms qu'on a trouves. a Le lion mystérieux est le nom de
l'un, fils du double nain, l'Oeil de Sekhet, la grande,
10. régente des dieux
l'est ton nom a Emanation est le nom de Maut qui divinise les âmes, sauve les corps en les sauvant de la chambre d'immolation des morts qui est dans le local funeste.
11. Ils ne seront pas enchaînes, dit la déesse de sa propre bouche. Tu agis selon les paroles des deux jumelles du dieu
xeme qui ont fait son envahissement.
12. A dire sur une image de Maut ayant trois têtes: une tête de lionne portant la double plume, une tête humaine portant le pschent et une tête de vautour portant la double plume avec un phallus,
13. deux ailes et des griffes de lion. Elle [p.566] sera peinte
â la gomme d'Anti pour encens; le pinceau sera renouvelle pour les couleurs de la bane de toile. Il y aura un nain qui se tientra devant elle et (un autre) derrière elle;
14. lis seront coiff
es de la double plume, ils Ieveront le bras et ils auront deux têtes: Tune d'épervier, l'autre d'homme... Le défunt sera alors divinise parmi les dieux dans la divine région inférieure,
15. Il ne sera jamais repousse. Ses chairs et ses OS seront sains comme celui qui n'est pas mort. Il b
eira dans le courant du fieuve céleste. On lui livrera du terrain dans le champ
16. Aanrou et il lui sera accorde d'être un astre au ciel. Il marchera con
tre le serpent Nekaou et contre le lion Taa qui sont dans le Tiaou. Son
âme ne sera pas emprisonne epuisqu'elle est une âme faisant le salut de qui est auprès d'elle. Les vers ne le mangeront pis.

[p.567]

NOTE

1. On vou que le tableau du papyrus de Turin n'est pas absolument conforme a cette description.


[p.569]

CHAPITRE CLXV

Titre: Chapitre d'aborder (au port). Ne pas le rendre invisible pour que le corps soit florissant et qu'il absorbe l'eau divine.

Tableau: Un dieu Khem ithyphallique a corps de scarabée; il est suivi d'un homme sur les épaules duquel sont placées deux têtes de bélier.

1.. O Bekhennu! Bekhennu! O chef! O chef! O Ammon! O Ammon! O lion Jukasa! O dieu, chef des dieux de Test
2. du ciel! O Ammon Natakeltai! O Ammon! O cache de peau, mystérieux de forme, maître de la double corne, grand Horus de la déesse du ciel!
3. Kairik est ton nom. Kasaika est ton nom. Alia'ika-Sataika est ton nom. Amen-naanka-ntok-shar,

[p.570]

4. variante: Tak-shar-amen, double lion est ton nora. O Ammon! je t'implore. Je connais ton nom, tes formes
5. sont dans ma bouche, ta peau est sous mes yeux. Allons! Ton germe et ta forme, c'est l'Osiris N. Place
6.
le dans le Tiaou pour l'éternité. Fais reposer ses membres complètement dans la divine région inférieure, variante: dans Aker. Son âme est divinisée, son corps est au complet. Il passera dans le lieu funeste sans y être
7, emprisonne. Je t'invoque par ton nom. Tu m'as fait ma peau. Tu sais ce que je veux dire, lu le sais très bien. Le Cache est ton nom. Ltasasha
-
8. ka! tu m'as fait ma peau. Dieu-
âme! Irka'f est ton nom Malkata est ton nom. Double lion est ton nom. Na-
9. sakbubu est ton nom. Tanasa-Tanasa est ton nom. Shalshatakata est ton nom. Ammon! Ammon! O dieu! O dieu! Ammon!
10. Je t'invoque par ton nom. Fais que je t'absorbe. Fais que je repose dans
le Tiaou, [p.571] que mes membrés soient intacts. Le dieu-âme qui est au ciel dit:
11. Je fais la protection. Je fais toutes tes paroles. A dire sur l'image du dieu levant le bras, ayant la double plume sur sa tête, les jambes écartées et un corps de
12. scarabée. Il sera peint en bleu a
l'eau gommée. Il sera accompagne d'un personnage a tête d'homme, les bras baisses,
13. ayant une tête de bélier sur
l'épaule droite et une autre sur l'épaule gauche. On tracera sur une bandelette l'image du dieu levant
14. le bras, a placer sur
le coeur; on tracera l'autre figure sur le sein (du défunt). Cela étant fait, il n'aura rien a craindre des bourreaux
15. du Tiaou. I
l s'abreuvera dans le courant du fleuve céleste et resplendira comme les astres dans le ciel.


[p.573]

TABLE DES CHAPITRES

Chapitre I.Commencement des chapitres de la sortie le jour et du transport des manes dans la divine région infernale a dire le jour de l'ensevelissement pour entrer après etre sorti3
Chapitre II.Sortir le jour et vivre après la mort13
Chapitre III.Autre chapitre semblable.
15
Chapitre IV. Traverser par le chemin qui est au-dessus de la terre17
Chapitre V.Ne pas laisser faire a
l'homme des travaux dans la divine région inférieure.19
Chapitre VI.Laisser les métamorphoses exécuter les travaux dans la divine région inférieure21

[p.574]

Chapitre VII.Traverser le dos d'Apap, qui est le mal23
Chapitre VIII.Traverser
l'Amenti, le jour25
Chapitre IX.Traverser
l'Amenti le jour de traverser le tombeau27
Chapitre X.Sortir avec le don de la parole être vérité29
Chapitre XI.Sortir contre ses ennemis de la divine région inférieure31
Chapitre XII.En
trer et sortir33
Chapitre XIII.Entrer après être sorti3
5
Chapitre XIV.Chasser la souillure du coeur de l'Osiris N37
Chapitre XV.Adoration a Ha-Harmakhis lorsqu'il se lève a I'horizon oriental du ciel.Adoration au soleil lorsqu'il se couche dans la montagne de vie
l'occident.Adoration à Toum se couchant dans la montagne de vie39
Chapitre XVI.Sans titre51
Chapitre XVII.Résurrection des mânes. Sortir, le jour, de la divine région inférieure; être des suivants d'Osiris, se nourrir des pains de
l'Etre bon sortir le jour, faire toutes les transformations ou l'on se plait d'être; jouer aux dames; être dans la salle divine. Que l'âme vivante de l'Osiris N soit, parmi les dévots, auprès de la grande societe des dieux dans l'A- [p.575] menti, après l'ensevelissement. Etant glorieux ce qu'ils ont fait sur terre, les paroles des hommes s'accomplissent53
Chapitre XVIII.Sans titre7
5
Chapitre XIX.La couronne de verit
e de Parole83
Chapitre XX.La couronne de
verite de parole87
Chapitre XXI.Rendre sa bouche a
l'homme dans la divine région inférieure.91
Chapitre XXII.Rendre sa bouche a I'homme dans la divine région inférieure.
93
Chapitre XXIII.Ouvrir la bouche de
l'homme dans la divine région inférieure.95
Chapitre XXIV.Apport des charmes magiques par l'homme, avec soi., dans la divine région inférieure.99
Chapitre X
XV.Faire que l'homme se souvienne dans la divine région inférieure.101
Chapitre XXVI.Rendre a
l'homme son coeur dans la divine région inférieure.103
Chapitre XXVII.Ne pas laisser enlever a
l'homme son coeur dans la divine région inférieure105
Chapitre XXVIII.Même titre109
Chapitre XXIX.Même titre111
Chapitre XXX.Ne pas laisser le coeur de I'homme lui faire opposition dans la divine région inférieure113
Chapitre XXXI.Repousser les reptiles [p.576] qui viennent enlever les charmes magiques de
l'homme dans la divine région inférieure115
Chapitre XXXII.Repousser les crocodiles venant pour enlever au défunt son pouvoir magique dans la divine région inférieure119
Chapitre XXXIII.Repousser tout reptile.12
3
Chapitre XXXIV.Ne pas laisser mordre
l'homme dans la divine région inférieure par celui qui retourne la tête 125
Chapitre XXXV.Ne laisser dévorer
l'homme par aucun reptile dans la divine région inférieure127
Chapitre XXXVI.Faire obstacle a la tortue12
9
Chapitre XXXVII.Faire obstacle aux yeux-ur
oeus131
Chapitre XXXVIII.Vivre par les souffles dans la divine région inférieure. Chapitre dit pour faire obstacle aux yeux-viperes133
Chapitre XXXIX.Faire obstacle
à Refref dans la divine région inférieure135
Chapitre XL.Repousser le mangeur de
l'âne139
Chapitre XLI.Faire obstacle a ce qui blesse
l'homme dans la divine région inférieure143
Chapitre XLII.Repousser tout mal, re- [p.577] pousser toute blessure a faire dans la divine région inférieure14
5
Chapitre XLIII.Ne pas laisser couper la tête de
l'homme dans' la divine région inférieure151
Chapitre XLIV.Ne pas mourir de nouveau dans la divine région inférieure153
Chapitre XLV.Empêcher la corruption dans la divine région inférieure155
Chapitre XLVI.Ne pas laisser endommager celui qui est vivant dans la divine région inférieure
157
Chapitre XLVII.Ne pas laisser enlever a
l'homme sa demeure dans la divine région inferieure159
Chapitre XLVIII.Sortir avec la vérité de parole161
Chapitre XLIX.Sortir contre ses ennemis dans la divine région inférieure163
Chapitre L.Ne pas entrer au lieu de
l'immolation165
Chapitre LI.Ne pas marcher au renversement dans la divine région inférieure167
Chapitre LII.Ne pas manger d
'ordures dans la divine région inférieure169
Chapitre LIII.Ne pas manger d'ordures, ne pas s'abreuver de f
étidites dans la divine région inférieure171
Chapitre LIV.Donner les s
ouffles a l'homme dans la divine région inférieure173

[p.578]

Chapitre LV.Autre chapitre175
Chapitre LVI.Autre chapitre177
Chapitre LVII.Respirer les souffles, e
tre en possession de l'eau dans la divine région inférieure179
Chapitre LVIII.Même titre181
Chapitre L
IX.S'abreuver d'eau dans la divine région inférieure183
Chapitre LX.Autre chapitre185
Chapitre LXI.Id187
Chapitre LXII.Id189
Chapitre LXIII.S'abreuver d
'eau; ne pas être dessèche par le feu191
Chapitre LXIV.Chapitre de la sortie le jour en un seul chapitre193
Chapitre LXV.Sortir le jour et maîtriser ses ennemis203
Chapitre LXVI.Sortir le jour205
Chapitre LXVII.Se révéler derrière, variante: apparaître derrière (le soleil)207
Chapitre LXVIII.Sortir le jour209
Chapitre LX
IX.Autre chapitre213
Chapitre LXX.Id217
Chapitre LXXI.Sortir le jour, repousser la décomposition (du corps), ne pas laisser enlever
l'homme dans la divine région inférieure, sauver son âme dans la terre sainte219
Chapitre LXXII.Sortir le jour et traverser la localité Ammah223

[p.579]

Chapitre LXXIII.Traverser l'Amenti le jour, traverser Ammah227
Chapitre LXXIV.Ouvrir les ja
mbes et sortiree terre229
Chapitre LXXV.Marcher vers An et y recevoir asile231
Chapitre LXXVI.Faire toutes les transformations désirables233
Chapitre LXXVII.Faire transformation en épervier
d'or235
Chapitre LXXVlI
I.Faire transformation en épervier sacre237
Chapitre LXXIX.En chef des divins chefs royaux247
Chapitre LXXX.En dieu don
nant la lumière sur la route des ténèbres251
Chapitre LXXXI.En lotus255
Chapitre LXXXII.Faire la transformation en Ptah, manger les pains, boire les breuvages
, sedegager par sa partie postérieure, être vivant dans An257
Chapitre LXXXIII.Faire la transformation en phénix259
Chapitre LXXXIV.Faire la transformation en oiseau Shenti261
Chapitre LXXXV.Faire la transformation en âme; ne pas entrer dans le lieu du supplice. Celui qui le sait ne subit aucun dommage263
Chapitre LXXXVI.Faire la transform- [p.580] tion en hirondelle26
7
Chapitre LXXXVII.Faire la transformation en serpent, fils de la terre271
Chapitre LXXXVIII.Faire la transformation en crocodile273
Chapitre LXXXIX.Réunir son âme a son corps dans la divine région inférieure275
Chapitre XC.Rendre le souvenir a
l'homme277
Chapitre XCI.Ne pas laisser emprisonner
l'âme de l'homme dans la divine région inférieure279
Chapitre XCII.Ouvrir la to
mbe a l'âme de l'ombre; sortir le jour, être en possession de ses jambes281
Chapitre XCIII.Ne pas laisser passer I'homme a
l'Est dans la divine région inférieure285
Chapitre XCIV.Invoquer Thot avec une palette et une écritoire28
7
Chapitre XCV.Ouvrir le lieu ou est Thot289
Chapitre XCVI.Ouvrir le lieu ou est Thot et donner
l'état de lumineux dans la divine région inférieure291
Chapitre XCV
II.Sans titre293
Chapitre XCVIII.Amener la barque dans la divine région inf
erieure295
Chapitre XCIX.Même titre
297
Chapitre C.Faire la réunion de
l'âme au [p.581] défunt. le laisser monter dans la barque du soleil avec la suite de ce dieu303
Chapitre CI.Protections de la barque du soleil30
5
Chapitre C
II.Arriver a la barque du soleil309
Chapitre C
III.Ouvrir le lieu ou est Hathor311
Chapitre CIV.S'asseoir comme faisant partie des dieux grands313
Chapitre CV.Réunir a
l'homme la personnalité dans la. divine region inférieure315
Chapitre CVI.Présenter la dilatation du coeur dans la ville sacrée de Ptah (Memphis)317
Chapitre CVII.Entrer et sortir par la porte des occidentaux au milieu des serviteurs de Ra, et connaître les esprits de
l'Ouest319
Chapitre CVIII.Connaître les esprits de
l'Occident321
Chapitre CIX.Connaître les esprits de
l'Orient325
Chapitre CX.Les canaux qui ont mille perches de longueur et dont la largeur est indicible
il ne s'y trouve ni poissons remou ni poissons aouou ni aucun reptile331
Chapitre CXI.Connaître les esprits de
Pa335

[p.582]

Chapitre CXII.Même titre337
Chapitre CX
III.Connaître les esprits de Nekhen341
Chapitre CXIV.Connaître
les Esprits d'Hermopolis345
Chapitre CXV.Apparaître au ciel, traverser Ammah et connaître les esprits d'Heliopolis347
Chapitre CXVI.Connaître les esprits d
'Heliopolis349
Chapitre CXVII.Prendre route vers Ro-sta3
51
Chapitre CXVIII.Aborder a Ro-sta353
Chapitre CXIX.Apparaître a Ro-sta355
Chapitre CXX.Entrer et sortir357
Chapitre CXX
I.Entrer après être sorti359
Chapitre CXXII.Entrer après être sorti de la divine région inférieure361
Chapitre CXXIII.Autre chapitre363
Chapitre CXXIV.Pénétrer vers les divins chefs d'Osiris365
Chapitre CXXV.Entrer dans la salle de
la verite et séparer l'homme de ses pêches afin qu'il voie la face des dieux369
Chapitre CXXVI.Sans titre389
Chapitre CXXVII.Invoquer les dieux de la double retraite, a dire par
l'homme lorsqu'il les aborde pour voir le dieu au milieu du Tiaou391
Chapitre CXXVIII.Adorer Osiris, Isis, Horus et Nephthys395

[p.583]

Chapitre CXXIX.Livre donnant la perfection a l'homme pour qu'il monte dans la barque du Soleil avec la suite de ce dieu399
Chapitre CXXX.Livre taisant vivre
l'âme pour l'éternité, la faisant monter dans la barque du Soleil pour aller vers les chefs du Tiaou. Il a été compose le jour de la naissance d'Osiris401
Chapitre CXXX
I.Voyager au ciel auprès du dieu Ra409
Chapitre CXXXII.Faire circuler I'homme pour qu'il voie sa demeure dans la div
ine région inférieure411
Chapitre
CXXXIII.Livre donnant la perfection au défunt au sein du Soleil. Il a été compost le jour du mois (c'est-à-dire a la nouvelle lune)413
Chapitre CXXXIV.Adoration a Ra, le jour du mois. et navigation dans la barque417
Chapitre CXXXV.Autre chapitre que Ton dit lorsque la lune se renouvelle, le jour du mois421
Chapitre CXXXV
I.Autre chapitre compost le jour de la fête de Six pour le jour de la navigation dans la barque du Soleil423
Chapitre CXXXVII.Faire
moiter la flamme427

[p.584]

Chapitre CXXXVIII.Entrer dans Abydos429
Chapitre CXXXIX.Adoration de Toum431
Chapitre CXL.Livre des rites du dernier jour du deuxième mois de la saison des semailles, lorsque
l'Oudja est dans son plein, le dernier jour du deuxième mois de la saison des semailles433
Chapitre CXLI.Livre donnant la perfection a
ux mânes par la connaissance des noms des dieux du ciel du midi et du ciel du nord, des dieux de la double retraite. des dieux qui traversent le Tiaou, a l'usage du defunt, en l'honneur de son père ou de sa mère, pour les fetes de l'Amenti; il lui donne la perfection dans l'esprit de Ra et des dieux avec lesquels il doit se trouver; a dire le jour de la néoménie par l'Osiris N. Offrandes a faire en pains, bière, boeufs, oies grillées, encens enflamme; offrandes a Osiris en tous ses noms, présentes par l'Osiris N437
Chapitre CXLII.Livre donnant la perfection aux mânes, leur accordant de marcher dans la grande salle, de sortir le jour, dans toutes les formes qui leur plairont, donnant la connaissance des noms d'Osiris dans toutes les demeures ou il lui plait d'être443
Chapitre CXLIII.Sans titre4
53

[p.585]

Chapitre CXLIV.Connaissance des noms des gardiens des sept salles455
Chapitre CXLV.Commencement des pylônes du champ Aanrou de la demeure d'Osiris463
Chapitre CXLV
I.Commencement des portes du domaine d'Osiris dans le champ Aanrou481
Chapitre CXLV
II.Deuxième chapitre des salles d'Osiris, résident de l'Ament et des dieux dans leur double retraite auxquels on fait des offrandes sur terre491
Chapitre CXLV
III.Titre insère dans le corps du chapitre499
Chapitre CXLIX.Sans titre507
Chapitre CL.Sans titre52
3
Chapitre CLI.Sans titre52
5
Chapitre CLII.Construire une demeure sur terre529
Chapitre CLIII.Echapper au filet531
Chapitre CLIV.Ne pas laisser se décomposer le cadavre533
Chapitre CLV.Le Tat d'or a mettre au cou du défunt537
Chapitre CLV
I.Le Ta en cornaline a mettre au cou du défunt539
Chapitre CLVII.Le vautour d'or a mettre au cou du défunt541
Chapitre CLVII
I.Le collier d'or a mettre au cou du défunt543

[p.586]

Chapitre CLIX.La colonnette en spath a mettre au cou du défunt545
Chapitre CLX.La colonnette que donne Thot a s
es adorateurs547
Chapitre CLX
I.L'ouverture des portes du ciel faite par Thot a Osiris Ounnofre549
Chapitre CLXI
I.Produire la chaleur sous la tête du défunt553
Chapitre CLXII
I.Me pas laisser endommager le corps de l'homme dans la divine région inférieure; le sauver du Dévorent des âmes emprisonnées dans le Tiaou; ne pas laisser s'élever contre lui ses fautes terrestres, sauver ses chairs et ses os des vers ainsi que tout dieu en souffrance dans la divine région inférieure; faire qu'il sorte et qu'il aille a son gré, qu'il exécute ce qui est dans son coeur et qu'il ne souffre pas557
Chapitre CLXIV.Autre chapitre563
Chapitre CLXV.Aborder au port. Ne pas le rendre invisible pour que le corps soit fiorissant et qu'ilabsorbe Teau divine569


[p.587]

INDEX ANALYTIQUE

Aam. Le dieu qui mange son héritier, lxii, 2. Image par laquelle est exprimée la succession des rôles divins, la substitution d'une forme a une autre.
Aanrou. Champ céleste ou le défunt reçoit du blé, I, 24;
lxxii, 10; clvi. 4; où il circule, xv, 22; que Toum traverse, xvii, 20. Le sol en est donne au défunt par le maître de l'éternité lxii, 3. On lui livre du terrain dans ce champ, clxiv, 1 5. 11 est traverse par un fleuve, lxxii, 9; cvi, 2. Des chemins mystérieux y conduisent, lxxxvi, 7. On y reçoit toute espèce d'alimentation et on en sort dans toutes les formes qu'on désire, xcix, 32 à 34. Ce champ a une enceinte de fer et son blé est haut de 7 coudees, cix, 4; cxlix, 4-8. Il est represente par le tableau du chap. ex. La connaissance de ses pylônes fait l'objet du chap. cxlv. C'est la [p.588] qu'est le domaine d'Osiris, cxlvi, titre. Ce champ a une porte par ou sort Ra a l'Est du ciel, cxlix, 5.
Aash. Dieu qui parait être un bourreau, xcv, 2.
Abs. Dieu rebelle, cxxx, 5.
Abt. Poisson mythologique, xv, 25; c, 5.
Abti, I'un des noms de la localité ou se fait le Psychostasie, cix, 7.
Abydos, ville. Les chefs d'Abydos sont Osiris, Isis, Nephthys et Anubis, xviii, 8. On y faisait des onctions,
1, 8. Le bassin Ma-ti est a A., xvii, 19. Le défunt est fort dans A., cxix, 2. Osiris, maître de la vie dans A., cxlii, d 12. Osiris, chef au sein d'A., cxlii, d i3; seigneur d'A., cxxviii, 2; cxli, 1. Les 4 places de renaissance dans A., cxlii, c. 23. Le défunt remonte le fleuve vers A., cxlv, 81, 83. La A. porte du domaine d'Osiris (ch. cxlvi) fait les délices de celui qui remonte vers A. Il y a un serpent dans la retraite d'A., cxlix, 61. Fetes lunaires dans A., lxiv, 9. Le défunt repose dans la vallée d'A., lxxx, 3. Il établit les choses dans A., cxvii, 1; cxlvii, 1 3. Le chap, cxxxviii traite de l'entrée dans A.
Ahou. Dieu mentionne en variante de Toum, cxxiv, 8.
Aker. Dieu. Renverse Apap., xxxix, 6. Le défunt se transforme en serpent A., lxiv, 27. Le [p.589] serpent A. de Set recu
le devant la verite de Thot, xciv, 2. Le serpent A. est eloigne du défunt, cviii, 9. Le défunt arrive pour enlever A., cxlix, 17.
Aker. Région mythologique. Déification de la région A., lxiv, 19, Le Soleil en est roi, xv, 3
9. Se rencontre en variante de Nuter-Kher a la divine région inférieure A., clxv, 6.
Akerit. Déesse, cxlvi,
39.
Akhekh. Serpent, cxlv, 85.
Akhekhou. Dieu, cf. Verdure.
Akhesesef. Dieu, lxxv, 4.
Alimentation funéraire déposée dans la tombe. Indispensable pour le mort, lxviii, 4; lxxii, 8; cxxv, 39; cxxvi,
2; cxxx, 25; cxlviii, 19. Le defunt demande du lait, du vin, des gâteaux, des pains, des viandes, lviii, 4.
Ame. Certains dieux introduisent les âmes dans la demeure d'Osiris ou elles retrouvent toutes les manifestations de la vie physique,
l, 11-13. Définition de l'âme entre ses deux jumelles. xvii, 42-44. Transformation en âme, ch. lxxx, Le chap, lxxxix concerne la réunion de l'âme au corps. Les chap, xci et xcii rendent la liberty a l'âme. Aux lignes 1 et 4 du ch. xcii, il y a parallélisme entre la délivrance de l'âme qui permet l'accomplissement d'une nouvelle [p.590] existence et la delivrance de l'Oeil solaire éclipse pendant la nuit qui permet une nouvelle évolution. L'âme du defunt ne sera pas emprisonnée, clxiv, 16. Ame double, maîtresse de la vérité, est le nom d'Osiris, cxxv, 3. Le défunt se levé en a vivante de Ra au ciel, cxxvii, 11. Osiris est le maître de l'âme suprême, cxxviii, 2, 5. L'a. du défunt est vivante pour l'eternite, cxxx, 27, 29; cliii, 9. A. Collecteur des âmes. A., nom de la barque solaire, cxxii, 2. L'a. du défunt sortira le jour avec les vivants, cxlviii, 4. Des approvisionnements seront fournis a son a. sur terre, cxlviir, 8. Son a. n'est pas détruite, cxlix, 32. Les ames peuvent être andantes par les uraeus, cxlix, 5i. Le defunt est l'a. du corps d'eternite, cxlix, 59, Il est l'a. du grand corps qui repose dans An, clxii, 7; cf. clxiii, i, 13. Le corps de tout dieu, toute créature, tout animal, se décompose a la sortie de son âme après la mort, cliv, 15. Il y a un dévorent des a. emprisonnées dans le Tiaou, clxiii, titre. La divinité se manifestant par le soleil est une a. dont on ne peroit pas le coeur a son lever ni a son coucher, clxiii, 2. Le dieu âme, clxv, 10. L'oiseau-âme. clxiii, 14 Les a. des dieux sont des a. d'éternité, lxxxv. 6. L'A. du défunt devient une flamme pour dévorer les cadavres des morts, cxxvii, 6.
Amenti,
xv, 14, 22, 28, 30; xvii, 35. Les vi- [p.591] vants sont détruits dans l'A., xxxii, 9. Par les chap. vii, ix, on traverse xv; cf. lxxiii, titre. Le soleil se couche dans l'A., xv, 45. Que le défunt soit parmi les dieux dans l'A., xvii, titre. La montagne de l'A., xvii, 7, 8. Osiris rencontre le soleil dans l'A., xvii, 42. Le gardien de la porte de l'A., xvii, 67, C8. Les portes de l'A., xxvi, 6; cxxv, 69; xxvi, 4, b; cxlvi, 14. Le défunt y est pur esprit pour l'éternité. xxx, 4. On lui livre l'A., xxxii, 9. Cuisse sur la tété de l'A., lxiv, 3, 8. Route de l'A., lxxxii, 1. Transformation dans l'A., lxxxiii, 2. L'âme en paix dans l'A., lxxxix, 6. Le défunt entre en paix dans l'A., cxxii, 5. Destruction du mal dans l'A., cxxviii, 4. Enceinte de fer de l'A., cxxx, 15. Navigation dans l'A., cxxxi, 7. Les mânes de l'A., cxxxvi, 13. Les fêtes de l'A., cxli titre. Le champ Aanrou, domaine de l'A., cxlix.
Ammah. Lo
calité que doit traverser le defunt, lxxii, titre; lxxiii, titre; cxv, titre; cxxv, tableau; cxxvi, 3. Les mystères d'A., ci, 5. A. est réserve aux dieux, c'est un mystère pour les mânes; les morts n'y pénètrent pas, cxlix, 22, 23.
Ammon. Dieu, clx
ii, 11. Invoque sous des noms barbares, clxv, 1-4, 9, A., taureau scarabée, maître des deux yeux, clxiii, 9.
Amset
, génie funéraire, xvii, 31, 35, 38; xcix, [p.592] 18; cxli, b, 9, cxlii, f. 2; cxlviii, tableau. Chef de Pa et Tep, xviii, 26. Chef du nid des deux couveuses, xviii, 34. A pour père Horus et pour mère Isis, cxii, 6. Esprit de Pa, cxii, 8; cf. Génies funéraires.
An
, où Heliopolis. Le dieu grand d'A., cxlix, 17; qui écoute les paroles dans A., cliii, 8. Le chef dans A., i, 4; iii, 4; liii, 3; lxii, 1. Dieu d'A., lxxxix, 1. Fêtes dans A., i, 8. Le Bennou d'Heliopolis, xvii, 10. Le bassin du Persea dans A., xvii, 48. Nom des chefs d'A., xviii, 4. Les esprits d'A., xxiii, 3; lxxxiii, 3; xcvii, 2, cii, 4. Connaissance des esprits d'A., cxv, cxvi. Le défunt prospère dans A., lii, 5. Il est maître des aliments dans A., liii, 2. Il repose dans A., lvii, 4; lxiii, 2; lxiv, 15; lxviir, 6; lxxiv, 3; lxxv, titre; lxxxv, 10. Il a des breuvages dans A., lxxxii, 4. Les habitants d'A. s'inclinent devant lui, lxxxii, 6. Des milliers d'etres se nourrissent dans A., lxxxix, 3. Le défunt accomplit l'oudja dans A., cxxv, 12. Les astres dans A., cxxxvi, 1. Le dos d'A., cxlvii, 16. La demeure du défunt fondée dans A., clii, 2. La porte d'A., clxii, 6. Le grand corps qui repose dans A., clxii, 7. Les Héliopolitains, lxviii, 5. L'oeil d'Osiris dans A., lxiii, 2.
Ane. Par le ch. xl, on repousse le
mangeur de l'â. Allusion a la conversation de l'â. avec le chat, cxxv, 40.

[p.593]

Anhour, dieu. N'est mentionne qu'une fois: cxlii, e 12.
Anmoutef, titre sacerdotal, cxlii, e 7.
Anp, localité, cxii,
1.
Anroutef, localité. Les chefs d'A.
, sont Ra, Osiris, Shou, Baba, xviii, 30. Rostaou au sud d'A., xvii, 19. A. emprunte sa grandeur a son prere Ra, xvii, 41. Le défunt est la plante d'A., lxxi, 6. Osiris dans A , cxlii, b 5. Le défunt est envoie vers A., clxv, 80, 83.
Antiou (Les) de Nabie, clxiv, 6.
Antou, parait être une désignation du Levant en langage mythologique, cxxx,
20.
Anubis, le dieu faisant droit, comme protecteur du sarcophage, fait la place des sept lumineux, le jour de viens a nous, xvii, 34, 39. A. est le liquide purifiant dans le lieu de renaissance, xvii, 81. Chef des chemins des anéantis, xviii, 15. Chef de la fête du labourage de la terre, xvii
i, 22. Place ses mains sur les choses derrière Osiris, xviii, 36. L'instrument d'A., xxvi, 4. Le défunt est A., xxxi, 5; lxix, 3, b. La demeure d'A., lviii. 5; cxxii, 4. Le défunt fait circuler ses jambes comme A., lxiv, 10, Le ch. xcvii est dit sur la barque d'A; cf. xcix, 8. A. ordonne que ceux qui sont charges des aliments soient avec le défunt, cxliv, 13. Le défunt se purite dans l'eau où s'est purine A., [p.594] cxlv, 30. Il fait le chemin en createur d'A., cxlvii, 22. A. plaçant ses mains sur le mort, cli, e. Il construit la demeure du défunt, clii, 2.
Ap, édicule chapelle, clxiii, 9.
Apap, serpent mythologique, est le mal, ch. vit, titre. Le soleil anéantit A., xv, 33. Submersion d'un reptile issu d'A., xxxix,
1, A. est renverse, lié, enchaîne, xxxix, 3, 5, 7, 9, 13. Le rivage d'Apap, xcix, 3. Le défunt repousse A., c, 3; cxlvii,. 17; cviii, 10; repousse son atteinte, cxliv, 20. Il le frappe, cxxvii, 4, le renverse, cxxx, 16. L'enceinte de fer de l'Amenti a raison des rebellions d'A., cxxx, 15. Khepra renverse A., cxxxiv, 2. La barque du soleil marche pour le renversement d'A., cxl, 9. La flamme du disque, désignée emblématiquement, sauve Ra d'A., cxlix, 12.
Aper, localité, cxlii, c
11.
Apis, taureau divin, n'est mentionne qu'une fois: marche d'Apis, nom de la pompe de la barque solaire, xcix, 7.
Arc, Le lion issu de
l'a., cxxxii, 1. Osiris dans la région de l'a., cxlii, b 12.
As
bu. Commande la seconde des 7 salles d'Osiris du ch. cxliv.
As
eb. Dieu flamme commande la seconde salle d'Osiris, cxlvii, 7; est assimile a Osiris, lxix, 1. C'est le même qu'Aseb.

[p.595]

Ashes, localité, cxiii, d 2.
As
tes. Dieu associe a Thot, xvii, 84; xvrii, 15. Il s'est purifie dans l'eau pour rendre hommage a Set dans la demeure cachée, cxlv, 39. Le défunt pénètre dans la demeure d'A., cxlv, 81, 86.
As
tres. Mention des a. en général, cix, 8; cxxvii, 6; cxxx, 5, 21; cxxxvi, 1. Le défunt resplendit au ciel comme les a., clxv, 15; clxiv, 16. Il s'agenouille parmi eux, xv, 23. Les a. subversifs. xcix, 4.
As
tres voyageurs. Le défunt penetre parmi eux, xv. 2. Le crocodile de l'ouest vit d'eux, xxxii, 2. Les dieux du Tiaou s'opposent a leur marche, lxxviii, 28. Le défunt les fait monter dans les hauteurs, xcviii, 3. Ils font partie de la garde du soleil, cii, 12.
As
res non voyageant. Le defunt se cache parmi eux, xliv, 2; cf. cxlii, 52.
At, premier fils d'Osiris que tout dieu rencontre dans son ciel, lxiii, 2.
Atef, diadème solaire, cxxv, 42; cxxviii, 2.
Atuabou, localité dans laquelle repose l'ame du grand corps, clxiii,
1.
Au
ker, localité, cxxv, 34.
Au
tel. Offrandes sur l'a. de Ra, i, 24. La nuit des choses sur l'a., xviii, 3; xix, 9; xx, 3. Of- [p.596] frandes sur l'a. d'Osiris, xxxi, 8; lxix, 8; lxxii, 10. Le défunt révolte des aliments sur l'a., lxxix, 8; sur I'a. du dieu grand, cxxv, 68. L'a. des esprits d'Heliopolis, cii, 4. Les maîtres de l'a., cxlv, 76. Le défunt vit des a. des temples du régent des dieux, cxlix, 3. Autels allumes a la plénitude du double Oudja, cxl, 14.
Baba. Le phallus d'Osiris condamne a l'immobilité les efforts de B., xciii,
1. B. est celui qui dévore les multitudes, gardien de la porte de l'Amenti, xvii, 66, 67 Chef d'Anroutef, xviii, 30.
Bacis, ville, cxxv, 67.
Barque. Le ch. xcix est consacre a la b. du soleil dont toutes les parties ont un nom mystique que le défunt doit réciter. Cf. le ch. cxxii. C
'est sur sa b. que le Soleil aneanut ses ennemis, xv, 5. Voy. sur la b. du soleil, xv, 23;
xvii, 75, 79; xxxviir, 2; xxxix, 11; xli, 2; lxvi, 2; lxvii, 2; xcii, 3; cviii, 4, 6; cix, 2; CXXII, 2; cxxr, 6; cxxxiii, 10-12; cxxxiv, titre, 2, 3, 6, 8, 9; cxl, 9; cxli, titre, 5. Horus commande la b., cxxxvi, 3. Les remorqueurs de la b. l'amenent au-dessus du Tiaou et lui font monter la voie de Nout, lxxxix, 4. Le défunt se tient dans la b., xciii, 6; cxxx, 20, 21, 24-26. La b. amenée dans la région inférieure, xcix, titre, le défunt monte dans la b, c, titre, 3, 7; cxxxix, titre; cxxx, titre; cxxxvt, 8. Protec- [p.597] tions de la b. du soleil, ci, titre. Chap. d'arriver a la b. du soleil, cii. Quatre cynocéphales résident a I'avant de la barque, cxxvi, 1. Le défunt fait voyager la vérité a l'avant de la grande b., cxxx, 1 7. La b . de Nout, cxxxiii, 3. Le jour de la navigation dans la b. du soleil, cxxxvi, titre. Les dieux font manesuvier le défunt dans la b., cxxxvi, 2. L'image du défunt dans la b., cxxxvi, 11; cliii, 9. Alimentation pour le voyage dans la b., cxxxvi, 12. Le ch. cxl, est a réciter dans la b. ligne 13. Bon passage dans la b., cxliv, 21. Le défunt commande dans la b., cxlix, 7. Sekhet dans la b. renverse les ennemis du Soleil et y répand la vérité, clxiv, 2-5.
Bassin de feu, purificateur des souillures du défunt, garde par quatre Cynocéphales, cxxvi.
Bast, mère de Nofre-Toum, xvii, 56. La flamme de B., cxxxv, 4. Sekhet-Bas-Ra, régente des dieux,
clxiv, 1.
Bennou. Le B. d'Heliopolis ou Phénix, emblème d'Osiris qui meurt pour ressusciter, symbolise l'éternité par la perpétuelle succession du jour a la nuit, xvii, 10, 11. Transformation en B.,
lxxxiii. Le B. est désigne dans ce chap, comme un emblème de renouvellement et de résurrection. Le défunt arrive en épervier et sort en B., xiii, 1; cxxii, 5. Il fait le B. parmi les dieux comme Khepra, xxiv, 1. Le defunt fait connai- [p.598] tre au B. les choses du Tiaou, lxiv, 16. Le B. jeté sur le dos par les complices de Set, lxiv, 21. Le défunt en épervier d'or a tête de B., lxxvii, 3. Il fait passer le B. vers l'Est, ci, lxxix, 1. Il est pur comme le B., lxxv, 11. Il fait apparaître le B. a sa voix, lxcv, 77.
Bi
ere. La b. figure comme breuvage dans l'alimentation de l'autre monde, lii, 5; lxxii, 10; cxxiv, 3; cxxv, 66, etc.
Ble. Blé moissonne par les mânes, cf. Moisson.
Boucle d'oreille. Dire le chap, xiii sur 2 b.
B
ras. Le dieu qui levé le b. (Khem), clxv, 11, 13. Le dieu au b. lié, lxviii. 2; xcix, 20.
Bu
bastis. Ville, cxxv, a 24, 32.
Cadavre. Le rejet de: c. par celui qu'on ne voit pas,
xvii, 66. L'âme du défunt devient flamme pour dévorer les c. des morts, cxxvii, 6. Thot veut qu'on enveloppe l'âme pour joindre la barque solaire et que le cadavre reste en sa demeure, cxxix, 9. Lech, cliv provient la decomposition du c. Cf. Corps et Chair.
Chacal. Le défunt est le ch. (c'est-à-dire Anubis),
lv, 1.
Chair. Thot protége la ch. du défunt, xlii, 10. Le pouvoir magique du défunt donne la vigueur a ses chairs, lxiv, 27. Ses chairs ont la vigueur, xcii; 2. Il demande que les ennemis (les [p.599] mauvais principes) ne dévorent pas ses c
h. ii déclare qu'il a fait embaumer ses ch. cliv, 1; qu'elles ne sont pas endommagées, id. 6. Elles ont ete purifiées, clxi, tabl. init. Elles sont sauvées des vers, clxiii, titre. Elles sont saines comme s'il n'était pas mort, clxiv, 13.
Chaleur. Le ch. clxii avait pour out de produire la chaleur sous la tête du défunt.
Champs. Un domaine, des ch. sont accordes au défunt,
iv, 2; xciii, 7; xcviii, 7. Il arrive au ch. de l'alimentation ou il est semblable au dieu qui y réside et y trouve I'abondance. cix, 9. Il a des ch. dans Aa-hotep, cxliv, 12. On lui livre du terrain dans le champ Aaorou, clxiv, 15.
Chaos. Le ch. est appelle Enveloppement du firmament. I
l a cesse par le rayonnement de la lumière du commencement sur les ténèbres totales, a
l'aide de la grande force magique de la parole du dieu solaire, lxxx, 1, 2.
Chat. Le grand ch. du Bassin du Persia dans An, personnification de Ra, xvii, 45-47. Un reptile a dévore les os du ch. impur, xxx, 2. La conversation de
l'ane et du ch. dans la demeure de Pat, cxxv, 40.
Chef de l'oeuvre (Le grand), prêtre charge de placer l'arche sacrée sur son support, i, 10.
Chiens. Les ch. d'Horus, xiii, 2. Dieu bourreau au visage de ch. lévrier, xvii, 64. Le lévrier, [p.600]  emblème de rapidite, xxiv, 2, 4, 6. Lévrier furetant dans les tombeaux, lxiv, 10.
Choses. Le défunt fait les choses en persant le co
eur de Set, ix, 3. Explication de cette locution
au Panthéon Egypt., pp. 18, 74.
Ci
el. Considere comme liquide, iv, 2. Les dieux sent dans le ciel. i, 17; lxix, 3; cxxx, 3, 5; cxii, titre. Le. défunt passe de la terre au ciel, xcviii, 3. Il traverse lee., x, 2;.ix. 4; xv, 23 et passim. Il s'envole au c., lxiv, 25. Ra-Harmakhis se lève a l'est du c, xv, titre el passim, et le traverse, xv, 37 et pass. Le soleil est le roi du c. xv, 4. La constellation de la cuisse du c du nord, xvii, 35. Combat au c. et dans le monde, xvii, 49. Le défunt siège dans la grande demeure du c, xxv, 3. Il ouvre les portes du c, xxvi, 3, 5; lx, 1; lxviii, 1. Il rayonne au c, cxl, 1. Il s'est réuni a la terre par le cote occidental du c, xxx, 4. Il y a des aliments au c. pour Ra, liii, 2. Il y a un fleuve au c., lvii, 1. Il n'y a pas de limites au c, lxxviii, 15. Le c. ne tombera pas. lxxviii, 21, Toum est l'auteur du c., lxxix, 1. La jambe du c. du nord, xcviii, 1. L'astre du defunt est fixe au c. par Isis, ci, 7. Il est un astre au c., clxiv, 16; clxv, 15. Les rebelles du c. cii, 5. Il y a pour Ra une porte au centre et une porte a l'est du c, cvii, 1, 2. Montagne de l'enfantement au c., cviii, 1. Montagne de l'est du c. cix, 1. Le ch. cxv est le [p.601] ch. d'apparaitre au c. Le de faut est fort dans le c. centre les dieux destructeurs, cxxxiv, 6. Le c. enveloppe le défunt au milieu des dieux, cxxiv, 7. Le défunt se levé au ciel en âme vivante de Ra, cxxvii, 11. Par le ch. cxxxi, il voyage au ciel auprès du dieu Ra, La nuee est le corps du c, cxxxv, 1. Le ce repose sur une haute montagne de la divine région inférieure, cxlix, 13. Le défunt le pouvoir magique au c, cxlix, 46.
C
oeur. Le c. est rendu au défunt par le ch. xxvi, d'ou résultent le fonctionnement de ses membres et la résurrection; et dans les ch. suivants, xxvii-xxx, il désarme par ses prières les puissances célestes qui pourraient de nouveau lui ravir son coeur.
Collier a mettre au cou de la momie, clviii.
Co
lonnes. L'érection des c. d'Horus, xviii, 25, 27.
Co
lonnette. Amulette en spath vert reproduisant l'hiéroglyphe de la prospérité, cv, 3. Elle est placee au cou de la momie, clix, titre, et 1. 2. Le ch. clxiii sera écrit sur la col. 1. 15.
Co
rnes. L'enchaînement des c. de Khepra a lieu a la fête des ennemis, xciii, 6, 7. Le maître de la double c. sorti de Sa'is, cxxv, 33. Amnion avec le même titre, clxv, 2. La double c. d'Osiris, cxliv, 4.
Corps. Il y a un bassin de feu pour absorber les [p.602] c,
xvii, 63. L'âme n'est pas emprisonnée dans le c, aux portes de l'Amenti, xxvi, 6. Réunir l'âme au c, lxxxix, titre, 1, 4, 6, 7. Le rayonnement de la lumière sur le c. lui rend la vjgueur, ci, 8. Le grand c. qui repose dans An, clxii, 7. Le ch. clxiii empêche que le c. ne soit endommage daos la région souterraine. Le grand c. qui est dans At-habou, clxiii, 1. Le grand c. qui est dans Sais, clxiii, 13. Maut sauveles c. de la chambre d'immolation, clxiv, 10. Le ch. cclxv rend le c. florissant. Cf. Cadavre et Chair.
Cou
rants de l'Atmosphere résultant de la chaleur solaire, xvii, 54.
Cou
ronne. La c. blanche est la gardienne du soleil, lxxvi, 2. Osiris a reçu la double c. dans Khenensou, xvii, 69, 70. Le défunt s'empare de la c. divine, lxxx. 6. Il est Horus a qui on apporte la c. divine, xcii, 2. Il est garde par la c. divine contre les ennemis, xcv, i. La couronne de Toum est affermie sur sa tete, cxlix, 2. Couronne de la Verite de parole, xix titre; xx titre. Le ch. xix se disait sur une c. dont on coiffait le mort, 1. 14. Le défunt est sauf par la c. sacrée du sycomore, xcvii, 3. Fête de la pose de la c. blanche au front d'Osiris, cxlvi, 43. Cf. Diadèmes.
Couv
euses (les deux), c'est-à-dire Isis et Nephthys. La région des deux c, 1, 5; xviii, 33. Les [p.603] chefs du nid des deux c, xviii, 34; xix, 11; xx, 6.
Createu
r. Le dieu soleil cr. de la substance des dieux, xv, 28, 29. Ra, creat. de ses membres qui deviennent les dieux. xvii, 4. Le cr. des dieux, xxiv, 4. Le seigneur unique, auteureter., lxxviii, 13. L'âme créatrice de l'abîme céleste, lxxxv, 9. Le cr. des mysteres de la terre, cxlv, by. Le défunt createur d'Anubis, cxlvii, 22.
Crocodile. Conjuration pour repousser l'attaque des crocodiles, xxxii,
titre; des 8 cr , xxxii, 2. Transformation en cr. considère au point de vue de son symbolisme solaire, lxxxviii. Le défunt demande a être sauve du cr. de la terre de vérité, lxxii, 2. Il ne marche pas sur les cr., il deteste le ser, cxxx, 23, il repousse le cr. loin de Ra, cxxxvr, 8; cf. cxlvii, 18. Isis et Nephthys font paser le cr. et ses petits par la porte du lieu saint, cxlv, 27. Les cr. dans les eaux, xvir, 36. Osiris, double cr., cxlii, b. 17. Le defunt est le cr. présidant a la crainte, lxxxviii, 1.
Cuiss
e, dieux de lai, cxxx, 7; cxi, b. 19. L'affaissement des dieux de la c, cxlvii, 9.
Cynocephale. Cf. Singe.
Divo
rant (Le). Dieu vengeur qui stérilise toute fécondation et anéantit toute production, cxlv. 73. Cf., au tableau du ch. cxxv, la bête de l'Amenti, la Dévorante.

[p.604]

Diademes. Les d. du sud et du nord places au front du soleil levant anéantissent ses ennemis. xv, 4, 5. Cf. Panthéon egypt., 27, 33. Le défunt est seigneur (où mieux maître) du d , xi, 2; xlii, 12; xlix, 2; cxlvii, 22. Il est le chef a la recherche du d., cxxxiii, 6. Lorsque les associes de Set voient le d. d'Horus, ils tombent sur leur face, cxxxiv, 7. Horus, seigneur du d., cxli, a q. La face du défunt est agrandie par le d. de son père, le maître de la force, cxliv, 23. Le défunt est issu du dieu du d, cxlvi, 2; cf. cxlvii, 12. Le dieu, maître du d., clxii, 1.
Di
eux. Le soleil est le créateur de la substance des d., xv, 29. La société des l'est le corps de Khepra, xvii. 75. Le défunt est parmi les dieux. ci, 6. Le défunt agit en dominateur des d., xxiii, 4; cxxxii, 13. Les d. se prosternent devant lui, lxxvii, 2. Toum enfante les d. et leur donne la vigueur, lxxix, 1, 2. Les maîtres du domaine des d., lxxix, 3. Les âmes des d. sont des âmes d'éternité, lxxxv, C. Réunion du défunt aux d. de la suite de Ra, c, 7. Les dieux se nourrissent d'aliments, clv, 2. On leur consacre des substances, cxxv, 7; du pain, cxxv, 31. La troupe des grands d. et la troupe des petits d., cxli, a 7, 8. Toum, taureau du flanc de la troupe des grands d., cxlii, d 23. Le défunt devient redoutable auprès des d., cxlvii, 1.
Dis
que solaire. Le défunt suit, adore le d., cxxix, [p.605] 2. Le def. voit le disque chaque jour, xv, 6. Il s'y unit, xv, 24, Ra circule dans son d., xv, 32. Toum, Ra dans le d., xvii, 5. Ra rayonne dans son d., xvii, 30. Le dévorent d'Hathor dans son d., lxviii, 6. Celui qui commande au ciel fait apparaître son d. sur le désert, xcix, 5. Le défunt foule la voie du d. c, 2; cxxix, 1. Les dieux se nourrissent de la vérité devant Horus en son d., cxxv, 36. Le bon surveillant qui decouvre le d., cxli, b 1. Maître du ciel ouvreur du d., cxlviii, 14. Khepra sort a l'état de d. pour éclairer, lxiv, 16. Le d., oeil unique de la divinité, lxxviii, 40.
Eau. La grande qui est au sein de
l'eau, iii, 1. L'eau considérée comme divinité primordiale. xvii, 3. Les ch. lvii, lviii donnent la possession de l'eau. Q. lx, 2; lxii, 2; lxviii, 4, 7. Par les ch. lix et lxiii, on s'abreuve d'eau. Lustration, xxxix, 12. Ra s'est purifie dans l'eau pour etre en possession de sa force, cxlv, 3. Il apparait sur l'abîme liquide, ci, 1, lequel a une hauteur de 7 coudees. cviii, 4. Le défunt fait être l'eau, cxvii, 1. 2. Il n'a pas repousse l'eau de la crue, cxxv, 10. Il n'a pas souille l'eau, cxxv, b 28. Il a donne de l'eau a celui qui avait soif, cxxv, 38. Il boira l'eau de la source du Nil, cxxxvi, 14. Il se purifie dans l'eau comme a fait Osiris, cxlv, 6, 7. Comme ont fait Ptah, Ounnofre, Horus, Thot, Neph- [p.606] thys. Anubis, le Bouc de Mendes, Astes, cxlv, 11, 13, 19, 21, 27, 31, 33, 39. Nul n'est maître de l'eau de la Grande du domaine liquide, cxlix, 29. Feu liquide de la 3e demeure du ch., cxlix, 1, 54 et suiv. L'eau de Tefnoui, clii, 7. L'humidité rendue au défunt fait son salut. clv, 1. Le défunt se fond et s'abîme dans l'eau qui est l'ecoulement d'Osiris (le Nil), cxlix, 64.
Egvpte. Osiris, taureau au sein de
l'E., cxlii, d 19.
Encens Offert aux dieux, cv, 2; cxxv, 67; cxxxin,
11; cxl, 15; cxli, titre; cxliv, 26; cxlviii, 19.
Ennemis (les). C'est-à-dire les mauvais principes, ceux qui combattent l'harmonie établie par le soldi,
1, 3, 7; xv, 33; xvii, 6, 43; xviii, 3, 4; xix, 6; xx, 1; lxiv, 13; lxxii, 3; xciii, 5, 3. 6, 8; xcix, 31; cxiii, 18; cxlv, 42, 31, 57; lxiv, etc.
Epervier. Transformation en'ep. d'or, lxxvii. Id. en ep. sacre, lxxv
iii. Le défunt arrive en ep. et sort en Bennou, xni. 1; cxxii, 3. L'ep. divin a deux têtes, l'une pour le bien, l'autre pour le mal, xvii, 34. Le défunt s'envole en ep., xvii. 61; lxxxn, 1; xcviir, 2; cxlix, 46. Les ep. sur leurs angles, lxiv, 2. L'ep. sorti du Noun, lxxi, 1. Le defunt est l'ep. du ciel du sud, lxxi, 4. L'ep. divin, noir du cote gauche, cix, 8. Le de- [p.607] funt est un ep. maître des transformations, cxxxiii, 10 Le ch. cxxxiv devait être dit sur un ep. a mitre blanche, cxxxiv, 8. Osiris en ep. double, cxlii, b 6. Le défunt est l'ep. divin, cxlix, 40, 51. Il échappe a ses ennemis sous forme d'ep., cliii, 3. Il est un ep. dans ses bandelettes, lxxi, 2.
Esc
alier. L'esc. de la ville. des Huit, xvii, 2, 3. Sebek sur son esc, lxxi, 10. Le défunt est le seigneur de l'esc , lxxxv, 9.
Esprit. Le défunt est pur esprit pour
l'eternite,
xxx, 4; xxxi, 6; lxv, 2; lxxviii, 10, 11; cxlvi, 44. Réunion du défunt avec l'esprit parfait clxiii, 13. Il se recommence parmi les purs esprits, lxv, I. Les ch. cviii-cxvi, donnent au défunt la connaissance des esprits de di verses localites. Les espr. lumineux qui sont au service du seigneur des choses, xcvii, 1.
Est. Le défunt fait passer
le Bennou vers
l'est, c, 1; cxxix, 1. Transporter le sable de l'ouest a l'est, 1, 4. Le soleil se levé a l'est du ciel, xv, titre; xvii, 5, 22; lxiv, 5. Il y a lutte a l'est du ciel entre l'astre et les mauvais principes, xvii, 49. Pour ceux-ci, il y a l'est une chambre d'immolation, xix, 13; cxlv, 78. Apap, l'ennemi de Ra, pénètre a l'est du ciel, xxxix, 3. Le défunt navigue vers l'est du ciel. liii, 3. Le dieu Tekem ou Rekem pénètre a l'est du ciel, lxxii, 4; xcix, 30. Le défunt ap- [p.608] porte son coeur dans la montagne de l'Est, lxxvii. 2; il demande a être derrière les dieux a l'est du ciel, lxxxix, 6. Le ch. xciii est consacre a surmonter les obstacles pouvant entraver son passage a l'orient. Délimitation de la porte de l'est du ciel, cvii, 2. La montagne de l'enfantement est proche de l'est du ciel, cviii, 2. Le ch. cix donne la connaissance des esprits de l'Est-Orientation de la montagne de l'Est, cix, 1. Le défunt foule le sol de l'horizon oriental du ciel a la parole d'Isis, cxxxiii, 1. Il respire le souffle de l'est, xxxf, 10; lxx, 2. Le crocodile de l'est, xxxii, 4. Invocation au chef des dieux de l'est, clxv, 1. Que le défunt s'asseoie a l'est, LVfi, 6. Porte du ciel des vents de l'est: tableau initial du ch. clxi.
Eternite. L'Amenti, la divine région inférieure, le lieu ou le soleil se couche pour renaître, c est la terre d'éternité, xv, 7; cxxxiii, 8;
cliv, 14. Aussi dit-on que la terre enfante l'eternite, lxi, 7. L'et. c'est la nuit. xvii, 11; le corps du. soleil, xvii,  16. Les d'eux possedent l'et., xxvir, 2. lis sont vivants pour l'et., lxxii, 1; xcix, 28. Le d'et. est un seigneur d'et., xlii, 12; un germe d'et, lxii, 3. Son devenir, c'est l'et., lxxxv, 8. Osiris régent d'et., cxxxvii, 2.
Face, Dieu de la; désignation du soleil, cxxxiii, 9.
Fer. Il y a une enceinte de f. dans I'Amenti qui a raison des rebellions d'Apap, cxxx, 1. Ptah [p.609] ouvre ]a bouche du défunt avec une lame de fer,
xxiii, 2. La muraille de f. du ciel, lxiv, 17; cf. lxxxv, 7; cxxx, 9; cxliv, 20. Chaine de f. jetée au cou d'un serpent, cviii, 5, 6. Le champ Aanrou a une enceinte de f., cix, 4; cxlix, 4.
Fetes. Offrandes a Ra le jour de la fête de Six et de la f. du quartier de la lune, 1, 8. La f.
Haker, cette où l'on compte les morts, où l'on juge les mânes, où l'on fait l'appel du compte des morts, xviii, 7. La f. du labourage de la terre avec le sang qui fait être vérité la parole d'Osiris contre ses ennemis, xviii, 21. La f. du 2 et du 15 jour du mois, cxiii, 3, 6. La f. du 15, cxvi, 3. La f. de la nouvelle lune est appelée le jour du mois, cxxxui-cxxxv, litres. Les rites du dernier jour du mois de la saison des semailles, cxl, titre, 5, 12. Le ch. cxlii, sera écritt le jour de la fête mensuelle de Six, a la f. du 13, a la f Uka, à la f. de Thot, a la f. de la naissance d'Osiris, a la f. de Khem, a la nuit de la f. Haker, 1. i, 2. Le défunt célèbre la fête du mois et note la f. du 15, cxlix, 20. La f. Uka, cxxvii, 9, et cxlviii, 2. Le défunt dirige la cérémonie de la f. Haker, cxlv, 76. La f du commencement de l'année, cxlvi, 44. Il y avait une fête pour la pose de la couronne blanche sur la tête d'Osiris, cxlvi. 43.

[p.610]

Feu, Flammes. La demeure de fl. est celle ou l'on détruit les rebelles, i, 7. Le défunt navigue sur le bassin de feu de la région inférieure. xxiv, 3. Il y a un fleuve de f. dans la 13e demeure du ch. cxlix. Supplice par le f., cxli, c 14. Le ch. lxiii protége contre le desséchement par le feu titre. Le défunt demande a n'être pas brùle, lxiii, 2; qu'il n'y ait pas de feu contre lui, 1. 4. Flamme brûlant et consumant as milieu de l'eau, clxiii, 5. Le défunt passera a travers le feu sans qu'il lui arrive aucun mal, xviii, 40.
Fi
guier. Croissant sous les fleurs du f. n nom mystique du défunt, cxxv, 47. Les prés au nord du f., cxxv, 48. Le f. donne comme nom mystique, cxlv, 74.
Figurines funéraires. Le ch. vi est inscrit sur ces peuts monuments.
Filet. Chap. d'échapper au f., cliii, titre.
Fleuve céleste. Le défunt boira dans le courant du fl. céleste, clxiv, 15; clxv, 15.
Force (double), cf. Panthéon egypt., p. 24. Grand de la double f., xliv, 4; liv, 3; cxv, 2. L'état de double f., cxv, 7. Maure de la double
f., cxlii, d 18. Lion de la double f., clxii, 1.
Formes. Les dieux cachent leur f. Leurs sont mystérieuses, xvii, 51, 91; xviii, 30; xl
ii, 14, 17; lxiv, 27, 30; lxxii, 2; lxxvih, 5, 10, 27; [p.611] lxxix, 2, 6; cxlii, 1. Chacun de ces dieux: Harmakhis-Khepra, Ra, le dieu grand, Toum, le défunt, se donne la forme a lui-meme, xv, 3; xxiv, 1; xvii, 2, 3; lxxix, 1; lxxxv, 2. Toum donne la f. aux mânes et aux purs esprits, lxxviii, 12. On sort du champ Aanrou dans toutes les f. qu'on désire, xcix, 34. Par le ch. cxlii, les mânes sortent le jour dans touts les formes qui leur plaisent. Ammon mystérieux de f., cixv, 2. Le défunt dit d'Ammon qu'il connaît son nom et ses f., clxv, 4.
Ge
nies funéraires. Les 4 génies fun. Amset, Hapi, Tiaumautef et Kehbsennouf serviteurs d'Horus, proie gent Osiris contre les mauvais principes, xvii, 32, 36. Ils sont fils d'Horus et d'Isis, cxii, 6.
Gen
isses. Osiris dans la saille de ses g., cxlii, c 23. Le taureau et les 7 g. du ch. cxlviii; cf. cxli, a 20; cf. Vache.
Glousseur (Le grand). Qualification de Seb dont le nom est forme avec l'hiéroglyphe de l'oie. Le défunt est
l'oeuf du grand glousser, liv, 1; lvi, 2; cf. lix, 2.
Grillade de viande. La viande ou volaille grulee figure parmi les offrants aux dieux, cxxxiv, 10;
cxi 15; cxli, titre.
Ha-benben, de
meure d Osiris, cxlii, d 5. Le défunt rayonne au ciel dans il, cxl, 1.

[p.612]

Haken, résidence of Osiris, cxli, c 13.
Hapi, génie funéraire, xvii, 31, 35, 38; xcix,
18; cxli, 9; cxlii, f 3. Chef de Pa et Tep, xviii, 26. Esprit de Pa, cxii, 8; cf. Génies funéraires.
Haqeh. Localité dont le nom est détermine par par l'hiéroglyphe de
l'eau, cxxv, 19.
Harmakhis, se levant a l'horizon l'oriental, xv, titre; se couchant a horizon occidental, xv, 36. Se donne la forme a lui
même, illumine la terre a son lever, xv, 3, 4. Khepra dans sa barque, c'est Harmakhis, xvii, 79. Barque de Ra Harmakhis, tabl. du ch. ex, 3, registre.
Haroeris, assimile au soleil couchant, xv, 33-35; cf. Panthéon egypt. p. 73.
Harphre, réunion des rôles de Ra et d'Horus en un seul personnage, xciv, 4.
Hartiti-f. Prince de
la dynastie qui découvrit le ch. lxiv: lxiv, 31.
Hathor, déesse. Seb amenant H. parm
i les dieux,
xxxix, 15. Le défunt devra être des serviteurs d-H., xlvii, 2; cf. ciii, 2; cxliv. 19. Il se nourrir des fruits du sycomore d'H., lii, 4; lxxxri, 3. Le dévorant d'H., lxviii, 6. Ouvrir le lieu ou est il, ciii, titre.
Hedj-Heoj. Dieu lumineux, xvii, 39.
Heliopolis, cf. An.

[p.613]

Heracleopolis, en egyptien Kheneusou. Le labourage dans H., i, l0. Lever de Ra dans H., xvii, 2. Le grand nid du Grand d'H , xvii, 16. Osiris a reçu, la couronne dans H.. xvii, 70. Le soleil est l'âme accomplie d'H., xvii, 72. La force donnée au monde par Shou dans H., xvii, 82. Les momies d'H., cxxiv, 10. Le grand Bennou d'H., cxxv, 11. Osiris maître de l'atef a H., cxxviii, 2.
Hermopolis. Le ch. lxiv trouve a H.,
l. 31. Les esprits d'H., lxiv, titre, 3, 4. Les dieux d'H., cxvi, 3. Les Seseunouf c'est ra dire habitants d'Hermopolis, clxiv, 6.
Hesert. Résidence de Thot, cxxv, tabl.; d'Osiris,
cxlii, c 1 3.
Hest. Résidence d'Osiris, cxlii, a
11.
Hi
er. Le soleil d'aujourd'hui etait enveloppe dans le soleil d'H., xlii, 2: Le soleil d'aujourd'hui a ete enfante par H., iii, 3; xvii, 29. Le défunt est H. el connaît demain, xvii, 5; lxiv, 1. Il est H., xlii, 12; lxxxni, 2. Il est l'enfant qui toute le chemin d'H., xli, 16. Il s'est constitue dans H., xlii, 20. Il est enfante par H., lxiv, 26. Les dieux ont conçu H. pour lui, lxxxiv, 5. Il demande que son âme soit la servante d'H., lxxxix, 6.
Hi
rondelle. Transformation en h., lxxxvi. Le [p.614] défunt charme l'h. d'Osiris, cxlvi, 4; cxlvii, 5, 13.
Ho
rus. Thot assiste H. et lui donne la vérité de parole contre ses ennemis, 1, 3. Horus, fils de Ra, symbolise la succession du soleil a lui même, la substitution de demain a hier, le triomphe du jour sur la nuit, xvii, 3, 7. Combat d'H. contre Set, xvii, 25. 26. Les chiens d'H., xiii, 2 H. avec sa lance, xv, 27. L'âme entte ses deux jumelles, c'est H vengeur de son père avec H. se fondant avec le dieu qui est sans yeux. xvii, 43, 62. L'égorgeur, c'est Horus, fils de Seb, xvii, 74. Le bras de H. de Sekhem, xviii, 12. H. chef de Sekhem. xviii, 18. L'érection des colonnes d'H., xviii, 25. H., héritier des apanages de son père Osiris, xviii, 26; xix, 9; lxxvrii, 24. Il renverse ses ennemis par des incantations, xix, 12. Il détruit l'opposition faite a Thot, xxxi, 9. Il fait que son oeil éclairé la terre, lxiv, 22. Le défunt est H. sortant de l'Oeil d'H., lxvi, 1. Le fils du soleil est H., lxxvi, 2. Le devenir d'Osiris est l'enfantement d'H., lxxvii, 13. H. est le recommencement d'Osiris, lxxviii, 17. Le défunt est le poison du grand H. de Kem-our, lxxxviii, 2. Les serviteurs d'H. moissonnent le champ Aanrou, xcix, 33, clvi, 4. Le défunt s'unit aux serviteur d'H., ci, 6 Dialogue d'H. et de Ra relatif au fourçeau menacent l'Oeil d'H.. cxii et cxiii. Sauvegarde d'H, par sa mère, cxiii, 1. Ra donne [p.615] Nekhen a H.. cxiii, 5. H. en son disque, cxxv, 36. H. fils d'Isis, ressuscite pour venger son père Osiris, cxxviii, 4, H. enfante par Isis et nourri par Nephthys et repoussant les associes de Set, cxxxiv, 7. H. radieux et maitre des transformations, cxxxv, 1. H. de Rakem, rejeton rouge, dégage entièrement, cxxxviii, 2. H., seigneur du diadème, cxli, a 9. Isis cherchant H. a sa sortie du marais, clvii, 1. Ce qu'il a fait alors, clvii, 2.
Ho
tep. Champ céleste. Le défunt désire y naviguer. lxxii, 9; s'y fixera, cxlix, 47. Un bassin de purification est au sud du Champ H., cxxv, 45.
Hou. Dieu des sensations ou des aliments, dieu substance? lxxx, 3;
cxi, 5. Esco
rte le soleil. xvii, 24. Le défunt se substitue a H., cxxxi, 3. Il le renverse, cxlv, 81, 83.
Hui
t (La ville des). Shmoun, xvii, 3; cf. Hermopolis.
Hu
mak. Résidence d'Osiris, cxlii, d 8.
Ibis. L'horizon occidental de l'ibis, lxxxv, 11.
Immobile
de coeur. Nom d'Osiris, i, 3 et Passim.
Interrogation. Le défunt est plusieurs fois interroge, notamment au ch. cxxv, par les assesseurs d'Osiris et les diverses parties de la porte de la grande salle du jugement, I. 47 et suiv., et au ch. xcix par les parties de la barque du soleil.

[p.616]

Isis, s'accroupit dans la localité des deux couveuses pour faire l'acte de résurrection en se lamentant sur son frère Osiris, xviii, 33; xix, 11. Isis et Nephthys identifiées avec les deux plumes de la coiffure solaire, xvii, 12. I. justicière, xvii, 80. Le défunt conçu par Isis, xvii, 87. I. se voilant, xvii, 93. Chef d'Abydos, xviii, 8; de Pa et Tep, xviii, 26; du nid des deux couveuveuses, xviii, 34; de Ro-staou, xviii, 37. La nuit des lamentations d'I. sur Osiris, xx, 6. Le vengeur est fils d'I., lxix, 1. Le défunt est maître de la vie du ciel, uni a I., lxxviii, 7. Les 5 génies reculante la parole d'I., xc, 4. Le def. produit I., la grande, contre ses ennemis, xcv, 2. Il est le second d'I., c, 3; cxxix, 3. Son astre est fixe au ciel par I., cr, 7. Hathor nommée pour I., cviii, 10. I. mère des 4 génies funéraires, cxii, 6. Il s'associant a I., cxxviii, 3. I. prépare la voie de Ra, cxxxiii, 2. Le défunt est Horus enfante par I., cxxxiv, 6; cxlvi, 6. Sa mère I. 1; protége, cxlvi, 20. I. et Nephthys font passer le crocodile et ses petits par la porte du lieu saint, cxlv, 27. Les bras d'I. tont la lumière sur le Nil: 13 porte du ch. cxlvi. I. tutrice de la tête du défunt, cxlix, 41. I. donne les souffles au defunt, cli, c. L'amulette Ta est le sang d'l., clvi, 1. I. a la recherche d'Horus, clvii, 1. I. est pour le défunt son père, sa mère et sa coeur, clviii, 1.

[p.617]

Jambe. Désignation de la barque solaire: la j. du ciel du nord n'aborde pas, xcviii, 1; cf. cxxx, 25.
Ju
gement. Le jugement de l'âme, où Psychostasie, est représente par le tableau du ch. cxxv, page 385.
Ju
melles (Les). C'est Isis et Nephthys, xvii, 13.
Kebhsennouf. Génie funéraire, xvii, 32, 35, 38; xcix, 18; cxiii, 6; cx
li, 9; cxlii, 5. Fils d'Horus et d'Isis, cxii, 6. Esprit de Nekhen, cxiii, 8. K. trempe dans une essence les viscères du défunt pour les conserver, clxi, tabl.
Kefennou. Résidence d'Osiris, cxlii, b 10.
Kem-our. Localité. Le grand Horus de K.,
lxxxviii, 2.
Kenememti. Dieu, cxxv, b 20.
Kes ou Ko
eis. Localité. L'oeil solaire amené a K., cxiv, 2.
Khati. Khati dans Khati, c'est-à-dire le dieu du cadavre dans le lieu du cadavre, cxii, 1.
Khatii, Khaiti. Dieux bourreaux, cxlv, 82, 86; cx
lix, 24.
Khem. Khem avec ses deux plumes sur sa tete c'est Horus, vengeur de son père Osiris, xvii, 11, 12; cf.
cxlv, 75. Le défunt moissonne le champ Aanrou en quatre de dieu K., cxxv, 2. K. roi, Horus fort, cxi. 11, e 6. La fête de K., cxlviii, 2. K. constitue la personne du défunt et son âme, cxlix, 3.

[p.618]

Khenensou. Cf. Heracleopolis.
Khepra. La socie
te des dieux est son corps même, autrement dit, c'est l'Eternite, xvii, 15; c'est Harmakhis lui même, xvii, 79. Il se donne la forme a lui même en haut de la cuisse de sa mère, xxiv, 1. Harmakhis-Khepra se donne la forme a lui même, xv, 3. Kh. père des dieux, XV, 47. Kh. dans sa barque, xvii, 74; cxxxiv, 2. La barque de Kh.,xli, 2; cxxx, 21. Le défunt assimiles Kh., xlii, 12; lxxxii, 1. Kh. produit les transformations, lxiv, 16. L'enchaînement des cornes de Kh., xciii, 3, 6, 7. Kh. est arme d'un glaive contre les rebelles, xcv, 3. Toum-Kh., cxli, a 6. Osiris-Kh., civ, 2.
Kher-heb, prêtre. Note 12 du ch. 1. Il faisait des invocations i, 15. Horus faisant fonction de Kh., cx
lv, 19. Anubis, id. cxlv, 3. Ne laisser voir le ch. cxlviii, qu'au roi et au Kh., l. 3.
Kherou ou Kher. Localité i, 18; xvii, 89; xlii, 7; cxxv, 15; cxxxvi, 1; cxlvi, 34; cxlix, 60, 62, 63;
clii, 2.
Khnoum. Cf. Noum.
Lait. Le défunt demande a être place avec des vases de 1. dans la demeure d'AnubIs,
lviir, 4; cxxir, 4. Il n'a pas éloigne le 1. de la bouche des nourrissons, cxxv, 9. Il aura du 1. sur l'autel du dieu grand, cxxv, 68. Offrande de lait d'une vache blanche, cxliv, 30.

[p.619]

Levrier. Cf. Chiens.
Lion. Le defunt s'assimilant a Horus dit qu'il est. le dieu lion, lxiv, 22. Il est le lion issu de l'arc dardant, et qui est l'Oeil d'Horus, cxxxii, 1. Le dieu solaire est le lion de la double force, clxii, 1; cf. clxii, 2, 8; clxv, 1.
Lions (Les deux). Toum lumineux paries deux 1.,
111, 1; cf. xxxviii, 1. Toum protége Osiris contre les 21, xli, 1. Le défunt est les 21, lxii, 2; lxxii, 8; cxxx, 13. Les 21. sont a la coiffure d'Horus, lxxvii, 20. Le défunt arrive chaque jour dans la demeure des 21, lxxviii, 22. Il est muni des 21, cxliv, 11.
Lotus. Transformation du défunt en lotus, Ch.
lxxxi.
Lu
ne. L'unique rayonne dans la 1., 11, 2; cf. lxv, I. Thot dans la retraite de la 1., lxxx, 6. Le ch. cxxxv doit etre dit a la nouvelle 1. Le mystere des phases de la 1., cxvi, 3.
Maft. On suppose que maft est le nom hiéroglyphique du lynx, xxxiv, 1; xxxix, 3.
Magique (Pouvoir). Un pouvoir m. est concède au défunt par le ch. xxiv.
Mal. Le principe du mal personnifie par Apap et Refref, serpents ennemis du soleil et vaincus par lui, ch. xxxix. Les représentants du mal son
t detruits par le fer et le feu, xvii, 33. Les [p.620] auteurs des actes mauvais sont les ennemis d'Osiris
et d'Horus, lxix, 9; Cf. Ennemis, Le défunt chasse son mal, sa souffrance, cxxx, 11. On détruit le mal qui est en lui, cxlvii, 14. Il repousse le m. cxlvi, 9. La destruction du m. et faite par les mains du maître de la Vérité, xiv, 2. Le soleil refuse tout asile a l'iniquité, xv, 20. Le défunt domptera le mal dans l'Amenti, xv, 21. Les seigneurs de la région de la Vérité frappent les mauvais principes, xvii, 32, 36. Le soleil a horreur du désordre, xv, 30. Le mal lui est odieux, lxxxv, 1. Les méchants sont enchaînes et détruits, xvii, 53. L'Epervier divin rend le mal, xvii, 55. La divinité chasse les mauvais principes, xvii, 72. Les dieux sont maîtres de la vérité, exempts de mal, lxxii, 1; cxxvr, 3. Le défunt éloigne le mal, lxxix, 5; cxxv, 3; cxxvi, 5. Il ne dit pas de m. dans la demeure de la vérité, lxxxiv, 6. Le défunt divinise ne peul être renverse par le m.. lxxxv, 5. Il n'a fait de mal a personne, cxxv, 4, 14. Il n'y a pas de m. en lui, cxxv, 37, 44. Avec la vérité de parole il sera la terreur du m., clxiii, 19. Il ne se produira pas de m. centre lui en cette terre, cxxv, 12. Le défunt écarte le mal qui était en lui, xvii, 15; lxxxvi, 5, 6. Haraoeris lance le mal a la face du mechant, xv, 35. Le ch, xlii repousse tout m. Le défunt disperse le m. devant son père Osiris, cxlvi, 16; cxlvii, 12.

[p.621]

Malheureux. Dieu protége le m. centre celui qui l'opprime, lxii, 3.
Manes. Transport des m. dans la région souterraine, i, titre. Le défunt traverse la terre sur les pas des m., x, 2; x
lviii, 1. Il demande a s'unir aux m. augustes de la région inférieure, xv, 15. Les m. sont charmes par la vue du soleil, xv, 27. Le ch. xvii est le ch. de la résurrection des m. Les m. sont juges la nuit de la fête Haker, xviii, 7. La retraite ou tombent les m. dans les ténèbres, xliv, 1. Le défunt assimile au soleil fait marcher les m., liii, 2; les illumine, lxiv, 17; donne le mouvement a leurs ombres, lxiv, 18. Il attire les souffles devant les m., lv, 1. Les m. accompagnent l'Unique, lxxviii, 13, 14. Le défunt est l'Horus des m., lxxviii, 24. Le souvenir est rendu aux m., xc, 1, 4. Les m. moissonnent le champ Aanrou, cix. 3, 10; cf. ch. cx et cxlix, 3, 9. Le défunt arrive en m. accompli, cxxiv, 9; cxxvii, 9; cxxxvi, 13. Offrandes aux m., cxxvi. 2, 4; cxxx, 23. On les alimente, cxlviii, 22. Les m. entrent dans l'Amenti et en sortent a leur gré, cxxvi, 6. La vérité est donnée aux âmes des m., cxxvii, 7. Le défunt est favonse en son nom de m., cxxviii, 6. Les ch. cxli et cxlii element la perfection aux m. Le défunt est m. en Osiris, cxlviii, 16. Le serpent Retuk vit des m. et anéantit leur vertu magique, cxlix, 26. La de- [p.622] meure des bras qui enlèvent les m. pour la destruction, cxlix, 38. Autre demeure fatale aux m., cxl, 48. Dans la demeure de ce ch. il y a des uraeus qui anéantissent les m., cxix, 51. Le défunt se recommence parmi les m., ii, 2. Il est parmi les m. et les purs esprits, lxxviii, 10 a 12. Il se dégage de ceux qui sont parmi les m., lxxvir, 1. Consécration funéraire aux m., cxxv, 30.
Manou. Localité. Le soleil rejoint sa mère dans M..
xv, 44.
Mat. Nom d'une barque solaire, xv, 2, 20; cii, 4; cxxx. 2, 26; cxlv, 7; cli
ii, 9.
Maut. La serrure de la porte de la salle du jugement a pour nom mystique ce Enfantement de Maut, cxxv, 56. Emanation est le nom de M. qui divinise les âmes, clxiv, 10. Ce c. se dit sur une image de M. a trois tetes (l. 12).
Maza. Localité, cxvi,
1.
Mehen. Serpent mythologique. Celui qui est dans les replis de M. (Le soleil, dans sa course nocturne: cf. Panthéon egypt, pp. 67 et suiv.)
lxiv, 25. Le serpent M. détermine le moment du dieu. Feu aux jambes, lxxi, 7. M. représente une série de millions d'années en étendue, cxxxi, 7.
Mehour. Déesse. Le soleil naît au dessus de la cuisse de la vache M., xvi
i, 29. Elle est l'oeil [p.623] du soleil, xvii, 30. L'Epervier, seigneur de M., lxxi, 1. Union dans le sein de M., cxxiv, 8. Le défunt est dans le sein de M avec Osiris et les habitants des tenebres, cxxiv, 8, 9.
Memphis. Le défunt fait ce qui lui est ordonne dans M., xxiv, 5. Le Cynocéphale d'or de M.,
xlii, 22, 23. La dilatation de coeur dans M., cvi, titre. Osiris en vie dans M., c'est-à-dire sans doute Apis, cxiii, 17.
Mendes, ville. Les cérémonies de M., i, 9. L'eau ou s'est purifie le bouc de M., cxlv, 35. Le défunt est l'image des momies de M., cxxiv, 10. Osiris est le maître de la grande demeure de M., cxxviii, 2.
Menk. Végétation germant sur le corps du défunt par la déesse M., c
i, 7.
Mentou. Dieu, mentionne a cxl, 6.
Mere. L'individualité du défunt lui vient de sa mère, lxv, 2. Son coeur lui vient de sa mere,
xxx, 1, 5. La descendance maternelle est presque toujours la seule indiquée sur les manuscrits, Préface, p. iv.
Mesita. bien, cxxxvr, 1.
Mnevis. Taureau sacre. Le lieu de naissance de M., xciv, 13.
Moisso
n. Les serviteurs d'Horus moissonnent le blé du champ Aanrou, xcix, 33; clvi, 4. Les [p.624] mânes moissonnent ce même blé, cix, 3; cxlix, 9, On voit le defunt moissonnant au 2 registre du ch. cx.
Monde. Il a été ordonne a Osiris de régner sur les dieux le jour de la constitution du monde, xvii, 70.
Morale. La m. égyptienne se révèle a nous dans ce qu'on appelle la Confession négative du ch. cxxv.
Mo
rt. On vit après la m. ii, titre; iii, 3; xxxviir, 4; xli, 3; xlii, 17. On ne meurt pas dans l'Amenti, xxx, 4; xliv, titre, et 1. 4. Le défunt ne mourra pas des blessures de Set, clxiii, 18. La décomposition doit suivre la mort, mais le soleil préserve la momie dument embaumée, cliv, 5-7. Les chairs et les os du defunt sont sains comme s'il n'était pas mort, clxiv, 15. On compte les morts a la fête Haker. xviii, 6; ix, 1. Les chefs des chemins des m., xix, 8; xx, 2. Terreur de la deuxième mort, cix, 11. Le défunt ne subira pas cette deuxième ,mort, cxxx, 27; cxxxv, 3; cxxxvi, 13; cliii, 9. La vie, c'est Ra, la mort, c est la tortue, clxi, tableau.
Mort (Le) exerce diverses fonctions sacerdotales,
i, 8-10. Exempt de fautes, sa pureté ayant été constatée par le jugement psychostasique, il devient dieu et brille au ciel d'un éclat lumineux,
i, 16, 17. Il fait toutes les transformations qui [p.625] lui plaisent, i, 22. Il se nourrit de pains et de viande, i, 24, et des productions du champ Aanrou dans lequel circule, i, 24. Il retrouve au ciel les joies de la terre, 124. Il vit après la mort, se recommence après la mort, ii, titre et l, 3; se succède a lui même comme le soleil, iii, 2, 3; xi, 2; reprend possession de ses fonctions animâtes, xi, 4. Il est le dieu du matin, xiii, 4. Il joue au ch. xxii les rôles de dieu primordial, de créateur et de conservateur de l'oeuvre cosmique. De même que le soleil descendu dans la terre reparaît a l'horizon, xvi, 14, après avoir triomphe de ses ennemis, les tenebres, le mort triomphe de ses ennemis, les pêches, il renaît comme l'astre dans l'abîme liquide, xvii. 16, que symbolisent deux bassins de natron et de nitre dans lesquels on de vau sans doute plonger la momie. Il fuit la même route que le soleil et passe par les mêmes portes de l'hémisphère inferieur, xvii, 182; i. Il reçoit le pouvoir magique par le ch. xxiv, et le don de la mémoire par le ch. xxv. Les ch. xxxi-xxxv le mettent a même de repousser les reptiles qui viendraient pour lui enlever son pouvoir magique. Divinisation des membres du mort qui est assimile a tetre suprême se manifestant par le soleil, xlii. Il s'assimile au dieu primordial, l, 4; cf. ch. xvii. Son corps est préserve de la corruption par le ch. xlv. Il se renouvelle en se succédant a lui même comme e soleil, xlix. Toute impu- [p.626] rete est écartée de sa nourriture, lii. Il reçoit l'eau et les souffles, liv-lxii. Au ch. c, il manoeuvre la barque solaire. Au ch. civ, il s'assoit parmi les dieux grands. La dernière ligne du livre le fait resplendir comme les astres dans le ciel. Son existence matérielle est assurée par le ch. cv. Il parle avec les dieux le langage des hommes, cxxiv, 6. Les formes du défunt sont créées avec la chair de dieu, lxxviii, 11. Ses membres sont pareils aux dieux, xcix, 34. Il est la chair même de Ra, cxxxiir, 10. Toum lui lègue la double terre avec la vérité de parole d'Horus, xix, 13, il est donne assimile au soleil. Il a sur sa tête la couronne de Toum, cxlix, 2.
Mysteres. Les m. de Ro-staou,
l, 7, 9. Le soleil ouvre (ou découvre) les m. d'Ammah, ci, 4. Le défunt connaît les m. de Nekhen, cxiii. 1. Horus s'élevant vers les m. de sa demeure, cxxx, 4. Le défunt est initie aux m. du Tiaou, cxxx, 27; cxlvi, 22. Le ch. cxlviii est un chap, d'initiation aux m., 1. 2, 7. Le dieu qui réside dans tous les m., xiv, 1. La nuit du m. des formes, xviii, 29, 30. Le pays des m., xxii, 1. Le soleil est le m. de l'âme créatrice des dieux, lxiv, 1. Le m. de la tortue, lxxxii, 1. Le m. des phases de la lune, cxvi, 3. Le ch. clxii est le plus grand des m. (1. 12).
Mysterieux de face, nom d'Osiris ou du mort assimile a Osiris, cxxxiii, 9; cxxxvi, 10; c
liv, 17.

[p.627]

Nai. Le serpent N. est dans le ventre du défunt. xxxii, 3, 4. Le defunt demande qu'on lui prépare la voie du serpent N., cxlix, 41.
Nain. Le lion mysterieux, fils du double nain,
clxiv, 9, 13.
Nedjat. Localité. Le maître des visages sorti de N., cxxv, 23. Osiris dans N., cxlii, a 24.
Nehbk. Le défunt est a
l'abri de la destruction, comme le serpent N., xvii, 61. Il prospère par N.. xxx, 3. La couronne de Toum sur la tête de N., cxlix, 3. Le défunt est N., cxlix, 42.
Neit. Déesse. Neit sur son cours d'eau, lxxi, 10. Mention de Neit-Selk, cxlii, e 20. Les divinités Khatii et Sekhet dans le sanctuaire de N., cx
lv, 82. Le défunt est l'âme du grand corps qui est a Sals, Neit, clxiii, 13. Le defunt enfante par N, lxvi, 1. Rayonnement de N. dans Zar, cxiv, 1. Le défunt établit la vérité par le rayonnement de N., cxiv, 2.
Nekhen, localité. Les esprits de N., cxiii. Ra donne N. a Horus, cxiii, 5.
Nephthys. N. et Isis assimilées aux plumes de la coiffure solaire, xvii, 13 N. et Isis justicières des ennemis du soleil, xvii, 76, 80. Le défunt engendre par N., xvii, 87. Nourri par N., cxxxiv, 7. N. chef d'Abydos. xviii, 8; chef de Tatou, xviii, 11. Le défunt est le second d'Isis et le troisième de N., c, 3; cxxix, 3. L'eau ou [p.628] s'est puriliee N., cxlv, 27. N. tutrice de la tête du défunt, cxlix, 41. N. veillan
t sur le défunt, cli, c.
Neti, résidence d'Osiris, cx
li, b 13.
Ni
d. Le défunt se purifie le jour de sa renaissance dans le grand n. du Grand qui est dans Khenensdu, xvii, 16. Celui qui est Jans son n., liv, 3. Osiris dans le lieu du n, cxlii, c 7. Le défunt est l'auteur de son n. aux connne du ciel. lxxxv, 10.
Ni
four, localité. Osiris de N., i, 20. Osiris roi dans N., cxxviii, 1; cxlii, b 14. Seigneur chef de N., cxxviii, 2.
Nil (nom egypt. Hapi). Le défunt dit au soleil qu'il maintient l'existence des hommes parte fleuve issu de lui, xv, 19. Le N. est le grand liquide ignore (quant a sa source), lxiv, 29. Thot Hapi, seigneur de l'horizon, lx
i, 1. Le défunt boira l'eau du N., lxviii, 5. Ii traverse la retraite du N., c, 1; cxxix, 1. Au tableau du ch. ex, il fait une offrande au N. a père des dieux. Le blé rouge du N., cxxiv, 3. On en faisait une boisson, cii, 3. Le dieu grand vient en dieu N. pour faire pousser les herbes et donner la vigueur aux plantes, cxlix, 69; clix, 58. Le défunt identitie avec le dieu N., lxi. 2. Les bras d'Isis font la lumière sur le N, ou est celui qui se cache: 13 porte du ch. cxlvi. Le N. rencontre Keraou au-dessus de Tatôu ou l'on [p.629] mesure sa hauteur, cxlix, 60. Il y'a un serpent dans la retraite d'Abydos, a l'ouverture de la retraite du N., cxlix, 62.
No
fre Toum fils de Bast, xvii, 53. N. sorti de Memphis, cxxv, 26.
No
rd. Le dieu du n., cix, 7. Le vent du n., lxx, 2; cxxxiii, 5. Le vent du n. issu de Toum, xcix, 24; cli, 2. Osiris respire le vent du n. sous le sycomore de Nout, clii, 8.
Nou
m, Khnoum. Allusion au rôle solaire de Noum a cornes de bélier: il le grand aux deux yeux et a la double corne qui divise la lumière au moyen de la réunion de ces emblemes, xxxv, 3. N. a fonde An, lvii, 3. N. résident de Smakheskhem ne sera pas le bourreau du défunt, lxiii, 4. Noum-Horhotep, cxlii, 8.
Nou
n. Fleuve céleste appele Père des dieux et considère comme dieu primordial, xvii, 3. Le défunt traverse le N., i, 18. Ra a été fait unique lors de son devenir sur le N , xv, 10. Il est adore dans le N., xv, 17. Il s'est lève dans le N., xv, 18. Il est sorti du N., xv, 19. Toum être unique dans le N., xvii, 1. Le N. père des dieux, xvii, 3; cxli, 3. Le serpent Refref est submerge dans le N., xxxix, 1. Le défunt est une plante sortie du N, xlii, 20. Le défunt adorateur du N, lxiv, 23. L'épervier sorti du N., lxxi, 1. Le défunt connaît les chemins du N., lxxvui, 21. Ra sortant de l'abîme céleste, [p.630] le N., c'est l'âme divine, lxxxv, 1. Le défunt assimile au N., lxxxv, b. Il est l'âme créatrice de l'abîme céleste, lxxxv, 9. Osiris dans le Pa du N., cxlii, d 10.
Nou
rrices. Les deux déesses nourrices, c'est-a-dire Isis et Nephthys, i, 21.
No
urriture de l'autre monde. Pains et breuvages dans le champ Aanrou, xcix, 32. Pains, gâteaux et viandes de l'autel de Ra, clv, 4.
Nou
t. Les dieux nés de N., i, 2. Le soir, Ra s'unit a sa mère N., xv, 16. Sa mère N. l'embrasse, xv, 39. Osiris, fils de N., xix. 5; cxxviii, 1. Osiris a enferme son père Seb avec sa mère N., xxxi, 4; lxix, 4. Le défunt, plante sortie du Noun, a pour mère N., xlii, 20. Le sycomore de N., lix, 1. Il rafraîchit les occidentaux, clii, 8. N. a conçu le défunt en Osiris, lxix, 3. Elle l'enveloppe, lxxviii, 26. Elle l'enfante, lxxix, 9. Set, tills de N., lxxxvi, 3. Le défunt est dessus de N., cv, 3. La barque de N., cxxxiii, 3. La barque solaire appelée la jambe de N., cxxxvi, 3. Le defunt se dit le taureau de N., cxlix, 42.
Nu
age. Invocation au seigneur du n., xcix, 2. N. enveloppant le souffrant nom de la porte des ch. cxlv et cxlvi. La nuée est le corps du ciel, cxxxv, 1.
N
ubie. clxiii, 9; clxiv, 6.

[p.631]

Oasis du sud et du nord, cxlii, c, 8, 9.
Oeil Sacre où Oudja. L'oeil d'Horus resplendit au front de Ra. viii, 1, 2. Appelle a l'uni a celui qu'il protege, xvii, 22, 36. C'est une flamme accompagnant Osiris pour brûler les âmes de ses ennemis, xvii, 36, 37. Les deux yeux du soleil sont appelles les deux Rehous, les deux soeurs, les deux yeux uraeus, xxxvii, 1. Le défunt les dirige par son pouvoir magique, xxxvii, 1. Il s'en protege par le ch. xxxviii. L'oeil unique, cxv, 1. Le grand aux deux yeux, xxxv, 3. Les deux yeux du soleil sont sa double protection, xvii, 13, 14. Chevelure sur l'oeil sacre, c'est-à-dire éclipse (?), xvii, 27. L'oeiI d'Horus arrache (même signification), lxxx, 4. L'oeil d'Horus étant délivre, la lumière renaît, xcii, 1, 2, 4. Mehour oeil de soleil, xvii, 30. La résine, c'est l'oeil d'Horus, xvii, 83. Ouadj dans la damme est l'oeil du soleil, xvii, 83. Le défunt a la vigueur par ses deux yeux, xxxii, 8. Le grand aux deux yeux et a la double corne, xxxv, 3. L'enfant divin surgit par son glaive avec l'oeil d'Horus, xl; 3. Le défunt dispose oeil d'Horus, xliv, 1. Il rend la vue aux yeux d'Osiris, lv, 2. La double vipere-oeil du soleil, lviii, 2. L'oeil d'Osiris dans An, lxiii, 2. L'oeil dévorant les larmes, lxiv, 15. L'oeil d'Horus ce I aire la terre, lxiv, 22. Les levers de l'oeil du soleil, lxiv, 25. Horus sortant der œil d'Horus, [p.632] lxvi, 1. Il oeil de Toum fait être les mânes et les esprits, lxxviii, 12. Horus organise les années par son oeil, lxxviii, 40. Le cercle autour de l'oeil de Toum, xciii, 4, 7. Le dieu qui réside dans son oeil, xcvi, 1. Isis étanche le sang de l'oeil d'Horus, xcix, 17. Le ch. cxii raconie le danger couru par l'oeil d'Horus. Recherche de l'oeil d'Horus, cxiv, 1. Le mangeur de l'oeil, cxvi, 1. Le défunt se couche au milieu de son oeil, cxxiii, 2; cxxxix, 2. Il est grand au milieu de son oeil, cxxx, 21. Le lion oeil d'Horus, cxxxii, 1. Le défunt est l'oeil du soleil, cxxxvii, 1. Horus présente l'oeil le jour et Thot la nuit, cxliv, 8. Charmes magiques de celui qui venge la vérité et l'oeil sacre, cxlvii, 23. Le défunt est éclatant par ses yeux, cxlix, 16. Il fait circuler l'oeil d'Horus, cxlix, 20. Il est cet oeil d'Horus, déesse toute puissante, cxlix, 4b, l'est fort par cet oeil, cxlix, 46. L'oeil de Shou traverse la momie, cliv, 7. Toum est dans son oeil, clx, 3. Découvrir la face de l'oeil unique, cxv, 1; lxxviii, 40. Le défunt complète l'oeil sacre, xvii, 24. Il porte sa chevelure sur l'oeil sacre, xvii, 26. Le défunt est dans I'oeil solaire, xlii, 3, lb. Il est fort comme l'oeil solaire, civ, cxxix, 4. Le soleil marche par son oeil, ci, 2. L'Oudja dans son plein, cxl, titre et 1. 14. La première fois ou l'oeil fut a la tete du dieu soleil, cxl, b. Le ch. cxl etait dit sur un Oudja en lapis devant lequel on faisait des offrandes l. 11, 12.

[p.633]

Les formes résultant de l'oeil solaire, clxii, 2. Le dieu qui est au milieu de son oeil, clxiu, 8. Allégorie de l'oeil voile (éclipse), puis complète, cxl, 8.
Oeuf. Ra dans son oeuf, xvii, 5
0. Le défunt res plendit dans l'oeuf dans le pays des mystères, xxii, 1. Il est un oeuf auquel est donnée la vie parmi les dieux, xlii, 13. Il est l'oeuf du grand glousser, l'oeuf de Seb, liv, 13; lvi, 2; lix, 2. Il se lève en épervier sortant de son oeuf, lxxvii, I. On ne voit pas son nid, on ne brise pas son oeuf, lxxxv, 9.
Offrand
es. Le défunt fait des offr. a Ra le jour de la fête du six, i, 8. Il mange des pains dans la demeure du maître des offr., liii, 4. Offr. a l'aire aux compagnons du soleil, cxliv, 25. Les dieux font des offr. au soleil levant, xv, 38. Le jour des offr. au dieu de Khenensou, xvii, 16, Le défunt vit des offrandes a Osiris, Horus et Thot, lxix, 7, 8. Offr. a faire a la porte de chaque salle du ch. cxliv, 1. 28-30. Offr. a faire par le récitant du ch. cxxv, 1. 66. Id, pour le ch. cxxv, l. 26. Offr. d'encens et de volaille grillée, cxxxiv, 10, Offr. devant l'oeil symbolique, cxl, 11. Offr. de pains, bière, boeufs, oie grillée. encens, cxli, titre. Les dieux vivent des offr. qu'on leur fait, cxlvii, 9 Offr. sanglantes, cxlix, 41. Offr. a l'image du défunt, cliii, 9. [p.634] Offr. funéraires. Osiris en boeufs, oies el toutes bonnes choses, cxxviii, 4.
Oi
e. L'oie de Seb, xvii, 61. L'oie Smen, lxxxii, 1; xcviii, 2; cxlix, 46, 49.
Ombre. Le défunt assimile au dieu solaire marche pour donner le mouvement aux umbres des manes, lxiv, 15. L'âme d'ombre qui est dans le défunt, xc
i, 2. Ouvrir la l'ombre l'âme; de l'o., xcii, titre. Le défunt désire ouvrir le chemin a son âme et a son o, xcii, 5. Les gardiens des âmes, les geôliers des o. et des morts, xcii, 7. Le défunt est avec son o. a l'état de dieu parmi les hommes, ci, 7. Le mangeur d'o., cxxv, 17. Les bras qui s'emparent des o., cxlix, 38.
Onctions. Le défunt est oint d'un onguent de l'approvisionnement sacre, cxlv, 19. Onguent avec de
l'huile tescher, cxlv, 40. On faisait des onctions d'huile aux statues des dieux êta celles des défunts, cxxxiv, 9.
Orient. Cf. Est.
Osi
ris. Taureau de l'Amenti, roi de l'eternite, i, 1. Sa parole est vérité contre ses ennemis, i, 1. Os. est le soleil mort et enseveli, entre dans l'Amenti, xvii, 6, 7. Le coeur d'Osiris est dans toute blessure, xvii, 69. Il a revu la double couronne de Khenensou; il lui a été ordonne de regner sur les dieux le jour de la constitution du monde en présence du Seigneur su- [p.635] preme, xvii, 70. La 1. 71 explique que ce rôle d'Os. est personnifie par Horus. Le ch. xviii contient de mysterieuses allusions a de nombreux faits du mythe osiriaque. Osiris, seigneur de lumière, résident dans la grande demeure au sein des ténèbres absolues, xxi, 1. Titres et qualifications d'Os., cxxviii, 1. Litanies, d'Os., cxlii. Les deux pleureuses gémissant sur Os., i, 5. L'Os. de Sekhem, i, 7. La région souterraine, où Amenti, appelée demeure d'Osiris, i, 11-15. Os vit après la mort comme le soleil, iii, 2. De l'assimilation a Os. résulte la faculté de l'être en sa perfection et du non être, viii, 2. Le défunt voit son père Os., ix, 2, 3; xxxvii, 2; lxxiii, 1. La chevelure d'Os. est tressée, xiii, 2. Par le ch. xvii, titre, on est des suivants d'Os.; cf. cxxv, 69 ; cxxvii, 3. La rencontre du cercueil d'Os. par Ra, xvii, 7. Os. ordonnant la création des âmes des dieux, xvii, 8. Os. a Heliopolis représente par le Bennou, xvii, 10. Les chefs places derrière Os, xvii, 33. Os. a dit au soleil: viens a nous, xvii. 42. L'âme de Ra avec l'âme d'Os., xvii, 44. Tout mort devenait Osiris (note 13 du ch. 1), cf. xliii, 3 et passim, Il est mane en Os, cxlviii, 16. Le défunt est Os., seigneur de Rostaou, xxii, 2. Os. est cet immobile qui implore l'ensevelissement, xxxv, 3. Os. brise les os d'Apap, xxxix, 8. Os. immobile de membres, xiv, 1. Le défunt ouvre la bouche d'Os. et rend la vue a ses yeux, [p.636] lv, 2. Os. Ounnofre est le dieu Flamme. lxiv, 1. Os. a enferme son père Seb avec sa mère Nout, lxix, 4. Le devenir d'Os. c'est l'enfantement d'Horus, lxxviii, 13. Succession d'Horus a Osiris, lxxviir, 15-17, 24, 29. Le défunt apporte les impuretés d'Os., xciv, 3. Il les lave, cxlvii, 23. Il fait passer en barque Os. vers Tatou, c, 1; cxxix, 1. Thot a rendu la viqueur aux chairs d'Os., et, 8. Par le ch. cxxiv, on pénètre vers les divins chefs d'Os. Le défunt est avec Os, dans le sein de Mehour, cxxiv. 9. Par le ch. cxxviii, on adore la triade d'Os. Le ch. cxxx a été compose le jour de la naissance d'Os. Les enfants de Seb detruisent les ennemis d'Os., cxxxiv, 2. Os. se dégage en ouvrant la nuée du ciel, cxxxv, 1. Os. régent d'éternité, illumine la nuit après le jour, cxxxvii, 2. Offrandes a Os. en tous ses noms, cxli, titre. Le champ Aanrou est dans la demeure d'Os. cxlv, titre. Le ch. cxlvi contient l'énumération des portes du domaine d'Os. Le défunt charme l'hirondelle d'Os, cxlvi, 4. Le ch. cxlvii, est consacre aux salles d'Os. Le Nil est l'écoulement d'Os., cxlix, 5y. Le défunt s'y fond et s'y abîme, cxlix, 64. Os. s'est dégage de ses souillures, clii. 1. Offrande a faire a l'image du défunt le jour de la naissance d'Os., cliii, 9. Os. résident de l'Ouest ou Amenti, xix, 2, 4. 5; xxiii. 3; xxviii, 1, 3, 5; xxx, 2, etc.
Ou
adj, déesse. O. dans la flamme, c'est l'oeil du [p.637] soleil, xvii, 93. Le défunt assimile a O., lxvi, 1.
Ou
amem. La double vipère, cxxv, b 14.
Ou
dja. Cf: Oeil sacre. Le jour du jugement de l'O., lxxi, 11.
Ou
est. Connaissances des esprits de l'O., cvii et cviir, litres. Circulation au ciel vers l'O., cxxx, 21. Le souffle de l'O., xxxi, 10. Le crocodile de l'O., xxxii, 2, 3. Le vent de l'O., lvii, 6; lxx, 2; clxi, 3. Ra gouvernail du ciel de l'O., cxlviii, 14.
Ou
nnofre, c'est-à-dire l'Etre bon ou celui qui est le Bien, dénomination d'Osiris, 1, 8; xviii, 31; xli, 1; xlii, 1; xlii, 2; lxix, 1, 3; lxx, i; xcii, 2; cxxv, tabl.; cxxviii, 1; cxxx, 28; cxxxiv, 7; cxlii, 1; cxlv, 77; cxlvi, 12; clv, 4; clvi, 3.
Ou
ns. Localité, cxxv, b 22.
O
utent. Id., cxxv, 24.
Ouv
erture de la bouche. Le ch. xxiiI se Tefere a ceite cérémonie, cf. lxix, 7; xxx, 5; lxiv, 34; xli, 3. Elle avait été faite pour Osiris, lv, 2, cf. xc, 4.
Ouv
reur où Guide des Chemins, en Egyptien Ap'matennu, forme d'Anubis, xviii, 8, 22; xlii, 4, 9; cxxviii, 7; cxlii, 24, 25; cxlv, 74. Le guide des chemins a fait l'éducation du défunt, [p.638] xliv, 1. Demeure du guide des chemins est le nom de la cabine de la barque solaire, xcix, 12.
Pa et Tep, localités. Les chefs de Pa et Tep sont Horus. Isis. Amset et Hapi, xvii
i, 26. Dans Pa et Tep l'enfant surgit par son glaive avec l'oeil d'Horus, xl, 3 Le défunt demande des pains a Pa et des breuvages a Tep, lxxii, 6; xcix. 31. Il se dirige vers Pa et Tep, lxxv, 3. Par le ch. cxi et le ch. on, on connaît les esprits de Pa. Le défunt fertise la terre dans Pa. cxxiv, 1. La momie est dans Pa, cxliv, 4. Le Grand est venu en paix dans Pa, clx, 2.
Panopolis, ville, cxxiv, 10.
Panthere. Allusion a la peau de p. de
l'archipretre, cxlv, 20; la pure qui écoute la p. nom de la 18, porte du ch. cxlv.
Pat. La conversation de
l'ane avec le chat a lieu dans la demeure de Pat, cxxv, 40.
Peche. Pas de p. du défunt dans la balance, i, 16; cf. cxxvii, 12. Quelque chose d'analogue au dogme du pêche originel se rencontre a la ligne 7 du ch. lxiv, ou il est question d
'une souillure originelle transmise par la mère. Définition du peche ou souillure morale, xvii, 37.
Peka. Le territoire de P., cxlii, c 17.
Persea. Le bassin du P. dans An, xvi
i, 45, 47, [p.639] 48. Le bassin des P. au milieu de Ro-sta, cxxv, 41.
Phacusa, localité, cxlii, b 18.
Phallus. L'invincible énergie du soleil symbolisée par le ph., xxxix, 8. Le ph. d'Osiris ne fonctionne plus, xlv, 2. Le ph. d'Horus est éternel et fonctionne éternellement, xxxix, 8. Le sang sorti du ph. de Ra, xvii, 23. Le lion lumineux, c'est le ph. d'Osiris, xvii, 92. Le ph. d'Osiris s'étend jusqu'aux limites des hommes, lxx, 2. Il s'agite pour la destruction des rebelles, xciii, 1. Le ph. de Ra
devorant le défunt, xciii, 6.
Pleureuses (les deux), gémissant sur Osiris, font être vérité la parole d'Osiris contre ses ennemis,
i, 3.
Plumes. Symbolisme des deux pl. de la coiffure solaire,
xvii, 12, I4; cf. Panthéon egypt., p. 57.
Poissons. Interdiction de la pêche des p. a l'etat de cadavre, cxxv, 10. Cf. Abt.
Po
rtes. Invocation aux p. du domaine d'Osiris dans le champ Aanrou, cxlvi.
Pount. Le bassin de P., xvii, 66. C'est le mot qui désigne l'Arabie, 1. 10 du ch. xv.
Pou
rceau. Légende du p. de Set et de l'oeil d'Horus au ch. cxii.
Processsion funèbre représentée dans le tableau [p.640] qui ouvre le Livre des morts et s'ete
nde du ch. i au ch. xv.
Psc
hent. Sekhet-Bast coiffée du p., clxiv, 1. Maut même coiffure, clxiv, 12.
Ps
ychostasie. Cf. Jugement.
Ptah. Le défunt veut être assis comme P., xi, 4. P. ouvre la bouche du défunt avec une lame de fer, xxiii, 1, 2. Les pieds du défunt sont a P.,
xlii, 7. Substance brillante incrustée dans le métal de P., lxiv, 4. Transformation en P., lxxxii, titre. Le corps du défunt est en P., lxxxii. 3. Le défunt se dirige vers la barque de P., xcviii, 4. On donne des aliments a P., cvi, 1. Osiris-Ptah, maître de la vie, cxlii, a 13. Ptah, stable et auguste, siège du soleil; cxlii, 26; cf. Panthéon egypt., p. 6.
P
ylônes. Invocation aux p. du champ Aanrou, cxlv.
Ra. Hymne a Ra, ch. xv. Ra crée ses propres membres
en créant les dieux destines a personnifier ses phases, xvii, 4. Les dieux naissent de la mutilation de Ra, xvii, 23. Les dieux symbolises par le phallus de Ra, xciii, 3, 6. L'oeil d'Horus orne le front de Ra, viii, 2. Ra sort de l'horizon contre ses ennemis, xi, 2; xlix, 1. Le soleil illumine la terre sous la forme de Ra a son lever a l'horizon, xv, 12. Ra navigue dans une barque, xv, 24, 99, 100 et passim. Il se [p.641] renouvelle dans la terre, xv, 41. Ra s'est donne la forme a lui même s'est levé dans Khenensou, XV, 2. Il maintient par son lever l'ordre cosmique, xvii, i, 5. Rencontre a Tatou de l'âme de Ra et de l'âme d'Osiris, xvii, 43. Ra est le grand chat du bassin de Persea, xvii, 47. Ra, ame accomplie de Khenensou, fournit les aliments et chasse les mauvais principes en parcourant sa route éternelle, xvii, 72. Triomphe de Ra ur Apap, xxxix, 2-4, 7, 8. Un de un, Ra passe a ira vers les formes, xlii, 19. Ra sortant de l'abîme céleste est l'âme divine, définition de son role, lxxxv, 1-4. Osiris-Ounnofre établit sa splendeur au front de Ra, xcii, 2. L unique circule dans la personne de Ra, cxix, 2. La balance de Ra porte la vérité, cxx, 2. Nomenclature de divers dieux considères comme l'âme et le corps de Ra, cxl, 7. Ra rayonnant dans son disque, vie sortant de l'horizon, cxlviii, 8.
Ra-skhau-tahes, le mangeur de ses fautes, celui qui écarte la violence, xl, 4-6.
Rat. Le
r. déteste du soleil, xxxiii, 2.
Rebellion. Les enfants de la r., désignation des mauvais principes, xv
ii, 3, 48; xviii, 16; cxl, 11. Set, chef des rebelles, xxxix, 10. Les révoltes ne peuvent plus agir contre le soleil, xlii, 15. Le phallus d'Osiris s'agite pour la destruction des rebelles, xciii, 1. Oeil d'Horus invoque contre [p.642] les rebelles, cii, 5. Sekhet-Bast derase les reb., clxiv, 3.
Refref. Serpent issu d'Apap, xxxix, 1.
Rehous. Le partage entre les deux R. s'est fait dans le
ciel, iv, 2. Cf. Panthéon egypt., p. 49. Il est l'oeuvre de Thot, cxxiii, 1; cxxxix, 1. Le défunt s'assimilant au dieu solaire dit: je fais rayonner la lumière du commencement sur la route des ténèbres totales par les deux Rehous qui sont dans mon sein, lxxx, 1. La lutte des R., c'est le combat d'Horus et de Set, xvii, 25. Les deux R., les deux soeurs, les deux yeux uraeus, xxxvii, 1. Le défunt se dit le juge des deux R., cxlvii, 12.
Rekem, dieu, xcix, 30.
Renouvellement, rajeunissement, du défunt, xv, 6;
xxxi, 7; xliii, 3; lxix, 7; lxxxvii, 2; cxxxvi, 4. Renouvellement de la lune, cxxxv, titre.
Reptiles. Le c'est un ennemi que le défunt repousse,
lxxxv, 7. Le portier de la 5 salle du ch. cxliv, et celui de la 4 salle du ch. cxlvii vivent de r. Le ch. cliv, 1, 7, 11. 12, fait allusion aux vers qu'engendre la décomposition du cadavre. Par le ch. xxxiii, on repousse les r. Par le ch. xxxv, le défunt n'est dévore par aucun r. Cf. Serpents.
Rituel (Prescriptions de). Inscrire les ch. i sur le sarcophage (1. 23). Le ch. x
iii est dit sur [p.643] une boucle d'oreille a placer a l'oreille droite du defunt, xiii, 2. Le défunt portera le ch. xv sur lui (I. 48). Le ch. xix doit être dit sur une couronne a placer sur la tête du défunt (1. 14, 1 5). Autres prescript. de rituel, xxx, 4; lxiv, 33; 2, 5; cxxv, 66; cxxix, 4; cxxx, 26; cxxxiii, 11. Les amulettes, papyrus, etc., places sur la momie, ne devaient pas toucher la peau, c, 7.
Ro-A
ki, localité. Le défunt a des aliments dans R., xxviii, 4.
Roi. Osiris est roi de l'eternite, i, 1. Le soleil est roi du ciel, xv, 4. Le défunt se levé en roi,
xliv, 4. Le roi en son temps, cxv, 3. Le défunt dit qu'il n'a pas opéré de maléfices contre le roi, cxxv, 27. Osiris est roi dans Nifour, cxxviii. 1. Khem, roi, cxlii, 6. Osiris, maître des régions du roi d'est dieux, cxlii, 21. On ne devait laisser voir le ch. cxlviii qu'au roi ou au Kher-heb, i. 3.
Ros
kait, déesse, cxlii, 16.
Ros
taou. Nom de l'entrée de la région souterraine: note 9 du chap. 1. Les chap, cvii-cix montrent que le défunt entre dans R. en sortant de la montagne funéraire. Les chefs de R. sont Osiris, Isis et Horus, xviii, 37. Osiris, seigneur de R., xxii, 2. Par le chap, cxvii, on prend route vers R. Par le ch. cxviii on y aborde. Le défunt y est enfante, cxvui, 1. Il y reçoit des dignités, cxviii, 2. Ch. d'apparaître a R., cxix, [p.644] titre. Le défunt y construe son nom où son individualité, cxix, 2. Le bassin des perseas est au milieu de R., cxxv, 41.
Sa o
ù Saou, dieu, xvii, 47; cxlv, 82, 83. Esprit d'Hermopolis, cxiv, 4; cxvi, 3. Escorte Toum, xvii, 24.
Safek
h, déesse. A bâti la demeure du défunt lvii, 4.
Sahou, localité, cxxv, 28.
Sahou. Constellation assimilée a O
rion, i, 18; lxiv, 12. Le défunt identifie avec S., lxix, 2. Osiris-Sahou, cxlii, 8.
Sais, ville. Neil, dame de S., x
lii, 5. Le grand corps qui est a S., clxiii, 13. S. est mentionnée en cxxv, 21, 22, 30; cxlii, 3, 4, 23.
Salles. Noms des gardiens des 7 s. d'Osiris, cx
liv. 2 ch. des salles d'Osiris, cxlvii. La grande s., xvii, 78; lii, 5. Le défunt demande l'entre de la grande s. devant le dieu grand, xcix, 29. La s. de la vérité où du jugement, cxxv, titre, contenant les s. assesseurs d'Osiris, cxxv, 2, 13, 35, 53.
Sati, résidence d'Osiris, cxlii, d
1.
Sc
arabee. Le ch. xxx devait être dit sur un scarabée de pierre dure, xxx, 4 Placer un sc. dans la poitrine du défunt, xliv, 33. Ammon-taureau scarabée, clxiii, 9. Image de Khem a corps de sc, clxv, tablet I. 11.

[p.645]

Scorpion. Refref est enchaîné par le sc. (Selk), xxxix, 3. Apap souffre du venin du sc, xxxix, 7. Le défunt s'assimile au sc., lxxxvi, 1.
Seb, personnifie la terre qui garde les corps des aneantis, xix. 14. Les ennemis d'Osiris n'échappent pas a la garde de Seb, cxlv, 78. L'oeuf de S.,
liv, 1, 2; lvi, 2. Les levers de Seb, lxxxii, 6. La demeure de 8., xii, 1. La demeure des livres de S. et d'Osiris, xvii, 48. Horus, fils de Seb, xvii, 74; xix, 2. Traverser Seb equivant a traverser la terre, xxvi, 3. Osiris enfermant son père S. avec sa mère Nout, xxxi, 4; lxix, 4. Un reptile protecteur de Seb, xxxiii, 1. S. amenant Hathor parmi les dieux grands, xxxix, 15. Aliments sur terre pour S., liii, 2. Les verroux de S., lxviii, 1. Osiris héritier de son père S., lxix, 2; premier fils de S., cxxviii, 1. Le defunt vengeant Osiris de S., lxxviii, q. Le défunt se dirige vers la terre de S., lxxxv, 10. Les enfants de S. detruisent les ennemis d'Osiris, cxxxiv, 2. S. prince des dieux, cxlii, 2. Ceux qui sent dégage de leurs bandelettes voient. clviii, 1.
Sebek. Sur son escalier, lxxi, 10. S., seigneur de la montagne du ciel, cviii, 2, 10. S., dieu des marais, cxiii, 2. Il y a des poissons auprès de S., cxiii, 4. S., seigneur de Bacis, cxxv, b-j.
Se
hkti. Nom d'une barque solaire, passim.
Sekheu. Résidence du dieu Kkem, i, 7, 8; xvii, [p.646] 53; x
liii, 12, 19; xix, 8; xx, 3; lxiv, 15; lxxxvi, 4; cxxv, 17, 20; clii, 3. Le défunt entre dans S. et en sort en pur esprit, lxiv, 29. Il est enveloppe dans S., lxxix, 2. Le sanctuaire de S. contient le mystérieux de face, cxliv, 18. Les chefs de S. sont Horus et Thot, xviii, 18.
Sekhet, déesse. Le défunt est S., xx
ii, 3. Il se lève par S., xxvi, 4. S., appelée la déesse justicière (nuter apt), xxxix, 9. S. est en possession de l'eau, lvii, 1. Le défunt conçu par S., lxvi, 1. S. dans le sanctuaire de Neit, cxlv, 82; et du chef, id,, 86. Qualifications données à un personnage divin nomme Sekhet-Bast, oeil de Ra, clxiv, 1.
Selk, déesse. Les dents du défunt consacrées
à S, xlii, 4-9. S. est dans le ventre du défunt pour repousser le crocodile, xxxii, 7. Neit Selk, cxlii, 20.
Serpents. Le ch. cviii contient les conjurations du défunt contre le serpent ennemi du soleil. Cf. Apap, il y a un s. au front de la montagne de l'enfantement, cvi
ii, 2; son nom, 1. 3. Les Sati de la 4 demeure du ch. cxix. S. de la retraite d'Abydos, cxlii, 61. Le ch. clxiii devait être dit sur un s. a deux jambes, 1. 13. Le s. fils de la terre, désignation de l'uroeus qui accompagne le dieu solaire et se renouvelle avec lui, lxxxvii, titre 1. i, 2. Cf. Reptiles.
Sesennou. Cf. Hermopolis.

[p.647]

Sesou, localité, cxlvi, 32.
Set, dieu. Représente le non-être, viii, 3. Association d'Horuset S., lxxx, 5;
lxxxiii, 3. Mai que S. fait a l'oeil d'Horus, cxii, 4. Le défunt est le chef qui a écarte l'attaque d'Horus centre S., lxxviii, 31. Il a perce le coeur de S., ix, 3. Cf. lxxviii, 34; lxxiii, 2. Il defie les compagnons de S., xvii, 94. Il est S., viii; 3; xxxix, 10; lxxxii, 3, c.-a.-d. Set-Horus ou soleil a deux faces: cf. Panthéon egypt., p. 49; Cf. lxxx, 5. Le serpent Aker de Set, xciv, 2. Le défunt ne mourra pas des blessures de S., clxiii, 18. S. appelle Souiekh, grand de la double force, liv, 3. Le combat d'Horus contre S., xvii, 25, 26. S. est la nuit, l'épouvantail, xvii, 74. S. renouvelle le défunt, xvii, 84. Les bourreaux de S., xviii, 4. Dieux se changeant en animaux a l'arrivée des compagnons de S., xviii, 22. La parole d'Osiris fait la vérité contre S., xix, 5. Set aide a délier la langue du défunt par l'instrument fait avec son métal, le fer, xxiii, 2. Le défunt frappe S., xxviii, 2. Il est S., xxxij, 3. Les membres de S. sont en possession de l'eau, lxii, 2. S. defait ce qu'a fait Horus. Ses associes tombent a la vue du diadème d'Horus, cxxxiv, 7. Le glaive issu de S., cxlix, 45.
Shaou, résidence d'Osiris, cxlii, 13.
Shennou, id., id., c, 12.
Shenthi o
ù Shenshen, sorte d'dehassier. Transformation en Sh., lxxxiv, titre.

[p.648]

Shenti-t, déesse, cxlii, 17.
Shou, dieu. Au commencement du ch. xvii, il symbolise la force du soleil. Il a triomphe du Chaos par sa victoire sur les mauvais principes, a les enfants de la rébellion. Il met le ciel en haut et la terre en bas
l. 3. L'âme de S. avec l'âme de Tefnout, c'est l'âme entre ses deux jumelles, xvii, 44. S. agissant dans la demeure des livres de Seb, xvii, 48. S. soulevant le disque solaire, xvii, 50; les piliers du ciel, cix, 3. La force donnée au monde par S., xvii, 82. S. grand chef d'An, xviii, 4; d'Anroutef, xviii, 30. Esprit d'Heliopolis, cxv, 7. Le défunt identifie avec S., lv, 1; lxiv, 22; lxxviii, 24, xcviii, 3. Il ouvre la retraite de S., lxvii, 1. Les bourreaux de S., xc, 2. S. donne le souffle, cxxx, 2. S. se levant vers la porte de l'Est du ciel, cxlix, 8. L'oeil de S, traversant la momie, cliv, 7.
Singe. L'heure de vivre des entrailles du s., v, 2, Formules pour ou contre les entrailles du Cynocéphale, lxxv, 1. Quatre s. gardiens d'un bassin de feu font remonter la vérité vers le dieu suprême, cxxvi, titre et
l, 1. Le cynocéphale d'or, sans bras ni jambes, residant a Memphis, xlii, 22, 23.
Sc
eurs (Les deux), c'est-à-dire les deux déesses protectrices du soleil, ou Isis et Nephthys. Elle sont douces pour le defunt, xvii, 87. Les deux [p.649] Rehous, les deux soeurs, les deux yeux uraeus, xxxvii, 1.
So
kari, dieu. Règne dans la nuit, xvii, 73. Le soleil émane de la retraite de S., xv, 44. La retraite de S. est entre les cuisses de Nout, lxxiv, 1. Le défunt fait marcher S. dans son traîneau, cxxix, 1. Osiris en S.. cxlii, 14. Osiris Sokari dans la demeure mysterieuse, cxlii, 25.
So
leil. Le soleil traverse le ciel heureusement par le don de sa parole vérité. Il nnarche en restant cache, xv, 8, 9. Rôle bienfaisant de l'astre, xv, 18-20. Il se renouvelle dans la terre, xv, 41. Il maintient par son lever l'ordre cosmique, xvii, 1, 5. Explication de la coiffure et des attributs que revêt le soleil au moment de commencer sa course sous le nom de Khem, xvii, 12-14. La lutte du jour et de la nuit symbolisée par le combat du soleil et d'Apap, xxxix. Le s. est qualifie de coureur, lxxxix, 1; grand coureur, rapide de marche, clxii, 3. Le chaos (enveloppement du firmament) a cesse par le rayonnement de la lumière du commencement sur les ténèbres totales, par les deux Rehous qui sont dans le sein du dieu soleil, a l'aide de la grande force magique de a parole, lxxx, 1, 2. Le dieu soleil façonne ses membres et s'enfante lui même, xv, 14. Il est créateur de ses membres qui deviennent les dieux, xvii, 4; cf. Ra, Teum, etc.

[p.650]

Sortie le jour, sortir pendant le jour, titre du Livre des morts explique a la note 1 du ch. i.
So
teu, prêtre, i, 10.
So
this, ex, a 2. S. affermit les jambes du défunt, lxv, 3. L'astre du défunt est au ciel auprès de S. et suit Horus avec elle, ci, 7. Il est le renouvellement de S., cxlix, 49.
Soui
llures. Les s. du défunt sont chassées par le ch. xiv.
Sou
nnou, résidence d'Osiris, cxlii, 7.
Supp
lices. La chambre d'immolation des morts, clxiv, 10. Les ennemis du soleil sont renvers6s dans leur lieu de supplice, xv, 32; cxlix, 21. Il y sont enchantes et détruits, xvii, 53; tortures, xvii, 77. Chap. de ne pas entrer au lieu de l'immolation, l, titre. Le défunt n'est pas emport vers le lieu de l'immolation, cxlix, 32.
Sycomore. Le défunt se nourrit des produits du s. d'Hathor, lii, 4. Il sollicite
l'eau du s. de Nout, lix, x. Il fait son asile du s., lxiv, 24. La terre du s, nom de l'Egypte. lxxxiv, 3. Le défunt est sauf par la couronne sacree du s., xcvii. 3. Le s. de mafek par ou sort Ra et ou Shou soulève les piliers du ciel, cix, 5; cxlix, 7, 8. Le s. Nebhotep parlant au defunt, clii, 7. Le s. de Nout rafraichit les Occidentaux, clii, 8. Les amulettes Ta et Tat devaient être façonnes en bois de s., clv, 2; clvi, 2.

[p.651]

Ta Boude amulette, cxxix, 8. Le ch. clvi lui est consacr.
Ta, déesse, lxxxii, 4.
Tanen, père du soleil, xv, 40.
Tanen, localité. Le repas du dernier jour de
l'année dans T., xvii, 70, 81, 82. Résidence d'Osiris, cxlir, 10. Lieu de la réunion d'Osiris, xvi, 83. T. uni a son seigneur, cxxix, 8. La porte Taken de T., cxlvi, 26.
Tat, emblème de stabilité. Erection du T. dans Tatou,
xviii, 10; xix, 8; xx, 2. Le défunt dressera un T., cxxix, 8. Le ch. clv est consacre a l'amulette Tat.
Tatou, localité. Les chefs de T. sont Osiris, Nephthys et Horus vengeur, xviii, 11. Osiris, maître de T., cxlii, 13. Le défunt vit dans T., xxxviii, 4. Il est sain et sauf dans les champs de T., lii, 4. Osiris, gouverneur de T.,
lxx, 1. Le défunt est prêtre dans T., i, 9; serviteur d'Osiris dans T., i, 22. Osiris rencontre a T. l'âme de Ra, xvii, 43. Ce que c'est que les âmes de T., xvii, 45. La fête du labourage de la terre dans T., xvni, 21; xix, 10. Jugement des habitants de T. contre les compagnons de Set, xviii, 23. La fête Haker a T., xix, 7. L'érection du Tat dans T., xix, 8; xx, 2. Le défunt a la table du chef de T., xxxi, 10. Il se nourrit dans T. des fruits de l'arbre [p.652] d'Hathor, lxxxii, 3, 4. Le défunt fait passer en barque Osiris vers T., c, 1; cxxix, 1. Toum sorti de T., cxxv, 27. Osiris, âme auguste dans T., cxlii, a 19.
Taureau. T. de l'Amenti, nom d'Osiris, i, 1. Le défunt est le t. tranchant de cornes, l
ii, 1. Il est le t. dans son champ, lxix, 4. il est affermi en t. de l'ouest, lxxviii, 37. Il est le t. des habitants d'An, lxxxii, 6; du bétail de sacrifice, cv, blé t. grand, cxlvii, 19; le t. de Nout, cxlix, 42. Les 7 vaches et leur taureau, cxlviii, 9, et tabl. La momie en t., clix, 1. Ammon t. scarabée, clxiii, 9. Osiris, t. au sein de l'Egypte, cxlii, d 19.
Tefnout, déesse. L'âme de Shou avec l'âme de T., c'est l'âme entre ses deux jumelles, xvii, 44. T., chef d'An, xv
ii, 4. Esprit d'Heliopolis, cxv, 7. L'eau de T., clii, 7.
Tekem, dieu, lxxii, 4.
Temps. Dieu fait marcher le t., xiv,
1. Il échappe a la mort par le renouvellement de $a durde, xlii, 17. Des millions et des centaines de millions d'années ne sont qu'un moment pour le soleil, xv, 11.
Tep. localité, xix, 9; xx, 4; lxxu 6;
lxxiri, 3; xcix, 31; cxlii, 1. Cf. Pa.
Terr
e. Le jour de soulever la t., i. 9. L'office de labourer la t. a Heracleopolis, i, 10. Le defunt [p.653] parcourt la t., x, 1. Il demande de labourer la t. chaque jour, xii, 2. Le soleil se renouvelle dans la t., xv, 41. Le défunt ressuscitant sort de terre, xvii, 84. Toum sorti de la t. lxxix, 1. Dieu a détermine la t., xlii, 18. C'est Thot qui joue cerole, cxxv, 62. Seb a pondu un oeuf sur la t. liv, 2. Le désastre de la t. épisode de la guerre de Set, lx, 2. Le dieu soleil diviseur de la t., lxiii, 2. Le défunt ressuscite se repose sur la t. chaque jour, lxiv, 26. Chap. de sortir de terre, lxxiv, titre. Le défunt en se couchant embrasse le viellard qui garde la lumière de la t. lxxxiv, 7. Le défunt passe de la t. au ciel, xcviii, 3. L'Amenti est la t. d'éternité, cxxxiii, 8; cliv, 14 et passim. La t. qui enfante l'éternité, cxl, 7. Chap. de construire une demeure sur t., clii, titre.
Tesher, résidence d'Osiris, cxlii, 6.
Teshtesh, surnom d'Osiris, i, 6.
Thot, assiste Horus et lui donne la vérité de parole contre ses ennemis, i, 3. Il a ete ordonne par Ra a Thot de faire être vérité la parole d'Osiris contre ses ennemis, i, 5; xviii,
passim. Thot fait être vérité la parole du défunt contre ses ennemis, les repousse ainsi que ses souillures, xviii, 38, 39. Guerison des yeux du soleil par Th., x. vii, 27, 28. Assimilation du défunt a Th, intelligence directrice du monde, xciv. Th. est le dieu qui détermine la terre, cxxv, 62.

[p.654]

Th. munit le defunt de ses charmes magiques, xxiii, 1. Il protége ses chairs, xlii, 10; ci, 8. Fête dirigée par Th. en l'honneur d'Osiris, xxviri, 1. Thot-Hapi, auteur de l'eau, lxij, 1. Les livres de paroles divines de Th., lxviii, 6; xciv, 2. Th. dans la retraite de la lune, lxxx, 6. Horus et Set separds par Th., lxxxtii, 3. Invocation a Th., xciv, titre. Ouvrir le lieu ou est Th., xcv, titre; xcvi, titre. Le défunt vêtu par Th , c, 8; vêtu par Th. du vêtement de vérité, cxxix 6. Th., esprit d'Hermopolis, cxiv, 4. Th., juge des deux Rehous, cxxiii, 1; cxxxix, 1. Th. inspirant les incantations d'Horus, cxxviii, 3. Le ch. dit par Th. a Ra, cxxxix, 8. Les fonctions de Th. au milieu de son mystère, cxxx, 8. Le défunt navigue et illumine par Th., cxxx, 12. Th. fécondateur de la y6ni6, juge des paroles des dieux, guide des dieux, cxli, 14-16. Horus-Thot, cxlii, e 11. Th. presente la nuit l'oeil d'Horus, cxliv, 8. Le défunt est scribe sous la direction du Th., cxliv, 13. Th. s'est purifie dans l'eau pour faire d'Horus un male, cxlv, 23. La fete de Th., cxlviii, 2. La colonnette que donne Th. à ses adorateurs, clx, 1.
Ti. Localité ou le défunt massacre les ennemis d'Osiris, cxlvi, 17.
Ti
aou, Ce qu'est le T., note 16 du ch. i. Le soleil illumine Je T, xv, 31, 33, 43. C'est par la [p.655] porte du T. que le soleil se rend a l'horizon oriental du ciel, xvi, 22. Le défunt est le dieu maître du T., xlviii, 2. La 6 heure de nuit dans le T., xliv, 12. Le défunt se prépare une route bonne vers les portes du T., lxiv, 18. Il traverse le T., lxxiii, 1; lxxviii, 36. Crainte des dieux du T., lxxvrii, 2. Osiris du T., lxxviir, 15, 16, 24, 29. La barque du soleil est amenee au-dessus du T., lxxxix, 4. Le dieu au milieu du T., cxxvir, titre. Le défunt initié aux mysteres du T., cxxx, 27. Les âmes sont emprisonnées dans le T., clxiii, titre. Repos dans le T., clxiv, 7; clxv, 6, 10. Les bourreaux du du T., clxv, 10.
Ti
aumautef. Génie funéraire, xvii, 31, 38; xcix, 18. Place derriere Osiris, xvn, 35. Fils d'Horus et d'Isis, cxii, 6. Gardien du défunt, cxiii, 6. Esprit de Nekhen, cxiii, 8.
To
rtue. Elle est au nombre des animaux que doit repousser le défunt, xxxvi. La vie, c'est Ra, la mort, c'est la t., clxi, tabl. Le mystere de la t., lxxxiii, 2.
To-S
er, localité, I, 21; lxiv, 28; cxxvir, 7.
Tou
m, issu de Nout, iii, 1. Adoration a T., soleil couchant, xv, 28, traversant le Tiaou, xv, 31. Presente comme dieu primordial et créateur du ciel et des êtres (commencem. du ch. xvii). Auteur du ciel, créateur des êtres, sorti de la terre, faisant être la fecondation, maître des choses, [p.656] qui enfante les dieux et se donne la forme a lui-meme, maître de la vie, donnant la vigueur aux dieux, lyxix, 1. Le défunt iseu de T., vii, 4. Adoration a T. se couchant dans la montagne de vie, xv, 3 titre. T. bâtit la maison du défunt, xvii, 83; cf., lxxii, 6. Le défunt est T., xvii, 84; xxxii, 7; xxxviii, 1; lxii, 1, 3; lxxxif, 4. T., chef d'An, xviii, 4. T. met au front du défunt la couronne de vérité; xix, 1. Le défunt sollicite les souffes venant de la narine de T., liv, 1. T., seigneur d'Heliopolis, lxxiv, 3; cxlv, 76. T. créant des esprits, leur donnant la forme, lxxviii, 12. T., surveillant unique des dieux, lxxviii, 38. L'oeil de T., xc, 5. Cercle autour de l'oeil de T., xciii, 4, 7. Le vent du nord issu de T., xcix, 24; cli, c. T. esprit de l'occident, cviii, 10; d'Hermopolis, cxiv, 4. Adoration de T., cxxxix, titre. T., taureau du flanc de la troupe des grands dieux, cxlii, 23.
Tranchee de la double terre, cxlii, 5. Cf. Panthéon egypt. p. 29.
Transformations effectuees par le defunt, lxxvi-
lxxxviii. Faire toutes les tr. désirables, xvii, titre i, 22; xviii, 40; xx, 8; lxxii, 8. Le défunt se renouvelle chaque jour par ses tr., lxxxv, 3. Il est un dieu momifie qui se transforme, cxix, 3. Khepra produit les tr., lxiv, 13. Les compagnons de Set transformes en animaux, xviii, 23. Le coeur nécessaire pour les tr., lxiv, 34. [p.657] Le défunt fait les tr. ordonnées, cxxvii, 11. Il est un épervier maître des tr., cxxxiii, 10. Le dieu solaire est le maître des tr., clxii, 2.
Travaux. Les
tr. a faire dans la région inférieure, v, vi.
Trente. Mangeur d'entrailles sorti de la demeure des Trente, cxxv, 30.
Unique. L'u. rayonnant dans la lune, 11, 2. L'u. qui entraîne a la destruction, vii, 2. L'u. dans
l'eau primordiale, vii, 4. L'u. lors du devenir dans le Noun, xv, 10; xvii, 1. L'un. de un circule dans l'oeil solaire, xlii, 15. L'un de un, Ra, passe a travers les formes, xlii, 19. Le dieu. Face unique lxxi, 2, 4, 5, 7, 9-11, L'unique ventire a sa sortie de l'horizon, lxxviii, 13. Le naos du seigneur unique, lxxviii, 18. Le disque solaire considère comme l'oeil unique de la divinité, lxxviii, 40. L'unique circulant dans la personne de Ra, cxix, 2; cxlvii, 4. Osiris est Tu., cxxxiii, 6. L'u., variante: le grand qui fait sa lumière, cxlvii, 2. En naviguant dans la barque, le défunt voit Tu., cxlix, 15. Sekhet est dite unique, clxiv, 1.
Ur
oeus. Vie première du soleil, principié du soleil, xxxiv, 1. Serpent, fils de la terre, lxxxvii, 1; cf. lxxxv, 8; cxxiv, 2; cxxv, 64; cxlii, 6. Le soleil seigneur des u., lxxviii, 21. Le défunt se transforme en u., dans l'Amenti, lxxxiii, 2. U. [p.658] anéantissent les âmes, cxlix, 51. Les yeux uroeus, xxxvir, titre; xxxviii, titre; cxxii, 1.
Vache. Offrande de cuisses et de têtes de v. rouges, cxLiv, 28. Cf. Génisse.
Vautour, clvii, titre, chap, du v. d'or a mettre au cou du défunt.
Veau. Le défunt dit qu'il est le v. peint en rouge dans les livres, lxxxiv, 5. Le v. qui est auprès du dieu cix, 6.
Verdure. Le dieu de la v. en Egypt. Akhekhu est invoque, 1. 3 du ch. cxxiv et xcviii, 3, comme type de prospérité.
Vérité. La parole d'Osiris est v. contre ses ennemis, 11. Thot donne
â Horus la v. de parole contre ses ennemis, i, 3. Il lui a
ete ordonne par Ra de faire être v. la parole d'Osiris contre ses ennemis. i, 5. Sortir avec la v. de parole, titre du ch. x, cf. ch. xlviii. La balance de Ra porte la v., xii, 2; cf., cv, 4; cxx, 2. Le ch. XIX est le ch. de la couronne de v. de parole Le défunt dit au ch. cxiv, 1, 3, qu'il connaît la v., la discernant lorsqu'elle se voile: elle donne le bien être et la joie a qui l'apprécie. Le défunt fait remonter la vérité vers celui qui l'aime, cxxiv, 10. Il fait voyager la v. a l'avant de la grande barque, cxxx, 17; cf. clxiv, 4. La blessure du serpent Refref est prescrite par la v., xxxix, 3. Le défunt est organiste, est [p.659] vrai par Osiris-Ounnofre, xliii, 2. Renverseraient des ennemis par lav. de parole, lxiv, 13. Le défunt fait remonter la v. vers le maître de la v., lxxi, 4. Les dieux sont maîtres de la v., lxxii, 1. Le défunt apporte le bien aux dieux et fait remonter la v. vers eux, lxxis, 5. Il est maître de la v. et en vit, lxxxv, 2. Harphre ordonne au défunt de faire la v. qui est la marche quotidienne du soleil, xciv, 4. Le défunt donne la v. a Ra, xcvi, 1. Il établit la v. par le rayonnement de Neit, cxiv, 2. La salle du jugement est la salle de la v., cxxv, titre. La demeure de la v, désigne un temple, cxxv, 4. La région souterraine est la terre de v., cxxv, 13. Le défunt vit et se nourrit de la v cxxv, 37. Il confesse la v., cxxv, 41. Les dieux vivent et se nourrissent de la v., cxxvi, 2. Le défunt vêtu par Thot du vêtement de v., cxxix, 6 Il est v., cxxxiii, 8. La vérité (Ma) est fille du soleil, cxli, a 4. Thot fécondateur de la v., cxli, 14. Osiris dans la v., cxlii, 18. La region de la v., xvii, 32, 34; cxxv, 31.
Vi
ande. V. sur l'autel de Ra pour le défunt, i, 24; clv, 4; dans la demeure d'Anubis, lviii, 5; sur l'autel d'Osiris, lxxii, 10. Le défunt sollicite des v. nombreuses dans la demeure divine, cxxii, 4. Il aura beaucoup de v. sur l'autel du dieu grand, cxxv, 68. Offrandes aux dieux de V. grillée, cxl, 15. Offrande de v. aux dieux, cxlviii, 15.

[p.660]

Vie. La vie après la mort promise par les chap, ii et iii. Le défunt vit après la mort comme le soleil chaque jour, iii, 3; xxxviii, 4. Il parcourt la terre sur les pas des mânes en fils vivant, x, 2. Il vit par l'alimentation, xiv, 3; lii, 3, 5; liii, 4; lxviii, 5. Dame de la vie, nom de l'uroeus solaire, xv, 26. L'âme du défunt est vivante, xvii, titre. Les bourreaux de l'enfer vivent des cadavres des impies, xvii, 73. De leur sang, cxxv, 2. Le serpent de la 4 demeure du ch. cxlix vit de l'égorgement des mânes et des morts, l. 14, 26. Le défunt vit a son gré, xvii, 90; aime des dieux, xix, 1. Il vivra toujours, xix, 2; cxlviii, 8. On vit par les souffles dans la région inférieure, xxxviii, titre; xli, 2. Assimile au soleil, le défunt brille en seigneur de vie (lisez: maître de la vie) vrai et radieux, lxiv, 13, 23. Les dieux sont vivants pour l'eternite, lxxii, 1; xcix, 28. lis vivent d'une vie. matérielle, sustenee par la nourriture, lxxii, 8. Le défunt vit avec les dieux, lxxviii, 7. Toum maître de la vie, lxxix, 1. Le défunt vit d'après les plans des dieux, lxixii, 2. Il vit de la vérité, lxxv, 2; cxxxv, 37. Il vit dans le bassin sacre, xcviii, 3. Osiris, maître de la vie, cxxu, 6. Les dieux vivant de la vérité, cxxv, 35; cxxvi, 2. La demeure de toute vie, cxxvii, 7. Le défunt est un Horus, vengeur en vie, cxxviii, 4. Son âme est vivante pour l'éternité, cxxx, 27, 29; cliii, 9. La protection d'Anubis fait vivre [p.661] le défunt, cli c. La montagne de la vie, le pays de la vie, désignation de l'Occident, xv, titre, 16, 36, 40, 42, 43; cvii, 9; cxlii, 72.
Vi
ens a Nous (Le jour de), c'est le jour ou Osiris a dit au soleil: viens! xvii, 42.
Vi
n. Le défunt demande a être place avec des vases de vin dans la demeure d'Anubis, lviii, 4.
Vi
peres. Les deux vipères au front de Toum, xvii, 13. Cf. Uroeus.
Volailles offertes aux dieux, cxxxvi, 12. Offrande a Ra de chair de volaille, cxxxvi, 12.
Vo
yant (grand), qualification de Thot, xciv, 1.
Zar, localité. Le rayonnement de Neit dans Zar, cxiv, 1, 3.

FIN